Bonjour

Aujourd’hui nous allons parler de la fusion du masculin avec le féminin et de sa puissance.

Polarités Yin et Yang

Notre univers est fait de deux polarités Yin et Yang, féminin et masculin comme chaque être, chaque chose, chaque aspect de la vie : le ciel et la terre, le soleil et la lune, le jour et la nuit….
Au coeur d’une polarité réside l’autre. Au coeur du Yang réside le yin, au coeur du yin réside le Yang.
La physique quantique y apporte une contribution cruciale en dévoilant au niveau subatomique, la nature double de la matière, onde et particule. Chaque partie du tout contient le tout, y est reliée, en est interdépendante.

L’opposition du masculin / féminin

Notre monde actuel tend à opposer masculin et féminin dans chaque aspect de la vie. Il est le reflet de notre intérieur que nous matérialisons à l’extérieur.
Nous n’avons pas conscience de l’importance et des conséquences de cette opposition.

L’opposition du masculin / féminin filtre et crée notre expérience. Elle crée nos systèmes de croyances sur lesquelles, nous basons nos vies, nous faisons nos choix et donc nous créons notre réalité. L’opposition est notre système de référence, de croyance, d’expérience. Nous ne reconnaissons, ni n’intégrons que chaque être et chose est inter-relié et interconnecté. Il est utopique de trouver des solutions depuis un état de séparation.

C’est aussi cet état de séparation intérieure qui crée les divorces et séparation pour les couples.

Le féminin sacré

Mais aujourd’hui nous nous trouvons devant un grand passage planétaire et individuel qui annonce la fusion du masculin et du féminin.

Pour cela nous devons nous connecter au féminin sacré qui cherche actuellement à s’exprimer à travers nous.

Vous avez peut-être remarqué qu’il y a aujourd’hui beaucoup de séminaires et de stages pour développer ce féminin sacré.

Pour nous cela passe par le développement de l’amour inconditionnel, de la joie, de l’intuition, le développement et l’expression de notre sensibilité, le côté artistique et le recentrage sur notre coeur. Développer « l’être » et pas uniquement « le faire ».

Concept du 100 ième singe

Chaque individu qui arrive à cet équilibre et fusion Féminin/ Masculin élève sa conscience et contribue à l’évolution générale.

En effet grâce au concept du 100 ième singe issue du travail de Ken Keyes (http://www.coachingavenue.com/2/view_news.php?id_news=136), il est admis qu’une nouvelle conscience se communique psychiquement, hors de la conception habituelle des sens et par delà l’espace, à la collectivité dès qu’une masse critique d’individus y adhère. Quand la masse critique approche du point d’intégration la nouvelle réalité va se transmettre à la totalité du groupe, il suffit d’un individu de plus pour faire la différence.

D’après ce concept nous vous invitons à être parmi ces premiers individus qui vont entrainer le changement de monde.

Cordialement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Aujourd’hui nous allons parler du côté masculin et féminin qui existe dans chaque homme ou femme.

Dans chaque être humain, homme ou femme, existent des hormones féminines et des hormones masculines.

Les hormones féminines disposent à la passivité, la stabilité, la réceptivité, la sédentarité, la gestation…

Les hormones masculines prédisposent à l’activité, le raisonnement, la logique, le nomadisme, l’extériorisation, le paraître…

Dans notre société nous avons tendance à considérer les hommes d’un côté et les femmes de l’autre comme si c’était deux êtres totalement différents, alors que chacun des sexes possède les caractéristiques de l’autre.

Les deux pôles féminins et masculins donnent la vie intérieure. La vie intérieure est une énorme puissance une force intérieure extraordinaire.

Pour bien comprendre cette distinction prenons un à un les deux pôles.

Pôle féminin :

Il est caractérisé par la passivité, l’état de repos, d’attente, de tension progressive et d’harmonie où l’on accumule des énergies en vue d’un mouvement, d’une mise en action de cette énergie.

La féminité est une puissance intérieure connectée, branchée sur le réel, à l’écoute des choses et des êtres. Elle est calme.

La féminité c’est la base, le fondement de la masculinité.

Le pôle féminin est puissance, il accumule l’énergie potentielle et prépare à l’action extérieure.

La féminité est intuitive car elle ressent les choses. Elle ressent la vie telle qu’elle est, de façon immédiate, pratique, sans poser de descriptif, ni de mots.

On peut décomposer le comportement féminin en trois temps :

– être en état d’attente, de repos, d’immobilité

– prendre son temps, d’observer, réfléchir, être à l’écoute de ses sensations, de ses sentiments, de ses intuitions

– accumuler ces sensations, sentiments, intuition et informations qui entrent grâce à cette réceptivité

Pôle masculin :

Il est caractérisé par le mouvement, l’action, par la décharge de l’énergie accumulée, par l’extériorisation.

Le comportement masculin consiste à libérer l’énergie accumulée ce qui implique d’être en état de mouvement, d’action. Le pôle masculin prend les décisions, met en place des idées, concrétise ses projets.

La masculinité trie ses sensations et comme elle est logique, elle met en place le raisonnement.

Elle pose des théories, échafaude des plans qui vont la sécuriser et lui éviter de tomber dans le chaos.

Exemples d’utilisation des deux pôles

Un peintre médite sur son oeuvre, il est immobile, il est branché sur son pôle féminin.

Puis il peint, il est branché à ce moment-là sur son pôle masculin.

Une femme dénuée de masculinité est comme un artiste qui passerait son temps à méditer sans aucune réalisation.

L’énergie masculine est une énergie qui agit mais elle ne peut être utilisée que si l’énergie féminine est bien développée.

Avant la naissance l’enfant est bisexué.

De zéro à sept ans, il reçoit de la mère sa féminité.

À partir de sept ans, le père intervient pour développer la masculinité de l’enfant.

En conclusion, l’homme et la femme doivent être perçue en tant qu’émetteur et récepteur de l’énergie.

Aussi bien l’homme que la femme doivent être féminin avant d’être masculin. La féminité est l’énergie qui va faire tourner la turbine.

Beaucoup de couples actuellement se séparent, car l’homme ou la femme demande et recherche chez l’autre ce qui lui manque (masculin ou féminin) dans sa vie intérieure, plutôt que de développer et combler son manque soi-même.

L’extérieur est une réponse de l’intérieur : il y a séparation car à l’intérieur de son être, le féminin est séparé de son masculin.

La prochaine fois je vous parlerai de la fusion du masculin avec le féminin et de sa puissance.

Ecrit par Lyvia Périé

Cordialement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Le cadre de référence

Le mois dernier je vous parlais de l’influence de nos parents dans l’amour de soi, ce mois-ci, je vais vous parler du cadre de référence, car pour moi il est primordial d’en prendre conscience.

Notre cadre de référence est une petite fenêtre ( plus ou moins grande ) de la vision sur le monde que l’on s’est fabriqué soi- même de 0 à 7 ans, en fonction du milieu dans lequel nous avons vécu et des moyens que nous avons mis en oeuvre pour nous défendre ( milieu plus ou moins hostile ) pour assurer notre survie.

DE 0 à 7 ans, NOS PARENTS ( ou ceux qui ont jouaient ce rôle ), NOUS ONT SERVIS DE MODELES, DE REFERENCES POUR NOUS CONSTRUIRE, nous avons créé notre programme, semblable à un programme informatique.
Tout ce que l’on vit de 7 ans jusqu’à ce que l’on meurt, ne sont que des répétitions de cette partie de notre enfance. Nous reconstituons inconsciemment notre milieu familial, par rapport à nos interprétations des évènements de la vie de cette période. Parfois notre perception, vision et interprétation, est déformée ce qui nous empêche de voir la réalité telle quelle est, et de ce fait nous empêche d’ ETRE NOUS MEME, NOTRE ESSENCE DIVINE.

Les situations se répètent jusqu’à notre compréhension

Nous nous projetons sans cesse sur les autres. Tant que nous ne comprenons pas nos refoulés, nos blessures, notre mauvaise interprétation, les situations se répètent ( loi d’attraction; l’extérieur obéi à l’intérieur ).
Nous sommes les seuls responsables de ce que nous vivons et nous sommes les seuls à pouvoir le changer, à changer notre programme faussé.

Ces informations nous parviennent sous différentes manières :

  • personnes nous servant de miroir reflétant notre état intérieur
  • situations, évènements de la vie
  • maladies
  • rêves
  • etc…..

Quelques étapes pour cesser ces répétitions et retrouver son véritable être

  • Prendre conscience à travers l’autre ou les évènements de la vie..que notre blessure nous appartient et qu’elle vient d’être activée
  • Regarder en soi notre mauvaise interprétation
  • L’accepter (cela ne veut pas dire d’être d’accord et demeurer ainsi, mais juste observer )
  • Pardonner à ses parents ( ils ont eux aussi leurs propres vécus et interprétations). C’est rompre un lien de ressentiment. Le pardon se fait avec le coeur non avec le mental, on peut commencer par le mental, mais la guérison se fait avec le coeur.
  • Se pardonner ( d’en avoir voulu à l’autre, et d’avoir fonctionné ainsi )
  • Remercier la personne ou l’énergie cosmique ( Dieu, la divinité ) de cette prise de conscience qui nous permet de grandir
  • Mettre en action une nouvelle façon d’interpréter et de fonctionner

Exemple :

Un homme annonce à sa femme qu’il envisage la séparation. Deux cas se présente à elle:
1) Elle subit la séparation, et devra grandir à travers la séparation

2) Réagit,et prends conscience que cette situation que lui fait vivre son conjoint est là pour la faire grandir.

Dans le deuxième cas :

  1. Regarde en elle et s’aperçoit qu’elle a une image faussée de l’homme ( Son père autoritaire ne lui permettait pas d’échanger et de s’exprimer. Elle fonctionne de même avec son conjoint et compte sur lui pour passer à l’action )
  2. Pardonne à son père , sachant que lui-même fonctionnait ainsi de peur de perdre son pouvoir
  3. Se pardonne d’en avoir voulu à son père et d’avoir fonctionné ainsi
  4. Remercie son conjoint de lui avoir fait prendre conscience de sa mauvaise perception
  5. Change ses actions et ses comportements, afin de s’habiter , plutôt que de compter sur son conjoint pour équilibrer son côté masculin (exemple devient plus autonome, ne compte plus sur son conjoint pour faire certaines actions, exprime ses sentiments et émotions directement et simplement…)

Le problème de cette femme est qu’elle recherchait son côté masculin à travers son conjoint, et n’existait qu’à travers lui.
Nous avons tous en nous, homme ou femme, un côté masculin et féminin qui doivent être équilibré.

Le mois prochain je vous parlerai justement de ces côtés masculins et féminins que nous avons tous en nous.

Ecrit par Lyvia Périé

Cordialement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

 Dans notre précédente lettre mensuelle nous vous parlions de l’Amour de soi, dans celle-ci nous allons vous parler de son origine.

Nous nous aimons ou sentons aimé suivant l’appréciation que nous nous sommes fait des attitudes des parents pendant notre enfance.

Nos parents (ou ceux qui jouaient ce rôle) nous ont servie de modèles, de référence pour nous construire.

L’attitude du parent du même sexe est le modèle pour s’aimer et donner de l’amour.

Exemple : une femme qui n’accepte pas que sa mère soit trop fière, lorsqu’elle agira ainsi elle ne s’aimera pas.

Par contre lorsqu’elle agira dans les attitudes qu’elle admirait chez sa mère, elle se sentira bien et s’aimera.

L’attitude du parent opposé est le modèle pour être aimé, pour recevoir de l’Amour.

Exemple : une femme qui avait son père qui la prenait sur ses genoux, lui donnait beaucoup d’attention. Elle se sentira aimé lorsque son conjoint aura avec elle une attitude similaire.

L’attitude des parents envers leur conjoint influence la relation de couple.

L’attitude des parents envers nous influence notre attitude envers les enfants.

L’attitude des parents envers les autres influence notre attitude envers les autres.

Notre appréciation des autres, de nous mêmes, ou des situations est étroitement lié à notre cadre de référence personnel (notre champ de conscience, notre vision du monde).

Exemple

Vous pouvez si vous voulez aller plus loin marquez sur une feuille de papier les attitudes des parents, d’un côté la mère, de l’autre le père pour divers domaines. Nous vous avons joint un modèle sous Excel: Amour de Soi

Exemple : tempérament général avec moi, avec le conjoint et les autres, attitudes envers l’argent, la religion, la sexualité, la confiance en moi, en le conjoint, en eux, la santé, la punition, l’affection avec moi, le conjoint, les autres…

Servez-vous ensuite de ce tableau pour prendre conscience de comment vos parents ont influencé votre amour de vous.

Cette prise de conscience devrait vous amener à changer les comportements qui ne vous conviennent pas et ainsi avoir plus d’amour pour vous et faire plus attention à vos relations avec les autres (votre conjoint , vos enfants…) pour que eux aussi aient plus d’amour pour eux-mêmes. C’est ce que nous vous souhaitons à tous.

Si vous le voulez bien nous vous parlerons dans notre prochaine lettre mensuelle de notre cadre de référence personnel.

Cordialement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

« La vie est une rose qui s ‘épanouit chaque jour davantage et l’amour est le parfum qui s’en dégage » Lyvia Périé

1) L’amour véritable

L’amour c’est ce qui mène le monde, nous sommes sur terre pour apprendre à s’aimer.

Plus on s’aime d’un amour véritable, plus on peut aimer les autres.

L’amour ouvre l’énergie du coeur, de l’expression de sa propre créativité. Elle ouvre aussi l’énergie de l’abondance dans toutes sortes de domaines, amis, santé… et c’est une abondance stable.

Beaucoup de personnes croient s’aimer, mais ils ont une notion erronée de l’amour.

2) Peur de l’Orgueil et d’être égoïste

S’aimer cache souvent 2 peurs ; celle d’être orgueilleux et celle d’être égoïste.

Etre orgueilleux c’est se croire mieux que l’autre et le rabaisser.

Si tu t’aimes dans ce que tu fais dans ce que tu es, et que tu ne rabaisses pas les autres, il n’y a pas d’orgueil.

Etre égoïste c’est diriger la vie des autres, choisir pour les autres, aux détriments des autres ou exiger quelque chose de l’autre sans le consulter pour vérifier si cela lui convient.

S’aimer, c’est être capable de s’aimer même si on ne fait pas tout à notre goût, de se pardonner, d’accepter nos limites.

3) Accepter

Certains croient que s’ils acceptent un défaut, ils vont demeurer ainsi.

Accepter ne veut pas dire être d’accord sur certains points ou défauts et les garder, c’est juste les observer, ne pas perdre de vue sa préférence et de se donner le temps et le droit d’en être où nous en sommes. Changer prends du temps !

En fait nous ne pouvons pas changer quelque chose en nous tant que nous n’avons pas accepter d’être comme cela pour le moment.

Par exemple nous ne pouvons pas maigrir tant que l’on a pas accepter les kilos que l’on a en trop. Oui c’est dur !!!

4) Augmenter l’amour de soi

Une méthode simple mais très efficace pour augmenter l’amour de soi, est de commencer par faire une liste de ses qualités. La revoir de temps en temps et rajouter les qualités que l’on se découvre.

Une autre technique est de se regarder dans la glace et de se dire « Je t’aime » (pas évident au début).

Nous vous joignons un tableau fait par « Ecoute ton corps » fondé par Lise Bourbeau, qui montre bien la différence entre aimer véritablement et aimer avec peur.

Amour de soi

Nous vous souhaitons beaucoup d’amour pour vous mêmes, ce qui vous aidera fortement à en donner aux autres.

Merci beaucoup à ceux qui nous ont transmis leurs commentaires et encouragements à propos de nos lettres mensuelles précédentes. C’est très apprécié. N’hésitez pas à le faire pour celle-ci.                                                                                                                

Cordialement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

1) Qu’est-ce que le Stress

Le stress est la réaction du corps et de l’esprit à toute pression qui ébranle leur équilibre normal. Il se produit lorsque notre perception des événements ne répond pas à nos attentes et que nous ne gérons pas notre réaction à la déception.

Nous savons aujourd’hui que le stress implique plus de mille quatre cents réactions physiques et chimiques connues et plus de trente hormones et neurotransmetteurs. Lorsque nous éprouvons du stress, notre corps réagit rapidement en libérant dans le système sanguin l’hormone appelée adrénaline et d’autres hormones, dont la noradrénaline et le cortisol.

2) Conséquences du Stress

La sécrétion perpétuelle de noradrénaline et de cortisol. brûle le corps comme de l’acide. C’est l’accumulation quotidienne qui fait le plus de tort; les petits stress sont beaucoup plus nocifs que les fortes secousses.

Lorsque le stress devient chronique, notre corps n’a pas le temps de se rattraper chaque jour. Même si nous faisons une pause de quelques heures pour nous accorder un répit.

Autre point, il est sans importance que votre colère soit justifiée ou non. Quelles que soient les raisons de vos sentiments, les conséquences physiques sont les mêmes. Notre corps ne porte aucun jugement moral sur nos sentiments; il ne fait que réagir en conséquence.

Nos réactions de stress justifiées nous sont si familières que nous les traversons sans avoir conscience de leurs effets nocifs.

Nous nous habituons au stress parce que nous n’avons pas conscience de la gravité de ses conséquences et parce qu’il fait désormais partie de la routine, à tel point qu’il nous semble normal.

Autre information, des expériences ont été faites sur la variation de la fréquence cardiaque, celle-ci jouant sur la régularisation et l’équilibre de notre corps. Elles ont montrés que lorsque la personne nourrit des pensées et des émotions positives, les ondes cérébrales se synchronisent naturellement sur les variations du rythme cardiaque donnant lieu à un état de cohérence, à tout l’équilibre du corps. Lorsque la personne vit des émotions et des pensées séparatrices, les ondes cérébrales n’ont plus aucun rapport avec le rythme cardiaque donnant lieu à un état d’incohérence, au chaos.

3) Quelques solutions :

Il est important de faire ce que l’on aime et d’aimer ce que l’on fait.

Par exemple ne vaut-il pas mieux changer de travail s’il est trop stressant même quitte à avoir de moins bonnes conditions financières ?

a) La relaxation

Pour lutter contre le stress il y a bien sûr les relaxations.

Pour vous relaxer facilement en 10 minutes nous vous offrons une séance de relaxation guidée gratuite.

Veuillez télécharger le fichier mp3 à l’adresse suivante :

http://url-ok.com/a3b772

b) Utilisez la respiration lourde

Vous pouvez détendre votre corps en utilisant la respiration lourde. Inspirez en comptant jusqu’à 7 puis expirez en comptant jusqu’à 11. Répétez cette respiration 7-11 jusqu’à ce que votre rythme cardiaque ralentisse, vos mains moites soient sèches et que les choses commencent à redevenir normales.

c) Mangez, buvez, dormez et soyez joyeux !

d) Sortez pour profiter de Mère Nature

e) Autorisez-vous à redevenir un « enfant »

f) Ne vous fixez pas des objectifs irréalistes

g) Apprenez à dire « non » de temps en temps

h) Consacrez du temps pour vous, soyez votre priorité N° 1

i) Criez ! Chantez !

N’oubliez pas seul dans votre voiture personne ne vous entends alors n’hésitez pas à vous défouler en criant ou en chantant !

Pour aller plus loin nous vous proposons aussi une méthode à 27 €

« Comment vous débarasser du Stress et de l’Anxiété » de Hans Simpson

http://www.succesetspiritualite.com/vaincre-le-stress.htm

Merci beaucoup à ceux qui nous ont transmis leurs commentaires et encouragements à propos de nos lettres mensuelles précédentes. C’est très apprécié. N’hésitez pas à le faire pour celle-ci.

Cordialement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

1) Le miroir

L’approche du miroir est le moyen le plus rapide et le plus extraordinaire que nous ayons découvert avec Lise Bourbeau pour devenir conscient de qui nous sommes et ainsi évoluer, s’améliorer.

Avant de pouvoir transformer quoi que ce soit chez nous, nous devons en devenir conscient et constater que cela nous appartient.
Dès que nous acceptons l’idée que tout ce que nous vivons à l’extérieur de nous est le reflet de ce qui se passe à l’intérieur de nous et que ce que nous voyons chez l’autre est un reflet de nous-même, notre vision de la vie change complètement.
Quand nous nous regardons dans un miroir, celui-ci reflète chacune des parties de notre corps, même celles que nous n’aimons pas voir ou que nous n’acceptons pas.

2) Le miroir et nos parties de nous que nous rejetons

Plus nous rejetons une partie de nous, que ce soit au niveau physique ou au niveau d’une attitude intérieure, plus cette partie exige notre attention en prenant de l’ampleur et de l’importance. Elle cherche a être reconnue, elle veut une place. Lorsqu’elle est acceptée, elle cesse de vouloir prendre toute la place.
Lorsque nous observons quelqu’un d’autre et que son comportement nous dérange, notre réaction confirme que lorsque nous agissons ainsi, notre comportement nous dérange, donc nous ne l’acceptons pas.

3) Exemple

Je parlais avec une amie du principe du miroir. Elle ne supportait pas qu’une certaine personne lui mente et me répondit:
 » ce n’est pas vrai je ne mens pas « . Alors je lui ai demandé : « Est-ce que tu ne te mens pas à toi-même ou dis-tu vraiment toujours ce que tu penses ? As-tu peur d’être impoli ou de blesser quelqu’un en disant la vérité. Elle me répondit: « ce n’est pas pareil « .
Nous trouvons tous mille excuses pour justifier notre comportement pour ne pas reconnaître que nous agissons de façon identique au comportement que nous critiquons chez l’autre.

4) Analyser la motivation

Pour arriver à nous accepter ainsi et nous donner le droit d’avoir certains comportements, nous devons analyser la motivation. Il faut se poser la question « est-ce qu’il serait possible que moi aussi j’adopte parfois ce comportement et quand ?
Revenons à l’exemple du mensonge. Quand la personne ment quand elle déforme ou exagère un peu la vérité, elle le fait généralement dans une bonne intention.
C’est souvent pour ne pas déplaire ou par peur d’être pris en défaut, d’être disputé, etc.
Derrière un mensonge se cache une peur. Aussi il est beaucoup plus facile de reconnaître que lorsque les autres mentent c’est aussi parce qu’ils ont peur, et de voir qu’au fond on n’est pas une mauvaise personne pour autant parce que l’on agit de la sorte. C’est suite à cette acceptation que la transformation peut se faire.

5) Conclusions

L’univers nous aide sans cesse, par toutes sortes de moyens, pour nous amener à vivre l’harmonie, l’abondance, l’amour le bonheur, la paix et la santé.

Le miroir est l’outil idéal pour accélérer notre évolution et nous rendre plus beau à tout point de vue. Utilisez le et utilisez le encore…

Ecrit par Lyvia selon l’enseignement de Lise Bourbeau

Une autre approche du miroir sur notre site :

http://www.succesetspiritualite.com/le-miroir.html

Le mois prochain nous parlerons du Stress.

N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires.
Cordialement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

1) La respiration

Aujourd’hui nous allons voir comment utiliser la respiration pour atteindre nos objectifs par des programmations positives.

La respiration peut-être consciente ou inconsciente, elle peut être thoracique ou abdominale.
La respiration inconsciente correspond au « minima vital » qui permet de survivre.
C’est la respiration qui s’effectue sans intervention de notre part. Elle représente 1/10 ème de notre capacité respiratoire.
D’après les spécialistes, il semblerait que 80% des personnes ne savent pas respirer.
Très peu utilisent les muscles abdominaux pour inspirer et expirer. Seule la poitrine opère des mouvements timides.

Le nourrisson respire naturellement par le ventre .
L’adulte, quand à lui respire plus par la cage thoracique Il contrôle toutes les situations
tellement bien, toutes ses émotions qu’il oublie de respirer confortablement par le ventre préférant utiliser la sangle abdominale comme appui pour soulever la poitrine!
Les troubles émotionnels trouvent leur source dans le refus de l’individu à libérer
ses émotions.

2) Comment utiliser la respiration

En inspirant on bloque ses émotions, sa peur et son angoisse, en expirant on libère
le surplus émotionnel source de tensions psychiques et physiques.

L’inspir permet d’augmenter le potentiel énergétique par l’apport d’oxygène et lors
de l’expir nous sommes directement connecté avec l’inconscient.

La respiration maitrisée (consciente) exerce sur nous des modifications du comportement, elle donne à notre subconscient le carburant dont il a besoin pour intégrer les énergies.

Comme lors de l’expir nous sommes en contact avec notre cerveau inconscient,
on va en profiter pour répéter des autosuggestions positives pendant l’expiration.

3) Exemples :

* Plus j’expire, plus je me sens bien
* Tout va de mieux en mieux
* Tout devient de plus en plus facile
* Amour, joie, bonheur, énergie
* Plus j’expire plus je suis fort

Pour maigrir
* Plus j’expire plus je retrouve mon poids idéal de façon harmonieuse

Nota : Le « plus j’expire plus je… » n’est pas obligatoire mais renforce les affirmations.
Il est conseillé de répéter la même phrase 5 à 10 fois.

Rappel : Toujours utiliser des phrases positives. Attention ne pas utiliser « je ne
suis pas malade » mais « je suis guéri. »
Toujours utiliser le présent.

Une autre utilisation de la respiration est pour se détendre.
L’expir doit être plus long que l’inspir et plus il est long, plus vous vous détendez.
Pour vous détendre encore plus profondément, gardez l’air pendant trois secondes avant l’expiration, qui sera la plus lente possible.

Exemple : vous pouvez utiliser cette méthode pour vous détendre lorsque vous êtes
bloqué dans un embouteillage.

Nous vous souhaitons de bonnes programmations positives.

N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires.
Cordialement,

Christian et Lyvia de Succès et Spiritualité

 

 

Bonjour

L’être humain a un grand pouvoir: C’est de créer sa vie à l’aide de son subconscient.

Le Subconscient est semblable à une unité centrale d’ordinateur, du moins pour les
principes de base, mais il est beaucoup plus merveilleux et plus complexe que n’importe
quel cerveau électronique jamais conçu par l’homme.

Comme tout ordinateur, notre mécanisme créatif travaille sur l’information et les données que nous lui fournissons, nos pensées, nos croyances, nos interprétations des faits, nos attitudes…

Le subconscient enregistre tout ce qui lui arrive. Il ne différencie pas ce qui est bénéfique pour nous de ce qui ne l’est pas. Il donne des résultats en fonction de ce qu’il lui a été transmis.
Or, l’être humain est environ 90% inconscient et 10% conscient de ce qu’il fait, dit, pense et ressent.
Le niveau de conscience doit donc être augmenté si l’on veut maitriser sa vie.

Comme souvent nos pensées sont négatives, cela entraîne des évènements désagréables.
En effet, ce que nous vivons au présent, c’est ce que nous avons pensé, programmé dans le passé.
Ce que nous pensons maintenant, programme le futur.

Le présent est le trait d’union entre le passé et le futur. Voilà pourquoi, si nous ne sommes pas satisfaits du moment présent, il est important d’agir dès aujourd’hui et de changer les données fournies à notre subconscient.

Les pensées et les images présentes dans votre esprit durant les quarante cinq dernières
minutes avant de vous endormir rejoueront continuellement dans votre subconscient
pendant la nuit. Donc endormez-vous sur des moments agréables de votre vécue.

Aussi les images avec lesquelles vous commencerez votre journée vous aideront à créer
une correspondance vibratoire pour l’avenir que vous désirez.

Dès que vous vous réveillez, alors que vous êtes entre le sommeil et l’éveil,
profitez en pour programmer votre journée avec quelques pensées en utilisant le présent, et des formules positives.

Exemples:

Ex : * Aujourd’hui est une journée remplie de bonheur, d’amour.
* Aujourd’hui est une journée remplie d’action bienfaisantes.

Exemples à éviter : « + Je ne suis pas malade » dites plutôt « je suis guéri(e) »
sinon le subconscient entend « malade ».
* « Je serai heureux (se) » dites plutôt « je suis heureux (se) » sinon le futur restera le futur.

Vous pouvez aussi visualiser les actions que vous souhaitez réaliser.
Exemples:
* Vous voir et vous sentir satisfait (e) après une réunion réussie ou n’importe
quel événement prévu pour cette journée.

Bonne programmation positive à tous !
Lettre de Lyvia (Sophrologue)

Succès et Spiritualité projette de faire un article de ce genre environ tous les mois.
Le prochain sujet : la respiration, un autre outil pour la programmation positive.

N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires.
Cordialement,

Christian et Lyvia de Succès et Spiritualité