Articles

Bonjour

J’espère que l’année 2016 a bien commencé pour vous.

1) Les bienfaits de la méditation

Vous connaissez tous les bienfaits de la méditation qui sont maintenant scientifiquement prouvés.
Elle améliore les capacités d’attention, de concentration et permet de se focaliser sur le positif plus facilement.
La méditation augmente nos défenses naturelles et contribue à améliorer son état de santé général.
Elle permet de réduire la dégénérescence du cerveau avec l’âge ;

Un-cerveau-plus-jeune-grace-a-la-meditation

Pour moi la méditation permet aussi de se reconnecter à la véritable source de notre être; au Divin.

2) Méditation venant du Cambodge

Je voudrais vous partager une méditation de base apprise lors de mon voyage au Cambodge en 2015 avec Oasis Voyages et qui est basée sur la respiration.

Elle me parait très efficace pour retrouver le calme et la sérénité et aussi pour aider à la guérison du corps physique et elle peut être complétée ensuite par d’autres types de méditation.

Ce que j’aime c’est qu’elle met le mental en veilleuse en portant son attention sur la respiration et en faisant circuler l’énergie dans le corps physique.

Dans cette méditation il y a 4 points importants pour suivre en conscience le trajet de la respiration :

  1. Le nombril
  2. La poitrine
  3. La gorge
  4. Le bout du nez

Installez-vous le dos droit, les jambes croisées avec la jambe droite sur la gauche, un léger sourire sur le visage serait un plus. Voir photo jointe pour la

 position idéale.
Les mains se rejoignent avec la main droite sur la main gaucheFermez les yeux et suivez votreinspirationen partant du bout du nez, puis la gorge, la poitrine, le nombril.
A l’expiration suivez votre souffle du nombril à lapoitrine, puis la gorge et le bout du nez.

Lorsque vous aurez fait cela pendant plusieurs minutes, vous raccourcirez le trajet en n’allant plus au point du bas ; le nombril.
Après quelques minutes vous pouvez supprimer un autre point la poitrine, puis la gorge pour terminer la méditation en fixant son attention sur le bout du nez.

3) Perfectionnement

Lorsque vous connaitrez bien cette méditation, vous pourrez enchainer sur autre chose.
La personne qui nous l’apprit disait de poursuivre avec une méditation sur les différents éléments qui composent notre corps (eau, terre, feu, air).
Personnellement, je préfère continuer en restant sans pensées, en étant observateur de ce qui se passe en moi, ou bien en visualisant de plus en plus précisément un objet, une fleur par exemple.

4) Fréquence et position

Pour que la méditation soit efficace, il faut essayer de pratiquer régulièrement 20 minutes matin et soir chaque jour par exemple, mais même si l’on pratique beaucoup moins souvent, ce sera toujours mieux que rien.
De plus, c’est en voyant les effets positifs que nous serons encouragés à être plus assidus.
A mon avis cette méditation fonctionne bien en étant assis sur une chaise, en position couché c’est moins efficace mais là aussi c’est mieux que rien.

Si vous avez des méthodes de méditation que vous avez essayées, qui vous ont beaucoup apportées et que vous souhaitez partager, transmettez-les-nous et nous pourrons peut-être compléter cette lettre.

Bonne méditation à tous.

Ecrit par Christian

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

 

Epigénétique; c’est l’environnement qui agit sur nos cellules et non l’ADN lui-même, ce qui veut dire que notre héritage génétique peut-être modifié par nous.

 

Bonjour

Dernières découvertes scientifiques

Cette lettre est pour vous partager les dernières découvertes scientifiques qui démontrent que c’est l’environnement qui agit sur nos cellules et non l’ADN lui-même, ce qui veut dire que notre héritage génétique peut-être modifié par nous.

L’idée que les gènes contrôlent les fonctions biologiques est une supposition qui n’a jamais été prouvée, c’est une hypothèse et non une réalité. Par contre, que la membrane cellulaire est l’homologue de la puce informatique a été prouvé scientifiquement.

Des chercheurs, Cornell et ses associés (consortium australien de recherche) ont démontré que non seulement la membrane cellulaire ressemble à la puce informatique, mais elle fonctionne comme elle, une puce à affichage numérique.

La première révélation significative, c’est que les ordinateurs et les cellules sont programmables.

La deuxième, c’est que le programmateur réside à l’extérieur de l’ordinateur-cellule. L’information entre dans la cellule-ordinateur par les récepteurs de membrane, qui agissent comme « clavier de la cellule ». Les récepteurs déclenchent les protéines effectrices* de la membrane, qui agissent comme le processeur de la cellule-ordinateur. La protéine-processeur effectrice convertit l’information environnementale en langage comportemental de la biologie. Ce qui signifie que le noyau de la cellule contenant les gènes ne programme pas la cellule. Le noyau étant tout simplement un disque mémoire, un disque dur contenant les programmes d’ADN qui encodent la production de protéines.

Les récepteurs des membranes sont l’équivalent des nerfs sensoriels et les protéines effectrices sont l’équivalent des nerfs moteurs, lesquels génèrent l’action. Ensemble, le complexe récepteur-effecteur agit comme un interrupteur, traduisant les signaux de l’environnement en comportement cellulaire. C’est le changement de charge électromagnétique des protéines qui cause le mouvement générant leur comportement, et non pas l’ADN lui-même.

L’environnement, les comportements sont très importants et influencent notre bio-ordinateur, notre santé. Nos comportements inconscients les plus importants dans notre conditionnement nous sont transmis de la conception jusqu’à l’âge de six ans à travers notre milieu ambiant, légué par les parents. Ainsi nous adoptons le comportement et les croyances des parents.

Influence des croyances

Nos croyances agissent comme les filtres d’un appareil-photo, elles changent notre façon de voir le monde et notre biologie s’adapte à ces croyances. Les croyances, attitudes et comportements de base observés chez les parents s’intègrent dans le subconscient. Une fois programmés dans le subconscient, ils contrôlent notre biologie durant notre vie entière… à moins que nous les reprogrammions en utilisant par exemple l’EMDR (méthode de reprogrammation utilisant le mouvement des yeux), l’EFT (techniques de Libération Émotionnelle par la stimulation de points situés sur le trajet des méridiens répertoriés par la médecine chinoise)…

Le pilote automatique

Le subconscient est une banque de stockage de programmes totalement indifférents, banque qui sert uniquement au décodage des signaux de l’environnement et à l’activation des programmes assimilés, sans émettre ni questions ni jugements. Il est un « disque dur » programmable où sont téléchargées nos expériences de vie. Il est notre « pilote automatique ».

Le conscient est une commande manuelle. Il est plus lent, il peut interpréter environ quarante stimuli** par seconde, alors que l’inconscient traite vingt millions de stimuli par seconde.

Le subconscient est l’un des plus importants processeurs d’information connus. Il observe le voisinage et la conscience interne, il décode l’environnement et met immédiatement en action les comportements acquis (appris), le tout sans l’aide, ni la supervision et la connaissance du conscient.

Conclusions

En conclusion, nous sommes responsables de notre santé, de notre bio-ordinateur, autant que nous sommes responsables de l’information que nous éditons sur un traitement de texte. Nos problèmes ne dérivent pas de la fatalité de notre hérédité, de nos gènes, mais de notre banque de données d’informations, nous avons la possibilité et le pouvoir de les changer.

Après cette heureuse révélation, je vous souhaite une bonne compréhension de vos croyances et un merveilleux épanouissement.

* effectrice : qui effectue une action, à la fin d’une série de phénomènes déclencheurs

** stimuli : pluriel de stimulus; facteur externe ou interne capable de déclencher une réaction donnée

Écrit par Lyvia Périé

Nota 1 : Cette lettre a été écrite avec l’aide du livre de Bruce Lipton; « La biologie des croyances »

Nota 2 : Ci-après vous trouverez un lien vers une vidéo de Bruce Lipton sur ce sujet:

n’est plus disponible

et un lien vers des informations sur les notions de base en génétique :

Notions de base en génétique

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Chaque année amène de nouvelles énergies, voyons ce que va nous apporter l’année 2014.

Bonjour

Nous rentrons dans une nouvelle année 2014, nous vous la souhaitons positive dans tous les domaines.

Cette année peut être dure pour ceux qui ne sont pas conscients de leur création de vie et qui est contraire à leur évolution.
Tant que l’on pensera que le problème vient de l’extérieur de nous, il y aura de la souffrance.

Se sentir responsable de ce que nous vivons

Il est important d’être conscient et de se sentir responsable de ce que nous vivons. Nous pouvons nous servir du miroir que nous reflète l’entourage et des difficultés qui viennent nous toucher pour changer. (Pour le miroir voir lettre mensuelle « Utilisez-vous le miroir pour votre évolution ? »).

Emergence de nos « blessures » émotionnelles

Il semble que nous sommes actuellement en présence d’un champ magnétique affaibli et d’une fréquence vibratoire plus rapide. Cet environnement entraîne l’émergence de nos « blessures » émotionnelles. Cela rend urgente l’élimination des perceptions erronées sous-jacentes crées par notre esprit d’enfant.

Nous sommes des êtres vibratoires

Nous sommes des êtres vibratoires qui se déplacent dans un océan de vibrations. En effet nous émettons des vibrations à partir de votre coeur, à travers ses battements, qui synchronisent, régularisent toutes les fonctions de notre corps et rayonnent autour de nous.

Ce sont ces vibrations qui expliquent les phénomènes d’attraction (loi de l’attraction).

Nos pensées sont aussi des vibrations.

Cette année est justement une année 7 qui correspond à la planète Uranus, qui est maîtresse du signe du Verseau symbolisé par des vibrations.

Le 7 est le symbole d’esprit, d’absolu, de connaissance, d’analyse, de recherche, de vie intérieure, d’originalité, mais aussi de solitude, renoncement. Son objectif est consacré aux enquêtes dans l’inconnu, et à trouver des réponses aux mystères de la vie. Il y aura probablement des révélations à ce sujet en 2014 comme celles montrées dans la vidéo suivante :

Eau qui vibre

Pour les personnes qui sont conscientes, responsables de ce qu’elles vivent et qui entretiennent des pensées positives, lumineuses et chargées d’Amour, cette année pourrait être une année enrichissante. Ainsi une marche pourra être montée sur l’échelle de l’évolution, ce qui, pour nous, est un des buts de notre existence.

Que la connexion Divine accompagne votre chemin (cela peut aider !…).

Cordialement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Le Mal a dit

Je pense que nous sommes aujourd’hui à l’aube d’un changement important pour ce qui concerne la santé. Nous sommes de plus en plus nombreux à considérer une maladie comme un message et non comme une fatalité.

Il y a déjà eu de gros progrès dans ce sens au niveau du cancer. Il semble qu’il est maintenant admis par les médecins que beaucoup de cancers sont dus à des chocs psychologiques. Ceci n’était pas du tout le cas il y a une vingtaine d’années. Des médecins ont été persécutés pour avoir déclaré cela, par exemple un docteur Allemand

Ce médecin découvre en 1979 que son cancer testiculaire a suivi le choc de l’assassinat inattendu de son fils alors âgé de dix-neuf ans.

J’ai moi-même un collègue de travail qui a vécu une maladie similaire après la mort de son fils.

Pour le Docteur Hamer toute maladie du cancer débute par un choc conflictuel extrêmement brutal, dramatique et vécu dans l’isolement, qui provoque au cerveau un foyer et le démarrage du cancer dans l’organe.

Un exemple de cancer.

Une femme qui, d’une manière imprévue, surprend son époux en flagrant délit d’adultère, ne va pas forcément vivre un choc ayant un impact sur le système de reproduction et développer un cancer du col utérin.

Elle peut vivre ce drame comme un profond sentiment de dévalorisation et développer un cancer des os du bassin, ou vivre cela comme une trahison et développer un cancer du sein droit, une blessure plus profonde, plus intériorisée, se traduira par un cancer de la plèvre droite.

Si elle est ménopausée et qu’elle vit ce drame comme un conflit de territoire, elle pourra développer un cancer du poumon. Mais si elle ressent cela plutôt comme une « cochonnerie » elle développera un cancer de la vessie. Si elle se sent souillée, se sera un cancer de la peau, etc…

Augmenter ses chances de guérir

Pour augmenter les chances de guérir d’un cancer (ou d’une autre maladie) il faut en comprendre l’origine, être conscient du combat intérieur qui nous mine, et la solution passe souvent par :

L’amour de soi et l’amour des autres

Le pardon de soi et le pardon aux autres

La détermination de l’origine d’une maladie s’appelle le décodage des malaises et maladies. nous avons maintenant beaucoup de livres à ce sujet ; Exemples: « Métamédecine – La guérison à votre portée » de Claudia Rainville, « Le grand dictionnaire des malaises et des maladies » Jacques Martel, Ton corps dit « Aime-toi » de Lise Bourbeau

Le stress

Comme vu ci-dessus et dans une lettre mensuelle précédente à l’origine de beaucoup de maladies il y a un point commun ; c’est le stress. En effet le stress réduit de beaucoup nos performances, notre capacité de réaction. Lorsque nous vivions à des époques primitives le stress mettait carrément notre vie en danger, lorsque par exemple on était attaqué par une bête.

Il semble bien que c’est pour cette raison que la maladie physique apparaît pour ramener l’attention sur le corps et en quelque sorte « dégager », libérer notre mental.

Ceci est possible parce que notre cerveau ne peut s’occuper que d’une seule chose à la fois ou notre mental ou notre corps.

Pour réduire votre niveau de stress nous vous proposons gratuitement une relaxation guidée.

Nous avons aussi une méthode payante « Comment se débarasser du stress et de l’anxiété« .

Conclusion

La maladie pourrait donc être un message pour nous aider à guérir et à évoluer.  Donc en cas de problème il faudrait donc toujours commencer à chercher ce que « Le Mal a dit ».

Nous vous recommandons de prendre l’habitude de faire ce décodage des maladies. Vous pouvez utiliser l’ouvrage de référence de votre choix pour chacune de vos maladies même bénignes (en continuant bien sûr de suivre les prescriptions de votre médecin).

Vous verrez par exemple si vous avez un mal de gorge que vous avez peut-être dit des paroles que vous regrettez, ou que vous auriez voulu dire etc…

En utilisant le décodage pour les petites maladies vous pourrez plus facilement éviter les grosses. C’est ce principe qui a été appliqué dans l’aviation pour en faire le moyen de transport le plus sûr (après l’ascenseur).

Une autre approche de la santé sur notre site Internet :

http://www.succesetspiritualite.com/sante,-nourriture.htm

Merci beaucoup à ceux qui nous ont transmis leurs commentaires et encouragements à propos de nos lettres mensuelles précédentes. C’est très apprécié. N’hésitez pas à le faire pour celle-ci.

 Ecrit par Christian

Cordialement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Voulez-vous rester jeune et en bonne santé avec les 5 Tibétains ?

Bonjour

Ce mois ci nous vous proposons des exercices simples mais très efficaces pour être en pleine forme et même rajeunir en y consacrant uniquement 5 minutes par jour. Nous avons testé l’efficacité sur nous.

1) Introduction:

Il est possible de freiner le processus de vieillissement et de commencer à rajeunir.

Le vieillissement n’est pas naturel, avancer en âge mais devenir un être limité dans ses mouvements et souffrant de 1000 maux n’est absolument pas une obligation imposée par la nature.
Il s’agit simplement du résultat de mode de vie artificiel et déséquilibré.
Pour ceux qui désirent se délivrer de la souffrance, de la maladie de la vieillesse est ainsi vivre jeune en bonne santé à tout âge, les 5 exercices tibétains représentent une véritable baguette magique.

Tout nouvel exercice doit être abordé avec prudence. Veuillez consulter un médecin avant d’essayer de pratiquer les exercices présentés. Les précautions sont indiquées pour chaque exercice. La liste de précautions n’est toutefois pas exhaustive et elle ne peut pas remplacer l’avis de votre propre médecin traitant.

2) Comment pratiquer

En plus d’une courte description des exercices nous avons fait une vidéo pour plus de clarté.

Lien sur You tube:

http://www.youtube.com/watch?v=Jf9JBOVuVYA

D’autres vidéos sont disponibles sur Internet avec des personnes plus entrainées, exemple :

http://nataraja.over-blog.com/article-36435630.html

Au début, les deux premières semaines pratiquez chaque exercice seulement trois fois. Cela est important pour vous familiariser avec une nouvelle conscience de votre corps.

Vous pourrez augmenter ensuite progressivement, selon vos possibilités. En cas de grossesse ou de problèmes de dos, soyez très attentif à votre corps et ne forcez jamais.

Avec les exercices tibétains, cinq minutes par jour suffisent donc pour donner, au bout de trois à quatre semaines, des résultats incontestables et cela crée une motivation puissante pour continuer.

Concernant la respiration, plutôt que d’appliquer une technique apprise intellectuellement, nous vous suggérons d’être à l’écoute de votre corps : celui-ci va automatiquement choisir la respiration la plus appropriée à chaque exercice.

3) Bénéfices obtenus et contre indications

Il serait fastidieux d’énumérer tous les résultats positifs obtenus : ils vont de l’amélioration de maladies chroniques dégénératives à la disparition de toutes sortes de symptômes banals comme l’insomnie, l’allergie, la fatigue, les troubles digestifs, les troubles sexuels, le manque de mémoire, la dépression, la frilosité, l’eczéma et les problèmes de peau, etc.

En fait, le plus convaincant n’est pas de lire les extraordinaires aventures d’autres personnes avec ces exercices, mais bien de devenir soi-même cette personne à laquelle il arrive des choses extraordinaires !

4) Exercices

Premier exercice :

Debout, bras écartés, paumes vers le bas, tournez sur vous-même dans le sens des aiguilles d’une montre.

Appelé par beaucoup l’exercice du « derviche tourneur », ce mouvement montre avec précision le niveau d’intoxication : lorsqu’on est très intoxiqué, le vertige survient après quelques tours seulement. Au fur et à mesure de la pratique, on peut tourner davantage. On peut pratiquer cet exercice plusieurs fois dans la journée, dès que l’on sent un peu de fatigue ou une baisse d’énergie. Plusieurs personnes ont obtenus des résultats remarquables dans l’arrêt de toxicomanies diverses (cigarettes, café, médicaments, etc.) en pratiquant cet exercice quand l’envie de la substance qui était devenue une drogue se faisait sentir. En stimulant naturellement la circulation d’énergie dans le corps, il devenait facile de se passer d’une stimulation artificielle. Tous les enfants du monde, dans leurs jeux, pratiquent ce mouvement et stimulent ainsi leur énergie vitale.

Contre indications:

Le fait de tourner peut provoquer des nausées, la migraine et une perte d’équilibre. Au début de votre pratique, tournez lentement. Allez toujours dans le sens des aiguilles d’une montre.

Le fait de tourner peut être un facteur aggravant dans les maladies suivantes. Demandez un avis médical en cas de sclérose en plaques, de maladie de Parkinson ou d’affections apparentées, pour le syndrome de Ménière, le vertige, les attaques, les grossesses accompagnées de nausées ou si vous prenez des médicaments susceptibles de donner des vertiges. En cas d’hypertrophie cardiaque, de problème de valvule ou si vous avez subi une attaque cardiaque dans les trois derniers mois, n’essayez pas cet exercice sans l’autorisation formelle de votre médecin.

Deuxième exercice :

a) Allongez-vous à plat sur le dos, les bras le long du corps.

b) Ramener le menton vers la poitrine.

c) Lever les jambes à la verticale en gardant les genous droits.

Certaines personnes ayant des douleurs dorsales ont de la peine au début à lever les jambes et la tête en même temps. Il s’agit de ne pas forcer, mais de persévérer chaque jour. C’est la régularité qui permet, peu à peu, d’assouplir la colonne vertébrale et de lever les jambes. Cet exercice tonifie la musculature abdominale et facilite la disparition de l’obésité abdominale. Pratiquez sur un tapis moelleux ou une serviette de bain pliée en quatre afin de ne pas souffrir d’un contact trop dur avec le sol.

Contre indications:

Effectuez cet exercice très lentement et augmentez le nombre de répétitions d’une ou deux par semaine si vous avez des ulcères, des douleurs lombaires ou de la nuque, de l’hypertension régulée par des médicaments, une sangle abdominale faible, des tensions ou raideurs excessives des épaules ou des jambes, si vous êtes atteint de sclérose en plaques, de maladie de Parkinson ou d’une affection apparentée, de fibromyosite ou d’un syndrome de fatigue chronique. Les femmes doivent savoir que, pendant leurs règles, l’exercice peut accentuer les douleurs et interrompre ou arrêter de flux menstruel.

En cas de hernie hiatale, hernie, hyperthyroïdie, syndrome de Ménière, vertige, attaque, demandez à votre médecin si cet exercice ne présente aucun risque pour vous. Il peut être contre-indiqué pendant la grossesse, si vous avez subi une opération de l’abdomen dans les six derniers mois ou si vous souffrez d’hypertension ou d’hyperthyroïdie sans surveillance médicale, si vous êtes gravement atteint d’arthrite de la colonne vertébrale ou d’un problème de disques; dans tous ces cas, il vous faut l’autorisation de votre médecin. En cas d’hypertrophie cardiaque, de problème de valvule ou si vous avez subi une attaque cardiaque dans les trois derniers mois, n’essayez pas cet exercice sans l’autorisation formelle de votre médecin.

Troisième exercice :

a) Mettez-vous à genoux sur le sol, le corps droit. Poser les mains sur les cuisses.

b) Amener le menton vers la poitrine.

c) Etirer le dos en arrière en laissant doucement votre tête suivre le mouvement le plus loin possible.

Il est agréable de mettre sous les genoux un tapis ou une serviette pliée en quatre. Attention de ne pas allonger les pieds à plat sur le sol, mais bien de recourber les orteils vers l’avant. L’efficacité de l’exercice dépend en grande partie de cette position qui stimule la circulation d’énergie jusqu’au bout des pieds. En penchant vers l’avant et vers 1’arrière, on veillera à aller le plus loin possible sans douleur, en suivant le mouvement avec les yeux : les yeux regardent vers le bas lors de la flexion avant et regardent vers le haut et en arrière lors de la flexion arrière.
Cet exercice est particulièrement efficace pour stimuler le chakra de la gorge qui commande la glande thyroïde. Dans notre société moderne, de nombreux troubles de santé viennent du fait que la personne n’exprime pas ses besoins profonds. Ce qui n’est pas exprimé par des mots se transforme en maux. Le blocage de ce centre d’énergie entraîne une diminution de la fonction thyroïdienne dont l’effet immédiat est un sentiment de fatigue physique et de dépression psychique. Ce mouvement permet de retrouver à la fois la vitalité physique et la bonne humeur psychique.

Contre indications:

Si vous êtes sous médicaments pour l’hypertension, votre tête ne doit pas se trouver plus bas que votre coeur.

En cas de douleurs lombaires ou de la nuque, de sangle abdominale faible, de migraines à répétition, de sclérose en plaques, de maladie de Parkinson ou d’une affection apparentée, de fibromyosite ou d’un syndrome de fatigue chronique, vous devriez exécuter chaque répétition du mouvement très lentement et n’en ajouter qu’une ou deux par semaine. Si vous souffrez d’une hernie hiatale, d’une hernie, d’hypertension non contrôlée, du syndrome de Ménière, de vertiges, si vous avez eu une attaque, demandez à votre médecin si cet exercice ne comporte pas de risque pour vous. Les femmes enceintes et les personnes opérées de l’abdomen depuis moins de six mois devraient demander l’avis de leur médecin. En cas d’hypertrophie cardiaque, de problème de valvule ou si vous avez subi une attaque cardiaque dans les trois derniers mois, n’essayez pas cet exercice sans l’autorisation formelle de votre médecin.

Quatrième exercice :

a) Asseyez-vous par terre, jambes allongées, pieds écartés, mains sur le sol.

b) Amenez le menton vers la poitrine.

c) Laissez aller la tête en arrière le plus loin possible.

d) En maintenant la position des bras et sans déplacer ni vos mains ni vos pieds, pliez les genoux et monter le corps à l’horizontale. Tendez les muscles, puis relâchez.

En pratiquant cet exercice, il est important de contracter au maximum tous les muscles du corps, y compris ceux du visage et des yeux. Cette contraction isométrique (c’est-à-dire sans changement de la longueur du muscle) donne une stimulation intense à tout l’appareil neuromusculaire. La pratique de cet exercice peut être difficile au début chez des personnes souffrant de rhumatismes. En persévérant, on parvient à gagner du terrain.

Contre indications:

Effectuez cet exercice lentement et n’ajoutez qu’une ou deux répétitions par semaine si vous souffrez d’hypertension traitée par voie médicamenteuse, si vous avez des ulcères, des douleurs lombaires ou de la nuque, une sangle abdominale faible ou une raideur des épaules ou des jambes, si vous êtes atteint de sclérose en plaques, de fibromyosite, si vous ave/ un problème de tunnel carpien ou un syndrome de fatigue chronique. Durant les règles, cet exercice peut aggraver les douleurs ou arrêter le flux menstruel.

Si l’on a diagnostiqué chez vous l’une des affections suivantes, cet exercice doit être effectué avec l’autorisation de votre médecin : hernie, hernie hiatale, hyperthyroïdie, syndrome de Ménière, vertiges et attaques. Il peut être contre-indiqué en cas de grossesse, d’opération de l’abdomen remontant à moins de six mois, de hernies ou hernie hiatale graves, d’hypertension non surveillée, atteinte arthritique grave de la colonne vertébrale, de problèmes de disques. Demandez l’avis de votre médecin
avant d’essayer cet exercice. En cas d’hypertrophie cardiaque, de problème de valvule ou si vous avez subi une attaque cardiaque dans les trois derniers mois, n’essayez pas cet exercice sans l’autorisation formelle de votre médecin.

Cinquième exercice :

a) Prenez une opposition en arc, les bras droits, les mains fermement posées sur le sol et les orteils pliés vers l’intérieur. Lever la tête en arrière le plus loin possible.

b) Sans déplacer ni les mains et les pieds, pliez la taille pour amener votre corps dans la position d’un V à l’envers. Ramenez le menton vers la poitrine.

Ce mouvement, qui a des points communs avec la célèbre salutation au soleil pratiquée par les yogis depuis des millénaires, a un pouvoir de revitalisation exceptionnel.

Contre indications:

Effectuez cet exercice lentement et n’ajoutez qu’une ou deux répétitions par semaine si vous avez des ulcères, des douleurs lombaires ou de la nuque, une sangle abdominale faible ou une raideur ou une faiblesse des épaules ou des jambes, si vous êtes atteint de sclérose en plaques, de fibromyosite, si vous avez un problème de tunnel carpien ou un syndrome de fatigue chronique.

Demandez l’opinion avisée d’un médecin avant d’essayer cet exercice si vous souffrez d’hypertension, hernie hiatale, hernie, atteinte arthritique grave de la colonne vertébrale, problèmes de disques, hyperthyroïdie, syndrome de Ménière, vertiges, si vous avez eu une attaque. Il peut être contre-indiqué pendant la grossesse, après une opération de l’abdomen remontant à moins de six mois, si un traitement médical ne régule pas votre hypertension ou si vous avez une hernie grave. En cas d’hypertrophie cardiaque, de problème de valvule ou si vous avez subi une attaque cardiaque dans les trois derniers mois, n’essayez pas cet exercice sans l’autorisation formelle de votre médecin.

Nota : les indications ci-dessus sont extraites de l’excellent livre Les 5 tibétains, Secrets de jeunesse et de vitalité de Peter Kelder aux Editions Vivez Soleil (tirage épuisé).

Si vous appréciez autant que nous ces exercices, pourquoi pas les faire connaître à vos amis . Vous allez bientôt leur souhaiter une bonne santé, vous pouvez leur offrir un moyen efficace pour y arriver !

Vos commentaires sont toujours les bienvenus.

Le prochain sujet : Le miroir comme formidable outil d’évolution.

Cordialement,

Christian et Lyvia de Succès et Spiritualité