Bonjour

J’espère que l’année 2016 a bien commencé pour vous.

1) Les bienfaits de la méditation

Vous connaissez tous les bienfaits de la méditation qui sont maintenant scientifiquement prouvés.
Elle améliore les capacités d’attention, de concentration et permet de se focaliser sur le positif plus facilement.
La méditation augmente nos défenses naturelles et contribue à améliorer son état de santé général.
Elle permet de réduire la dégénérescence du cerveau avec l’âge ;

Un-cerveau-plus-jeune-grace-a-la-meditation

Pour moi la méditation permet aussi de se reconnecter à la véritable source de notre être; au Divin.

2) Méditation venant du Cambodge

Je voudrais vous partager une méditation de base apprise lors de mon voyage au Cambodge en 2015 avec Oasis Voyages et qui est basée sur la respiration.

Elle me parait très efficace pour retrouver le calme et la sérénité et aussi pour aider à la guérison du corps physique et elle peut être complétée ensuite par d’autres types de méditation.

Ce que j’aime c’est qu’elle met le mental en veilleuse en portant son attention sur la respiration et en faisant circuler l’énergie dans le corps physique.

Dans cette méditation il y a 4 points importants pour suivre en conscience le trajet de la respiration :

  1. Le nombril
  2. La poitrine
  3. La gorge
  4. Le bout du nez

Installez-vous le dos droit, les jambes croisées avec la jambe droite sur la gauche, un léger sourire sur le visage serait un plus. Voir photo jointe pour la

 position idéale.
Les mains se rejoignent avec la main droite sur la main gaucheFermez les yeux et suivez votreinspirationen partant du bout du nez, puis la gorge, la poitrine, le nombril.
A l’expiration suivez votre souffle du nombril à lapoitrine, puis la gorge et le bout du nez.

Lorsque vous aurez fait cela pendant plusieurs minutes, vous raccourcirez le trajet en n’allant plus au point du bas ; le nombril.
Après quelques minutes vous pouvez supprimer un autre point la poitrine, puis la gorge pour terminer la méditation en fixant son attention sur le bout du nez.

3) Perfectionnement

Lorsque vous connaitrez bien cette méditation, vous pourrez enchainer sur autre chose.
La personne qui nous l’apprit disait de poursuivre avec une méditation sur les différents éléments qui composent notre corps (eau, terre, feu, air).
Personnellement, je préfère continuer en restant sans pensées, en étant observateur de ce qui se passe en moi, ou bien en visualisant de plus en plus précisément un objet, une fleur par exemple.

4) Fréquence et position

Pour que la méditation soit efficace, il faut essayer de pratiquer régulièrement 20 minutes matin et soir chaque jour par exemple, mais même si l’on pratique beaucoup moins souvent, ce sera toujours mieux que rien.
De plus, c’est en voyant les effets positifs que nous serons encouragés à être plus assidus.
A mon avis cette méditation fonctionne bien en étant assis sur une chaise, en position couché c’est moins efficace mais là aussi c’est mieux que rien.

Si vous avez des méthodes de méditation que vous avez essayées, qui vous ont beaucoup apportées et que vous souhaitez partager, transmettez-les-nous et nous pourrons peut-être compléter cette lettre.

Bonne méditation à tous.

Ecrit par Christian

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Que pensez-vous de notre responsabilité dans ce que nous vivons ?

1) Les problèmes ne viennent pas de l’extérieur

Tout autour de nous, nous pouvons constater des conflits au sein de notre famille, notre travail… dans notre société en général, jusqu’au niveau mondial où la dualité et la séparation sont d’actualité.

Est-ce la fatalité, la malchance ?
Eh bien non !
En général nous pensons que tous les problèmes viennent de l’extérieur de nous et que nous n’en sommes pas responsables. C’est une erreur !

2) Notre pouvoir créateur

Que faisons-nous alors de notre pouvoir co-créateur (lettre mensuelle n°1) !
Le problème, c’est que nous fonctionnons par automatisme et nous ne sommes pas conscients de ce qui se joue.
Nous sommes pris dans le jeu de la vie, acteur sans être observateur, sans cet oeil observateur qu’a un réalisateur pour son tournage et qui pourtant est fondamental.

3) Notre perception, notre vision et notre interprétation sont déformée

De plus, notre perception, notre vision et interprétation sont déformée (nous reconstituons inconsciemment notre milieu familial de 0 à 7 ans par rapport à nos interprétations des événements de la vie de cette période) et nous empêche de voir la réalité telle qu’elle est. Nous agissons et nous ressentons, non pas en accord avec la réalité, mais à l’image que l’on s’en fait (lettre mensuelle n° 11).

Si nous prenons du recul, de l’altitude aux événements, nous pouvons en comprendre le mécanisme et le changer.
L’idéal c’est de vivre pleinement en conscience de ce que nous créons tout en étant en contact son essence divine, écouter sa voix intérieure .
Sinon dès que nous ressentons un « mal-être, » une baisse d’énergie, c’est le signe qu’une prise de conscience doit être faite et l’invitation à changer notre manière de fonctionner et de penser.

4) Des solutions

Voici quelques méthodes pour faciliter notre changement:

Dès que vous vous réveillez, alors que vous êtes encore entre le sommeil et l’éveil programmez votre journée en formulant des pensées positives en utilisant les verbes au présent. Exemple :  » Aujourd’hui je suis plein(e) d’énergie et d’Amour ».

Autre méthode, vous pouvez utiliser votre respiration .
A chaque inspiration pendant une dizaine de respirations conscientes, formulez des phrases comme : »Plus j’inspire et plus je me sens bien » ou bien  » tout va de mieux en mieux » .

5) Quand savons-nous que nous sommes responsables ?

Nous savons que nous sommes responsables quand nous acceptons d’assumer toutes les conséquences de nos actes, de nos pensées, de nos paroles, de nos décisions et de nos réactions.
Etre responsable c’est savoir que nous créons tout ce qui nous arrive selon nos choix conscients ou inconscients.

Essayons d’être conscients de notre responsabilité de notre bien être. Le changement commence de l’intérieur au niveau individuel.
Nous en récoltons un enrichissement personnel, un épanouissement, qui ensuite se répercute sur la société.
Nous récoltons ce que nos semons, alors semons de l’Amour !

Je vous souhaite une belle créativité de votre vie, remplie de bonheur.

Ecrit par Lyvia

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

1) Gagner au Casino

Il y a quelques années, je pense avoir fait gagner une amie dans un Casino.

Pour faire gagner cette personne j’ai visualisé que tout le monde dans le casino se mettait à gagner aux machines à sous, que des jetons s’écoulaient des machines à sous un peu partout.

Peu de temps après, c’est effectivement ce qui c’est passé, des personnes ont commencé à gagner à côté de nous puis mon amie a gagné aussi une somme assez conséquente.

Alors pourquoi est-ce que cela a fonctionné ?

D’abord la visualisation est quelque chose de puissant bien sûr, mais je pense que le fait de demander à être entouré de personnes gagnantes est un autre élément très important.

2) La règle: « Ce que l’on fait aux autres c’est à soi qu’on le fait. »

Si l’on souhaite du mal aux autres il nous reviendra du mal, si l’on souhaite du bien c’est du bien qui nous reviendra.

Pour moi cela fait partie des règles que notre Créateur a complètement intégrées en nous dans le but d’assurer la survie de l’espèce.

Et puis cette règle-là n’est-elle pas on ne peut plus juste ?

C’est à nous d’utiliser au mieux cette règle dans la vie de tous les jours.

Avant d’avoir intégré cette règle, j’en ai subi le côté négatif.

Quelques exemples:

a) Un jour quelqu’un voulait m’acheter un pneu ancien pour une vieille moto, j’ai préféré ne pas le vendre au cas où j’en aurais besoin un jour pour une vieille moto que j’ai.

Depuis ce jour-là, la moto fonctionne mal et je ne m’en sers plus depuis des années.

b) J’avais un moteur de moto et j’ai rencontré une autre personne qui voulait me l’acheter, car elle avait le cadre moto correspondant (chose rare). On ne s’est pas entendu sur le prix et j’ai gardé mon moteur.

Résultat il est resté inutilisé pendant des années, puis je l’ai donné (j’avais compris le principe…) et il a fait le bonheur de quelqu’un d’autre.

c) Des amis voulaient prendre des jeunes noix d’un noyer m’appartenant pour faire un apéritif, pour plusieurs mauvaises raisons j’ai refusé, résultat plus de noix sur le noyer, le noyer est mort et je n’ai même pas récupéré le bois.

3) Donner, aider les autres pour être plus heureux soi-même

Je ne pense pas qu’il faille tout donner pour être heureux, mais lorsque que quelqu’un frappe à notre porte pour un besoin que l’on peut aider à satisfaire, il vaut mieux aider et tout de suite.

D’ailleurs, il est scientifiquement prouvé que dépenser de l’argent pour les autres rend plus heureux que de le dépenser pour soi, alors soyons généreux.

Dépenser de l’argent pour les autres rend plus heureux

Le but de cette lettre est d’ouvrir la réflexion et le dialogue donc si vous souhaitez nous faire part de vos expériences, ou commentaires, il sont toujours les bienvenus.

Ecrit par Christian

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Nous espérons que la période de vacances s’est bien passée pour vous. Pour nous c’était très bien, nous avons eu un été magnifique.

Je voudrais revenir sur la lettre précédente, en effet nous avons eu des commentaires, merci pour eux, et des idées supplémentaires.

1) Le pouvoir de création de Dieu

Pour une personne, celui qui dit « Je suis Dieu » devrait être capable de créer la vie (comme Dieu). Dans l’excellent livre La Vie des Maîtres, de Baird T. Spalding, il y a un passage où un maître donne la vie à une marionnette. Dans ce cas on peut probablement dire que le maître est effectivement Dieu dans toute sa puissance de création.

2) Un état où le « Je » disparaît

Une autre personne nous dit être allé dans un état où la notion même du « je » avait disparu et la question dans cet état-là ne se posait donc plus.

J’ai vécu un état similaire il y a environ 20 ans lors d’un séminaire avec Patrick Drouot. A la fin du weekend au cours d’une méditation dirigée, il nous a fait regrouper tous ensemble corps contre corps. J’ai eu à ce moment-là je que je pense être un aperçu du retour à l’Unité. J’étais super bien, aucun désir, aucun besoin, une sorte d’extase. Le plus délicat a été de se séparer les uns des autres en douceur. Merci à Patrick Drouot pour cette expérience jamais renouvelée depuis.

3) Devenir le tout ou juste soi-même

D’autre part je pense qu’il est intéressant de rapporter ici l’expérience de Christophe Allain. Il nous raconte que lors d’une méditation il a eu une montée de Kundalini et son état a changé considérablement. Il était devenu capable de savoir ce que pensaient les gens qu’il rencontrait dans la rue même sans le vouloir, c’était assez incroyable et très gênant.

Après réflexion il en a conclu qu’il n’était pas assez incarné à ce moment-là.

Cela me fait penser au Dieu Aton (image jointe). Pour moi il était monté au niveau du soleil et était donc le tout et plus Christophe Allain.

J’ai moi-même vécu deux courtes expériences un peu similaires.

Lors d’une réunion de travail ma conscience s’est projetée dans le corps de la personne en face de moi. J’étais cette personne, je savais tout ce qu’elle pensait.

Une autre fois c’était après une belle plongée sous-marine à Tahiti. J’étais très décontracté et je regardais la mer. Tout d’un coup ma conscience s’est projetée vers la mer et je devenais la mer.

Dans les deux cas l’effet de surprise m’a fait aussitôt retourner dans mon corps.

Tout ceci montre à quel point le symbole du Dieu Aton est puissant et bien représentatif du Divin et de son fonctionnement.

Si l’on reste au niveau des mains on a l’impression que nous sommes tous séparés entre nous et séparé du Divin. Si l’on prend de la hauteur et que l’on regarde l’ensemble du symbole on voit que nous sommes non seulement tous unis mais que nous faisons partie de Dieu.

4) « Je suis moi»

Au cours d’une méditation, j’ai aussi eu l’intuition que dire « Je suis Dieu » pouvait servir de mantra, de motivation pour s’élever spirituellement vers le centre du soleil d’Aton pour ceux qui sont uniquement au niveau des mains et manque de recul, mais que notre but sur Terre est d’être incarné et donc le meilleur mantra pourrait aussi être « Je suis moi», « Je suis Christian » dans mon cas, tout en cheminant vers notre soi Divin.

Cela rejoint l’expérience de Christophe Allain citée plus haut. Pour aider à se réincarner il aurait pu se répéter « Je suis Christophe Allain ».

Tout est une histoire d’équilibre et nous sommes venus sur Terre pour incarner notre personnage qui peut, entre autres, être défini par notre thème astrologique.

Le Divin a beaucoup « travaillé » pour créer un monde où il peut expérimenter à travers nous une multitude de conditions de vie à travers l’incarnation, et je pense qu’il souhaite que nous restions incarnés et mettions du spirituel dans le matériel.

Vos commentaires sont toujours les bienvenus.

Ecrit par Christian

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

“Je suis Dieu WOW !”

Il y a des personnes qui disent “ Je suis Dieu”, comme Lise Bourbeau par exemple dans son livre “Je suis Dieu WOW !” ce qui peut paraître choquant, mais est-ce juste ou pas ?

Je pense qu’en fait, ceux qui disent « je suis Dieu » ne sont dans l’erreur que s’ils pensent que ce sont les seuls à être Dieu et pas les autres. S’ils pensent que tout est Dieu, je ne vois pas de mal en cela. D’ailleurs, Lise Bourbeau (que nous connaissons bien et que nous aimons beaucoup) a changé le titre de son livre pour mettre: “Wow ! Je suisDieu- tu l’es aussi¨. Elle a rajouté “tu l’es aussi”, elle l’expliquait clairement à l’intérieur, mais le besoin a dû se faire sentir de le marquer aussi sur la couverture…

Dans l’hypothèse où tout est Dieu ce n’est pas uniquement une étincelle divine qu’il y a en nous qui est Dieu, mais tout, et tout c’est tout.
Si cela est vrai alors comment concilier le fait que tout est Dieu à 100 % et que nous ne nous comportons pas comme nous pensons que Dieu se comporterait.

Le symbole de la croix

Pour moi, l’explication se trouve dans le symbole de la croix. Dans la création de l’homme, il y a les 2 parties de la croix. La partie verticale étant Dieu et la partie horizontale est un ensemble de croyances, de mécanismes, d’automatismes donnés par les influences astrologiques, les chocs émotionnels, les expériences vécues (vie actuelle et vies antérieures) ou autres.
Les 2 parties sont d’égales importantes ce qui fait que chaque décision est le résultat de la confrontation de ces 2 parties.
C’est parce qu’il y a ces 2 parties que le Jeu de la vie est possible.

Petite parenthèse; pour moi la vie est un superbe (Divin) Jeu vidéo (bien mieux que les jeux actuels en 3D, mais avec beaucoup de similitudes).

Alors, dans cette façon de voir les choses, la partie horizontale de la croix peut-elle être appelée Dieu? Si oui alors tout est Dieu à 100 % et l’on peut plus facilement dire “Je suis Dieu”, sinon ce n’est pas vrai, et dans ce cas c’est plus difficile de dire “ Je suis Dieu”.

“La vie des Maîtres”

Dans l’excellent livre “La vie des Maîtres” de Baird T. Spalding, un maître explique qu’au stade ultime de notre évolution, il nous faut arriver à déclarer “Je suis Dieu” et le vivre.

Une difficulté à cela est que nous nous percevons comme une entité individuelle et nous sommes des milliards d’humains rien que sur terre comme cela (plus les autres créatures conscientes).
Alors, comment déclarer être le tout (Dieu est tout) ?

Le principe de l’hologramme

Cela pourrait s’expliquer si l’on comprend bien le principe de l’hologramme et que l’on considère que ce principe puisse s’appliquer à La Création. Chaque morceau d’un hologramme peut restituer l’image entière, c’est assez incroyable, mais c’est vrai.
Pourquoi pas imaginer que cela soit possible au niveau des créatures conscientes ?

Dieu Aton

Une autre façon de visualiser ce retour à l’unité est le symbole du Dieu Aton utilisé par Akhénaton (Egypte 18e dynastie). Voir image jointe.
Les mains représentent chaque créature consciente, et l’impression de séparation est une illusion, lorsque le niveau de conscience s’élève et arrive jusqu’au soleil central la conscience de l’unité peut se faire.

Conclusions

Alors en conclusion est-ce juste de dire “Je suis Dieu” ?
À chacun de voir, mais je pense que l’on peut le faire ou le penser pour soi (pas la peine de le dire aux autres s’il n’y a pas de raisons particulières pour le faire) lorsque l’on a atteint un niveau de conscience très élevé, mais accessible, lorsque l’on est capable d’atteindre le centre du soleil du symbole Aton.
Pour cela l’Ego, qui pour moi incarne la séparation, devra avoir été maitrisé, sublimé (pas éliminé, car il n’est quand même pas question de supprimer les mains du Dieu Aton! ).
Dans ce cas, on peut aussi dire “Je suis Dieu” comme un mantra pour faciliter notre évolution, montrer à notre subconscient vers où nous souhaitons aller. Lise Bourbeau a d’ailleurs un CD de méditation basé là-dessus.

Comme vous le voyez, il y a plusieurs façons de voir les choses, ce qui devrait nous pousser à avoir toujours plus de respect pour ceux qui pensent différemment de nous.
Nous aimerions connaître vos idées sur le thème abordé dans cette lettre. Merci d’avance pour vos commentaires.

Ecrit par Christian

Nous vous souhaitons de passer une excellente période estivale.

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Voyage initiatique au Cambodge

Nous revenons du voyage du Cambodge en compagnie de Daniel et Marie-Johanne Meurois avec comme thème « Libérer le Divin en Soi »,organisé par l’agence de voyage en conscience « Oasis Voyages ».

C’était un magnifique voyage initiatique, riche des enseignements de Daniel, des rituels de Marie-Johanne et des rencontres, partages avec les participants. Mais pour moi un voyage initiatique ne s’arrête pas là, cela se vit à chaque instant du voyage.
Je vais vous faire part d’un des moments, où je l’ai vraiment ressenti, où j’ai perçu que nous sommes trop peu en contact avec notre être Divin.

Epreuve physique

Lors d’une visite, nous devions monter 440 marches sous une température de 42°C environ.
À ce moment-là, je me suis aperçue que deux possibilités s’offraient à moi (la sophrologie m’aide beaucoup à prendre du recul par rapport aux situations) :
* Laisser ma croyance que 440 marches c’est beaucoup, que 42°C c’est trop chaud et ressentir un mal-être.
* Ou penser que mon corps est agile, léger et en bonne santé et ressentir de la joie.
Nous avons toujours le choix et devinez quel a été mon choix ?
Munie d’une ombrelle et d’eau, en respectant mon corps, ma respiration s’est adaptée aux marches et j’ai vécu cette montée avec souplesse, facilité et bonheur.

Mode automatique

La plupart du temps (95% environ) nous sommes en mode automatique, guidé par notre subconscient.
Exemples : lorsque nous apprenons à conduire, nous sommes attentifs à tous nos gestes, le regard dans notre rétroviseur, le changement de vitesse….Avec l’habitude, nous agissons automatiquement, sans vraiment en prendre conscience.
C’est pareil pour tout ce que nous vivons, tout ce qui est rentré dans notre disque dur, pendant notre enfance, se met en application, sans nous en rendre compte.
Nous fonctionnons en mode automatique, nos croyances, nos perceptions vraies ou erronées, nos émotions….sont aux commandes et ce n’est pas notre être véritable, notre être Divin, notre conscience qui guide notre vie.

Différence âme et corps physique

De plus, notre être Divin, notre conscience n’est pas notre corps physique.
Notre âme utilise comme véhicule notre corps physique afin de vivre des expériences sur terre à travers la matière dans le but de s’épurer pour être plus proche de notre soi Divin. À notre mort, l’âme quitte notre corps, rejoint l’astral et renaît dans un autre corps pour continuer son cheminement vers le soi Divin.

Conclusions

Pour en revenir à mon voyage, à travers l’expérience de cette montée, j’ai pu ressentir que nous sommes plus que notre corps, la puissance de notre conscience et de la programmation.
Il est regrettable d’être si peu conscient et de laisser notre subconscient diriger notre vie.

Je vous invite à prendre des pauses de temps en temps, et à regarder quel scénario est en train de se jouer en vous.
Reprenons les commandes, dépassons nos programmations limitatives, observons nos pensées et retrouvons notre puissance en étant plus conscients !

Ecrit par Lyvia

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Souvent nous nous laissons prendre par des problèmes et nous oublions de demander de l’aide au Divin

Bonjour

Problème

Au cours d’un week-end, j’ai essayé de mettre au point une commande de chauffage par internet.
J’ai passé le samedi matin, le dimanche matin et cela ne fonctionnait toujours pas. C’est un peu compliqué comme système, mais je ne voulais pas y passer trop de temps et je ne voyais pas comment m’en sortir.
Alors j’ai réfléchi en prenant un peu de distance par rapport au problème et je me suis dit, mais pourquoi je ne visualise pas le problème résolu ou bien pourquoi je ne fais pas une prière pour demander à Dieu de m’aider.
Pour moi les deux fonctionnent aussi bien.

Solution

Ensuite c’est ce que j’ai fait en choisissant la prière et dans le quart d’heure qui a suivi le système fonctionnait parfaitement.

Pourquoi je ne l’ai pas fait plutôt

Alors, connaissant depuis longtemps l’efficacité d’une prière, je me suis posé la question: « mais pourquoi je ne l’ai pas fait plutôt ? »
Je pense qu’une des raisons c’est qu’au départ je ne savais pas que cela pouvait durer aussi longtemps. C’est un peu comme l’histoire de la grenouille. Vous connaissez ?

L’histoire de la grenouille

Je la rappelle pour ceux qui ne connaissent pas encore.
Si l’on met une grenouille dans de l’eau bouillante, elle ressort immédiatement de cette eau et se sauve. Par contre si on la met dans un bain d’eau froide que l’on chauffe progressivement, elle ne réagit pas et meurt.

Meilleure attitude

Alors, comment faire pour éviter cela ?
Et bien je pense qu’il faut prendre le temps de réfléchir avant de faire les choses, de tirer parti de l’expérience des autres, par exemple une grenouille qui verrait une de ses camarades se faire piéger par l’eau chauffée progressivement ne devrait pas tomber dans le piège elle aussi.

Ensuite nous pouvons visualiser, ou nous faire aider (prière). Il faut bien utiliser son côté féminin (intuition, ressentie, analyse…) afin d’utiliser son côté masculin (l’action).
Aujourd’hui, il est facile de se faire piéger, car nous vivons dans un monde où tout va très vite et l’on ne prend plus assez le temps de réfléchir.

En développant notre connexion avec le Divin afin qu’elle soit beaucoup plus régulière, plus intime, nous gagnerions beaucoup de temps, d’argent et nous serions plus heureux.

Invitation à la réflexion

Pour revenir à l’histoire de la grenouille, je vous propose de réfléchir si dans votre vie il n’y a pas des domaines où vous vous êtes fait piéger aussi.

Au niveau de la politique, je pense que ce principe a été appliqué dans plusieurs pays où les gouvernements ont augmenté progressivement les impôts au point d’asphyxier financièrement une partie de la population.
Dans ce cas la solution est peut-être la même que dans mon cas, c’est-à-dire prendre du recul et demander de l’aide au Divin.

Je pense d’ailleurs qu’une des raisons des crises politiques ou autres, et de pousser les gens à se rapprocher du Divin, car c’est surtout dans les moments de crise que l’on pense à lui, et c’est aussi dans ces moments-là que la solidarité se développe et que l’on se rapproche des autres. Ce que l’on n’apprend pas par la sagesse on l’apprend par la souffrance, mais c’est quand mieux d’apprendre par la sagesse, n’est-ce pas ?

Avec Lyvia nous vous souhaitons d’excellentes fêtes de fin d’année.

Ecrit par Christian

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

J’ai un réel plaisir à aborder ce sujet, en effet, j’ai beaucoup appris et j’apprends toujours à travers notre couple.

Le couple est un excellent moyen d’évolution

Le couple est un excellent moyen d’évolution pour voir où nous en sommes dans notre chemin vers notre réalisation de soi, si nous en prenons conscience !

Pour ceux qui ne sont pas en couple, vous pouvez regardez les personnes de sexe opposées qui vous entourent pour en tirer des enseignements similaires à celui du couple.

Cela marche aussi, j’ai vécu des expériences très enrichissantes me le confirmant !
Parfois ce sont ces personnes là qui jouent ce rôle de miroir (lettre mensuelle n° 5) de notre union et équilibre intérieur.

Exemple :
Pour une femme : son père, son patron ou un collègue… et pour un homme : sa, mère, une collègue, une voisine…

En effet ces personnes nous font vivre des situations inconfortables, qui nous dérangent et qui parfois nous font souffrir.

Ces situations là nous indiquent et nous invitent à changer, notre comportement, notre perception erronée (parfois une certaine croyance inconsciente), et qui va à l’encontre de notre évolution spirituelle.

Nous sommes venus sur terre pour trouver le Divin en nous, la joie de vivre en harmonie et dans l’Amour de tout ce qui nous entoure, et cela passe par cet équilibre, cette union de notre couple intérieur.

Notre couple sert de miroir de notre couple intérieur. Il est un indicateur de notre relation entre notre féminin et masculin intérieur (lettre mensuelle n°12et13).

Jusqu’à nos jours nous fonctionnons sur des données erronées, basées sur des croyances où tout est extérieur à nous : Dieu extérieur à nous, nos problèmes qui résultent de la faute des autres, nos maladies qui viennent de la fatalité….

Nous ne nous sentons pas responsable de ce que nous vivons!
Nous ne nous sommes pas conscient de notre pouvoir Co créateur de notre vie (lettre mensuelle n°1) !

Voici ce qui peut nous permettre de nous transformer :

Le premier point : C’est d’être conscient, observateur de ce qui se joue (lettre mensuelle n° 30) et de ressentir si nous sommes en accord ou non avec ce qui se passe.

Plus nous sommes en connexion avec le Divin, plus c’est facile.

Deuxième point : se sentir responsable de ce que nous arrive !

 

Troisième point : Prendre conscience que le conjoint (ou patron…) est là comme miroir de notre intérieur.

Moi je le remercie de me servir de miroir pour mon évolution (vous n’êtes pas obligé, surtout si c’est difficile à vivre, ou vous pouvez le faire mentalement) et je remercie également Dieu.

Quatrième point : Accueillir lorsque nous nous sentons blessé, dérangé par une situation que l’autre nous fait vivre, ou que nous ressentons un « mal être »

 

Cinquième point : L’accepter (cela ne veut pas dire que nous sommes d’accord) comme un signal que nous ne sommes pas sur le bon chemin de notre évolution.

 

Sixième point : Il est alors temps de rechercher à l’intérieur de nous, quel est le déséquilibre, le désaccord entre notre féminin et notre masculin, en nous posant cette question :

Qu’est ce qui me dérange dans son comportement ?

Exemple : Vous avez l’impression que votre mari a trop d’emprise sur vous, qu’il ne vous écoute pas.
Alors regardez en vous, si votre masculin intérieur, n’a pas trop d’emprise sur votre féminin.  Cela peut être que vous travaillez (action : masculin intérieur) trop, n’écoutant pas votre féminin (intuition, le ressenti ) qui voudrait plus de douceur .

Septième point : Réajustez votre comportement et vous verrez que votre mari aura moins d’emprise sur vous et qu’il sera plus à votre écoute.

Ce qui est formidable, c’est que dès que vous opérez des transformations intérieures, vous remarquez des changements extérieurs, vous indiquant que vous êtes sur le bon chemin spirituel.

De nos jours, beaucoup de couples se séparent, chacun cherche à faire changer l’autre pour combler son manque intérieur, son équilibre féminin/masculin. N’y arrivant pas, la personne préfère changer de conjoint, entraînant avec elle et autour d’elle de la souffrance non comprise.
Les personnes ne sont pas conscientes de ce processus.

Nous entrons dans un nouveau monde, une nouvelle ère d’union, de compassion d’interconnexion. Notre ancien mode de fonctionnement n’est plus adapté, nous avons été conditionné, formaté sur des données erronées (tout extérieur à nous).
Il est temps d’en prendre conscience, de se réveiller, de « se prendre en main » !

Je vous souhaite une belle créativité dans votre vie.

Ecrit par Lyvia

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Dans une récente lettre mensuelle, nous vous parlions de ce qui se passe à la mort, aujourd’hui nous allons vous parler du retour sur terre, la réincarnation, voici notre perception.

1) La réincarnation, ça existe ?

Tout d’abord pourquoi il y a encore si peu de gens en France qui croit en la réincarnation.
Nous pensons que c’est surtout dû au fait que la religion Catholique n’en parle plus.
En effet en l’an 553, au deuxième conseil de Constantinople, il a été enlevé dans la bible tout ce qui faisait allusion à la réincarnation (il en reste quand même quelques traces).
C’est surtout les religions Chrétiennes qui ne croit pas à la réincarnation. En Orient la croyance en la réincarnation est très répandue.

2) Comment la réincarnation se fait-elle.

Dans le monde astral, l’âme vit dans une famille d’âmes comme sur terre. Lorsque le moment est venu, elle revient sur terre pour continuer son évolution. Ce sont aussi nos désirs terrestres non manifestés qui nous attirent à revenir sur terre.

L’idéal quand on est dans le monde de l’âme, c’est qu’on fasse un bilan de ce qu’on a fait et ce que l’on doit faire, et qu’ensuite des guides nous aident à faire les meilleurs choix.

L’âme choisit de revenir selon ses besoins et un plan de vie peut être établie avec sa famille d’âmes. Des grandes lignes sont tracées, sa destinée.
Ce choix de vie peut-être connu grâce à l’astrologie, en particulier l’astrologie karmique.
Ensuite la famille d’accueil est choisie et l’âme va incorporer progressivement le corps du foetus.

Parfois certaines personnes n’écoutent pas les conseils des guides et brisent les lois. Exemples : reviennent sur terre en homme au lieu de femme, ou inversement, ou reviennent plutôt que ce qui était prévu, et ensuite elles se retrouvent avec de gros problèmes.

3) Le karma

Avec la réincarnation et la loi du karma, la loi de la cause à l’effet, on retrouve la justice Divine, et cela nous aide à prendre notre responsabilité, de récolter ce que nous avons semé, et d’accepter les choses telles qu’elles sont.
A noter qu’il vaut mieux considérer le karma de façon positive. Si l’on tue par l’épée et qu’ensuite on est tué par l’épée, ce n’est pas pour nous punir, mais pour que l’on sache et que l’on devienne conscient de ce que l’on a fait subir à l’autre.
Pour comprendre ce que l’on fait subir aux autres connaissez-vous un meilleur moyen que de subir la même chose à notre tour ?
Avec la prise de conscience il y a peu de chance pour nous de refaire ensuite la même chose.

Pour illustrer la loi du karma nous aimons bien l’exemple de la montgolfière :
quand on fait une action contraire à l’Amour, on lui ajoute un sac de sable, elle devient plus lourde et elle a de la difficulté à monter dans le ciel.
Par contre, chaque acte d’acceptation, de pardon, de prise de conscience, d’amélioration, on enlève un sac de sable, et elle devient plus légère pour aller vers le ciel.

Nous vous souhaitons d’alléger votre montgolfière le plus possible dans cette vie actuelle


Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Aujourd’hui, nous allons vous donner quelques éléments de réflexion qui devraient vous permettre d ‘augmenter votre niveau de croyance en l’existence d’une intelligence supérieure à l’homme (Le Divin, Dieu…).

Corps humain

Vous savez que si nous voulons être matérialistes le Corps humain peut et doit être considéré comme un robot.

Pour qu’un robot fonctionne parfaitement, il y a deux parties qui doivent fonctionner parfaitement :
1) La partie mécanique qui comprend le Corps, les membres, les articulations, le cerveau, etc. Tout ce que l’on voit.
2) La partie logicielle, les programmes qui vont permettre à la partie mécanique de fonctionner.

Si vous achetez un ordinateur dans lequel il n’y a aucun programme, vous ne pouvez absolument rien faire avec, aussi puissant que soit le processeur.
Il en est de même avec un robot, s’il n’y a que la partie mécanique, le robot sera absolument incapable de faire quoi que ce soit, … rien du tout !
Il faut des programmes, des logiciels pour animer toute la partie mécanique, ce n’est pas une option, mais une nécessité.

C’est la même chose avec le corps humain. Si malgré toute la complexité que cela représente le corps humain arrivait à se construire par hasard, il ne reste pas moins vrai que pour fonctionner il a besoin de programmes, et des programmes pour faire fonctionner le corps humain, il en faut beaucoup et de très compliqués.

Exemples de programmes

Nous vous en donnons quelques exemples ci-après.
1) Programme pour contrôler les battements du coeur
2) Réguler la température du corps à 37 °C
3) Contrôler le mouvement de toutes les parties du corps
4) Contrôler les mouvements de la bouche et de la langue en particulier pour parler
5) Transformer les sons perçus par les oreilles en sons exploitables par le cerveau
6) Transformer les signaux perçus par les yeux en images exploitables par le cerveau en très haute résolution et en 3 D
7) Assurez en permanence l’équilibre du corps
8) Assurer et contrôler l’agrandissement harmonieux du corps
9) Assurer l’apprentissage du langage, la mémorisation des informations…
10 ) Contrôle de la sexualité, la fécondation, la grossesse et la naissance,
etc., etc.

Complexité

Tous ces programmes sont d’une extrême complexité. Pour preuve, il n’y a qu’à voir le temps que passent les programmeurs pour faire faire des gestes simples aux robots actuels. Nous sommes encore très très loin du robot humain. Pensez que ce robot-là est capable de se former à partir d’élément presque invisible à l’oeil nu (ovule 0,1 à 0,2 mm et spermatozoïde 0,075 mm) et qu’il est capable de se reproduire !

Alors je vous pose une question simple : est-il possible qu’un programme se fasse tout seul ? Que de l’intelligence se crée toute seule ?

Je pense que si on laisse un ordinateur sans programme pendant des années, il n’y a aucun programme qui va se faire tout seul et certainement pas des programmes du niveau de complexité mentionné ci-dessus.

Sur tous les ordinateurs aujourd’hui en fonctionnement il n’y a personne, à notre connaissance, qui a rapporté que son ordinateur se mettait à faire des choses plus intelligentes par lui-même.
Alors pourquoi cela serait-il différent pour l’homme ?

Conclusions

La logique nous indique que ces programmes hyper sophistiqués ne peuvent avoir été créés que par une intelligence d’un niveau équivalent ou supérieur.
Autrement dit pour ceux qui cherchent la preuve de l’existence de Dieu, je leur recommande d’étudier de près leur propre corps physique.

N’hésitez à nous faire part de vos commentaires et si cette lettre vous a plu, pourquoi pas la partager avec vos amis.

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité