Jésus

Bonjour

Il y a quelques jours, nous sommes rentrés d’un voyage de Mongolie organisé par Oasis Voyages, où nous avons eu la chance d’avoir des enseignements de Conrad.

Pour ceux qui ne connaissent pas Conrad, veuillez visiter son site :

https://www.conrad-org.com/

Au cours d’un de ses enseignements, il nous a rappelé une astuce, que je connaissais déjà sous une forme légèrement différente, qui permet de nous aider à prendre certaines décisions.

Il s’agit tout simplement de se demander « que ferait l’amour à notre place ? »

Personnellement, je connaissais cette astuce, mais en remplaçant l’amour par Jésus, « que ferait Jésus à ma place ? »

Vous pouvez bien sûr essayer cette astuce en utilisant la phrase qui vous convient le mieux.

Je trouve que c’est extrêmement simple, mais très efficace.

Je pense que c’est un peu comme s’il y avait une aide extérieure qui nous soufflait une réponse, cela me rappelle la phrase biblique ; demandez et il vous sera répondu.

Cela permet aussi d’arrêter le mental, car lorsque l’on pose cette question on va être à l’écoute de la réponse.

Je vous recommande d’essayer d’appliquer cette astuce dans votre vie quotidienne, cela ne coûte rien, ne peux pas faire de mal, et cela peut vraiment améliorer votre vie.

N’hésitez pas à nous faire part de vos expériences à ce sujet.

Merci d’avance.

​​​​​​​Ecrit par Christian

Chaleureusement,

      Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

Bonjour

Suite à un rêve de Lyvia, nous avons pensé que le thème de cette lettre serait pour transmettre le message de ne pas trop prendre la vie au sérieux, de se rappeler que c’est peut-être plutot un jeu et non un combat.

Ceci nous semble particulièrement important dans cette période de transition où tout est exacerbé, le doute, le mensonge et les manipulations semblent règner en maître, mais il ne faut pas oublier que tout cela a un but spirituel, nous amener vers une nouvelle ère, l’ère du Verseau.

Cette ère sera différente de celle du poisson et des changements sont donc nécessaires.

L’homme en général n’aime pas le changement d’où certaines souffrances.

Les forces de l’ombre sont avant tout des forces de changement.

Le Divin a des plans souvent incompréhensibles pour nous, et certains événements que l’on a du mal à accepter font en fait partie du plan du Divin pour nous amener à la nouvelle ère. Là aussi la règle d’or est l’acceptation.

La perception de ce que nous vivons de la vie, des évènements …influence notre futur. Le présent est le trait d’union entre le passé et le futur.

N’oublions que l’être humain possède ce grand pouvoir c’est de créer sa vie grâce à son subconscient (voir lettre mensuelle No.57).

Voilà pourquoi, si nous ne sommes pas satisfaits du moment présent, il est important d’en être conscient, d’agir dès aujourd’hui.

Si l’on considère que la vie est un jeu on aura tendance à moins dramatiser les choses et donc à moins souffrir.

Les souffrances sont liées à une non compréhension et à refus de changement.  Elles sont là pour nous indiquer que nous ne sommes pas sur la bonne voie de notre chemin spirituel. Elles sont là comme un voyant de voiture nous invitant à résoudre le problème.

Plus l’on comprend la signification des événements, plus on comprend les changements à effectuer et moins l’on souffre.

La vie sur terre est comme une grande scène de théâtre.

La plupart du temps, l’être humain est acteur, impliqué dans la scène, sans être conscient. L’idéal c’est de rester acteur tout en étant spectateur de ce qui se joue, vivre le moment présent en conscience, observateur du déroulement de la scène puis devenir le metteur en scène

Nous vous conseillons donc de ne pas trop prendre les choses au sérieux, » d’avoir l’oeil du metteur en scène », de vous concentrer plutôt sur le positif et d’avoir la joie de vivre.

Qu’en pensez-vous ?

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

Nuages

Bonjour

Pour faire suite à la lettre précédente qui était assez théorique, cette fois-ci je vais vous proposer un exercice pratique qui donne de la crédibilité aux théories présentées précédemment.

Cet exercice consiste à s’amuser à faire disparaître des nuages.

Je ne sais pas si vous avez vu le film « Les chèvres du Pentagone », mais cette faculté fait partie de celles que les militaires du film ont développées.

Pour cela il y a plusieurs façons de procéder, mais celle que je vous propose d’essayer est la suivante.

Commencer avec un ciel ayant des petits nuages blancs.

Vous regardez le ciel avec le nuage que vous voulez faire disparaître, puis vous fermez les yeux et tout en gardant l’image du ciel en tête vous faites disparaître le nuage dans votre tête.

Puis vous ouvrez les yeux et si vous avez bien visualisé le nuage aura disparu ou au minimum sa taille aura diminué et dans ce cas vous pouvez recommencer jusqu’à la disparition complète.

Ce qui est important c’est de bien sentir la relation entre la disparition du nuagedans sa tête et dans la réalité. La facilité est plus grande si l’assurance, la foi est forte.

Pour aider à visualiser on peut repenser à des cartes postales ou le ciel est entièrement bleu, mais dans ce cas il est possible que tous les nuages disparaissent.😁.

Je pense que cet exercice donne du crédit à l’hypothèse que nous vivons dans une sorte de matrice et que nous pouvons interagir avec elle, au moins dans une certaine mesure.

En effet en ce qui concerne les nuages, ils ne semblent pas être liés à quoi que ce soit, ils sont libres et c’est probablement pour cela qu’ils peuvent facilement disparaître.

Par contre, faire disparaître les traces que peuvent laisser les avions, c’est autre chose.

Comme d’habitude merci d’avance de nous faire part de vos commentaires par rapport à cette lettre.

Ecrit par Christian

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

Bonjour

« Vous tous, hommes et femmes de la Terre, êtes un seul être. Ceci n’est pas une image, mais une réalité. Vous êtes un seul être dont chaque cellule s’est mise à penser, à marcher séparément des autres au point de faire de la Dissociation un véritable phare, une sorte de loi incontournable. » Extrait du livre  » Par l’Esprit du Soleil  » Texte de l’âme de Yeshua (Jésus) transmis par Anne Givaudan et Daniel Meurois.

D’après cet extrait de livre, nous ne faisons qu’un.

Comment expliquer cela et quels sont les indices dans la vie qui vont dans ce sens. Nous allons voir cela dans cette lettre.

1) L’unité dans l’astrologie

Eh bien comme indice nous avons tout d’abord l’astrologie.

Je me suis intéressé à l’astrologie, car un jour un ami astrologue, qui avait fait le thème de mon épouse discutait avec elle du caractère du frère de ma femme.

J’ai vu qu’avec seulement le thème de mon épouse il était capable de connaitre aussi bien, si ce n’est mieux, le caractère du frère de mon épouse.

Impressionnant n’est-ce pas ?

En fait dans notre thème astrologique on retrouve non seulement nos frères et sœurs, mais aussi nos parents, notre conjoint, nos enfants, nos amis …

2) Le miroir

C’est probablement grâce au fait que nous sommes tous liés, et ne faisons qu’un, que le miroir fonctionne si bien. Voir lettre sur le miroir.

Et cela explique aussi que si nous changeons notre comportement, les autres personnes vont changer envers nous.

J’ai fait beaucoup de voyages en groupe. Dans ces voyages dû au nombre parfois important de participants, on ne dit pas bonjour tous les jours aux animateurs.

J’ai remarqué que les jours où j’avais décidé d’embrasser l’animateur j’avais l’impression que cette personne avait pris la même décision, car cela se faisait naturellement. Cela m’a permis de toucher du doigt cette connexion entre personne.

3) La méthode Ho’oponopono

Le fonctionnement de la méthode Ho’oponopono a tendance à montrer aussi que nous sommes tous unis. Grâce au pardon et aux formules Ho’oponopono Joe Vitale (livre « Zéro Limite ») a réussi à guérir des personnes sans même les rencontrer. En agissant sur lui, il guéri d’autres personnes.

4) Ce que l’on fait aux autres c’est à soi qu’on le fait 

Si l’on est tous un, cela explique aussi le fonctionnement d’une règle de base (pour moi); « ce que l’on fait aux autres c’est à soi qu’on le fait ».

Si nous sommes un seul être et si je fais du bien à quelqu’un d’autre, une partie de moi (représenté par cette autre personne) sera mieux, car elle ressentira ce bienfait.

 

Voilà quelques indices qui vont dans le sens d’une unité au-delà de l’illusion de la séparation.

Il y en a d’autres bien sûr par exemple les synchronicités. Vous pensez à quelqu’un et juste à ce moment-là le téléphone sonne et c’est précisément cette personne qui appelle.

J’aimerai connaitre vos propres expériences à ce sujet. Quand est-ce que vous avez perçu cette unité ?

Je profite de ce message pour vous recommander la lecture du livre;  » Par l’Esprit du Soleil  » Texte de l’âme de Yeshua (Jésus) transmis par Anne Givaudan et Daniel Meurois. Si vous intéressez à la spiritualité, c’est un livre à lire.

Je l’ai lu et relu plusieurs fois et il m’a beaucoup apporté.

Écrit par Christian

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Je voudrais vous parler aujourd’hui d’un outil très efficace pour vous aider dans la vie pour réussir un examen, apprendre de nouvelles choses, franchir avec succès une épreuve, quelle qu’elle soit, etc.  Il s’agit de la visualisation créatrice.

A) La Visualisation créatrice

Il s’agit avec cette méthode d’utiliser les pleines capacités du cerveau (hémisphère gauche et surtout hémisphère droit) pour aller dans une direction positive que l’on choisit.

En fait la plupart du temps on utilise bien les facultés de notre cerveau, mais c’est souvent pour aller dans la direction de nos pensées et croyances pas positives, de nos peurs, nos habitudes, vers ce que l’on ne veut pas plutôt que d’aller vers ce que l’on veut.

J’ai appris la visualisation avec une méthode de Christian Godefroy, « La dynamique mentale ». Après avoir suivi cette formation sur la visualisation, j’ai compris à quel point nous pouvions influencer notre vie et je me suis dit que je ne pourrais pratiquement plus jamais me plaindre de ma vie puisque maintenant j’avais les moyens de la changer.

C’est quand même important.

C’est comme si j’avais toujours eu une voiture et qu’avec la visualisation j’avais appris à m’en servir pour aller où je veux et pas n’importe où.

B) Un exemple marquant

Je me rappelle un cours au travail où l’on apprenait à faire des présentations en public de type professionnel. J’avais fait une présentation justement sur la visualisation créatrice et à ce moment-là (année 1991) j’étais très timide j’avais beaucoup de mal à présenter en public. J’avais utilisé la visualisation pour me voir en train de présenter en étant à l’aise, confiant. Lorsque j’ai fait ma présentation sur un sujet qui était plutôt avant-gardiste à l’époque, je l’ai fait très à l’aise, il ne me tardait pas du tout que la présentation s’arrête.

J’avais remarqué que la visualisation avait créé un schéma de fonctionnement positif qui était comme un sillon dans lequel il était plus facile de rester plutôt que de revenir à mes habitudes passées.

Cela a été très marquant pour moi.

J’ai ensuite utilisé la visualisation dans des domaines différents, pour apprendre à skier très rapidement, pour le bricolage et même pour magnétiser à distance.

Nota: j’ai retrouvé cette présentation de l’époque (en anglais) et je vous l’ai jointe. Visualization

C) Comment pratiquer

Je vous donne ici une méthode simple:

1) Bien se décontracter, dans un endroit calme où on est sûr de ne pas être dérangé.

Pour bien décontracter le corps, on peut se concentrer pendant quelques instants sur la respiration, se voir dans un lieu que l’on connait bien et où nous sommes bien.

2) Visualiser l’objectif à atteindre. Attention l’objectif peut être ambitieux, voire très ambitieux, mais il doit nous paraître possible à atteindre. Sinon le subconscient peut faire obstruction et il ne sera probablement pas possible de le visualiser. Le tout doit être très positif, pour nous et pour les autres.

L’objectif peut se présenter sous la forme d’un petit film. Il faut voir le résultat final et ajouter les sensations/émotions positives que l’on veut avoir à ce moment-là, sans trop entrer dans les détails. Il faut surtout visualiser un résultat.

Par exemple pour trouver une maison il ne s’agit pas de visualiser d’avoir une maison avec 3 chambres, dont une est bleue l’autre verte… Ce n’est pas seulement parce que c’est plus difficile à trouver, mais surtout nous ne savons pas exactement ce qui est mieux pour nous.

Il vaut mieux donc visualiser que 3 ou 6 mois après avoir acheté la maison, nous nous disons « notre maison est superbe, elle nous convient parfaitement… »

D) Conclusions

Voilà comme moi vous savez et vous n’avez donc plus d’excuses si vous n’avez pas une belle vie .

Je vous recommande d’essayer la visualisation pour de petites choses de la vie comme pour de grandes choses.

N’hésitez pas à nous communiquer vos expériences à ce sujet.

Écrit par Christian

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Aujourd’hui j’aimerai vous faire part des réponses données à deux questions qu’une personne nous a posées.

A) La première question: Comment vaincre la calomnie?

Voici comment je vois les choses.

1) Ne pas vouloir vaincre la calomnie, mais considérer que cela peut-être un moyen d’élévation.

N’oublions pas que le but de notre incarnation sur terre est d’évoluer (du moins c’est notre croyance).

Il faut dans un premier temps accepter la situation, même si ce n’est pas notre préférence.

Ensuite, prendre conscience que se battre contre quelque chose ne fait que la renforcer.

2) Voir quels sont les messages qui nous sont envoyés à travers la calomnie.

Ces messages sont une invitation au changement de notre comportement qui va à l’encontre de notre élévation spirituelle.

3) Se poser la question:  Est-ce qu’il serait possible que ce que l’on dit à propos de moi je le pense inconsciemment au fond de moi ?

C’est le principe du miroir.

Voir http://succesetspiritualite.com/spiritualite/le-miroir/

4) Vérifier si moi aussi je calomnie.

C’est la loi du Karma qui peut s’appliquer ici:  » Ce que je fais aux autres c’est à moi que je le fais. »

Qu’est-ce que je dis des autres ? Est-ce que c’est toujours du bien ?

Cela peut-être aussi, envers moi-même: Est-ce que je ne me maltraite pas, par certaines petites phrases par exemple « Quel(le) idiot(e) pourquoi j’ai fait cette erreur »…?

B) Deuxième question, un peu liée à la première : « Que pensez-vous de l’usage des pentacles ou autres articles du même genre pour dissiper les ondes négatives et attirer la chance » ?

Je pense que ces objets peuvent influencer les choses jusqu’à un certain point.

J’ai à un moment de ma vie porté une bague Atlante, cela correspond à une des rares fois où j’ai gagné à un jeu. Mais ensuite plus rien d’extraordinaire.

Maintenant, je la porte uniquement quand je veux « booster » un peu les choses, avoir un surplus d’ondes positives pour un moment seulement.

Mais l’effet est limité et dépend surtout de notre foi en l’objet.

Quand j’ai gagné au jeu, je pense que j’avais une certaine foi en elle.

N’oublions pas aussi, la puissance de notre pensée créatrice.

Concernant la dissipation des ondes négatives, comme celles dues à la sorcellerie par exemple, il faut bien savoir qu’elles ne tiennent leur pouvoir que par les failles que nous lui présentons.

Un être lumineux qui n’a rien à se reprocher ne sera pas atteint par elles, mais il y a des chances qu’elles retournent à son expéditeur.

Nous arrivons en période de vacances, nous  vous souhaitons de merveilleuses vacances à tous ceux qui peuvent en prendre, sinon nous vous souhaitons un superbe été.

Écrit par Christian

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Je voudrais aujourd’hui vous parler d’une loi fondamentale de la vie, il s’agit du respect.

1) Définition du respect

La définition du Larousse est la suivante:

  • Sentiment de considération envers quelqu’un, et qui porte à le traiter avec des égards particuliers ; manifestations de ces égards : Manquer de respect à quelqu’un.
  • Sentiment de vénération envers ce qui est considéré comme sacré : Le respect des morts.
  • Considération que l’on a pour certaines choses : Le respect de la parole donnée.

2) Respect des autres

Ce respect des autres devrait être appliqué dans la vie de tous les jours, lors des discussions au travail ou entre amis.

Il y a toujours quelqu’un qui a une opinion différente de la nôtre et il est important de respecter ces différences d’opinion, déjà pour éviter que cela dégénère en conflit, mais aussi pour nous permettre d’enrichir notre personnalité en nous ouvrant à des choses nouvelles pour nous.

Le piège dans une discussion c’est de donner trop de pouvoir à notre mental et à notre cerveau reptilien. En effet, avoir tort pour le mental c’est un peu la mort pour lui.

Pour le cerveau reptilien, quelqu’un qui dit quelque chose de différent devient un ennemi. C’est ce cerveau reptilien qui assure notre survie et donc il ne fait qu’appliquer une règle qui nous a probablement permis de survivre, mais dans le cas des discussions, ce fonctionnement est très gênant.

Si vous y prêtez attention, vous pouvez sentir ce réflexe du cerveau reptilien lors des conversations où une personne n’est pas d’accord avec vous. En sentant ce réflexe, vous pourrez mieux le dépasser et arriver à quitter une conversation sans être affecté par une opinion différente, voire très différente de la vôtre.

Je me rappelle le premier voyage spirituel avec Oasis Voyages en Inde. Nous avions un groupe d’une quinzaine de personnes, toutes avec une personnalité marquée et différente des autres. Cela a été un cauchemar pour les animateurs au début du voyage puis progressivement tout le groupe a évolué et chacun a de plus en plus respecté les autres, ce qui a permis de bien terminer le voyage.

Un respect particulier devrait être accordé aux aînés, parents, et toutes personnes handicapés de quelque manières que ce soit. Je pense que le non-respect de ces personnes entraine un karma important et justifié.

3) Sentiment de vénération envers ce qui est considéré comme sacré

Je pense important ici de respecter les religions et les croyances en général des autres.

Le manque de respect vis-à-vis des autres religions peut aller jusqu’à la guerre, ce que nous voyons régulièrement.

Ce manque de respect dans ce domaine pourrait s’expliquer par les efforts que demandent certaines religions. Les pratiquants ayant fait beaucoup d’efforts sont incités à penser qu’ils ne font pas ces efforts pour rien, qu’ils sont forcément mieux que ceux qui ne les font pas. C’est pour moi un peu le piège des religions. Elles poussent au marchandage avec Dieu. Je fais toutes ces prières, je suis allé tant de fois au lieu de culte Dieu me doit donc quelque chose et je suis forcément quelqu’un de bien.

En fait, il ne faut pas oublier les indications de bases de, je pense à toutes les religions, « aimes ton prochain comme toi-même » et « fais aux autres ce que tu aimerais que l’on te fasse ». Voilà 2 « règles » qui poussent vraiment au respect.

4) Considération que l’on a pour certaines choses : Le respect de la parole donnée.

Chaque fois que l’on donne sa parole que l’on s’engage à faire quelque chose qui concerne d’autres personnes, on doit s’y tenir sous peine de mettre dans la gêne les autres, et se créer un karma négatif.

Par contre si exceptionnellement un changement est vraiment souhaitable pour nous, rien n’empêche de revoir notre engagement avec les autres et de « renégocier » autre chose.

Nous espérons que vous avez eu le temps de visiter notre nouveau site. N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques ou proposition d’amélioration à ce sujet.

Merci d’avance.

Écrit par Christian

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Les problèmes relationnels ?

Tout autour de nous nous pouvons constater certains problèmes relationnels dans notre quotidien, ils peuvent être dans notre famille, notre couple, notre travail etc.… Ces conflits peuvent aller d’un simple désaccord, à ceux plus importants amenant à un divorce, licenciement etc…. Voyons ensemble quelques points sur ce sujet.

Lorsqu’une personne nous blesse par des mots ou son comportement, notre réflexe est souvent de la juger, de jeter la faute sur elle, plutôt que de voir l’opportunité, l’invitation d’un changement à apporter en nous .

En effet lorsque nous nous sentons blessé cela veut seulement dire que la personne a activé une blessure que nous avons enfouie, cachée, en nous et qu’elle vient réveiller, sinon nous ne nous sentirions pas affecté.

Ceci est comparable à une blessure physique que nous aurions et où la personne viendrait appuyer dessus. Nous allons réagir, mais est-elle responsable de notre blessure ? N’est ce pas à nous d’en prendre soin pour qu’elle guérisse ?

Quel message ? quelle est la blessure ? qu’est ce que je dois comprendre et m’occuper?

Que de questions, que de réflexions nous ne nous posons pas !

Pourtant cette guérison permettrait d’alléger nos souffrances enfouies qui nous empêchent de retrouver l’harmonie, équilibre, bonheur …

​​​​​​​Voici quelques actions qui pourraient améliorer nos relations :

* Se poser les questions ci-dessus

* Etre conscient, observateur du scénario qui se joue et que nous jouons, à l’image d’un metteur en scène surveillant son propre film, en étant lui-même acteur.

* Prendre du recul, de la hauteur. C’est comme si vous étiez devant une colline, en bas, au pied, elle vous paraîtra énorme, alors si vous en éloignez, elle vous semblera plus petite. C’est pareil avec les événements.

* Nous pouvons demander de l’aide extérieure, thérapeutes, amis de confiance car il est parfois difficile d’avoir une vision juste quand nous sommes immergés par les émotions… et avoir ce recul mentionné ci-dessus.

* Etre plus tolérant

Nous sommes tous différents, nous avons notre propre vécu, suivant « notre cadre de référence « (voir lettre mensuelle n°11), notre éducation, notre culture …

Mais aussi, un homme et une femme ne pensent pas et ne fonctionnent pas de la même façon.

Nous réagissons, nous raisonnons à travers ce filtre que nous avons créé et nous aimerions que l’autre personne pense et fonctionne comme nous. L’erreur c’est que nous poussons et nous voulons la changer pour qu’elle corresponde à notre perception, plutôt que lui faire part de ce qui nous affecte et lui proposer un changement dans le respect.

Exemple: ‘ Lorsque tu … je me sens…, est-ce qu’il serait possible que tu… »

* Utiliser la méthode du miroir pour identifier le problème

La méthode du miroir: la personne qui nous fait réagir, nous renvoie, nous reflète un problème que nous avons à résoudre (voir lettre mensuelle n°5).

Exemple :

Je suis amenée dans mon travail à retransmettre des messages.

Ma supérieure me reprochait que mes messages étaient mal retransmis, incomplets . C’était la seule à se plaindre. En effet si je faisais un oubli, c’était avec elle.

J’ai utilisé la méthode du miroir et je me suis aperçue que toute les deux avions un problème de communication. Moi au niveau de la communication expressive et elle au niveau relationnel.

Elle était là pour me rappeler que mon problème de communication n’était pas résolu.

Depuis cette découverte, tout c’est amélioré, elle m’a même dit qu’elle était contente, que mes messages étaient bien pris.

Conclusions

* Etre vrai c’est « dire l’heure juste » sans blesser l’autre personne, dans le respect.

Dire par exemple: « Je me suis senti(e) blessé lorsque tu as dit … » plutôt que de juger, d’accuser la personne.

* Demander au Divin (Dieu, puissance Divine…), de l’aide pour la compréhension du message et sa guérison.

Après ces quelques propositions d’actions, qui me semblent importantes et qui peuvent pousser à la réflexion, ​​​​​​​Christian se joint à moi pour vous souhaiter d’excellentes fêtes de fin d’année.

Ecrit par Lyvia

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Si nous connaissons bien le principe du gouvernail, cela peut nous aider à mieux comprendre les manipulations que nous subissons dans la vie et comment utiliser ce principe plus positivement.

Bonjour

Aujourd’hui nous allons nous intéresser au principe du gouvernail.

1) Principe du gouvernail

Vous savez certainement que sur un bateau qui peut être énorme, pour tous les changements de direction on utilise un gouvernail. La taille de ce gouvernail par rapport à la taille du bateau est toute petite.

En faisant bouger une toute petite surface il est donc possible de faire bouger des masses énormes.

2) Le principe du gouvernail dans la vie de tous les jours

Le gouvernail se retrouve aussi sur les avions, mais ce qui est remarquable c’est que l’on retrouve le même principe dans la vie de tous les jours, dans les jugements que l’on peut porter sur quelqu’un.

Si l’on remarque par exemple un défaut sur une personne c’est tout l’ensemble de la personne que l’on considère qui est diminuée par ce défaut.

Ainsi parfois on classe des personnes uniquement par un défaut et ils sont complètement dénigré comme cela.

Exemples ; « celui-là il est orgueilleux comme c’est pas possible », « elle, elle n’arrête pas de se plaindre », « il est gentil »…

3) L’utilisation par les médias

Le gouvernail est souvent utilisé par les médias pour faire descendre la popularité d’une personne ou faire monter celle d’une autre en soulignant une qualité.

Par exemple je trouve que ces techniques sont utilisées et particulièrement visibles lors des élections présidentielles.

Il me semble important que chacun prenne conscience de ces techniques afin que les manipulations soient moins efficaces

4) Comment l’utiliser dans notre vie

Alors que faire et comment utiliser cette technique à son avantage. Bien entendu je ne propose pas de les utiliser pour manipuler les autres, mais pour soi.

Je pense que déjà il faut être conscient du fonctionnement de ce système dans la vie de tous les jours, le voir à l’œuvre dans les médias, mais aussi à l’intérieur de nous-mêmes.

En effet souvent nous perdons confiance à cause d’un petit défaut à qui nous accordons trop d’importance. D’autre part, prendre conscience de nos qualités et de reconnaitre qu’elles nous appartiennent, nous aide à améliorer notre estime et notre confiance en soi.

Il existe ainsi une méthode pour reprendre confiance en soi et être ainsi plus solide. Il s’agit de faire sur une feuille de papier la liste de toutes les qualités que nous avons. Ne pas mentionner les défauts mais uniquement les qualités. On peut utiliser un « joker » et demander à notre entourage de nous aider à bâtir cette liste. Attention uniquement les qualités.

Un exemple où j’ai utilisé ce principe; dans ma vie professionnelle j’avais été confronté à un très mauvais comportement d’une société (malhonnêteté). Je n’avais pas à travailler régulièrement avec elle donc cela ne m’a pas trop gêné. Mais quelques temps après j’ai changé de compagnie, et j’ai été obligé de travailler régulièrement avec la société en question.

Dès mon premier contact j’ai rencontré une personne qui me paraissait très honnête et je me suis dit « maintenant pour moi la société sera cette personne ». J’ai utilisé le gouvernail dans le sens positif, et cela a fonctionné, tout c’est toujours bien passé et de façon très honnête en ce qui me concernait.

5) Conclusions

L’humain a encore tendance a fonctionner en tout ou rien, ainsi en accentuant une partie d’un ensemble on peut facilement fausser un jugement ou une appréciation de quelqu’un, d’un mouvement ou de notre propre estime.

Il est important d’en prendre conscience pour moins se faire manipuler par les autres ou par nous mêmes.

Nous sommes toujours à l’écoute de vos remarques et commentaires sur nos publications. Un grand merci à ceux qui le font régulièrement.

Ecrit par Christian

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Essayons d’utiliser davantage notre coeur pour prendre des décisions.

Bonjour

Nous espérons que vous avez passé de bonnes vacances, pour ceux qui en ont pris.

Pour cette lettre j’aimerais aborder le sujet des prises de décisions.

Pour prendre des décisions nous utilisons souvent notre mental et peut-être pas assez notre coeur.

Nous allons voir quelles sont les différences entre les deux, mais aussi comment les prendre davantage avec le coeur.

1) Différence entre le mental et le coeur

a) Le mental

Il permet de prendre des décisions rapidement basées sur l’observation de faits quantifiables et en petit nombre. Il nous permet par exemple: de conduire une voiture, d’additionner des chiffres, etc.

C’est comme un ordinateur mais qui n‘est pas relié à Internet.

b) Le coeur

Le coeur a son propre réseau de neurones et donc sa propre intelligence. Il contient de plus l’atome germe, mémoire de toutes nos vies passées.

Il est relié à l’intuition qui permet de prendre en compte un nombre considérable de paramètres qui peuvent d’après moi inclurent des informations appartenant à d’autres personnes (basé sur le principe que nous sommes tous reliés, exemple télépathie).

C’est comme un ordinateur mais qui lui est connecté à Internet.

2) Lequel utiliser

L’avantage d’utiliser notre coeur apparait clairement ci-dessus, le coeur permet de prendre en compte beaucoup plus de paramètres.

C’est évident lorsque pour prendre une décision vous utilisez une méthode bien connue qui consiste à faire 2 colonnes à gauche les « avantages de cette décision » et à droite les « Inconvénients ». Ensuite vous regardez s’il y a plus d’avantages alors la décision est prise, ou plus d’inconvénients et vous vous abstenez.

Au maximum vous aurez peut-être une douzaine d’avantages et d’inconvénients et surtout ils comptent tous pour un alors qu’ils n’ont pas réellement la même importance.

L’intelligence du coeur va elle prendre tous les éléments en compte avec leur importance relative. Elle nous relie à notre être véritable, notre Soi.

3) Comment mieux utiliser le coeur

Alors, comment solliciter davantage le coeur. je pense que d’abord il faut faire taire un peu le mental par un silence, un recueillement, la méditation peut être utilisée par exemple.

Dans notre site il y a justement une méditation donnée par Jésus dans le livre « Par l’Esprit du Soleil » de Anne Givaudan et Daniel Meurois.

http://www.succesetspiritualite.com/meditation.html

Cette méditation est aussi sous forme de fichier mp3 sur le site.

La prière peut aussi être utilisée et on peut demander à être guidé par le Divin. J’ai remarqué que souvent le Divin ne donne pas une réponse brute, mais donne aussi les arguments principaux qui vont avec, ce qui fait que la décision n’est pas dictée par l’extérieur, mais reste notre décision.

Un exemple, pas pour une prise de décision, mais pour une réponse à une question (sujet similaire). J’avais une fois besoin de savoir si une rencontre sportive était truquée ou non et j’ai demandé au Divin de m’éclairer à ce sujet. Je n’ai pas reçu une réponse oui ou non c’est truqué, mais je pense avoir été guidé pour remarquer au cours du match des éléments, des indices qui me donnaient de manière évidente la réponse à ma question.

Nota: il n’est bien sûr pas question d’opposer le mental et le coeur, mais d’aller davantage vers le coeur pour des décisions difficiles ou compliquées.

Comme d’habitude, n’hésitez pas à nous envoyer vos commentaires.

Ecrit par Christian

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité