Articles

Bonjour

Dans une récente lettre mensuelle, nous vous parlions de ce qui se passe à la mort, aujourd’hui nous allons vous parler du retour sur terre, la réincarnation, voici notre perception.

1) La réincarnation, ça existe ?

Tout d’abord pourquoi il y a encore si peu de gens en France qui croit en la réincarnation.
Nous pensons que c’est surtout dû au fait que la religion Catholique n’en parle plus.
En effet en l’an 553, au deuxième conseil de Constantinople, il a été enlevé dans la bible tout ce qui faisait allusion à la réincarnation (il en reste quand même quelques traces).
C’est surtout les religions Chrétiennes qui ne croit pas à la réincarnation. En Orient la croyance en la réincarnation est très répandue.

2) Comment la réincarnation se fait-elle.

Dans le monde astral, l’âme vit dans une famille d’âmes comme sur terre. Lorsque le moment est venu, elle revient sur terre pour continuer son évolution. Ce sont aussi nos désirs terrestres non manifestés qui nous attirent à revenir sur terre.

L’idéal quand on est dans le monde de l’âme, c’est qu’on fasse un bilan de ce qu’on a fait et ce que l’on doit faire, et qu’ensuite des guides nous aident à faire les meilleurs choix.

L’âme choisit de revenir selon ses besoins et un plan de vie peut être établie avec sa famille d’âmes. Des grandes lignes sont tracées, sa destinée.
Ce choix de vie peut-être connu grâce à l’astrologie, en particulier l’astrologie karmique.
Ensuite la famille d’accueil est choisie et l’âme va incorporer progressivement le corps du foetus.

Parfois certaines personnes n’écoutent pas les conseils des guides et brisent les lois. Exemples : reviennent sur terre en homme au lieu de femme, ou inversement, ou reviennent plutôt que ce qui était prévu, et ensuite elles se retrouvent avec de gros problèmes.

3) Le karma

Avec la réincarnation et la loi du karma, la loi de la cause à l’effet, on retrouve la justice Divine, et cela nous aide à prendre notre responsabilité, de récolter ce que nous avons semé, et d’accepter les choses telles qu’elles sont.
A noter qu’il vaut mieux considérer le karma de façon positive. Si l’on tue par l’épée et qu’ensuite on est tué par l’épée, ce n’est pas pour nous punir, mais pour que l’on sache et que l’on devienne conscient de ce que l’on a fait subir à l’autre.
Pour comprendre ce que l’on fait subir aux autres connaissez-vous un meilleur moyen que de subir la même chose à notre tour ?
Avec la prise de conscience il y a peu de chance pour nous de refaire ensuite la même chose.

Pour illustrer la loi du karma nous aimons bien l’exemple de la montgolfière :
quand on fait une action contraire à l’Amour, on lui ajoute un sac de sable, elle devient plus lourde et elle a de la difficulté à monter dans le ciel.
Par contre, chaque acte d’acceptation, de pardon, de prise de conscience, d’amélioration, on enlève un sac de sable, et elle devient plus légère pour aller vers le ciel.

Nous vous souhaitons d’alléger votre montgolfière le plus possible dans cette vie actuelle


Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

La peur de la mort

La peur de mourir fait partie d’une des plus grandes peurs, juste après celle de « prendre la parole en public ».

Certains croient qu’après la mort c’est le néant, qu’ils sont seulement leur corps physique et qu’ensuite la vie est finie.

Pourtant regardons la nature, elle nous démontre que sous l’apparence de la mort, il y a la vie: l’arbre en hiver perd ses feuilles, mais au printemps suivant de nouvelles feuilles apparaissent, comme la tulipe avec sa nouvelle fleur….

L’être humain est parfois tellement porté sur le côté matériel des choses qu’il ne croit que ce qui est prouvé, ce qu’il peut voir ou entendre.

N’oublions pas les limitations de nos sens visuels, nous ne voyons pas toutes les couleurs, tels l’infrarouge et l’ultraviolet, et celles de nos sens auditifs, avec nos oreilles nous ne percevons pas tous les sons tels l’ultra ou l’infrason, et pourtant ils existent.

Ce sont des phénomènes vibratoires non perceptibles à nos sens physiques.

Nous avons plusieurs corps

Nous sommes faits d’un corps physique, mais aussi de corps impérissables, invisibles à l’oeil physique pour la majorité d’entre nous, mais parfaitement visible pour certains.

Les corps éthérique, émotionnel, mental et astral sont des corps d’énergie vibratoire, ils vibrent à l’intérieur et autour de notre corps physique.

Quand survient la mort, ces différents corps, qui vibrent à des fréquences différentes, quittent le corps de matière en formant une unité. Ils deviennent le véhicule de l’âme, qui va continuer à vivre dans d’autres dimensions, le monde astral.Cela peut prend quelques heures à environ trois jours.

Pour les personnes qui savent où elles vont, cela peut prendre quelques heures, sinon pour la majorité des personnes cela prendra environ trois jours.

Au moment de la mort et seulement à ce moment-là, l’âme se détache du corps physique auquel elle était reliée par une « corde d’argent » .
Ce que nous appelons une corde d’argent est un véritable cordon ombilical d’une couleur argent lumineuse de nature luminescente, voire fluorescente électrique.

Cette corde relie le corps physique au corps psychique. La corde d’argent est extensible à l’infini, et empêche que nous soyons coupés de notre enveloppe corporelle lorsque nous quittons notre corps en étant vivant, en décorporation par exemple (pour quelques initiés) ou bien la nuit, lorsque nous nous endormons (pour nous tous).

Ce détachement de l’âme lors de la mort a été prouvé par des photos Kirlian, c’est un procédé de caméra qui a la particularité de prendre des photos des corps subtils non visible à l’oeil. Ce procédé a été utilisé lorsque l’âme quitte le corps physique.

Photographie d’une âme quittant le corps

L’instant de la décorporation astrale, durant lequel l’âme quitte le corps, a été photographié par le scientifique russe Konstantin Korotkov à l’aide d’une caméra bioélectrographique.

Le Dr. Konstantin Korotkovet la bioélectrophotographie

Le monde Astral

Ce qui faut savoir aussi, c’est que l’état d’être que nous avons lorsque nous mourons, nous continuons à l’avoir dans le monde de l’âme et nous demeurons la même personne au niveau de l’âme, notre façon de penser ne meurt pas.

Nous pouvons déjà l’observer lorsque nous nous endormons.

L’état émotionnel, les pensées que nous avons, vont fonctionner toute la nuit. D’où l’importance pour passer une bonne nuit de s’endormir sur des pensées positives, et dans un état de calme, de même lorsque nous mourons.

La différence lorsque nous mourons et que nous sommes dans le monde astral, c’est que nos pensées se réalisent aussitôt, alors que sur terre cela prend du temps pour se concrétiser.

D’où l’importance de prendre l’habitude sur notre planète terre d’avoir des pensées positives. C’est nous qui créons notre vie.

Voyons maintenant plus en détail ce qui se passe lorsque nous mourons.

Tout d’abord c’est une lumière blanche qui se présente à la personne sous forme d’un point central dans le champ de vision, s’élargissant rapidement pour devenir un tunnel avec un sentiment de mouvement, ou d’attraction vers lui.

Le passage dans le tunnel peut-être rapide ou relativement long suivant le cheminement de l’âme et son attachement aux biens matériels, aux personnes qu’elle quitte.

Les personnes attachées aux biens matériels et aux personnes ne veulent pas quitter le plan terrestre, n’avancent pas dans le tunnel, voit au bout la lumière, mais sont plus attirées par la lumière faible du plan terrestre etse sentent malheureuses et perdues.

Par contre pour tous ceux qui se sont libérés de tous leurs attachements excessifs et qui ont accepté leur départ, le tunnel n’existe pratiquement pas.

L’âme se présente devant une porte de lumière, et souvent, lorsqu’elle a quitté la densité, et avant qu’elle ne la franchisse, les âmes de ceux qu’elle a aimés et ses guides viennent l’accueillir. L’âme renait au monde astral !

Sur le plan terrestre, nous pouvons aider les personnes qui partent par nos prières, notre amour et la projection de la lumière, afin qu’elles aillent le plus vite possible sur leur nouveau plan d’existence.

Sous l’apparence de la mort au monde terrestre, nous renaissons au monde astral, où notre famille d’âmes nous accueille, ainsi que des guides.

Même procédé dans l’autre sens, lors de notre naissance dans le monde matériel, nous mourons au monde astral, pour naître et être accueillis par notre famille terrestre, et être guidé, enseigné.

En conclusion n’ayons plus peur de la mort de notre corps physique, cela nous permettra de mieux vivre notre vie actuelle !


Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Existence de la vie en dehors du corps humain

Il y a une bonne nouvelle qui pour nous est passée beaucoup trop inaperçu.
Il s’agit de la preuve scientifique de l’existence de la vie en dehors du corps humain.

Déjà la plupart des NDE; Near Death Experience (en français, Expériences proches de la mort), ont fortement suggéré l’existence de la vie après la mort, la vie sans le corps humain, mais on pouvait toujours prétendre que c’était le cerveau de la personne qui avait imaginé tout cela.

Jusqu’au jour où il y a eu cette NDE tout à fait particulière.

NDE tout à fait particulière

La personne, Pamela, était opérée avec le cerveau médicalement totalement déconnecté. Ceci est maintenant possible grâce à certaines techniques chirurgicales.

Lors de cette opération Pamela a subi une NDE, son âme est donc sortie du corps et a tout observé de son opération.
A son réveil, elle a décrit avec beaucoup de précision tout le déroulement de son opération, ce qu’elle ne pouvait absolument pas avoir vu lorsqu’elle était consciente.

Cette histoire est relatée en détail dans le livre du docteur Jean-Jacques Charbonnier intitulé «Les preuves scientifiques d’une vie après la vie», page 31 (aux éditions Exergue).

Pourcentage de croyance en la vie après la mort

Évidemment beaucoup d’entre nous n’ont pas besoin de ce genre de preuves pour savoir que la vie existe en dehors du corps, mais je pense que qui que nous soyons, il y a toujours une part de doute en nous, et nous pensons qu’en fait on ne croit à l’existence de la vie après la mort qu’à un certain pourcentage.

C’est pour cela que bien des personnes se disant croyantes ont peur au moment de la mort. Cette peur peut même créer des maladies en fin de vie.

N’oublions pas que sur l’échelle des peurs, la peur de la mort, se situe au premier plan.

Nous espérons donc que l’expérience citée ci-dessus fera augmenter sensiblement votre pourcentage de croyance en la vie après la mort.

Nous vous suggérons de vous poser sincèrement la question à quel pourcentage croyez-vous en l’existence de la vie après la mort; 50 % de chances que cela soit vrai ? 80 % ?

Reposez-vous cette même question régulièrement et voyez si cela évolue.

Nous pensons que ceci est très important car pour nous, pour bien profiter de la vie il ne faut pas avoir peur de la mort.

Nous voyons les effets nocifs de cette peur sur ceux qui ignorent que nous sommes immortels.

Faites passer le message…

Cordialement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité