Articles

Bonjour

Par cette lettre je viens vous faire partager une expérience récente. Je viens de finir le stage « naître à la vie vers un nouveau départ « avec Anne Givaudan et Antoine Achram. Au réveil du lendemain du stage, une culpabilité m’envahit : « c’est de n’avoir pu partager le vécu d’un exercice lors du stage ».

L’exercice en question

Voici l’exercice effectué à deux personnes.

L’une des stagiaires doit se mettre dans le rôle d’une personne paralysée ou sa seule possibilité de communiquer est par le regard.

L’autre stagiaire, avec toutes ses capacités, doit pouvoir communiquer avec elle.

Ensuite nous devons échanger nos impressions et changer les rôles.

Je me suis mis en premier dans le rôle de la personne ne communiquant que par les yeux.

Et là je me suis sentis bien, car je connais la contemplation, ( exercice de regard à regard ) pour l’avoir pratiquée. Je sais que lorsque le mental lâche prise il y a communication d’âme à âme.

L’âme ne sait pas communiquer par des mots, elle ressent.

C’est notre mental, notre esprit limité par notre cadre de référence qui s’exprime.

Élodie, la personne qui pouvait parler, me propose un code « cligner des yeux une fois pour oui et deux fois pour non », ce qui la rassura et elle ressenti ma sérénité .

Lorsque tous les exercices ont été finis, il y a eu un moment de partage.

Je lui ai fait part de mes connaissances sur la contemplation et nous échangeons les rôles ce qui se passa très bien.

Problème de communication

Mais lors de l’échange collectif je ne dis rien, d’où, après le stage, ce grand sentiment de culpabilité.

Mon expérience aurait sûrement pu intéresser le groupe, en particulier, rassurer certaines personnes qui étaient angoissées.

Mais voilà, j’ai un gros problème de communication résultant de mon enfance où la communication n’était pas possible avec mon père.

L’origine du problème et le pourquoi

Mon père m’a fait vivre cette expérience afin de développer la communication à tous les niveaux, me pousser à me dépasser.

Je pense qu’avant de descendre sur terre, avant la conception, un contrat d’âme est établit avec celles de nos parents.

Ce qui nous paraît comme une épreuve vécue pendant votre enfance à travers nos parents, fait partie de l’entente passée lors du contrat d’âme .

Ces épreuves sont voulues pour que nous les dépassions et que nous développions des améliorations, des compétences dans le domaine.

Mon gros handicap du départ peut-être une aubaine pour ma vie à condition que j’en prenne conscience, que je l’accepte et que je le dépasse.

Je pense qu’en fait lorsque avant de s’incarner dans une vie l’on veut développer une qualité, la communication dans ce cas, il va y avoir dans notre enfance un événement qui va nous handicaper dans ce domaine.

C’est pour nous obliger à faire des efforts et ainsi revoir tout ce domaine pour devenir bien meilleur. Ainsi le handicap se transformera en force.

Ces handicaps sont ainsi une indication de ce que l’ont a choisi de développer dans cette vie, nos buts.

Ecrit par Lyvia

Cordialement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Dans cette lettre mensuelle, suite à un stage que j’ai effectué avec Laurence Margarita, j’ai envie de vous parlez des différents comportements que nous adoptons, souvent inconsciemment, d’après l’analyse Transactionnelle.

Analyse Transactionnelle

L’analyse transactionnelle est une technique qui tente d’apporter une explication à la faculté qu’a une personne à réagir en fonction de ce qu’elle a appris, de son système de valeur, des informations dont elle dispose, de ses sentiments et ses envies. Eric Berne a regroupé ces systèmes d’attitudes en 3 parties qu’il a baptisées :

1) Le Parent; P

2) L’Adulte; A

3) L’Enfant; E

Nous nous comportons différemment suivant notre état intérieur. A chaque état cité ci-dessus correspond un domaine particulier :

1) Le Parent; P = Domaine de l’appris

2) L’Adulte; A = Domaine du pensé

3) L’Enfant; E = Domaine du senti

Leurs différents rôles

1) Parent :

– Tirer bénéfice de l’expérience, la sienne et celle des autres, en la mémorisant.

2) Adulte :

– Recevoir, rechercher et intégrer toutes les informations nécessaires, provenant de l’environnement ou de la personne ( Parent ou Enfant ), les analyser, les élucider, les comprendre en vue d’élaborer des stratégies, les plus adéquates pour son développement.

3) Enfant :

– Fournir les informations nécessaires sur les besoins physiques et psychologiques au moment où ils se manifestent.

-Accumuler et transformer l’énergie perçue de l’environnement pour activer et mobiliser l’Adulte et le Parent.

La formation des différents rôles c’est faite à certaines périodes de la vie.

1) Parent : se forme pour l’essentiel entre 5 et 12 ans . Peut se développer et se modifier après .

2) Adulte : se développe principalement entre 3 et 12 ans . Evolue constamment ensuite

3) Enfant : Même avant la naissance et jusqu’à 5 – 6 ans . Evolue peu ensuite.

Caractéristiques des différents rôles :

Enfant : Affectif ; besoins et émotions spontanés ou conditionnées .

Adulte : Objectif ; information en prise avec la réalité .

Parent : Normatif ; valeur , règles , traditions , jugements .

Dans une journée, nous nous comportons différemment suivant les situations.

Exemple

Je ne suis aperçue que lorsque j’étais en contact avec mon responsable supérieur, j’adoptais le comportement Enfant. Je ne comprenais pas pourquoi je restais sur le coin de la porte de son bureau, pourquoi je parlais avec une petite voix…

Lorsque je n’en apercevais cela me m’étais mal à l’aise.

Cela est probablement dû à mon éducation : « Tu dois le respect au supérieur : Parents , Enseignants…. » !

Plusieurs types de fonctionnements

Pendant le stage nous sommes allés plus loin dans cette analyse , il existe plusieurs fonctionnements :

– Parent : Normatif

               : Persécuteur

               : Nourricier

– Enfant : Adapté

               : Soumis

               : Rebelle

               : Libre

               : Sauveur

Ce qu’il faut retenir de tout cela c’est qu’on ne voit les autres qu’à travers notre vision du monde et celle de nos parents.

Ce que je perçois de la situation, l’interprétation ou le sens que je lui donne, ce que je ressens dans mon état intérieur, fera ce que je fais ou ce que je dis.

Je vous invite pendant ces prochains jours à vous observez dans votre comportement avec les autres ou bien les autres avec vous et de voir les différents rôles que nous jouons.

Ecrit par Lyvia

Bonnes observations et nous vous souhaitons de passer d’agréables vacances.

Cordialement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité