Articles

Bonjour

Nous espérons que la période de vacances s’est bien passée pour vous. Pour nous c’était très bien, nous avons eu un été magnifique.

Je voudrais revenir sur la lettre précédente, en effet nous avons eu des commentaires, merci pour eux, et des idées supplémentaires.

1) Le pouvoir de création de Dieu

Pour une personne, celui qui dit « Je suis Dieu » devrait être capable de créer la vie (comme Dieu). Dans l’excellent livre La Vie des Maîtres, de Baird T. Spalding, il y a un passage où un maître donne la vie à une marionnette. Dans ce cas on peut probablement dire que le maître est effectivement Dieu dans toute sa puissance de création.

2) Un état où le « Je » disparaît

Une autre personne nous dit être allé dans un état où la notion même du « je » avait disparu et la question dans cet état-là ne se posait donc plus.

J’ai vécu un état similaire il y a environ 20 ans lors d’un séminaire avec Patrick Drouot. A la fin du weekend au cours d’une méditation dirigée, il nous a fait regrouper tous ensemble corps contre corps. J’ai eu à ce moment-là je que je pense être un aperçu du retour à l’Unité. J’étais super bien, aucun désir, aucun besoin, une sorte d’extase. Le plus délicat a été de se séparer les uns des autres en douceur. Merci à Patrick Drouot pour cette expérience jamais renouvelée depuis.

3) Devenir le tout ou juste soi-même

D’autre part je pense qu’il est intéressant de rapporter ici l’expérience de Christophe Allain. Il nous raconte que lors d’une méditation il a eu une montée de Kundalini et son état a changé considérablement. Il était devenu capable de savoir ce que pensaient les gens qu’il rencontrait dans la rue même sans le vouloir, c’était assez incroyable et très gênant.

Après réflexion il en a conclu qu’il n’était pas assez incarné à ce moment-là.

Cela me fait penser au Dieu Aton (image jointe). Pour moi il était monté au niveau du soleil et était donc le tout et plus Christophe Allain.

J’ai moi-même vécu deux courtes expériences un peu similaires.

Lors d’une réunion de travail ma conscience s’est projetée dans le corps de la personne en face de moi. J’étais cette personne, je savais tout ce qu’elle pensait.

Une autre fois c’était après une belle plongée sous-marine à Tahiti. J’étais très décontracté et je regardais la mer. Tout d’un coup ma conscience s’est projetée vers la mer et je devenais la mer.

Dans les deux cas l’effet de surprise m’a fait aussitôt retourner dans mon corps.

Tout ceci montre à quel point le symbole du Dieu Aton est puissant et bien représentatif du Divin et de son fonctionnement.

Si l’on reste au niveau des mains on a l’impression que nous sommes tous séparés entre nous et séparé du Divin. Si l’on prend de la hauteur et que l’on regarde l’ensemble du symbole on voit que nous sommes non seulement tous unis mais que nous faisons partie de Dieu.

4) « Je suis moi»

Au cours d’une méditation, j’ai aussi eu l’intuition que dire « Je suis Dieu » pouvait servir de mantra, de motivation pour s’élever spirituellement vers le centre du soleil d’Aton pour ceux qui sont uniquement au niveau des mains et manque de recul, mais que notre but sur Terre est d’être incarné et donc le meilleur mantra pourrait aussi être « Je suis moi», « Je suis Christian » dans mon cas, tout en cheminant vers notre soi Divin.

Cela rejoint l’expérience de Christophe Allain citée plus haut. Pour aider à se réincarner il aurait pu se répéter « Je suis Christophe Allain ».

Tout est une histoire d’équilibre et nous sommes venus sur Terre pour incarner notre personnage qui peut, entre autres, être défini par notre thème astrologique.

Le Divin a beaucoup « travaillé » pour créer un monde où il peut expérimenter à travers nous une multitude de conditions de vie à travers l’incarnation, et je pense qu’il souhaite que nous restions incarnés et mettions du spirituel dans le matériel.

Vos commentaires sont toujours les bienvenus.

Ecrit par Christian

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

“Je suis Dieu WOW !”

Il y a des personnes qui disent “ Je suis Dieu”, comme Lise Bourbeau par exemple dans son livre “Je suis Dieu WOW !” ce qui peut paraître choquant, mais est-ce juste ou pas ?

Je pense qu’en fait, ceux qui disent « je suis Dieu » ne sont dans l’erreur que s’ils pensent que ce sont les seuls à être Dieu et pas les autres. S’ils pensent que tout est Dieu, je ne vois pas de mal en cela. D’ailleurs, Lise Bourbeau (que nous connaissons bien et que nous aimons beaucoup) a changé le titre de son livre pour mettre: “Wow ! Je suisDieu- tu l’es aussi¨. Elle a rajouté “tu l’es aussi”, elle l’expliquait clairement à l’intérieur, mais le besoin a dû se faire sentir de le marquer aussi sur la couverture…

Dans l’hypothèse où tout est Dieu ce n’est pas uniquement une étincelle divine qu’il y a en nous qui est Dieu, mais tout, et tout c’est tout.
Si cela est vrai alors comment concilier le fait que tout est Dieu à 100 % et que nous ne nous comportons pas comme nous pensons que Dieu se comporterait.

Le symbole de la croix

Pour moi, l’explication se trouve dans le symbole de la croix. Dans la création de l’homme, il y a les 2 parties de la croix. La partie verticale étant Dieu et la partie horizontale est un ensemble de croyances, de mécanismes, d’automatismes donnés par les influences astrologiques, les chocs émotionnels, les expériences vécues (vie actuelle et vies antérieures) ou autres.
Les 2 parties sont d’égales importantes ce qui fait que chaque décision est le résultat de la confrontation de ces 2 parties.
C’est parce qu’il y a ces 2 parties que le Jeu de la vie est possible.

Petite parenthèse; pour moi la vie est un superbe (Divin) Jeu vidéo (bien mieux que les jeux actuels en 3D, mais avec beaucoup de similitudes).

Alors, dans cette façon de voir les choses, la partie horizontale de la croix peut-elle être appelée Dieu? Si oui alors tout est Dieu à 100 % et l’on peut plus facilement dire “Je suis Dieu”, sinon ce n’est pas vrai, et dans ce cas c’est plus difficile de dire “ Je suis Dieu”.

“La vie des Maîtres”

Dans l’excellent livre “La vie des Maîtres” de Baird T. Spalding, un maître explique qu’au stade ultime de notre évolution, il nous faut arriver à déclarer “Je suis Dieu” et le vivre.

Une difficulté à cela est que nous nous percevons comme une entité individuelle et nous sommes des milliards d’humains rien que sur terre comme cela (plus les autres créatures conscientes).
Alors, comment déclarer être le tout (Dieu est tout) ?

Le principe de l’hologramme

Cela pourrait s’expliquer si l’on comprend bien le principe de l’hologramme et que l’on considère que ce principe puisse s’appliquer à La Création. Chaque morceau d’un hologramme peut restituer l’image entière, c’est assez incroyable, mais c’est vrai.
Pourquoi pas imaginer que cela soit possible au niveau des créatures conscientes ?

Dieu Aton

Une autre façon de visualiser ce retour à l’unité est le symbole du Dieu Aton utilisé par Akhénaton (Egypte 18e dynastie). Voir image jointe.
Les mains représentent chaque créature consciente, et l’impression de séparation est une illusion, lorsque le niveau de conscience s’élève et arrive jusqu’au soleil central la conscience de l’unité peut se faire.

Conclusions

Alors en conclusion est-ce juste de dire “Je suis Dieu” ?
À chacun de voir, mais je pense que l’on peut le faire ou le penser pour soi (pas la peine de le dire aux autres s’il n’y a pas de raisons particulières pour le faire) lorsque l’on a atteint un niveau de conscience très élevé, mais accessible, lorsque l’on est capable d’atteindre le centre du soleil du symbole Aton.
Pour cela l’Ego, qui pour moi incarne la séparation, devra avoir été maitrisé, sublimé (pas éliminé, car il n’est quand même pas question de supprimer les mains du Dieu Aton! ).
Dans ce cas, on peut aussi dire “Je suis Dieu” comme un mantra pour faciliter notre évolution, montrer à notre subconscient vers où nous souhaitons aller. Lise Bourbeau a d’ailleurs un CD de méditation basé là-dessus.

Comme vous le voyez, il y a plusieurs façons de voir les choses, ce qui devrait nous pousser à avoir toujours plus de respect pour ceux qui pensent différemment de nous.
Nous aimerions connaître vos idées sur le thème abordé dans cette lettre. Merci d’avance pour vos commentaires.

Ecrit par Christian

Nous vous souhaitons de passer une excellente période estivale.

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Voyage initiatique au Cambodge

Nous revenons du voyage du Cambodge en compagnie de Daniel et Marie-Johanne Meurois avec comme thème « Libérer le Divin en Soi »,organisé par l’agence de voyage en conscience « Oasis Voyages ».

C’était un magnifique voyage initiatique, riche des enseignements de Daniel, des rituels de Marie-Johanne et des rencontres, partages avec les participants. Mais pour moi un voyage initiatique ne s’arrête pas là, cela se vit à chaque instant du voyage.
Je vais vous faire part d’un des moments, où je l’ai vraiment ressenti, où j’ai perçu que nous sommes trop peu en contact avec notre être Divin.

Epreuve physique

Lors d’une visite, nous devions monter 440 marches sous une température de 42°C environ.
À ce moment-là, je me suis aperçue que deux possibilités s’offraient à moi (la sophrologie m’aide beaucoup à prendre du recul par rapport aux situations) :
* Laisser ma croyance que 440 marches c’est beaucoup, que 42°C c’est trop chaud et ressentir un mal-être.
* Ou penser que mon corps est agile, léger et en bonne santé et ressentir de la joie.
Nous avons toujours le choix et devinez quel a été mon choix ?
Munie d’une ombrelle et d’eau, en respectant mon corps, ma respiration s’est adaptée aux marches et j’ai vécu cette montée avec souplesse, facilité et bonheur.

Mode automatique

La plupart du temps (95% environ) nous sommes en mode automatique, guidé par notre subconscient.
Exemples : lorsque nous apprenons à conduire, nous sommes attentifs à tous nos gestes, le regard dans notre rétroviseur, le changement de vitesse….Avec l’habitude, nous agissons automatiquement, sans vraiment en prendre conscience.
C’est pareil pour tout ce que nous vivons, tout ce qui est rentré dans notre disque dur, pendant notre enfance, se met en application, sans nous en rendre compte.
Nous fonctionnons en mode automatique, nos croyances, nos perceptions vraies ou erronées, nos émotions….sont aux commandes et ce n’est pas notre être véritable, notre être Divin, notre conscience qui guide notre vie.

Différence âme et corps physique

De plus, notre être Divin, notre conscience n’est pas notre corps physique.
Notre âme utilise comme véhicule notre corps physique afin de vivre des expériences sur terre à travers la matière dans le but de s’épurer pour être plus proche de notre soi Divin. À notre mort, l’âme quitte notre corps, rejoint l’astral et renaît dans un autre corps pour continuer son cheminement vers le soi Divin.

Conclusions

Pour en revenir à mon voyage, à travers l’expérience de cette montée, j’ai pu ressentir que nous sommes plus que notre corps, la puissance de notre conscience et de la programmation.
Il est regrettable d’être si peu conscient et de laisser notre subconscient diriger notre vie.

Je vous invite à prendre des pauses de temps en temps, et à regarder quel scénario est en train de se jouer en vous.
Reprenons les commandes, dépassons nos programmations limitatives, observons nos pensées et retrouvons notre puissance en étant plus conscients !

Ecrit par Lyvia

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité