Bonjour

Aujourd’hui nous allons aborder le thème de la confiance en soi, vu par le Transurfing et d’après nos expériences personnelles.

La confiance en soi

Disons le d’emblée; pour obtenir la confiance en soi, il faut renoncer à elle !
Notre monde fonctionne en nous faisant croire qu’il est important d’avoir confiance en soi.

La confiance tout comme le manque de confiance nécessitent une dépense d’énergie

D’après « transurfing », cette énergie sert à nourrir des balanciers . Voir lettre mensuelle 19 de Juin 2012, Connaissez-vous Transurfing ?

Dans le 1er cas l’énergie est dépensé avec le balancier de l’anxiété et l’inquiétude, dans le second cas celui qui pousse à surmonter les obstacles.

Les forces d’équilibrage ont une telle emprise, qu »elles produisent toujours l’opposé de ce que l’on attend .

La confiance en soi représente le même potentiel que celui du manque de confiance en soi, mais avec un signe opposé.

Ce sont tout deux des potentiels en excès. La confiance n’est qu’un potentiel excessif temporaire.

La confiance n’a plus d’utilité si je ne cherche pas à avoir de l’importance, si je n’ai rien à défendre, à conquérir
Le manque de confiance n’a qu’une origine : la recherche de l’importance, d’être quelqu’un d’important.

Plus la recherche de l’importance est élevée , plus grand est le manque de confiance.

Pour échapper à ce labyrinthe la personne cherche à acquérir de la confiance par tous les moyens possibles.

Le secret de ce labyrinthe, c’est que ses murs s’écroulent lorsque vous cessez la lutte et renoncez à vouloir à tout prix faire reconnaitre votre propre valeur.

Les murs du labyrinthe sont faits d’importance.

Quoi que soit ce qui pousse une personne à agir, il y a toujours un rapport avec le sentiment de valeur personnelle.L’ homme est constitué ainsi.

Dans les relations humaines , l’intention interne est toujours orienté pour défendre et affirmer la valeur personnelle de telle ou telle manière.

En fait nous n’avons pas besoin de prouver quoi que ce soit à qui que ce soit, et de ce fait vient la sérénité.
Vous n’êtes pas obliger de lutter.
L’état de conscience et l’intention vous permettent d’ignorer le jeu des balanciers et d’arriver à vos fins sans vous battre. Et quand il y a liberté sans lutte il n’y a plus besoin de confiance.

La vie harmonieuse, c’est lorsque je m’aime moi-même, je m’accepte comme je suis et qu’aucun remord, ni culpabilité ne me tourmentent, j’agis sans hésitation d’après mon esprit et mon coeur.
Lorsque l’importance est à zéro, vous n’avez rien à défendre, rien à gagner. Vous vivez en accord avec votre ressenti et en toute sérénité, vous écoutez la voix du coeur.

Ainsi, ayant renoncé à la lutte pour votre valeur, ayant cessé de la soumettre au jugement des autres, et ayant rejeté l’importance externe, vous trouverez ce qui est considéré comme une authentique confiance.
L’équilibre est possible avec l’accord de l’âme et l’esprit, lorsque vous ne ressentez pas de culpabilité, de dépendance, de supériorité, de devoir et d’inquiétude.

Vous vivez en harmonie avec le monde et avec vous-même.

Cette attitude est tout à fait en accord avec la recherche du « lâcher prise » qui est aussi très libératoire.

Cordialement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 + 9 =