Bonjour

Aujourd’hui nous allons parler du côté masculin et féminin qui existe dans chaque homme ou femme.

Dans chaque être humain, homme ou femme, existent des hormones féminines et des hormones masculines.

Les hormones féminines disposent à la passivité, la stabilité, la réceptivité, la sédentarité, la gestation…

Les hormones masculines prédisposent à l’activité, le raisonnement, la logique, le nomadisme, l’extériorisation, le paraître…

Dans notre société nous avons tendance à considérer les hommes d’un côté et les femmes de l’autre comme si c’était deux êtres totalement différents, alors que chacun des sexes possède les caractéristiques de l’autre.

Les deux pôles féminins et masculins donnent la vie intérieure. La vie intérieure est une énorme puissance une force intérieure extraordinaire.

Pour bien comprendre cette distinction prenons un à un les deux pôles.

Pôle féminin :

Il est caractérisé par la passivité, l’état de repos, d’attente, de tension progressive et d’harmonie où l’on accumule des énergies en vue d’un mouvement, d’une mise en action de cette énergie.

La féminité est une puissance intérieure connectée, branchée sur le réel, à l’écoute des choses et des êtres. Elle est calme.

La féminité c’est la base, le fondement de la masculinité.

Le pôle féminin est puissance, il accumule l’énergie potentielle et prépare à l’action extérieure.

La féminité est intuitive car elle ressent les choses. Elle ressent la vie telle qu’elle est, de façon immédiate, pratique, sans poser de descriptif, ni de mots.

On peut décomposer le comportement féminin en trois temps :

– être en état d’attente, de repos, d’immobilité

– prendre son temps, d’observer, réfléchir, être à l’écoute de ses sensations, de ses sentiments, de ses intuitions

– accumuler ces sensations, sentiments, intuition et informations qui entrent grâce à cette réceptivité

Pôle masculin :

Il est caractérisé par le mouvement, l’action, par la décharge de l’énergie accumulée, par l’extériorisation.

Le comportement masculin consiste à libérer l’énergie accumulée ce qui implique d’être en état de mouvement, d’action. Le pôle masculin prend les décisions, met en place des idées, concrétise ses projets.

La masculinité trie ses sensations et comme elle est logique, elle met en place le raisonnement.

Elle pose des théories, échafaude des plans qui vont la sécuriser et lui éviter de tomber dans le chaos.

Exemples d’utilisation des deux pôles

Un peintre médite sur son oeuvre, il est immobile, il est branché sur son pôle féminin.

Puis il peint, il est branché à ce moment-là sur son pôle masculin.

Une femme dénuée de masculinité est comme un artiste qui passerait son temps à méditer sans aucune réalisation.

L’énergie masculine est une énergie qui agit mais elle ne peut être utilisée que si l’énergie féminine est bien développée.

Avant la naissance l’enfant est bisexué.

De zéro à sept ans, il reçoit de la mère sa féminité.

À partir de sept ans, le père intervient pour développer la masculinité de l’enfant.

En conclusion, l’homme et la femme doivent être perçue en tant qu’émetteur et récepteur de l’énergie.

Aussi bien l’homme que la femme doivent être féminin avant d’être masculin. La féminité est l’énergie qui va faire tourner la turbine.

Beaucoup de couples actuellement se séparent, car l’homme ou la femme demande et recherche chez l’autre ce qui lui manque (masculin ou féminin) dans sa vie intérieure, plutôt que de développer et combler son manque soi-même.

L’extérieur est une réponse de l’intérieur : il y a séparation car à l’intérieur de son être, le féminin est séparé de son masculin.

La prochaine fois je vous parlerai de la fusion du masculin avec le féminin et de sa puissance.

Ecrit par Lyvia Périé

Cordialement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Le cadre de référence

Le mois dernier je vous parlais de l’influence de nos parents dans l’amour de soi, ce mois-ci, je vais vous parler du cadre de référence, car pour moi il est primordial d’en prendre conscience.

Notre cadre de référence est une petite fenêtre ( plus ou moins grande ) de la vision sur le monde que l’on s’est fabriqué soi- même de 0 à 7 ans, en fonction du milieu dans lequel nous avons vécu et des moyens que nous avons mis en oeuvre pour nous défendre ( milieu plus ou moins hostile ) pour assurer notre survie.

DE 0 à 7 ans, NOS PARENTS ( ou ceux qui ont jouaient ce rôle ), NOUS ONT SERVIS DE MODELES, DE REFERENCES POUR NOUS CONSTRUIRE, nous avons créé notre programme, semblable à un programme informatique.
Tout ce que l’on vit de 7 ans jusqu’à ce que l’on meurt, ne sont que des répétitions de cette partie de notre enfance. Nous reconstituons inconsciemment notre milieu familial, par rapport à nos interprétations des évènements de la vie de cette période. Parfois notre perception, vision et interprétation, est déformée ce qui nous empêche de voir la réalité telle quelle est, et de ce fait nous empêche d’ ETRE NOUS MEME, NOTRE ESSENCE DIVINE.

Les situations se répètent jusqu’à notre compréhension

Nous nous projetons sans cesse sur les autres. Tant que nous ne comprenons pas nos refoulés, nos blessures, notre mauvaise interprétation, les situations se répètent ( loi d’attraction; l’extérieur obéi à l’intérieur ).
Nous sommes les seuls responsables de ce que nous vivons et nous sommes les seuls à pouvoir le changer, à changer notre programme faussé.

Ces informations nous parviennent sous différentes manières :

  • personnes nous servant de miroir reflétant notre état intérieur
  • situations, évènements de la vie
  • maladies
  • rêves
  • etc…..

Quelques étapes pour cesser ces répétitions et retrouver son véritable être

  • Prendre conscience à travers l’autre ou les évènements de la vie..que notre blessure nous appartient et qu’elle vient d’être activée
  • Regarder en soi notre mauvaise interprétation
  • L’accepter (cela ne veut pas dire d’être d’accord et demeurer ainsi, mais juste observer )
  • Pardonner à ses parents ( ils ont eux aussi leurs propres vécus et interprétations). C’est rompre un lien de ressentiment. Le pardon se fait avec le coeur non avec le mental, on peut commencer par le mental, mais la guérison se fait avec le coeur.
  • Se pardonner ( d’en avoir voulu à l’autre, et d’avoir fonctionné ainsi )
  • Remercier la personne ou l’énergie cosmique ( Dieu, la divinité ) de cette prise de conscience qui nous permet de grandir
  • Mettre en action une nouvelle façon d’interpréter et de fonctionner

Exemple :

Un homme annonce à sa femme qu’il envisage la séparation. Deux cas se présente à elle:
1) Elle subit la séparation, et devra grandir à travers la séparation

2) Réagit,et prends conscience que cette situation que lui fait vivre son conjoint est là pour la faire grandir.

Dans le deuxième cas :

  1. Regarde en elle et s’aperçoit qu’elle a une image faussée de l’homme ( Son père autoritaire ne lui permettait pas d’échanger et de s’exprimer. Elle fonctionne de même avec son conjoint et compte sur lui pour passer à l’action )
  2. Pardonne à son père , sachant que lui-même fonctionnait ainsi de peur de perdre son pouvoir
  3. Se pardonne d’en avoir voulu à son père et d’avoir fonctionné ainsi
  4. Remercie son conjoint de lui avoir fait prendre conscience de sa mauvaise perception
  5. Change ses actions et ses comportements, afin de s’habiter , plutôt que de compter sur son conjoint pour équilibrer son côté masculin (exemple devient plus autonome, ne compte plus sur son conjoint pour faire certaines actions, exprime ses sentiments et émotions directement et simplement…)

Le problème de cette femme est qu’elle recherchait son côté masculin à travers son conjoint, et n’existait qu’à travers lui.
Nous avons tous en nous, homme ou femme, un côté masculin et féminin qui doivent être équilibré.

Le mois prochain je vous parlerai justement de ces côtés masculins et féminins que nous avons tous en nous.

Ecrit par Lyvia Périé

Cordialement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité