Bonjour

La vie sur terre est comme une grande scène de théâtre.

La plupart du temps, l’être humain est acteur, impliqué dans la scène, sans en être conscient.

Notre pouvoir co-créateur

Souvent à son détriment, car n’étant pas conscient de son pouvoir co-créateur (voir lettre mensuelle n° 1 sur le pouvoir de la pensée), il crée son univers en fonction de ses croyances, ses peurs, ses limites …

L’ idéal c’est de rester acteur tout en étant spectateur de ce qui se joue, vivre le moment présent en conscience, observateur du déroulement de la scène.

Attention au balanciers négatifs

Voir, ressentir si cela nous convient ou non, observer si nous ne sommes pas pris dans un balancier négatif (voir lettre mensuelle n°19 sur le Transurfing).

Si nous sommes pris par un balancier, il est important à ce moment là de prendre conscience que deux choix s’offrent à nous :
1) De le subir
2) De changer la mise en scène, de la transformer.

Je vais vous donner un exemple:

J’arrive parmi un regroupement de collègues, qui sont est entrain de critiquer une personne absente.

Comme nul n’est parfait, je serai tenté de prendre parti et de me mettre moi aussi à la critiquer.
Si c’est le cas, j’entre dans un balancier négatif, qui se nourrira de mon énergie.
De plus la loi de cause à effet (la loi du karma, la loi boumerang…..) s’arrangera pour me faire arriver une situation similaire à celle de la personne critiquée, afin de me rendre compte que moi aussi je ne suis pas parfaite.

Attention parfois les balanciers sont plus rusés en rajoutant par exemple de la culpabilité.

A partir du moment où nous nous sentons mal dans ce que nous vivons, il est temps d’observer le jeu.

C’est notre âme, notre côté féminin, intuitif qui nous parle et nous invite à changer d’attitude.

Nous sommes maître de notre destinée, mais faut-il en être conscient !

Anticiper les changements

La vie se pilote un peu comme une voiture. Il faut être conscient des virages à prendre (changer notre comportement, notre façon d’être) pour éviter des désagréments (sortie de route ou autre).

Nous pouvons anticiper les changements en visualisant notre nouvelle façon d’être et d’agir (voir la visualisation).

Augmenter son niveau de conscience de ce qui nous arrive (voir les virages) et visualiser les changements nécessaires permet ainsi d’évoluer en douceur.

Ce que l’on n’apprend pas par la sagesse nous l’apprenons par la souffrance, alors pourquoi pas choisir la sagesse !

D’autre part, nous constatons qu’actuellement nous passons de plus en plus de temps sur des jeux virtuels, la  » télé réalité « …. , plutôt que de jouer notre propre vie !

N’hésitez-pas à nous faire part de vos réflexions sur ce sujet.

Cordialement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 + 30 =