Essayons d’utiliser davantage notre coeur pour prendre des décisions.

Bonjour

Nous espérons que vous avez passé de bonnes vacances, pour ceux qui en ont pris.

Pour cette lettre j’aimerais aborder le sujet des prises de décisions.

Pour prendre des décisions nous utilisons souvent notre mental et peut-être pas assez notre coeur.

Nous allons voir quelles sont les différences entre les deux, mais aussi comment les prendre davantage avec le coeur.

1) Différence entre le mental et le coeur

a) Le mental

Il permet de prendre des décisions rapidement basées sur l’observation de faits quantifiables et en petit nombre. Il nous permet par exemple: de conduire une voiture, d’additionner des chiffres, etc.

C’est comme un ordinateur mais qui n‘est pas relié à Internet.

b) Le coeur

Le coeur a son propre réseau de neurones et donc sa propre intelligence. Il contient de plus l’atome germe, mémoire de toutes nos vies passées.

Il est relié à l’intuition qui permet de prendre en compte un nombre considérable de paramètres qui peuvent d’après moi inclurent des informations appartenant à d’autres personnes (basé sur le principe que nous sommes tous reliés, exemple télépathie).

C’est comme un ordinateur mais qui lui est connecté à Internet.

2) Lequel utiliser

L’avantage d’utiliser notre coeur apparait clairement ci-dessus, le coeur permet de prendre en compte beaucoup plus de paramètres.

C’est évident lorsque pour prendre une décision vous utilisez une méthode bien connue qui consiste à faire 2 colonnes à gauche les « avantages de cette décision » et à droite les « Inconvénients ». Ensuite vous regardez s’il y a plus d’avantages alors la décision est prise, ou plus d’inconvénients et vous vous abstenez.

Au maximum vous aurez peut-être une douzaine d’avantages et d’inconvénients et surtout ils comptent tous pour un alors qu’ils n’ont pas réellement la même importance.

L’intelligence du coeur va elle prendre tous les éléments en compte avec leur importance relative. Elle nous relie à notre être véritable, notre Soi.

3) Comment mieux utiliser le coeur

Alors, comment solliciter davantage le coeur. je pense que d’abord il faut faire taire un peu le mental par un silence, un recueillement, la méditation peut être utilisée par exemple.

Dans notre site il y a justement une méditation donnée par Jésus dans le livre « Par l’Esprit du Soleil » de Anne Givaudan et Daniel Meurois.

http://www.succesetspiritualite.com/meditation.html

Cette méditation est aussi sous forme de fichier mp3 sur le site.

La prière peut aussi être utilisée et on peut demander à être guidé par le Divin. J’ai remarqué que souvent le Divin ne donne pas une réponse brute, mais donne aussi les arguments principaux qui vont avec, ce qui fait que la décision n’est pas dictée par l’extérieur, mais reste notre décision.

Un exemple, pas pour une prise de décision, mais pour une réponse à une question (sujet similaire). J’avais une fois besoin de savoir si une rencontre sportive était truquée ou non et j’ai demandé au Divin de m’éclairer à ce sujet. Je n’ai pas reçu une réponse oui ou non c’est truqué, mais je pense avoir été guidé pour remarquer au cours du match des éléments, des indices qui me donnaient de manière évidente la réponse à ma question.

Nota: il n’est bien sûr pas question d’opposer le mental et le coeur, mais d’aller davantage vers le coeur pour des décisions difficiles ou compliquées.

Comme d’habitude, n’hésitez pas à nous envoyer vos commentaires.

Ecrit par Christian

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

J’aimerais vous reparler de notre pouvoir créateur qui avait fait l’objet de ma première lettre mensuelle.

C’est un sujet qui me tient à cœur pour son importance et trop souvent ignoré.

1) Nos pensées, nos paroles, nos actes sont positifs et justes ?

C’est notre attitude de penser que tout vient de l’extérieur, que nous ne sommes pas responsables de ce que nous vivons qui nous pose problème.

Nous nous plaignons, mais est-ce que nos pensées, nos paroles, nos actes sont positifs et justes ?

Que faisons-nous ? Quelles sont nos actions, nos attitudes pour changer certaines situations ?

Toutes nos pensées négatives sont des pollutions pour notre vie, mais aussi pour notre planète !

Lorsque vous imaginez un scénario négatif, demandez-vous si vous voulez vraiment qu’il se manifeste, sinon que souhaitez-vous créer ?

Il est important d’être observateur de nos pensées et de prendre conscience de leurs impacts dans notre vie.

Ce qui nous arrive n’est pas un hasard de circonstances, mais bien le résultat de ce que nous avons créé.

2) Voici 2 exemples de notre pouvoir créateur utilisé « passivement »

Lorsque j’étais en congé maternité pour ma première fille, et qu’à l’époque je travaillais comme laborantine dans un laboratoire médical, je souhaitais rester auprès de ma fille.

Mon cœur, mon être profond souhaitait vraiment rester à la maison à m’ occuper d’elle et ma tête disait tu dois aller travailler comme tout le monde, c’est ce qui ce fait.

Comme je persistais à agir et suivre ce que me disait ma tête, l’univers a fait en sorte que je sois licencié et que je reste donc à la maison à m’occuper de ma fille.

À l’époque je ne l’ai pas vu comme le résultat de mon profond souhait, car mon licenciement n’était pas justifié, et je ne savais pas ce que je sais aujourd’hui.

Autre exemple :

Après une profonde envie de rester à la maison plutôt que d’aller au travail, je me suis retrouvée malade ou bien avec un poignet cassé, d’où un séjour à la maison.

Les pensées sont créatrices, mais pas toujours exactement comme nous voulons.

C’est pour cela que de plus en plus je surveille mes pensées.

3) Pouvoir créateur utilisé volontairement

Je vais vous faire part de quelques moyens que j’utilise et qui sont très simples, à la portée de tous .

J’utilise l’état spécial qui existe lorsque l’on se réveille et que l’on se trouve alors entre le sommeil et l’éveil. À ce moment-là, nous sommes connectés avec notre inconscient et nous pouvons « donner le ton, la directive de notre journée ». Nous pouvons la formuler en pensée, sans donner de détails, juste la direction avec amour et conviction.

Convaincu comme lorsque nous commandons un café dans un bar et que nous savons qu’il va nous être servi, et ensuite ne plus y penser.

Dans la formulation il ne faut pas utiliser le futur toujours le présent.

Exemple:  » C’est une journée où je me sens en pleine forme et dynamique. »

Ne pas utiliser, non plus, la négation, exemple:  » je ne suis plus malade », mais plutôt « je suis en pleine forme ».

Exemple : Un jour, Christian me dit qu’il me trouvait vraiment rayonnante, j’ai souri et je lui ai fait part que c’est ce que j’avais programmé, formulé le matin : » Aujourd’hui je suis rayonnante ».

Cette technique ne résout pas tout, mais reste simple, efficace et accessible à tout le monde.

Alors, pourquoi ne pas l’essayer !

Pour nous aider, à le mettre en place nous pouvons avant de nous endormir, nous voir en train de le faire à notre réveil.

J’aime bien aussi remercier le soir avant de m’endormir Dieu ou l’énergie Divine…. de m’avoir apporté ce dont j’avais besoin, demandé et reçu.

Il y a un autre moyen parmi d’autres pour atteindre nos objectifs, c’est la respiration. Vous pouvez le trouver en consultant la lettre mensuelle n°2.

Notre pouvoir créateur se manifeste en permanence, alors utilisons le positivement pour améliorer notre vie.

Ecrit par Lyvia

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

J’espère que l’année 2016 a bien commencé pour vous.

1) Les bienfaits de la méditation

Vous connaissez tous les bienfaits de la méditation qui sont maintenant scientifiquement prouvés.
Elle améliore les capacités d’attention, de concentration et permet de se focaliser sur le positif plus facilement.
La visualisation augmente nos défenses naturelles et contribue à améliorer son état de santé général.
Elle permet de réduire la dégénérescence du cerveau avec l’âge ;

Un-cerveau-plus-jeune-grace-a-la-meditation

Pour moi la méditation permet aussi de se reconnecter à la véritable source de notre être; au Divin.

2) Méditation venant du Cambodge

Je voudrais vous partager une méditation de base apprise lors de mon voyage au Cambodge en 2015 avec Oasis Voyages et qui est basée sur la respiration.

Elle me parait très efficace pour retrouver le calme et la sérénité et aussi pour aider à la guérison du corps physique et elle peut être complétée ensuite par d’autres types de méditation.

Ce que j’aime c’est qu’elle met le mental en veilleuse en portant son attention sur la respiration et en faisant circuler l’énergie dans le corps physique.

Dans cette méditation il y a 4 points importants pour suivre en conscience le trajet de la respiration :

  1. Le nombril
  2. La poitrine
  3. La gorge
  4. Le bout du nez

Installez-vous le dos droit, les jambes croisées avec la jambe droite sur la gauche, un léger sourire sur le visage serait un plus. Voir photo jointe pour la

 position idéale.
Les mains se rejoignent avec la main droite sur la main gaucheFermez les yeux et suivez votreinspirationen partant du bout du nez, puis la gorge, la poitrine, le nombril.
A l’expiration suivez votre souffle du nombril à lapoitrine, puis la gorge et le bout du nez.

Lorsque vous aurez fait cela pendant plusieurs minutes, vous raccourcirez le trajet en n’allant plus au point du bas ; le nombril.
Après quelques minutes vous pouvez supprimer un autre point la poitrine, puis la gorge pour terminer la méditation en fixant son attention sur le bout du nez.

3) Perfectionnement

Lorsque vous connaitrez bien cette méditation, vous pourrez enchainer sur autre chose.
La personne qui nous l’apprit disait de poursuivre avec une méditation sur les différents éléments qui composent notre corps (eau, terre, feu, air).
Personnellement, je préfère continuer en restant sans pensées, en étant observateur de ce qui se passe en moi, ou bien en visualisant de plus en plus précisément un objet, une fleur par exemple.

4) Fréquence et position

Pour que la méditation soit efficace, il faut essayer de pratiquer régulièrement 20 minutes matin et soir chaque jour par exemple, mais même si l’on pratique beaucoup moins souvent, ce sera toujours mieux que rien.
De plus, c’est en voyant les effets positifs que nous serons encouragés à être plus assidus.
A mon avis cette méditation fonctionne bien en étant assis sur une chaise, en position couché c’est moins efficace mais là aussi c’est mieux que rien.

Si vous avez des méthodes de méditation que vous avez essayées, qui vous ont beaucoup apportées et que vous souhaitez partager, transmettez-les-nous et nous pourrons peut-être compléter cette lettre.

Bonne méditation à tous.

Ecrit par Christian

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Une fois n’est pas coutume ce mois-ci notre lettre mensuelle vient d’un autre site Internet « Energie Santé ». L’article est écrit par Daniel Meurois avec qui nous étions en voyage en Israël au début du mois et que nous aimons beaucoup.

Face aux événements actuels il répond à une question cruciale; Que faut-il faire ?

Que faut-il faire ?

Il y a quelque temps, j’ai découvert cette question un peu abrupte posée par l’un de vous qui me lisez en cet instant. Celui-ci, comme beaucoup j’imagine, s’interrogeait à juste titre sur l’attitude à tenir face à ces vagues répétées d’événements douloureux, d’informations alarmantes ou révoltantes qui secouent plus que jamais la planète… et chacun de nous par la même occasion.

Oui, que faut-il faire ?
Oui, que faut-il faire ? Continuer à creuser du côté des prophéties comme certains le font inlassablement ? Où cela mène-t-il ? Cette recherche me semble nourrir davantage le jeu de nos méninges et de nos émotions que les vrais battements de notre coeur. Quel mouvement vers le haut inspire-t-elle ? Je réfléchis différemment…

Je préfère observer avec une attention soutenue le quotidien de notre monde car ce qui s’y passe est suffisamment éloquent pour interpeller en profondeur toute personne dotée d’un minimum de bons sens.

Pas besoin d’être bien cultivé pour comprendre clairement que les Institutions financières mondiales s’étouffent d’elles-mêmes et sont sur le bord du gouffre. Tant de choses sont évidemment truquées.

Pas besoin d’être économiste pour s’apercevoir qu’ici et là les populations pauvres et opprimées n’en peuvent plus et se soulèvent, que les nantis que nous sommes encore globalement en Occident voient leur équilibre de plus en plus précaire et commencent à paniquer.

Nul besoin non plus d’être géologue ou climatologue pour constater que notre activité industrielle a dangereusement abîmé la planète, que celle-ci se rebelle et est à la veille de se réorganiser.

Sans aucun doute, tout cela correspond aussi à des rythmes naturels. Les modifications géologiques et climatiques ainsi que l’apogée puis le déclin des civilisations font incontestablement partie de ces épisodes qui ont toujours ponctué l’histoire des sociétés humaines. L’activité solaire est notamment parlante à ce propos. Pas question de le nier.

Éternel Recommencement ou pas ?

 Mais est-ce alors dire qu’il n’y a rien à faire et que nous sommes appelés à toujours revivre le même scénario ainsi que l’affirment nombre d’analystes ? Serions-nous ainsi inéluctablement coincés dans la mécanique de l’Éternel Recommencement ?

Ce n’est pas mon opinion. Le Principe de l’Évolution n’est pas celui qui fait tourner inlassablement l’âne autour de l’axe d’une meule jusqu’à creuser un sillon dans le sol qu’il foule.

Cesser de faire l’autruche
«Que faut-il donc faire ?» continue de me demander le message reçu comme si son auteur attendait de moi une solution toute faite et des directives à suivre.
Bien évidemment, je n’ai pas le mode d’emploi d’une opération de sauvetage de notre monde ! Qui pourrait prétendre l’avoir, d’ailleurs, hormis quelques pseudos-messagers autoproclamés de l’Apocalypse ?
Ce qui me paraît certain, par contre, c’est que tous ceux et toutes celles qui sont un peu intelligents, conséquents, et qui sont dotés d’un minimum de courage doivent cesser de faire l’autruche en maintenant la tête dans les sables de leur tranquillité quotidienne. Ce temps est révolu.

Lorsqu’il est de notoriété publique que les auteurs des escroqueries de grande envergure, des mensonges mondiaux, des injustices, des détournements de fonds colossaux, des gâchis et des massacres sans nom tiennent les rênes d’un grand nombre des postes clés de nos sociétés, comment se taire et ne pas réagir sans se rendre complice de cet état de fait ? Le « Je ne le savais pas » n’est plus de mise ; il est une hypocrisie.

Que faut-il faire alors ? Prier ? Méditer ? Se retirer dans un coin de campagne si les circonstances de notre vie nous le permettent ?
Je serais tenté de vous dire oui, bien sûr, car renforcer notre âme est capital tandis qu’offrir le meilleur à notre corps est légitime… et puis parce que, ultimement, on peut sans peine se répéter que tout ceci fait partie du jeu illusoire de la Maya.
Cependant, je serais encore plus tenté de vous dire que ce n’est pas suffisant, que c’est un détour, une fuite de plus.

Non aux asservissements

Je crois que – même au coeur de la Maya – la situation actuelle est telle qu’elle demande urgemment une implication très concrète de tous ceux qui ont pris conscience que chacun de nous est responsable de l’état de notre monde.
Cette implication doit mener sans tergiverser à un « NON » massif à tous les asservissements qu’a engendrés notre société via notre lâcheté et notre égoïsme.
Comment ? Par ce qu’on appelle la désobéissance civile, c’est-à-dire par le refus de se soumettre à l’absurde, au vol organisé, légalisé, au pillage, au mensonge, à la tricherie et à toutes les sortes d’iniquités doublées de cynisme érigés en systèmes de fonctionnement.

Comprenez-moi bien, je ne prône ni une révolution ni l’anarchie car ceux-ci vont toujours de pair avec la violence. Nous avons assez « donné » – ou plutôt perdu – dans cette direction…
Je plaide seulement pour une véritable et irréversible Évolution – un saut quantique volontaire, dirions-nous – une mutation radicale et rapide de nos mentalités et de nos comportements.
Bernard Benson, l’auteur du « Livre de la Paix », un homme que j’ai assez bien connu il y a une trentaine d’années, attirait déjà notre attention sur le fait qu’il est totalement absurde que quelques tout petits milliers d’individus, voire moins, décident à eux seuls de la vie de quelques milliards de personnes.
Aujourd’hui que nous sommes au nombre de sept milliards, cette vérité devient encore plus éclatante.

Le changement passe par le coeur

Je ne suis pas de ceux qui prétendent, à l’instar de certains « prévisionnistes » mondiaux, que notre espèce trouvera bien le moyen de se débrouiller, de se réorganiser puis de repartir « comme avant », aidée par de nouveaux progrès technologiques. Ce n’est pas la technique qui nous sortira de notre impasse mais l’expression du coeur humain, son « Amour-Intelligence ».

Je suis de ceux qui disent haut et fort qu’il ne faut surtout pas que cela continue « comme avant » car seule une refonte de toutes nos valeurs peut nous faire sortir de notre hypnose et de notre ornière.
Voilà pourquoi désobéir autant qu’on le peut à nos réflexes de consommateurs, de gaspilleurs, à nos habitudes d’assujettissement aveugle aux pouvoirs abusifs politiques et religieux, aux lois perverses et au Principe de la Peur me paraît être aujourd’hui un devoir de conscience impérieux.

Ne pas fuir la matière, mais découvrir l’Esprit

Cela vous étonne de la part de quelqu’un qui se définit comme un mystique ?
Quant à moi, je ne peux concevoir une Voie d’Intériorité ou de recherche du Divin qui ignorerait é la densité enseignante de ce monde, le respect puis l’amour de l’Humain.

Je l’ai souvent écrit : « Tous les mondes ne font qu’Un ». La quête de l’Esprit ne doit jamais signifier la fuite des réalités de la Matière. L’un des aspects majeurs de l’Initiation, autrement dit de la révélation de l’être à lui-même, se situe là…

Avez-vous jamais remarqué à quel point la plupart des grands guides spirituels de notre Humanité ont été parallèlement des hommes de terrain et d’action ? Tous ont été confrontés à des situations sociales et politiques très concrètes. Ils ne sont pas enfuis sur les sommets des montagnes, ni cachés dans des grottes pour se retrouver à l’abri, face au Divin. Ils se sont impliqués, ils ont participé très activement – et de façon parfois musclée – au remodelage de leur société.

Alors finalement, que faire ?

Mon opinion ne sera jamais que mon opinion. C’est assurément à chacun de décider de ce qu’il doit faire, en conscience, avec ses moyens personnels, sa force, son audace… en faisant en sorte que son âme et son corps vivent en cohérence. À ce niveau-là, « faire », signifiera commencer à « être ».

Ce qu’il faut surtout ne pas faire ? C’est nier qu’il se passe quelque chose de majeur aujourd’hui sur Terre et s’en moquer complètement. C’est continuer à courber l’échine face aux iniquités et à la volonté de manipulation croissante des consciences, c’est ne rien oser, c’est la tiédeur.

Que l’on ne se demande pas pourquoi le Christ a affirmé : « Dieu vomira les tièdes… ». En termes actuels cela veut dire que le Mouvement naturel de la Vie n’alimente jamais les timorés et les indécis, que la Vie ne fait pas de surplace ni ne tourne indéfiniment en rond mais que c’est à nous de participer à son invention.

Toute démarche spirituelle qui ne se prolonge pas en sa contrepartie terrestre ne peut être qu’incomplète.

Voilà pourquoi je ne crains pas de vous écrire aujourd’hui :
« N’ayons pas peur de dire Non à la « zombification » planifiée de notre espèce. N’ayons pas peur de désobéir à ce qui n’est visiblement pas de l’ordre du juste. N’ayons pas peur de faire se rencontrer le Vertical et l’Horizontal et de tout faire pour nous tenir en leur point de jonction.
Au-delà de la diversité des fois et des croyances, l’archétype d’une telle Rencontre en dit beaucoup, ne croyez-vous pas ? ».

Daniel Meurois
www.danielmeurois.com

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et que vous citiez la source : www.energie-sante.net


Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

1) La respiration

Aujourd’hui nous allons voir comment utiliser la respiration pour atteindre nos objectifs par des programmations positives.

La respiration peut-être consciente ou inconsciente, elle peut être thoracique ou abdominale.
La respiration inconsciente correspond au « minima vital » qui permet de survivre.
C’est la respiration qui s’effectue sans intervention de notre part. Elle représente 1/10 ème de notre capacité respiratoire.
D’après les spécialistes, il semblerait que 80% des personnes ne savent pas respirer.
Très peu utilisent les muscles abdominaux pour inspirer et expirer. Seule la poitrine opère des mouvements timides.

Le nourrisson respire naturellement par le ventre .
L’adulte, quand à lui respire plus par la cage thoracique Il contrôle toutes les situations
tellement bien, toutes ses émotions qu’il oublie de respirer confortablement par le ventre préférant utiliser la sangle abdominale comme appui pour soulever la poitrine!
Les troubles émotionnels trouvent leur source dans le refus de l’individu à libérer
ses émotions.

2) Comment utiliser la respiration

En inspirant on bloque ses émotions, sa peur et son angoisse, en expirant on libère
le surplus émotionnel source de tensions psychiques et physiques.

L’inspir permet d’augmenter le potentiel énergétique par l’apport d’oxygène et lors
de l’expir nous sommes directement connecté avec l’inconscient.

La respiration maitrisée (consciente) exerce sur nous des modifications du comportement, elle donne à notre subconscient le carburant dont il a besoin pour intégrer les énergies.

Comme lors de l’expir nous sommes en contact avec notre cerveau inconscient,
on va en profiter pour répéter des autosuggestions positives pendant l’expiration.

3) Exemples :

* Plus j’expire, plus je me sens bien
* Tout va de mieux en mieux
* Tout devient de plus en plus facile
* Amour, joie, bonheur, énergie
* Plus j’expire plus je suis fort

Pour maigrir
* Plus j’expire plus je retrouve mon poids idéal de façon harmonieuse

Nota : Le « plus j’expire plus je… » n’est pas obligatoire mais renforce les affirmations.
Il est conseillé de répéter la même phrase 5 à 10 fois.

Rappel : Toujours utiliser des phrases positives. Attention ne pas utiliser « je ne
suis pas malade » mais « je suis guéri. »
Toujours utiliser le présent.

Une autre utilisation de la respiration est pour se détendre.
L’expir doit être plus long que l’inspir et plus il est long, plus vous vous détendez.
Pour vous détendre encore plus profondément, gardez l’air pendant trois secondes avant l’expiration, qui sera la plus lente possible.

Exemple : vous pouvez utiliser cette méthode pour vous détendre lorsque vous êtes
bloqué dans un embouteillage.

Nous vous souhaitons de bonnes programmations positives.

N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires.
Cordialement,

Christian et Lyvia de Succès et Spiritualité

 

 

Bonjour

L’être humain a un grand pouvoir: C’est de créer sa vie à l’aide de son subconscient.

Le Subconscient est semblable à une unité centrale d’ordinateur, du moins pour les
principes de base, mais il est beaucoup plus merveilleux et plus complexe que n’importe
quel cerveau électronique jamais conçu par l’homme.

Comme tout ordinateur, notre mécanisme créatif travaille sur l’information et les données que nous lui fournissons, nos pensées, nos croyances, nos interprétations des faits, nos attitudes…

Le subconscient enregistre tout ce qui lui arrive. Il ne différencie pas ce qui est bénéfique pour nous de ce qui ne l’est pas. Il donne des résultats en fonction de ce qu’il lui a été transmis.
Or, l’être humain est environ 90% inconscient et 10% conscient de ce qu’il fait, dit, pense et ressent.
Le niveau de conscience doit donc être augmenté si l’on veut maitriser sa vie.

Comme souvent nos pensées sont négatives, cela entraîne des évènements désagréables.
En effet, ce que nous vivons au présent, c’est ce que nous avons pensé, programmé dans le passé.
Ce que nous pensons maintenant, programme le futur.

Le présent est le trait d’union entre le passé et le futur. Voilà pourquoi, si nous ne sommes pas satisfaits du moment présent, il est important d’agir dès aujourd’hui et de changer les données fournies à notre subconscient.

Les pensées et les images présentes dans votre esprit durant les quarante cinq dernières
minutes avant de vous endormir rejoueront continuellement dans votre subconscient
pendant la nuit. Donc endormez-vous sur des moments agréables de votre vécue.

Aussi les images avec lesquelles vous commencerez votre journée vous aideront à créer
une correspondance vibratoire pour l’avenir que vous désirez.

Dès que vous vous réveillez, alors que vous êtes entre le sommeil et l’éveil,
profitez en pour programmer votre journée avec quelques pensées en utilisant le présent, et des formules positives.

Exemples:

Ex : * Aujourd’hui est une journée remplie de bonheur, d’amour.
* Aujourd’hui est une journée remplie d’action bienfaisantes.

Exemples à éviter : « + Je ne suis pas malade » dites plutôt « je suis guéri(e) »
sinon le subconscient entend « malade ».
* « Je serai heureux (se) » dites plutôt « je suis heureux (se) » sinon le futur restera le futur.

Vous pouvez aussi visualiser les actions que vous souhaitez réaliser.
Exemples:
* Vous voir et vous sentir satisfait (e) après une réunion réussie ou n’importe
quel événement prévu pour cette journée.

Bonne programmation positive à tous !
Lettre de Lyvia (Sophrologue)

Succès et Spiritualité projette de faire un article de ce genre environ tous les mois.
Le prochain sujet : la respiration, un autre outil pour la programmation positive.

N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires.
Cordialement,

Christian et Lyvia de Succès et Spiritualité