1) Octobre 2010, Savez-vous que l’être humain a un grand pouvoir ?

2) Novembre 2010. La respiration un autre moyen pour atteindre nos objectifs

3) Décembre 2010, connaissez-vous les 5 tibétains ? 5 exercices en 5 minutes par jour pour rester jeune et en forme.

4) Janvier 2011, bonne année et bonne santé à tous.

5) Janvier 2011, utilisez-vous le miroir pour votre évolution ?

6) Février 2011, Qu’est-ce que le stress et ses conséquences

7) Mars 2011, Dieu existe-t-il oui ou non ?

8) Avril 2011, Qu’est-ce que la maladie (« Le mal a dit ») ?

9) Mai 2011, L’amour de soi

10) Juin 2011, L’amour de soi; son origine

11) Juillet 2011, Le cadre de référence

12) Août 2011, Nos côtés masculin et féminin

13) Septembre 2011, La fusion du masculin avec le féminin et sa puissance

14) Octobre 2011, Messages importants du Forum « Terre du Ciel » + vitesse lumière dépassée

15) Novembre et décembre 2011, Etes vous prêt pour 2012 ?

16) Janvier 2012, Bonne année 2012 et Initiation Spirituelle

17) Février/mars 2012, Pourquoi une Péritonite pour Christian ?

18) Avril/mai 2012, L’Apocalypse = levé de rideaux

19) Juin 2012, Connaissez-vous Transurfing ?

20) Juillet /août 2012, un autre outil de connaissance de soi; l’analyse Transactionnelle.

21) Septembre 2012, Dépasser nos handicaps

22) Octobre 2012, nous fêtons 30 ans de mariage

23) Novembre 2012, connaissez vous l’histoire du curé ?

24) Decembre 2012 & janvier 2013, Bonnes fêtes de fin d’année

25) Février 2013, La confiance en soi

26) Mars 2013, « Mais que suis-je donc venu faire sur Terre »

27) Avril/mai 2013, végétarien ou pas ?

28) Juin 2013, On a jeté le bébé avec l’eau du bain !

29) Juillet/août 2013, comment L’appeler ?

30) Septembre 2013, jouons avec la vie

31) Octobre 2013, une vision sur l’origine de la création

32) Novembre 2013, utilisons notre côté féminin dans la communication

33) Décembre 2013 et janvier 2014 Bonnes fêtes de fin d’année et excellente année 2014

34) Février 2014, Que nous propose 2014 ?

35) Mars 2014, Ca y est, c’est scientifiquement prouvé !

36) Avril 2014, Le Monde, notre Miroir

37) Que faut-il faire ?

38) Juin/ Juillet 2014, Que se passe-t-il lors de notre mort ?

39) Août 2014, Mais qui a fait ces super programmes ??

40) Septembre 2014, La réincarnation et le karma

41) Octobre 2014; De la vie en couple au couple intérieur

42) Novembre et décembre 2014, Mais pourquoi je n’ai pas demandé plus tôt ?

43) Janvier 2015, Excellente année 2015

44) Février 2015, L’influence des croyances sur notre biologie, l’épigénétique

45) Mars 2015, La recherche de la vérité et le discernement

46) Avril et mai 2015, Nous sommes plus que notre corps

47) Juin, Juillet, Août 2015, Est-ce juste de dire ; “Je suis Dieu” ?

48) Septembre 2015, Est-ce juste de dire ; « Je suis Dieu » ? Suite

49) Octobre 2015, « Ce que l’on fait aux autres c’est à soi qu’on le fait. »

50) Novembre 2015, Sommes nous responsables de ce que nous vivons ?

51) Décembre 2015, nous vous souhaitons une excellente année 2016

52) Janvier, février et mars 2016, Une méditation, simple basée sur la respiration

53) Avril 2016, Contacter la source Divine

54) Mai 2016, Le bien et le mal

55) Juin, juillet et août 2016, La critique

56) Sept. 2016, que faire pour ne plus refaire les mêmes erreurs

57) Oct. 2016, comment utilisez-vous votre pouvoir créateur ?

58) Nov. 2016, Comment faire pour avoir de la chance ?

59) Dec. 2016, Bonne année 2017

60) Jan. 2017, Que souhaitez-vous pour cette année ?

61) Fev., mars 2017 On fête les 10 ans d’Oasis Voyages ensemble ?

62) Avril, mai 2017, Faut-il toucher le fond ?

63) Juin 2017, Savez-vous viser le milieu de la croix ?

64) Août 2017, Prendre des décisions avec le mental ou avec le coeur ?

65) Septembre 2017, Est-ce que vous utilisez le gouvernail pour vous diriger ?

66) Octobre 2017, Quel avenir pour celui qui renie son Père et violente sa Mère ?

67) Novembre et décembre 2017, d’où viennent certains problèmes relationnels ?

68) Janvier à Mars 2018, Excellente année 2018 et nouveau site

69) Avril 2018, une loi fondamentale de la vie; le respect

70) Mai 2018, réglementation RGDP voulez-vous rester en contact avec nous ?

71) Juin, juillet et août 2018, Comment vaincre la calomnie ?

72) Septembre 2018, La visualisation créatrice

73) Octobre 2018, Sommes-nous tous un seul être ?

Bonjour

Les problèmes relationnels ?

Tout autour de nous nous pouvons constater certains problèmes relationnels dans notre quotidien, ils peuvent être dans notre famille, notre couple, notre travail etc.… Ces conflits peuvent aller d’un simple désaccord, à ceux plus importants amenant à un divorce, licenciement etc…. Voyons ensemble quelques points sur ce sujet.

Lorsqu’une personne nous blesse par des mots ou son comportement, notre réflexe est souvent de la juger, de jeter la faute sur elle, plutôt que de voir l’opportunité, l’invitation d’un changement à apporter en nous .

En effet lorsque nous nous sentons blessé cela veut seulement dire que la personne a activé une blessure que nous avons enfouie, cachée, en nous et qu’elle vient réveiller, sinon nous ne nous sentirions pas affecté.

Ceci est comparable à une blessure physique que nous aurions et où la personne viendrait appuyer dessus. Nous allons réagir, mais est-elle responsable de notre blessure ? N’est ce pas à nous d’en prendre soin pour qu’elle guérisse ?

Quel message ? quelle est la blessure ? qu’est ce que je dois comprendre et m’occuper?

Que de questions, que de réflexions nous ne nous posons pas !

Pourtant cette guérison permettrait d’alléger nos souffrances enfouies qui nous empêchent de retrouver l’harmonie, équilibre, bonheur …

​​​​​​​Voici quelques actions qui pourraient améliorer nos relations :

* Se poser les questions ci-dessus

* Etre conscient, observateur du scénario qui se joue et que nous jouons, à l’image d’un metteur en scène surveillant son propre film, en étant lui-même acteur.

* Prendre du recul, de la hauteur. C’est comme si vous étiez devant une colline, en bas, au pied, elle vous paraîtra énorme, alors si vous en éloignez, elle vous semblera plus petite. C’est pareil avec les événements.

* Nous pouvons demander de l’aide extérieure, thérapeutes, amis de confiance car il est parfois difficile d’avoir une vision juste quand nous sommes immergés par les émotions… et avoir ce recul mentionné ci-dessus.

* Etre plus tolérant

Nous sommes tous différents, nous avons notre propre vécu, suivant « notre cadre de référence « (voir lettre mensuelle n°11), notre éducation, notre culture …

Mais aussi, un homme et une femme ne pensent pas et ne fonctionnent pas de la même façon.

Nous réagissons, nous raisonnons à travers ce filtre que nous avons créé et nous aimerions que l’autre personne pense et fonctionne comme nous. L’erreur c’est que nous poussons et nous voulons la changer pour qu’elle corresponde à notre perception, plutôt que lui faire part de ce qui nous affecte et lui proposer un changement dans le respect.

Exemple: ‘ Lorsque tu … je me sens…, est-ce qu’il serait possible que tu… »

* Utiliser la méthode du miroir pour identifier le problème

La méthode du miroir: la personne qui nous fait réagir, nous renvoie, nous reflète un problème que nous avons à résoudre (voir lettre mensuelle n°5).

Exemple :

Je suis amenée dans mon travail à retransmettre des messages.

Ma supérieure me reprochait que mes messages étaient mal retransmis, incomplets . C’était la seule à se plaindre. En effet si je faisais un oubli, c’était avec elle.

J’ai utilisé la méthode du miroir et je me suis aperçue que toute les deux avions un problème de communication. Moi au niveau de la communication expressive et elle au niveau relationnel.

Elle était là pour me rappeler que mon problème de communication n’était pas résolu.

Depuis cette découverte, tout c’est amélioré, elle m’a même dit qu’elle était contente, que mes messages étaient bien pris.

Conclusions

* Etre vrai c’est « dire l’heure juste » sans blesser l’autre personne, dans le respect.

Dire par exemple: « Je me suis senti(e) blessé lorsque tu as dit … » plutôt que de juger, d’accuser la personne.

* Demander au Divin (Dieu, puissance Divine…), de l’aide pour la compréhension du message et sa guérison.

Après ces quelques propositions d’actions, qui me semblent importantes et qui peuvent pousser à la réflexion, ​​​​​​​Christian se joint à moi pour vous souhaiter d’excellentes fêtes de fin d’année.

Ecrit par Lyvia

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Quel est selon vous l’avenir que peut espérer celui qui renie son Père et violente sa Mère ?

Est-ce que vous voyez de quoi je veux parler ?

A) La civilisation actuelle

Je fais référence à la civilisation actuelle en général.

Pour moi cette civilisation actuelle a deux caractéristiques dominantes.

      1) La civilisation actuelle renie son Père

D’un point de vue spirituel nous considérons que le Père c’est le Divin, c’est Dieu.

C’est lui qui a donné l’impulsion de création, qui a créé l’univers et a façonné notre corps avec la matière terrestre.

Nous pensons qu’il n’y a pas besoin de grandes démonstrations pour reconnaître que la place du Divin dans notre Société est marginale. La Spiritualité, la vraie, est laissée de côté, l’homme renie son origine divine.

     2) La civilisation actuelle violente sa Mère

D’un point de vue spirituel, nous considérons que la Mère c’est la Terre. En effet c’est elle qui nous donne la matière de notre corps et qui nous nourrit.

Ici aussi pas besoin de démonstrations pour savoir que la civilisation actuelle détruit la nature comme cela n’a pas été fait depuis des millénaires, au point de rendre la Terre invivable d’ici peu si l’on continue dans cette direction.

B) Alors quel avenir pour cette civilisation ?

Pour moi il est évident que tout a un sens, dans cette période si cette situation existe c’est pour pousser l’apprentissage de certaines « leçons » plus loin.

Ces leçons pourraient être le respect de la nature, car son non-respect nous conduit à des catastrophes sanitaires et écologiques. Déjà des personnes sont malades ou meurent à cause de la pollution, ce qui n’était probablement pas arrivé sur terre depuis des millénaires.

Ces pollutions pourraient bien être liées au problème 1, le reniement du Père, du Divin. En effet sans connexion avec Dieu nous perdons une guidance très utile dans la vie de tous les jours en particulier grâce à l’intuition, et nous nous pensons indépendants les uns des autres. Nous oublions les règles fondamentales du fonctionnement du monde, que ce nous faisons aux autres, c’est à nous que nous le faisons, que nous sommes UN.

C) Prédictions pour les temps qui viennent :

La dernière prophétie du Maître Peter Deunov est assez claire et me semble annoncer ce qui pourrait bien arriver d’ici peu, et qui a probablement déjà commencé :

http://www.erenouvelle.fr/archives/2011/04/23/20992315. html

Pour Peter Deunov la terre va réagir (tremblements de Terre, inondations, incendies, ouragans…) en réponse à nos agissements :

« il s’agit bien là d’un châtiment, d’une réponse de la Nature contre les crimes perpétrés par l’homme depuis la nuit des temps contre sa Mère, la Terre. ».

Mais il donne aussi le comportement à suivre pour nous aider à traverser cette période :

« Gardez donc votre paix et votre foi quand viendra le temps de la souffrance et de la terreur, car il est écrit que pas un cheveu ne tombera de la tête du juste. Ne vous découragez pas ; poursuivez simplement votre travail de perfectionnement personnel. »

D) Conclusions

Comme indiqué par Peter je pense qu’il faut continuer notre développement personnel et spirituel et tout ira pour le mieux, car il dit aussi «après ces souffrances, ceux qui seront sauvés connaîtront l’Âge d’Or, l’harmonie et la beauté illimitée. »

Alors courage, confiance et patience…

Ecrit par Christian

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Si nous connaissons bien le principe du gouvernail, cela peut nous aider à mieux comprendre les manipulations que nous subissons dans la vie et comment utiliser ce principe plus positivement.

Bonjour

Aujourd’hui nous allons nous intéresser au principe du gouvernail.

1) Principe du gouvernail

Vous savez certainement que sur un bateau qui peut être énorme, pour tous les changements de direction on utilise un gouvernail. La taille de ce gouvernail par rapport à la taille du bateau est toute petite.

En faisant bouger une toute petite surface il est donc possible de faire bouger des masses énormes.

2) Le principe du gouvernail dans la vie de tous les jours

Le gouvernail se retrouve aussi sur les avions, mais ce qui est remarquable c’est que l’on retrouve le même principe dans la vie de tous les jours, dans les jugements que l’on peut porter sur quelqu’un.

Si l’on remarque par exemple un défaut sur une personne c’est tout l’ensemble de la personne que l’on considère qui est diminuée par ce défaut.

Ainsi parfois on classe des personnes uniquement par un défaut et ils sont complètement dénigré comme cela.

Exemples ; « celui-là il est orgueilleux comme c’est pas possible », « elle, elle n’arrête pas de se plaindre », « il est gentil »…

3) L’utilisation par les médias

Le gouvernail est souvent utilisé par les médias pour faire descendre la popularité d’une personne ou faire monter celle d’une autre en soulignant une qualité.

Par exemple je trouve que ces techniques sont utilisées et particulièrement visibles lors des élections présidentielles.

Il me semble important que chacun prenne conscience de ces techniques afin que les manipulations soient moins efficaces

4) Comment l’utiliser dans notre vie

Alors que faire et comment utiliser cette technique à son avantage. Bien entendu je ne propose pas de les utiliser pour manipuler les autres, mais pour soi.

Je pense que déjà il faut être conscient du fonctionnement de ce système dans la vie de tous les jours, le voir à l’œuvre dans les médias, mais aussi à l’intérieur de nous-mêmes.

En effet souvent nous perdons confiance à cause d’un petit défaut à qui nous accordons trop d’importance. D’autre part, prendre conscience de nos qualités et de reconnaitre qu’elles nous appartiennent, nous aide à améliorer notre estime et notre confiance en soi.

Il existe ainsi une méthode pour reprendre confiance en soi et être ainsi plus solide. Il s’agit de faire sur une feuille de papier la liste de toutes les qualités que nous avons. Ne pas mentionner les défauts mais uniquement les qualités. On peut utiliser un « joker » et demander à notre entourage de nous aider à bâtir cette liste. Attention uniquement les qualités.

Un exemple où j’ai utilisé ce principe; dans ma vie professionnelle j’avais été confronté à un très mauvais comportement d’une société (malhonnêteté). Je n’avais pas à travailler régulièrement avec elle donc cela ne m’a pas trop gêné. Mais quelques temps après j’ai changé de compagnie, et j’ai été obligé de travailler régulièrement avec la société en question.

Dès mon premier contact j’ai rencontré une personne qui me paraissait très honnête et je me suis dit « maintenant pour moi la société sera cette personne ». J’ai utilisé le gouvernail dans le sens positif, et cela a fonctionné, tout c’est toujours bien passé et de façon très honnête en ce qui me concernait.

5) Conclusions

L’humain a encore tendance a fonctionner en tout ou rien, ainsi en accentuant une partie d’un ensemble on peut facilement fausser un jugement ou une appréciation de quelqu’un, d’un mouvement ou de notre propre estime.

Il est important d’en prendre conscience pour moins se faire manipuler par les autres ou par nous mêmes.

Nous sommes toujours à l’écoute de vos remarques et commentaires sur nos publications. Un grand merci à ceux qui le font régulièrement.

Ecrit par Christian

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Essayons d’utiliser davantage notre coeur pour prendre des décisions.

Bonjour

Nous espérons que vous avez passé de bonnes vacances, pour ceux qui en ont pris.

Pour cette lettre j’aimerais aborder le sujet des prises de décisions.

Pour prendre des décisions nous utilisons souvent notre mental et peut-être pas assez notre coeur.

Nous allons voir quelles sont les différences entre les deux, mais aussi comment les prendre davantage avec le coeur.

1) Différence entre le mental et le coeur

a) Le mental

Il permet de prendre des décisions rapidement basées sur l’observation de faits quantifiables et en petit nombre. Il nous permet par exemple: de conduire une voiture, d’additionner des chiffres, etc.

C’est comme un ordinateur mais qui n‘est pas relié à Internet.

b) Le coeur

Le coeur a son propre réseau de neurones et donc sa propre intelligence. Il contient de plus l’atome germe, mémoire de toutes nos vies passées.

Il est relié à l’intuition qui permet de prendre en compte un nombre considérable de paramètres qui peuvent d’après moi inclurent des informations appartenant à d’autres personnes (basé sur le principe que nous sommes tous reliés, exemple télépathie).

C’est comme un ordinateur mais qui lui est connecté à Internet.

2) Lequel utiliser

L’avantage d’utiliser notre coeur apparait clairement ci-dessus, le coeur permet de prendre en compte beaucoup plus de paramètres.

C’est évident lorsque pour prendre une décision vous utilisez une méthode bien connue qui consiste à faire 2 colonnes à gauche les « avantages de cette décision » et à droite les « Inconvénients ». Ensuite vous regardez s’il y a plus d’avantages alors la décision est prise, ou plus d’inconvénients et vous vous abstenez.

Au maximum vous aurez peut-être une douzaine d’avantages et d’inconvénients et surtout ils comptent tous pour un alors qu’ils n’ont pas réellement la même importance.

L’intelligence du coeur va elle prendre tous les éléments en compte avec leur importance relative. Elle nous relie à notre être véritable, notre Soi.

3) Comment mieux utiliser le coeur

Alors, comment solliciter davantage le coeur. je pense que d’abord il faut faire taire un peu le mental par un silence, un recueillement, la méditation peut être utilisée par exemple.

Dans notre site il y a justement une méditation donnée par Jésus dans le livre « Par l’Esprit du Soleil » de Anne Givaudan et Daniel Meurois.

http://www.succesetspiritualite.com/meditation.html

Cette méditation est aussi sous forme de fichier mp3 sur le site.

La prière peut aussi être utilisée et on peut demander à être guidé par le Divin. J’ai remarqué que souvent le Divin ne donne pas une réponse brute, mais donne aussi les arguments principaux qui vont avec, ce qui fait que la décision n’est pas dictée par l’extérieur, mais reste notre décision.

Un exemple, pas pour une prise de décision, mais pour une réponse à une question (sujet similaire). J’avais une fois besoin de savoir si une rencontre sportive était truquée ou non et j’ai demandé au Divin de m’éclairer à ce sujet. Je n’ai pas reçu une réponse oui ou non c’est truqué, mais je pense avoir été guidé pour remarquer au cours du match des éléments, des indices qui me donnaient de manière évidente la réponse à ma question.

Nota: il n’est bien sûr pas question d’opposer le mental et le coeur, mais d’aller davantage vers le coeur pour des décisions difficiles ou compliquées.

Comme d’habitude, n’hésitez pas à nous envoyer vos commentaires.

Ecrit par Christian

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Le symbole de la croix est pour nous très important, il permet d’aider à comprendre la création.

Bonjour

1) Symbole de la croix

Pour cette lettre j’aimerais vous faire part de ma vision sur le symbole de la croix. Pour moi la partie verticale de la croix symbolise le spirituel et la partie horizontale le matériel.

Le spirituel serait l’intuition, la confiance, la connexion avec Dieu, l’union avec le tout.

La partie matérielle représenterait notre hérédité, nos croyances, nos peurs, nos programmations, nos biens matériels, etc.

2) Viser le milieu de la croix

Dans notre vie nous faisons constamment des choix qui sont influencés par les deux parties de la croix.

Si nous sommes trop dans la branche horizontale donc trop dans le matériel, nous voulons toujours plus de biens par peur de manquer, nous jalousons les autres, nous sommes prisonniers des petits détails qui gâchent notre plaisir…

Si nous sommes trop dans la partie verticale, nous ne sommes pas assez impliqués dans le jeu de la vie, pris dans des méditations qui n’en finissent pas et incapables de nous assurer une stabilité matérielle. Un exemple serait un ermite qui vit isolé du monde.

Un autre exemple de cet excès pourrait être de prendre des décisions pour le bien-être des autres en oubliant ses propres besoins.

Je pense qu’un des buts de notre incarnation sur cette terre est de vivre au centre de la croix, c’est-à-dire que nos décisions prennent à la fois en compte le côté matériel de notre existence et le côté spirituel.

Attention je ne pense pas que des périodes où l’on est en excès sur une partie de la croix soient à fuir, elles peuvent être utiles et même être un passage obligé pour revenir un peu plus tard au centre de la croix.

3) L’arbre de la connaissance du bien et du mal

Je pense que pendant la période de temps située avant le moment où Ève a croqué la pomme de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, l’homme et la femme n’avaient pas le libre arbitre. La connexion avec Dieu était directe et permanente, donc lorsqu’un choix était à faire, la meilleure solution était évidente grâce à cette connexion directe. Dans ce cas, le jeu de la vie n’était pas très amusant, c’est comme si vous voulez vous amuser dans un labyrinthe avec quelqu’un qui vous souffle à chaque choix « prends à droite » ou « prends à gauche ». Il n’y a plus de jeu.

Symboliquement je pense qu’à ce moment-là le symbole de la croix n’était pas applicable, la partie spirituelle et matérielle ne faisant qu’un.

4) Le libre arbitre

En donnant le libre arbitre à l’Homme, le Créateur nous a permis de vivre pleinement et de découvrir par nous-mêmes ce qui est bien (on est dans le plaisir) et ce qui est mal (on est dans la souffrance) pour nous.

Par contre l’intuition, les rêves, permettent toujours de se faire conseiller par le Divin pour tous nos choix, mais cela demande un certain entraînement.

Ceci n’est qu’une proposition de réflexion et je serai très intéressé d’avoir votre opinion sur ce sujet.

Merci d’avance pour vos commentaires.

Ecrit par Christian

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

On dit souvent qu’il faut toucher le fond pour pouvoir repartir sur quelque chose de nouveau, corriger une attitude, en fait changer quelques choses au niveau personnel ou d’un pays.

Est-ce vraiment nécessaire, c’est ce que nous allons essayer de voir.

1) Fonctionnement d’une régulation de température

J’aimerai prendre l’exemple du fonctionnement d’un système de chauffage avec une régulation de température.

Il est nécessaire dans ce système de lancer le chauffage puis il faut attendre d’atteindre la température sélectionnée sur son programmateur pour que le chauffage s’arrête. Il redémarrera lorsque la température aura diminué en dessous d’une température déterminer par le système (par exemple 1 degré en dessous de la température programmée).

Si l’on ne fait pas confiance au système, dès que la température augmente et devient proche de la température programmée on ouvre les fenêtres, le chauffage continue de chauffer et peut ne jamais s’arrêter. C’est un gros gaspillage d’énergie.

Je pense que c’est un peu pareil avec nos défauts personnel et les problèmes de notre société.

Il faut souvent avoir des événements significatifs pour nous, plus ou moins douloureux, pour corriger un défaut.

2) Un exemple de « toucher le fond » pour changer

Lorsque j’ai commencé à conduire je me croyais très fort et j’avais tendance à trop couper les virages. J’ai eu un accident (sans gravité) parce que j’avais trop coupé un virage, ce qui m’a permis d’être plus modeste, de faire plus attention et de ne plus couper les virages.

Si au niveau d’une entreprise les salariés délaissent complètement la gestion de l’entreprise aux dirigeants, ceux-ci peuvent s’augmenter les salaires à des niveaux extraordinaires. Il faudra probablement attendre que cela mette l’entreprise en grosse difficultés pour que tous rectifie la situation.

3) Changement sans « Toucher le fond »

Mais est-ce possible d’avoir une rectification de la situation sans avoir à toucher le fond.

Je pense que oui. « Ce que l’homme ne veut pas apprendre par la sagesse, il l’apprendra par la souffrance. » Melkisedech.

Je suis tout à fait d’accord là-dessus. la version plus positive serait: « Pour ne pas souffrir d’apprendre par la souffrance développe ta sagesse »

La sagesse c’est aussi les prises de conscience. Internet met aujourd’hui à notre portée des révélations qui peuvent nous permettre de voir vers où certaines personnes/gouvernements/entreprises veulent nous amener et ainsi nous pouvons agir avant de connaitre la souffrance, ou avant que leurs plans ne soit réalisés.

Je vous souhaite d’évoluer avant d’atteindre le seuil de souffrance, en douceur.

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

C’est quoi la chance et comment faire pour avoir de la chance ?

Bonjour

Aujourd’hui je vais essayer de répondre à une question qui m’a été posée : « comment faire pour avoir de la chance dans la vie.

Pour commencer, nous allons définir ce que nous considérons comme avoir de la chance.

1) La chance c’est quoi ?

​​​​​​​Pour moi ce serait d’avoir de bonnes choses qui arrivent dans notre vie sans avoir forcé pour que cela arrive.

Par exemple si l’on cherche du travail, il y a quelqu’un qui se présente et qui nous dit qu’une compagnie cherche exactement le profil que l’on a.

Ou bien une somme d’argent imprévue nous arrive d’une manière tout à fait inattendue (héritage, prime exceptionnelle au travail, etc.)

2) Comment avoir de la chance

Alors, comment faire pour avoir ce genre de situation qui arrive dans notre vie.

Il est courant de dire: « la chance ça se provoque », oui mais alors comment ?

   a) Extérieur = reflet intérieur

Étant donné que comme nous l’avons dit plusieurs fois l’extérieur obéit à l’intérieur, il y a des chances, si nous pouvons dire, que la chance se provoque en changeant notre intérieur.

Donc pour cela, il faut commencer à croire possibles tous les événements positifs qui peuvent intervenir dans notre vie. Si l’on rêve d’avoir une belle maison par exemple il sera important d’aller visiter une maison correspondant à notre rêve (et imaginer, ressentir que c’est la notre) pour faire rentrer dans notre monde intérieur ce genre de maison. Si cela rentre dans notre monde intérieur cela se manifestera dans notre monde extérieur.

    b) Je donne, je reçois, je remercie

Je pense aussi que pour recevoir il faut commencer par donner.

De même que sur le plan matériel pour pouvoir acheter quelque chose il faut que nous ayons de l’argent de la banque, pour se créer un karma positif et ainsi provoquer la chance, il faut que l’on fasse de bonnes actions.

Par exemple si l’on veut avoir de l’argent il faut commencer par donner de l’argent, si l’on veut avoir plus de temps il faut commencer par donner du temps, etc… Mais je pense que l’effet ne sera que meilleur si c’est donné avec cœur, si l’on donne avec espoir de retour (« donner avec un élastique » comme le dit Lise Bourbeau) je pense que les effets sont atténués.

Comme chaque fois que l’on reçoit un cadeau il est bien sûr très important de remercier.

   c) Pour quoi faire

Ensuite c’est comme pour avoir un emprunt de la banque, le banquier nous demande pourquoi faire, parfois il faut déposer un dossier pour justifier un emprunt.

Il en est de même pour nous, si l’on demande à recevoir de l’argent c’est pourquoi faire, si l’on veut une maison plus grande, c’est dans quel but.

Une de nos missions sur terre est de servir les autres, se rendre utile. Même s’il est à mon avis juste de demander pour soi, la finalité de l’amélioration de notre bien-être, devrait être de mieux pouvoir servir les autres.

 3) Les limites

Bien sûr, il ne faut pas oublier notre destin, indiqué en particulier par notre thème d’astrologie karmique. Si l’on a décidé d’expérimenter la pauvreté dans cette vie (que l’on s’est créé un karma à ce sujet), il sera difficile de manifester la richesse, sauf si la leçon indiquée par le karma est assimilée. Dans ce cas le karma se débloque et la « liberté » est retrouvée dans ce domaine.

4) La fluidité

Je pense qu’il existe un état où tout est simple, facile. Cet état que je nomme la Fluidité, est atteint lorsque l’on reste connecté à son intuition, à sa partie divine.

Il est facilité par la méditation, et surtout il peut apparaître plus souvent lorsque l’on a suffisamment travaillé sur ses blessures et défauts de caractère. En bref lorsque le travail sur soi (indiqué là aussi par notre thème karmique par exemple) est bien avancé.

Mais dans tous les cas, je pense que l’on a tous des périodes plus ou moins longues où l’on est dans cet état. C’est bien de les remarquer et de les apprécier.

Un exemple sans trop rentrer dans les détails : au travail j’avais une campagne d’inspection de plusieurs pièces. Cela apportait une brusque et importante charge de travail juste au retour des congés. Je l’ai quand même bien pris (il est vraiment important de rester dans le positif), et tout s’est mis en place de façon extraordinaire, et au lieu de 6 jours minimum, tout a été fait en 3 jours environ sans forcer.

Ce qui était remarquable c’était que je rencontrais les bonnes personnes au bon moment, et sans les forcer elles me proposaient des solutions que je n’osais même pas imaginer.

En conclusion, je vous souhaite d’être de plus en plus dans cette fluidité.

Rappel:

A travers cette lettre et nos publications en général, nous ne prétendons pas connaître la vérité, mais simplement proposer quelques voies de réflexion basées sur notre expérience et nos connaissances. À chacun de prendre ce qui lui convient, et d’en assumer la responsabilité.

Ecrit par Christian

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

J’aimerais vous reparler de notre pouvoir créateur qui avait fait l’objet de ma première lettre mensuelle.

C’est un sujet qui me tient à cœur pour son importance et trop souvent ignoré.

1) Nos pensées, nos paroles, nos actes sont positifs et justes ?

C’est notre attitude de penser que tout vient de l’extérieur, que nous ne sommes pas responsables de ce que nous vivons qui nous pose problème.

Nous nous plaignons, mais est-ce que nos pensées, nos paroles, nos actes sont positifs et justes ?

Que faisons-nous ? Quelles sont nos actions, nos attitudes pour changer certaines situations ?

Toutes nos pensées négatives sont des pollutions pour notre vie, mais aussi pour notre planète !

Lorsque vous imaginez un scénario négatif, demandez-vous si vous voulez vraiment qu’il se manifeste, sinon que souhaitez-vous créer ?

Il est important d’être observateur de nos pensées et de prendre conscience de leurs impacts dans notre vie.

Ce qui nous arrive n’est pas un hasard de circonstances, mais bien le résultat de ce que nous avons créé.

2) Voici 2 exemples de notre pouvoir créateur utilisé « passivement »

Lorsque j’étais en congé maternité pour ma première fille, et qu’à l’époque je travaillais comme laborantine dans un laboratoire médical, je souhaitais rester auprès de ma fille.

Mon cœur, mon être profond souhaitait vraiment rester à la maison à m’ occuper d’elle et ma tête disait tu dois aller travailler comme tout le monde, c’est ce qui ce fait.

Comme je persistais à agir et suivre ce que me disait ma tête, l’univers a fait en sorte que je sois licencié et que je reste donc à la maison à m’occuper de ma fille.

À l’époque je ne l’ai pas vu comme le résultat de mon profond souhait, car mon licenciement n’était pas justifié, et je ne savais pas ce que je sais aujourd’hui.

Autre exemple :

Après une profonde envie de rester à la maison plutôt que d’aller au travail, je me suis retrouvée malade ou bien avec un poignet cassé, d’où un séjour à la maison.

Les pensées sont créatrices, mais pas toujours exactement comme nous voulons.

C’est pour cela que de plus en plus je surveille mes pensées.

3) Pouvoir créateur utilisé volontairement

Je vais vous faire part de quelques moyens que j’utilise et qui sont très simples, à la portée de tous .

J’utilise l’état spécial qui existe lorsque l’on se réveille et que l’on se trouve alors entre le sommeil et l’éveil. À ce moment-là, nous sommes connectés avec notre inconscient et nous pouvons « donner le ton, la directive de notre journée ». Nous pouvons la formuler en pensée, sans donner de détails, juste la direction avec amour et conviction.

Convaincu comme lorsque nous commandons un café dans un bar et que nous savons qu’il va nous être servi, et ensuite ne plus y penser.

Dans la formulation il ne faut pas utiliser le futur toujours le présent.

Exemple:  » C’est une journée où je me sens en pleine forme et dynamique. »

Ne pas utiliser, non plus, la négation, exemple:  » je ne suis plus malade », mais plutôt « je suis en pleine forme ».

Exemple : Un jour, Christian me dit qu’il me trouvait vraiment rayonnante, j’ai souri et je lui ai fait part que c’est ce que j’avais programmé, formulé le matin : » Aujourd’hui je suis rayonnante ».

Cette technique ne résout pas tout, mais reste simple, efficace et accessible à tout le monde.

Alors, pourquoi ne pas l’essayer !

Pour nous aider, à le mettre en place nous pouvons avant de nous endormir, nous voir en train de le faire à notre réveil.

J’aime bien aussi remercier le soir avant de m’endormir Dieu ou l’énergie Divine…. de m’avoir apporté ce dont j’avais besoin, demandé et reçu.

Il y a un autre moyen parmi d’autres pour atteindre nos objectifs, c’est la respiration. Vous pouvez le trouver en consultant la lettre mensuelle n°2.

Notre pouvoir créateur se manifeste en permanence, alors utilisons le positivement pour améliorer notre vie.

Ecrit par Lyvia

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

J’espère que vous avez passer de bonnes vacances, pour ceux qui en ont pris. Aujourd’hui, je vais essayer de répondre à une question posée par une amie; « que faire pour ne plus refaire les mêmes erreurs ? » Je pense que c’est une excellente question qui mérite que l’on s’y attarde un peu.

1) Prendre de la hauteur

Pour moi la première chose à faire c’est de prendre de la hauteur, arriver à être notre propre observateur. Déjà, être conscient que l’on est dans l’erreur et qu’on a déjà fait cette erreur, est un bon départ.

2) On est là pour apprendre

Il faut ensuite comprendre que nous sommes sur terre pour apprendre, donc on vit des choses que l’on ne sait pas gérer au début. C’est normal puisque l’on vient apprendre. Lorsque l’on arrive à un cours d’Anglais par exemple on ne maîtrise pas encore la leçon qui arrive. On va donc l’apprendre, parfois faire des mises en situation pour mieux apprendre et en s’amusant en plus. C’est pareil pour la vie.

3) Accepter

Le plus vicieux c’est qu’il faut commencer par accepter ses défauts avant de les voir disparaître. Pour accepter cela, réduire son orgueil peut beaucoup aider. Accepter que l’on soit ni mieux ni moins bien que les autres, nous faisons tous des apprentissages, mais souvent ces apprentissages sont différents. C’est pourquoi certains maitrisent des domaines que l’on ne maitrise pas, et vice versa. Il faut donc éviter de se comparer aux autres . En assimilant bien cela, on comprendra mieux et on pardonnera plus facilement aux autres.

4) Sortir de la zone de confort

Une autre raison de refaire les mêmes erreurs c’est notre difficulté à changer. Tout changement pousse à sortir de sa zone de confort ce qui est toujours un peu difficile. Pour cela une aide précieuse peut venir de la souffrance (hé oui!). Lorsque l’on a suffisamment souffert des conséquences de ses erreurs, on change plus facilement.

Ce que l’on n’apprend pas par la sagesse on l’apprend par la souffrance et il faut parfois, lorsque l’on manque de sagesse, boire la coupe jusqu’à la lie (souffrir jusqu’à n’en plus pouvoir).

5) Voir les progrès accomplis

Souvent, on voit que l’on fait encore la même erreur et on désespère, mais dans ce cas je vous recommande de voir les progrès qui ont quand même été accomplis, car la plupart du temps il y a des progrès même si la difficulté est encore là. Un exemple, lors d’une dispute avec le conjoint vérifiez que votre temps passé à faire la gueule diminue, et que cette fois-ci vous vous êtes réconciliés plus vite.

D’ailleurs, il ne faut pas hésiter à se récompenser pour les progrès accomplis et une des récompenses des changements c’est de se voir grandir et s’améliorer et d’avoir ainsi de nouvelles portes qui s’ouvrent … avec de nouvelles difficultés à résoudre pour grandir encore… C’est le jeu de la vie.

Nous vous souhaitons de grandir dans la sagesse.

Ecrit par Christian

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Souvent nous ne pouvons nous empêcher de critiquer les autres, mais avons nous pensé aux conséquences ?

Bonjour

Avez-vous remarqué, comme il est facile de prendre part, « de mettre notre grain de sel » lors d’une discussion avec une personne ou un groupe, sur une personne absente à ce moment-là, pour la critiquer ?

Et oui ! personne, ni notre monde n’est parfait et il y a toujours quelque chose à redire.

Nous fonctionnons plus ou moins ainsi !

Par contre là où nous voulons en venir, c’est sur l’énergie négative que cela engendre.

Cette énergie négative nuit aux autres et à notre planète, et elle nous nuit à nous parce que tout ce que l’on fait aux autres c’est à soi qu’on le fait (le principe du miroir).

Vous avez sûrement remarqué cela dans votre vie. Vous critiquez quelqu’un et puis ensuite vous ressentez un malaise, une baisse du niveau d’énergie et cela engendre des conséquences négatives sur votre quotidien.

Donc posons-nous les questions suivantes avant de parler :

* Est-ce que mes pensées sont positives ?

* Ce que je vais dire est-il positif ou est -ce que je peux le formuler plus positivement ?

* Si ce n’est pas positif est-ce vraiment nécessaire de le dire ?

* Si j’ai commencé à critiquer une personne est-ce que je ne peux pas terminer sur une note positive pour cette même personne ?

Ces questions devraient nous pousser à être de plus en plus conscients, être présents et avoir un rôle d’observateur sur la scène qui se joue.

Nous pensons que toutes nos critiques créent une pollution psychique. La partie matérielle correspondante pourrait bien être la pollution de la Terre.

Soyons donc plus vigilant lors de nos échanges, afin de contribuer à l’amélioration de nos relations et de notre monde.

Nous vous souhaitons une excellente journée et de bonnes vacances à tous ceux qui sont concernés.

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Qu’est-ce que le bien et le mal ? Les énergies négatives sont-elles si négatives que cela ? sont-elles utiles ?

Bonjour

1) Le jeu Divin

Aujourd’hui, je vous propose une réflexion sur l’interprétation du bien et du mal (incluant les énergies négatives et les énergies positives).

Je pense que pour bien comprendre ces deux notions il faut revenir au pourquoi de notre présence sur terre et dans quel but.

Comme je l’ai déjà évoqué, je pense que nous sommes ici dans un jeu dont le but est d’évoluer toujours davantage pour retourner à la Divinité. À l’origine, nous sommes tous issus du Divin, qui s’est divisé pour s’expérimenter, se découvrir, se recréer, s’expanser, jouer…dans la matière.

Ce jeu consiste à faire les meilleurs choix de façon à apprendre, à progresser sans douleur.

2) « Ève a croqué la pomme »

Je pense qu’il faut aussi se rappeler le moment où Ève a croqué la pomme et interpréter ce symbole autrement.

Mon interprétation est qu’avant ce moment-là, l’homme ne pouvait pas faire d’erreur, étant « connecté » directement à la source et n’ayant pas le libre arbitre lui permettant de faire des erreurs, il vivait donc dans un certain paradis où tout allait bien … un peu prévisible et un peu ennuyeux.

En choisissant de croquer la pomme de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, le libre arbitre a été donné à l’homme, et là tout est devenu possible même les graves erreurs.

Mais le jeu est devenu plus intéressant, plus intense, mais évidemment parfois plus dramatique.

3) Interprétation du bien et du mal

Avec cette vision-là, le bien serait tout ce qui est positif, heureux, facile, nous permettant d’évoluer sans douleur, sans souffrance, dans une découverte permanente.

Le mal, la souffrance, serait en fait un guide pour nous indiquer que nous ne sommes pas sur la bonne voie. Ces forces-là seraient des forces de changement.

Un peu comme un professeur qui nous punit pour nous pousser à faire mieux et à passer en classe supérieure.

Dans ce cas-là le mal est-il négatif ? Probablement pas tant que cela.

Il y a beaucoup de personnes qui ont vécu des choses difficiles et qui disent ne pas regretter ce qui s’est passé car cela leur a permis de comprendre et d’évoluer.

4) La relation avec le monde d’aujourd’hui

Maintenant posons-nous les questions suivantes : pourquoi aujourd’hui, il y a autant de forces sombres (guerres, pollution, corruption…) et pourquoi l’énergie du mal est-elle aussi forte ?

À mon avis, cela pourrait être dû au changement d’ère car nous passons de l’ère du Poisson /Vierge à l’ère du Verseau/Lion.

Les forces du mal pourraient bien être plus importantes car nous devons passer d’un mode de fonctionnement à un autre. Le monde sera bientôt très différent.

Il y a donc de très nombreux changements à effectuer, d’où beaucoup plus de forces sombres, des forces du changement.

La nouvelle ère ne rendra pas forcément le monde idéal, mais ce sera un monde en relation avec les énergies de l’ère du Verseau.

Ceci permettra donc de nouvelles expérimentations en relation avec ces énergies particulières (vibrations, ondes, technologie avancée, fraternité, complémentarité, collaboration, justice, partage, spiritualité…).

Que pensez-vous de ces explications ?

Vos avis nous intéressent et nous vous remercions par avance pour vos commentaires.

Ecrit par Christian

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

En cas de souffrance pourquoi pas s’intérioriser, placer sa conscience au niveau de son coeur, et contacter la source Divine pour obtenir une aide précieuse (Divine).

Bonjour

1) Situation de souffrance

A un moment donné de ma vie, je me suis retrouvée dans une situation, où je ressentais un profond mal-être. Je n’acceptais pas la situation qui s’annonçait et surtout je ne voulais pas changer ma façon de vivre.

Je priais (suppliais) la source Divine, pour que ma vie reste comme elle était, mais je restais dans la souffrance et la situation persistait.
Sachant que nous ne pouvons changer ni les personnes ni les situations et que nous sommes responsables de ce qui nous arrive, j’ai décidé de me faire aider.

Lorsque nous sommes devant un obstacle, c’est comme si nous étions devant une montagne, à sa base. Elle nous paraît énorme et difficile à gravir (insurmontable), par contre si nous prenons du recul, de la hauteur, une vue d’ensemble, c’est beaucoup plus facile. Les personnes extérieures à nos problèmes ont ce recul.

2) Astrologie Spirituelle

Donc par l’astrologie spirituelle de mes amis Thot et Émeraude, j’ai pu découvrir avec mon thème que je me trouvais dans une période de grand changement, une renaissance.
Par mon thème il m’était demandé de changer ma façon de fonctionner.
Résister au changement donnait lieu à la souffrance. J’ai compris le message, mais comprendre et intégrer sont deux actions différentes !

3) Intériorisation

Mon mal-être et la situation persistaient. Devant ma souffrance adoucie, mais présente, je me suis intériorisée. J’ai alors placé ma conscience au niveau de mon coeur, et là j’ai parlé à la source Divine : « Je m’en remets à toi, toi seule sais ce qui est bon pour moi « . Et là ! j’ai ressenti une délivrance, un poids tomber, j’étais heureuse, soulagée, confiante. Ce qui allait arriver été forcément le mieux pour moi.

Suite à ma prise de conscience, avant de faire des actions dont une décisive, je me suis intériorisée, placée dans mon coeur, connectée à la source et la situation s’est débloquée.

J’avais l’impression que la source Divine m’avait abandonnée, mais c’était moi qui l’avais abandonnée. Je n’étais pas connecté à elle.

4) Conclusions

Nous avons tous cette étincelle Divine en nous et nous avons tendance à l’oublier. Nous nous sommes construit sur des repères qui nous rassurent, et l’inconnu nous fait peur, mais parfois les événements de la vie nous invitent à changer notre façon de fonctionner, car elle représente une entrave sur le cheminement de notre soi Divin.

Des prises de conscience au niveau de notre coeur sont nécessaires, ainsi que notre connexion avec la source Divine.

« Namasté » je salue le Divin qui est en vous ». C’est une salutation utilisée en Inde et au Népal, que j’aime beaucoup.

Je vous souhaite une excellente et belle journée, à bientôt.

Écrit par Lyvia

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

J’espère que l’année 2016 a bien commencé pour vous.

1) Les bienfaits de la méditation

Vous connaissez tous les bienfaits de la méditation qui sont maintenant scientifiquement prouvés.
Elle améliore les capacités d’attention, de concentration et permet de se focaliser sur le positif plus facilement.
La méditation augmente nos défenses naturelles et contribue à améliorer son état de santé général.
Elle permet de réduire la dégénérescence du cerveau avec l’âge ;

Un-cerveau-plus-jeune-grace-a-la-meditation

Pour moi la méditation permet aussi de se reconnecter à la véritable source de notre être; au Divin.

2) Méditation venant du Cambodge

Je voudrais vous partager une méditation de base apprise lors de mon voyage au Cambodge en 2015 avec Oasis Voyages et qui est basée sur la respiration.

Elle me parait très efficace pour retrouver le calme et la sérénité et aussi pour aider à la guérison du corps physique et elle peut être complétée ensuite par d’autres types de méditation.

Ce que j’aime c’est qu’elle met le mental en veilleuse en portant son attention sur la respiration et en faisant circuler l’énergie dans le corps physique.

Dans cette méditation il y a 4 points importants pour suivre en conscience le trajet de la respiration :

  1. Le nombril
  2. La poitrine
  3. La gorge
  4. Le bout du nez

Installez-vous le dos droit, les jambes croisées avec la jambe droite sur la gauche, un léger sourire sur le visage serait un plus. Voir photo jointe pour la

 position idéale.
Les mains se rejoignent avec la main droite sur la main gaucheFermez les yeux et suivez votreinspirationen partant du bout du nez, puis la gorge, la poitrine, le nombril.
A l’expiration suivez votre souffle du nombril à lapoitrine, puis la gorge et le bout du nez.

Lorsque vous aurez fait cela pendant plusieurs minutes, vous raccourcirez le trajet en n’allant plus au point du bas ; le nombril.
Après quelques minutes vous pouvez supprimer un autre point la poitrine, puis la gorge pour terminer la méditation en fixant son attention sur le bout du nez.

3) Perfectionnement

Lorsque vous connaitrez bien cette méditation, vous pourrez enchainer sur autre chose.
La personne qui nous l’apprit disait de poursuivre avec une méditation sur les différents éléments qui composent notre corps (eau, terre, feu, air).
Personnellement, je préfère continuer en restant sans pensées, en étant observateur de ce qui se passe en moi, ou bien en visualisant de plus en plus précisément un objet, une fleur par exemple.

4) Fréquence et position

Pour que la méditation soit efficace, il faut essayer de pratiquer régulièrement 20 minutes matin et soir chaque jour par exemple, mais même si l’on pratique beaucoup moins souvent, ce sera toujours mieux que rien.
De plus, c’est en voyant les effets positifs que nous serons encouragés à être plus assidus.
A mon avis cette méditation fonctionne bien en étant assis sur une chaise, en position couché c’est moins efficace mais là aussi c’est mieux que rien.

Si vous avez des méthodes de méditation que vous avez essayées, qui vous ont beaucoup apportées et que vous souhaitez partager, transmettez-les-nous et nous pourrons peut-être compléter cette lettre.

Bonne méditation à tous.

Ecrit par Christian

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Que pensez-vous de notre responsabilité dans ce que nous vivons ?

1) Les problèmes ne viennent pas de l’extérieur

Tout autour de nous, nous pouvons constater des conflits au sein de notre famille, notre travail… dans notre société en général, jusqu’au niveau mondial où la dualité et la séparation sont d’actualité.

Est-ce la fatalité, la malchance ?
Eh bien non !
En général nous pensons que tous les problèmes viennent de l’extérieur de nous et que nous n’en sommes pas responsables. C’est une erreur !

2) Notre pouvoir créateur

Que faisons-nous alors de notre pouvoir co-créateur (lettre mensuelle n°1) !
Le problème, c’est que nous fonctionnons par automatisme et nous ne sommes pas conscients de ce qui se joue.
Nous sommes pris dans le jeu de la vie, acteur sans être observateur, sans cet oeil observateur qu’a un réalisateur pour son tournage et qui pourtant est fondamental.

3) Notre perception, notre vision et notre interprétation sont déformée

De plus, notre perception, notre vision et interprétation sont déformée (nous reconstituons inconsciemment notre milieu familial de 0 à 7 ans par rapport à nos interprétations des événements de la vie de cette période) et nous empêche de voir la réalité telle qu’elle est. Nous agissons et nous ressentons, non pas en accord avec la réalité, mais à l’image que l’on s’en fait (lettre mensuelle n° 11).

Si nous prenons du recul, de l’altitude aux événements, nous pouvons en comprendre le mécanisme et le changer.
L’idéal c’est de vivre pleinement en conscience de ce que nous créons tout en étant en contact son essence divine, écouter sa voix intérieure .
Sinon dès que nous ressentons un « mal-être, » une baisse d’énergie, c’est le signe qu’une prise de conscience doit être faite et l’invitation à changer notre manière de fonctionner et de penser.

4) Des solutions

Voici quelques méthodes pour faciliter notre changement:

Dès que vous vous réveillez, alors que vous êtes encore entre le sommeil et l’éveil programmez votre journée en formulant des pensées positives en utilisant les verbes au présent. Exemple :  » Aujourd’hui je suis plein(e) d’énergie et d’Amour ».

Autre méthode, vous pouvez utiliser votre respiration .
A chaque inspiration pendant une dizaine de respirations conscientes, formulez des phrases comme : »Plus j’inspire et plus je me sens bien » ou bien  » tout va de mieux en mieux » .

5) Quand savons-nous que nous sommes responsables ?

Nous savons que nous sommes responsables quand nous acceptons d’assumer toutes les conséquences de nos actes, de nos pensées, de nos paroles, de nos décisions et de nos réactions.
Etre responsable c’est savoir que nous créons tout ce qui nous arrive selon nos choix conscients ou inconscients.

Essayons d’être conscients de notre responsabilité de notre bien être. Le changement commence de l’intérieur au niveau individuel.
Nous en récoltons un enrichissement personnel, un épanouissement, qui ensuite se répercute sur la société.
Nous récoltons ce que nos semons, alors semons de l’Amour !

Je vous souhaite une belle créativité de votre vie, remplie de bonheur.

Ecrit par Lyvia

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

1) Gagner au Casino

Il y a quelques années, je pense avoir fait gagner une amie dans un Casino.

Pour faire gagner cette personne j’ai visualisé que tout le monde dans le casino se mettait à gagner aux machines à sous, que des jetons s’écoulaient des machines à sous un peu partout.

Peu de temps après, c’est effectivement ce qui c’est passé, des personnes ont commencé à gagner à côté de nous puis mon amie a gagné aussi une somme assez conséquente.

Alors pourquoi est-ce que cela a fonctionné ?

D’abord la visualisation est quelque chose de puissant bien sûr, mais je pense que le fait de demander à être entouré de personnes gagnantes est un autre élément très important.

2) La règle: « Ce que l’on fait aux autres c’est à soi qu’on le fait. »

Si l’on souhaite du mal aux autres il nous reviendra du mal, si l’on souhaite du bien c’est du bien qui nous reviendra.

Pour moi cela fait partie des règles que notre Créateur a complètement intégrées en nous dans le but d’assurer la survie de l’espèce.

Et puis cette règle-là n’est-elle pas on ne peut plus juste ?

C’est à nous d’utiliser au mieux cette règle dans la vie de tous les jours.

Avant d’avoir intégré cette règle, j’en ai subi le côté négatif.

Quelques exemples:

a) Un jour quelqu’un voulait m’acheter un pneu ancien pour une vieille moto, j’ai préféré ne pas le vendre au cas où j’en aurais besoin un jour pour une vieille moto que j’ai.

Depuis ce jour-là, la moto fonctionne mal et je ne m’en sers plus depuis des années.

b) J’avais un moteur de moto et j’ai rencontré une autre personne qui voulait me l’acheter, car elle avait le cadre moto correspondant (chose rare). On ne s’est pas entendu sur le prix et j’ai gardé mon moteur.

Résultat il est resté inutilisé pendant des années, puis je l’ai donné (j’avais compris le principe…) et il a fait le bonheur de quelqu’un d’autre.

c) Des amis voulaient prendre des jeunes noix d’un noyer m’appartenant pour faire un apéritif, pour plusieurs mauvaises raisons j’ai refusé, résultat plus de noix sur le noyer, le noyer est mort et je n’ai même pas récupéré le bois.

3) Donner, aider les autres pour être plus heureux soi-même

Je ne pense pas qu’il faille tout donner pour être heureux, mais lorsque que quelqu’un frappe à notre porte pour un besoin que l’on peut aider à satisfaire, il vaut mieux aider et tout de suite.

D’ailleurs, il est scientifiquement prouvé que dépenser de l’argent pour les autres rend plus heureux que de le dépenser pour soi, alors soyons généreux.

Dépenser de l’argent pour les autres rend plus heureux

Le but de cette lettre est d’ouvrir la réflexion et le dialogue donc si vous souhaitez nous faire part de vos expériences, ou commentaires, il sont toujours les bienvenus.

Ecrit par Christian

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Nous espérons que la période de vacances s’est bien passée pour vous. Pour nous c’était très bien, nous avons eu un été magnifique.

Je voudrais revenir sur la lettre précédente, en effet nous avons eu des commentaires, merci pour eux, et des idées supplémentaires.

1) Le pouvoir de création de Dieu

Pour une personne, celui qui dit « Je suis Dieu » devrait être capable de créer la vie (comme Dieu). Dans l’excellent livre La Vie des Maîtres, de Baird T. Spalding, il y a un passage où un maître donne la vie à une marionnette. Dans ce cas on peut probablement dire que le maître est effectivement Dieu dans toute sa puissance de création.

2) Un état où le « Je » disparaît

Une autre personne nous dit être allé dans un état où la notion même du « je » avait disparu et la question dans cet état-là ne se posait donc plus.

J’ai vécu un état similaire il y a environ 20 ans lors d’un séminaire avec Patrick Drouot. A la fin du weekend au cours d’une méditation dirigée, il nous a fait regrouper tous ensemble corps contre corps. J’ai eu à ce moment-là je que je pense être un aperçu du retour à l’Unité. J’étais super bien, aucun désir, aucun besoin, une sorte d’extase. Le plus délicat a été de se séparer les uns des autres en douceur. Merci à Patrick Drouot pour cette expérience jamais renouvelée depuis.

3) Devenir le tout ou juste soi-même

D’autre part je pense qu’il est intéressant de rapporter ici l’expérience de Christophe Allain. Il nous raconte que lors d’une méditation il a eu une montée de Kundalini et son état a changé considérablement. Il était devenu capable de savoir ce que pensaient les gens qu’il rencontrait dans la rue même sans le vouloir, c’était assez incroyable et très gênant.

Après réflexion il en a conclu qu’il n’était pas assez incarné à ce moment-là.

Cela me fait penser au Dieu Aton (image jointe). Pour moi il était monté au niveau du soleil et était donc le tout et plus Christophe Allain.

J’ai moi-même vécu deux courtes expériences un peu similaires.

Lors d’une réunion de travail ma conscience s’est projetée dans le corps de la personne en face de moi. J’étais cette personne, je savais tout ce qu’elle pensait.

Une autre fois c’était après une belle plongée sous-marine à Tahiti. J’étais très décontracté et je regardais la mer. Tout d’un coup ma conscience s’est projetée vers la mer et je devenais la mer.

Dans les deux cas l’effet de surprise m’a fait aussitôt retourner dans mon corps.

Tout ceci montre à quel point le symbole du Dieu Aton est puissant et bien représentatif du Divin et de son fonctionnement.

Si l’on reste au niveau des mains on a l’impression que nous sommes tous séparés entre nous et séparé du Divin. Si l’on prend de la hauteur et que l’on regarde l’ensemble du symbole on voit que nous sommes non seulement tous unis mais que nous faisons partie de Dieu.

4) « Je suis moi»

Au cours d’une méditation, j’ai aussi eu l’intuition que dire « Je suis Dieu » pouvait servir de mantra, de motivation pour s’élever spirituellement vers le centre du soleil d’Aton pour ceux qui sont uniquement au niveau des mains et manque de recul, mais que notre but sur Terre est d’être incarné et donc le meilleur mantra pourrait aussi être « Je suis moi», « Je suis Christian » dans mon cas, tout en cheminant vers notre soi Divin.

Cela rejoint l’expérience de Christophe Allain citée plus haut. Pour aider à se réincarner il aurait pu se répéter « Je suis Christophe Allain ».

Tout est une histoire d’équilibre et nous sommes venus sur Terre pour incarner notre personnage qui peut, entre autres, être défini par notre thème astrologique.

Le Divin a beaucoup « travaillé » pour créer un monde où il peut expérimenter à travers nous une multitude de conditions de vie à travers l’incarnation, et je pense qu’il souhaite que nous restions incarnés et mettions du spirituel dans le matériel.

Vos commentaires sont toujours les bienvenus.

Ecrit par Christian

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

“Je suis Dieu WOW !”

Il y a des personnes qui disent “ Je suis Dieu”, comme Lise Bourbeau par exemple dans son livre “Je suis Dieu WOW !” ce qui peut paraître choquant, mais est-ce juste ou pas ?

Je pense qu’en fait, ceux qui disent « je suis Dieu » ne sont dans l’erreur que s’ils pensent que ce sont les seuls à être Dieu et pas les autres. S’ils pensent que tout est Dieu, je ne vois pas de mal en cela. D’ailleurs, Lise Bourbeau (que nous connaissons bien et que nous aimons beaucoup) a changé le titre de son livre pour mettre: “Wow ! Je suisDieu- tu l’es aussi¨. Elle a rajouté “tu l’es aussi”, elle l’expliquait clairement à l’intérieur, mais le besoin a dû se faire sentir de le marquer aussi sur la couverture…

Dans l’hypothèse où tout est Dieu ce n’est pas uniquement une étincelle divine qu’il y a en nous qui est Dieu, mais tout, et tout c’est tout.
Si cela est vrai alors comment concilier le fait que tout est Dieu à 100 % et que nous ne nous comportons pas comme nous pensons que Dieu se comporterait.

Le symbole de la croix

Pour moi, l’explication se trouve dans le symbole de la croix. Dans la création de l’homme, il y a les 2 parties de la croix. La partie verticale étant Dieu et la partie horizontale est un ensemble de croyances, de mécanismes, d’automatismes donnés par les influences astrologiques, les chocs émotionnels, les expériences vécues (vie actuelle et vies antérieures) ou autres.
Les 2 parties sont d’égales importantes ce qui fait que chaque décision est le résultat de la confrontation de ces 2 parties.
C’est parce qu’il y a ces 2 parties que le Jeu de la vie est possible.

Petite parenthèse; pour moi la vie est un superbe (Divin) Jeu vidéo (bien mieux que les jeux actuels en 3D, mais avec beaucoup de similitudes).

Alors, dans cette façon de voir les choses, la partie horizontale de la croix peut-elle être appelée Dieu? Si oui alors tout est Dieu à 100 % et l’on peut plus facilement dire “Je suis Dieu”, sinon ce n’est pas vrai, et dans ce cas c’est plus difficile de dire “ Je suis Dieu”.

“La vie des Maîtres”

Dans l’excellent livre “La vie des Maîtres” de Baird T. Spalding, un maître explique qu’au stade ultime de notre évolution, il nous faut arriver à déclarer “Je suis Dieu” et le vivre.

Une difficulté à cela est que nous nous percevons comme une entité individuelle et nous sommes des milliards d’humains rien que sur terre comme cela (plus les autres créatures conscientes).
Alors, comment déclarer être le tout (Dieu est tout) ?

Le principe de l’hologramme

Cela pourrait s’expliquer si l’on comprend bien le principe de l’hologramme et que l’on considère que ce principe puisse s’appliquer à La Création. Chaque morceau d’un hologramme peut restituer l’image entière, c’est assez incroyable, mais c’est vrai.
Pourquoi pas imaginer que cela soit possible au niveau des créatures conscientes ?

Dieu Aton

Une autre façon de visualiser ce retour à l’unité est le symbole du Dieu Aton utilisé par Akhénaton (Egypte 18e dynastie). Voir image jointe.
Les mains représentent chaque créature consciente, et l’impression de séparation est une illusion, lorsque le niveau de conscience s’élève et arrive jusqu’au soleil central la conscience de l’unité peut se faire.

Conclusions

Alors en conclusion est-ce juste de dire “Je suis Dieu” ?
À chacun de voir, mais je pense que l’on peut le faire ou le penser pour soi (pas la peine de le dire aux autres s’il n’y a pas de raisons particulières pour le faire) lorsque l’on a atteint un niveau de conscience très élevé, mais accessible, lorsque l’on est capable d’atteindre le centre du soleil du symbole Aton.
Pour cela l’Ego, qui pour moi incarne la séparation, devra avoir été maitrisé, sublimé (pas éliminé, car il n’est quand même pas question de supprimer les mains du Dieu Aton! ).
Dans ce cas, on peut aussi dire “Je suis Dieu” comme un mantra pour faciliter notre évolution, montrer à notre subconscient vers où nous souhaitons aller. Lise Bourbeau a d’ailleurs un CD de méditation basé là-dessus.

Comme vous le voyez, il y a plusieurs façons de voir les choses, ce qui devrait nous pousser à avoir toujours plus de respect pour ceux qui pensent différemment de nous.
Nous aimerions connaître vos idées sur le thème abordé dans cette lettre. Merci d’avance pour vos commentaires.

Ecrit par Christian

Nous vous souhaitons de passer une excellente période estivale.

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Voyage initiatique au Cambodge

Nous revenons du voyage du Cambodge en compagnie de Daniel et Marie-Johanne Meurois avec comme thème « Libérer le Divin en Soi »,organisé par l’agence de voyage en conscience « Oasis Voyages ».

C’était un magnifique voyage initiatique, riche des enseignements de Daniel, des rituels de Marie-Johanne et des rencontres, partages avec les participants. Mais pour moi un voyage initiatique ne s’arrête pas là, cela se vit à chaque instant du voyage.
Je vais vous faire part d’un des moments, où je l’ai vraiment ressenti, où j’ai perçu que nous sommes trop peu en contact avec notre être Divin.

Epreuve physique

Lors d’une visite, nous devions monter 440 marches sous une température de 42°C environ.
À ce moment-là, je me suis aperçue que deux possibilités s’offraient à moi (la sophrologie m’aide beaucoup à prendre du recul par rapport aux situations) :
* Laisser ma croyance que 440 marches c’est beaucoup, que 42°C c’est trop chaud et ressentir un mal-être.
* Ou penser que mon corps est agile, léger et en bonne santé et ressentir de la joie.
Nous avons toujours le choix et devinez quel a été mon choix ?
Munie d’une ombrelle et d’eau, en respectant mon corps, ma respiration s’est adaptée aux marches et j’ai vécu cette montée avec souplesse, facilité et bonheur.

Mode automatique

La plupart du temps (95% environ) nous sommes en mode automatique, guidé par notre subconscient.
Exemples : lorsque nous apprenons à conduire, nous sommes attentifs à tous nos gestes, le regard dans notre rétroviseur, le changement de vitesse….Avec l’habitude, nous agissons automatiquement, sans vraiment en prendre conscience.
C’est pareil pour tout ce que nous vivons, tout ce qui est rentré dans notre disque dur, pendant notre enfance, se met en application, sans nous en rendre compte.
Nous fonctionnons en mode automatique, nos croyances, nos perceptions vraies ou erronées, nos émotions….sont aux commandes et ce n’est pas notre être véritable, notre être Divin, notre conscience qui guide notre vie.

Différence âme et corps physique

De plus, notre être Divin, notre conscience n’est pas notre corps physique.
Notre âme utilise comme véhicule notre corps physique afin de vivre des expériences sur terre à travers la matière dans le but de s’épurer pour être plus proche de notre soi Divin. À notre mort, l’âme quitte notre corps, rejoint l’astral et renaît dans un autre corps pour continuer son cheminement vers le soi Divin.

Conclusions

Pour en revenir à mon voyage, à travers l’expérience de cette montée, j’ai pu ressentir que nous sommes plus que notre corps, la puissance de notre conscience et de la programmation.
Il est regrettable d’être si peu conscient et de laisser notre subconscient diriger notre vie.

Je vous invite à prendre des pauses de temps en temps, et à regarder quel scénario est en train de se jouer en vous.
Reprenons les commandes, dépassons nos programmations limitatives, observons nos pensées et retrouvons notre puissance en étant plus conscients !

Ecrit par Lyvia

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Ce mois-ci je vous propose une réflexion sur la recherche de la vérité à travers les moyens qui sont à notre disposition aujourd’hui, et la nécessité de développer notre discernement.

1) Le vol MH 270

Il y a quelques jours sur W9 j’ai regardé l’émission sur la disparition d’un avion “MH270, que s’est- il vraiment passé?”
J’ai trouvé cette émission excellente. Elle a présenté toutes les possibilités pour expliquer la disparition de cet avion de manière très sérieuse, mais n’a conclu sur aucune raison particulière.
Je pense que c’est représentatif de ce qui nous est demandé aujourd’hui, c’est-à-dire de développer notre discernement.
Nous avons beaucoup d’informations à notre disposition et c’est à nous de faire le tri et de nous faire notre propre opinion sur les informations qui nous sont présentées.
Ainsi beaucoup d’évènements nous sont présentés comme étant la réalité et sont en fait faux et vice versa. C’est à nous de rechercher la vérité, nous avons pratiquement tout sous la main, surtout avec Internet, pour la trouver.

Sur un autre sujet controversé, une personne montre clairement à travers ses vidéos sur Internet tous les éléments troublants sur le sujet en question, mais elle ne conclut pas. C’est à nous de le faire.

2) Le channeling

Nous retrouvons cette demande du discernement dans le domaine spirituel avec le channeling.
Ce n’est pas parce que des personnes arrivent à se connecter à des entités invisibles que ces entités invisibles sont des Dieux, même si elles étaient capables de faire des miracles.
Là aussi je pense qu’il y a beaucoup d’erreurs et c’est à nous de développer notre discernement. Souvent c’est assez difficile de s’y retrouver, car il y a un mélange de vrai et de faux dans les messages transmis.
Et puis, il y a aussi cette notion de merveilleux, d’extraordinaire, et de fierté d’être celui qui sait ce que les autres ne savent pas, qui font que beaucoup ont envie que ce soit vrai et considère certains channels comme des messies.
Là aussi c’est à nous de discerner le vrai du faux, mais j’ai remarqué que dans ce domaine il est parfois nécessaire pour certaines personnes de suivre des êtres de ‘faible niveau spirituel’ pendant un certain temps, cela fait partie de leur cheminement, pour ensuite changer et suivre les enseignements d’une personne d’un niveau supérieur.

3) Outils et connaissances pour rechercher la vérité

Alors quels sont les outils qui pourraient nous aider à y voir plus clair et pourquoi y voir plus clair? Pourquoi chercher la vérité ?
Je pense que pour parvenir à notre réalisation, la recherche de la vérité sur nous même est indispensable. Comment évoluer si l’on ne se connaît pas, si l’on se ment.
La recherche de la vérité est donc premièrement intérieure et sachant que l’intérieur et l’extérieur sont intimement liés, pour moi les deux recherches marchent ensemble.

Comme outil, je mettrai en premier le travail au quotidien sur la remise à sa place de l’ego. Pour moi l’ego, et même pourquoi pas un peu d’orgueil, ne sont pas nocifs en soi (il y a quand même beaucoup de belles choses qui ont été réalisées grâce à l’orgueil de quelques-uns), il faut juste savoir utiliser la bonne proportion qui va nous pousser à faire toujours un peu mieux, mais sans nous faire perdre notre lucidité, notre fraternité.
Ensuite je pense qu’il faut passer un peu de temps à chercher la vérité, aujourd’hui cela reste quand même rapide avec Internet.

Un gros obstacle pour beaucoup est la capacité à vivre dans une certaine connaissance de la réalité si elle est trop dérangeante. Cela n’est parfois tout simplement pas possible, d’où un rejet de la vérité même si les évidences sont là. Ainsi il y en a qui font comme les autruches (ils refusent de voir les choses en face).
Pour vivre paisiblement avec la connaissance de certaines vérités dérangeantes, il faut à mon avis d’autres connaissances qui permettent de voir les choses de plus haut, voir toujours plus grand, plus large.

4) Connaissances qui permettent de voir les choses de plus haut

Pour moi parmi ces connaissances là, il y a :

1. Le monde est juste et si nous le trouvons injuste c’est que nous ne savons pas comment il fonctionne. Donc, avant de dire ou penser que quelque chose est injuste prenons de la hauteur et essayons plutôt de comprendre pourquoi c’est arrivé et quelle est la leçon à tirer de cette expérience. J’ai rencontré des personnes qui avaient beaucoup souffert, mais qui ne regrettaient rien, car elles avaient vu les changements positifs apportés par les épreuves. C’est pareil au niveau du monde, certains passages peuvent être difficiles, mais c’est pour aller vers quelque chose de mieux.

2. Je pense qu’au plus haut niveau de conscience de notre être, nous sommes d’accord avec ce qui nous arrive.

3. Le monde suit des règles de fonctionnement bien précises et leurs connaissances permettent de mieux le comprendre, quelques exemples:
. la connaissance de la réincarnation et du principe du Karma
. le principe du miroir
. l’astrologie qui permet d’expliquer pourquoi certaines vérités ne peuvent pas (ne doivent pas) être révélées à certains moments, mais à d’autres oui.

4. Nous expérimentons le libre arbitre, et il est à 100%. Il est donc logique que notre Créateur à tous n’intervienne pas directement (surtout sans notre demande) pour soulager nos peines, surtout si cela risque d’empêcher certaines leçons d’être apprises.

5. Par contre demander l’aide du Créateur, nous permet de comprendre bien plus facilement et de mieux passer les épreuves.

Je vous souhaite beaucoup de succès dans votre propre recherche de la vérité, si cela vous intéresse, et n’hésitez pas à partager avec nous votre opinion à ce sujet.

Ecrit par Christian

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

 

Epigénétique; c’est l’environnement qui agit sur nos cellules et non l’ADN lui-même, ce qui veut dire que notre héritage génétique peut-être modifié par nous.

 

Bonjour

Dernières découvertes scientifiques

Cette lettre est pour vous partager les dernières découvertes scientifiques qui démontrent que c’est l’environnement qui agit sur nos cellules et non l’ADN lui-même, ce qui veut dire que notre héritage génétique peut-être modifié par nous.

L’idée que les gènes contrôlent les fonctions biologiques est une supposition qui n’a jamais été prouvée, c’est une hypothèse et non une réalité. Par contre, que la membrane cellulaire est l’homologue de la puce informatique a été prouvé scientifiquement.

Des chercheurs, Cornell et ses associés (consortium australien de recherche) ont démontré que non seulement la membrane cellulaire ressemble à la puce informatique, mais elle fonctionne comme elle, une puce à affichage numérique.

La première révélation significative, c’est que les ordinateurs et les cellules sont programmables.

La deuxième, c’est que le programmateur réside à l’extérieur de l’ordinateur-cellule. L’information entre dans la cellule-ordinateur par les récepteurs de membrane, qui agissent comme « clavier de la cellule ». Les récepteurs déclenchent les protéines effectrices* de la membrane, qui agissent comme le processeur de la cellule-ordinateur. La protéine-processeur effectrice convertit l’information environnementale en langage comportemental de la biologie. Ce qui signifie que le noyau de la cellule contenant les gènes ne programme pas la cellule. Le noyau étant tout simplement un disque mémoire, un disque dur contenant les programmes d’ADN qui encodent la production de protéines.

Les récepteurs des membranes sont l’équivalent des nerfs sensoriels et les protéines effectrices sont l’équivalent des nerfs moteurs, lesquels génèrent l’action. Ensemble, le complexe récepteur-effecteur agit comme un interrupteur, traduisant les signaux de l’environnement en comportement cellulaire. C’est le changement de charge électromagnétique des protéines qui cause le mouvement générant leur comportement, et non pas l’ADN lui-même.

L’environnement, les comportements sont très importants et influencent notre bio-ordinateur, notre santé. Nos comportements inconscients les plus importants dans notre conditionnement nous sont transmis de la conception jusqu’à l’âge de six ans à travers notre milieu ambiant, légué par les parents. Ainsi nous adoptons le comportement et les croyances des parents.

Influence des croyances

Nos croyances agissent comme les filtres d’un appareil-photo, elles changent notre façon de voir le monde et notre biologie s’adapte à ces croyances. Les croyances, attitudes et comportements de base observés chez les parents s’intègrent dans le subconscient. Une fois programmés dans le subconscient, ils contrôlent notre biologie durant notre vie entière… à moins que nous les reprogrammions en utilisant par exemple l’EMDR (méthode de reprogrammation utilisant le mouvement des yeux), l’EFT (techniques de Libération Émotionnelle par la stimulation de points situés sur le trajet des méridiens répertoriés par la médecine chinoise)…

Le pilote automatique

Le subconscient est une banque de stockage de programmes totalement indifférents, banque qui sert uniquement au décodage des signaux de l’environnement et à l’activation des programmes assimilés, sans émettre ni questions ni jugements. Il est un « disque dur » programmable où sont téléchargées nos expériences de vie. Il est notre « pilote automatique ».

Le conscient est une commande manuelle. Il est plus lent, il peut interpréter environ quarante stimuli** par seconde, alors que l’inconscient traite vingt millions de stimuli par seconde.

Le subconscient est l’un des plus importants processeurs d’information connus. Il observe le voisinage et la conscience interne, il décode l’environnement et met immédiatement en action les comportements acquis (appris), le tout sans l’aide, ni la supervision et la connaissance du conscient.

Conclusions

En conclusion, nous sommes responsables de notre santé, de notre bio-ordinateur, autant que nous sommes responsables de l’information que nous éditons sur un traitement de texte. Nos problèmes ne dérivent pas de la fatalité de notre hérédité, de nos gènes, mais de notre banque de données d’informations, nous avons la possibilité et le pouvoir de les changer.

Après cette heureuse révélation, je vous souhaite une bonne compréhension de vos croyances et un merveilleux épanouissement.

* effectrice : qui effectue une action, à la fin d’une série de phénomènes déclencheurs

** stimuli : pluriel de stimulus; facteur externe ou interne capable de déclencher une réaction donnée

Écrit par Lyvia Périé

Nota 1 : Cette lettre a été écrite avec l’aide du livre de Bruce Lipton; « La biologie des croyances »

Nota 2 : Ci-après vous trouverez un lien vers une vidéo de Bruce Lipton sur ce sujet:

n’est plus disponible

et un lien vers des informations sur les notions de base en génétique :

Notions de base en génétique

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Souvent nous nous laissons prendre par des problèmes et nous oublions de demander de l’aide au Divin

Bonjour

Problème

Au cours d’un week-end, j’ai essayé de mettre au point une commande de chauffage par internet.
J’ai passé le samedi matin, le dimanche matin et cela ne fonctionnait toujours pas. C’est un peu compliqué comme système, mais je ne voulais pas y passer trop de temps et je ne voyais pas comment m’en sortir.
Alors j’ai réfléchi en prenant un peu de distance par rapport au problème et je me suis dit, mais pourquoi je ne visualise pas le problème résolu ou bien pourquoi je ne fais pas une prière pour demander à Dieu de m’aider.
Pour moi les deux fonctionnent aussi bien.

Solution

Ensuite c’est ce que j’ai fait en choisissant la prière et dans le quart d’heure qui a suivi le système fonctionnait parfaitement.

Pourquoi je ne l’ai pas fait plutôt

Alors, connaissant depuis longtemps l’efficacité d’une prière, je me suis posé la question: « mais pourquoi je ne l’ai pas fait plutôt ? »
Je pense qu’une des raisons c’est qu’au départ je ne savais pas que cela pouvait durer aussi longtemps. C’est un peu comme l’histoire de la grenouille. Vous connaissez ?

L’histoire de la grenouille

Je la rappelle pour ceux qui ne connaissent pas encore.
Si l’on met une grenouille dans de l’eau bouillante, elle ressort immédiatement de cette eau et se sauve. Par contre si on la met dans un bain d’eau froide que l’on chauffe progressivement, elle ne réagit pas et meurt.

Meilleure attitude

Alors, comment faire pour éviter cela ?
Et bien je pense qu’il faut prendre le temps de réfléchir avant de faire les choses, de tirer parti de l’expérience des autres, par exemple une grenouille qui verrait une de ses camarades se faire piéger par l’eau chauffée progressivement ne devrait pas tomber dans le piège elle aussi.

Ensuite nous pouvons visualiser, ou nous faire aider (prière). Il faut bien utiliser son côté féminin (intuition, ressentie, analyse…) afin d’utiliser son côté masculin (l’action).
Aujourd’hui, il est facile de se faire piéger, car nous vivons dans un monde où tout va très vite et l’on ne prend plus assez le temps de réfléchir.

En développant notre connexion avec le Divin afin qu’elle soit beaucoup plus régulière, plus intime, nous gagnerions beaucoup de temps, d’argent et nous serions plus heureux.

Invitation à la réflexion

Pour revenir à l’histoire de la grenouille, je vous propose de réfléchir si dans votre vie il n’y a pas des domaines où vous vous êtes fait piéger aussi.

Au niveau de la politique, je pense que ce principe a été appliqué dans plusieurs pays où les gouvernements ont augmenté progressivement les impôts au point d’asphyxier financièrement une partie de la population.
Dans ce cas la solution est peut-être la même que dans mon cas, c’est-à-dire prendre du recul et demander de l’aide au Divin.

Je pense d’ailleurs qu’une des raisons des crises politiques ou autres, et de pousser les gens à se rapprocher du Divin, car c’est surtout dans les moments de crise que l’on pense à lui, et c’est aussi dans ces moments-là que la solidarité se développe et que l’on se rapproche des autres. Ce que l’on n’apprend pas par la sagesse on l’apprend par la souffrance, mais c’est quand mieux d’apprendre par la sagesse, n’est-ce pas ?

Avec Lyvia nous vous souhaitons d’excellentes fêtes de fin d’année.

Ecrit par Christian

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

J’ai un réel plaisir à aborder ce sujet, en effet, j’ai beaucoup appris et j’apprends toujours à travers notre couple.

Le couple est un excellent moyen d’évolution

Le couple est un excellent moyen d’évolution pour voir où nous en sommes dans notre chemin vers notre réalisation de soi, si nous en prenons conscience !

Pour ceux qui ne sont pas en couple, vous pouvez regardez les personnes de sexe opposées qui vous entourent pour en tirer des enseignements similaires à celui du couple.

Cela marche aussi, j’ai vécu des expériences très enrichissantes me le confirmant !
Parfois ce sont ces personnes là qui jouent ce rôle de miroir (lettre mensuelle n° 5) de notre union et équilibre intérieur.

Exemple :
Pour une femme : son père, son patron ou un collègue… et pour un homme : sa, mère, une collègue, une voisine…

En effet ces personnes nous font vivre des situations inconfortables, qui nous dérangent et qui parfois nous font souffrir.

Ces situations là nous indiquent et nous invitent à changer, notre comportement, notre perception erronée (parfois une certaine croyance inconsciente), et qui va à l’encontre de notre évolution spirituelle.

Nous sommes venus sur terre pour trouver le Divin en nous, la joie de vivre en harmonie et dans l’Amour de tout ce qui nous entoure, et cela passe par cet équilibre, cette union de notre couple intérieur.

Notre couple sert de miroir de notre couple intérieur. Il est un indicateur de notre relation entre notre féminin et masculin intérieur (lettre mensuelle n°12et13).

Jusqu’à nos jours nous fonctionnons sur des données erronées, basées sur des croyances où tout est extérieur à nous : Dieu extérieur à nous, nos problèmes qui résultent de la faute des autres, nos maladies qui viennent de la fatalité….

Nous ne nous sentons pas responsable de ce que nous vivons!
Nous ne nous sommes pas conscient de notre pouvoir Co créateur de notre vie (lettre mensuelle n°1) !

Voici ce qui peut nous permettre de nous transformer :

Le premier point : C’est d’être conscient, observateur de ce qui se joue (lettre mensuelle n° 30) et de ressentir si nous sommes en accord ou non avec ce qui se passe.

Plus nous sommes en connexion avec le Divin, plus c’est facile.

Deuxième point : se sentir responsable de ce que nous arrive !

 

Troisième point : Prendre conscience que le conjoint (ou patron…) est là comme miroir de notre intérieur.

Moi je le remercie de me servir de miroir pour mon évolution (vous n’êtes pas obligé, surtout si c’est difficile à vivre, ou vous pouvez le faire mentalement) et je remercie également Dieu.

Quatrième point : Accueillir lorsque nous nous sentons blessé, dérangé par une situation que l’autre nous fait vivre, ou que nous ressentons un « mal être »

 

Cinquième point : L’accepter (cela ne veut pas dire que nous sommes d’accord) comme un signal que nous ne sommes pas sur le bon chemin de notre évolution.

 

Sixième point : Il est alors temps de rechercher à l’intérieur de nous, quel est le déséquilibre, le désaccord entre notre féminin et notre masculin, en nous posant cette question :

Qu’est ce qui me dérange dans son comportement ?

Exemple : Vous avez l’impression que votre mari a trop d’emprise sur vous, qu’il ne vous écoute pas.
Alors regardez en vous, si votre masculin intérieur, n’a pas trop d’emprise sur votre féminin.  Cela peut être que vous travaillez (action : masculin intérieur) trop, n’écoutant pas votre féminin (intuition, le ressenti ) qui voudrait plus de douceur .

Septième point : Réajustez votre comportement et vous verrez que votre mari aura moins d’emprise sur vous et qu’il sera plus à votre écoute.

Ce qui est formidable, c’est que dès que vous opérez des transformations intérieures, vous remarquez des changements extérieurs, vous indiquant que vous êtes sur le bon chemin spirituel.

De nos jours, beaucoup de couples se séparent, chacun cherche à faire changer l’autre pour combler son manque intérieur, son équilibre féminin/masculin. N’y arrivant pas, la personne préfère changer de conjoint, entraînant avec elle et autour d’elle de la souffrance non comprise.
Les personnes ne sont pas conscientes de ce processus.

Nous entrons dans un nouveau monde, une nouvelle ère d’union, de compassion d’interconnexion. Notre ancien mode de fonctionnement n’est plus adapté, nous avons été conditionné, formaté sur des données erronées (tout extérieur à nous).
Il est temps d’en prendre conscience, de se réveiller, de « se prendre en main » !

Je vous souhaite une belle créativité dans votre vie.

Ecrit par Lyvia

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Dans une récente lettre mensuelle, nous vous parlions de ce qui se passe à la mort, aujourd’hui nous allons vous parler du retour sur terre, la réincarnation, voici notre perception.

1) La réincarnation, ça existe ?

Tout d’abord pourquoi il y a encore si peu de gens en France qui croit en la réincarnation.
Nous pensons que c’est surtout dû au fait que la religion Catholique n’en parle plus.
En effet en l’an 553, au deuxième conseil de Constantinople, il a été enlevé dans la bible tout ce qui faisait allusion à la réincarnation (il en reste quand même quelques traces).
C’est surtout les religions Chrétiennes qui ne croit pas à la réincarnation. En Orient la croyance en la réincarnation est très répandue.

2) Comment la réincarnation se fait-elle.

Dans le monde astral, l’âme vit dans une famille d’âmes comme sur terre. Lorsque le moment est venu, elle revient sur terre pour continuer son évolution. Ce sont aussi nos désirs terrestres non manifestés qui nous attirent à revenir sur terre.

L’idéal quand on est dans le monde de l’âme, c’est qu’on fasse un bilan de ce qu’on a fait et ce que l’on doit faire, et qu’ensuite des guides nous aident à faire les meilleurs choix.

L’âme choisit de revenir selon ses besoins et un plan de vie peut être établie avec sa famille d’âmes. Des grandes lignes sont tracées, sa destinée.
Ce choix de vie peut-être connu grâce à l’astrologie, en particulier l’astrologie karmique.
Ensuite la famille d’accueil est choisie et l’âme va incorporer progressivement le corps du foetus.

Parfois certaines personnes n’écoutent pas les conseils des guides et brisent les lois. Exemples : reviennent sur terre en homme au lieu de femme, ou inversement, ou reviennent plutôt que ce qui était prévu, et ensuite elles se retrouvent avec de gros problèmes.

3) Le karma

Avec la réincarnation et la loi du karma, la loi de la cause à l’effet, on retrouve la justice Divine, et cela nous aide à prendre notre responsabilité, de récolter ce que nous avons semé, et d’accepter les choses telles qu’elles sont.
A noter qu’il vaut mieux considérer le karma de façon positive. Si l’on tue par l’épée et qu’ensuite on est tué par l’épée, ce n’est pas pour nous punir, mais pour que l’on sache et que l’on devienne conscient de ce que l’on a fait subir à l’autre.
Pour comprendre ce que l’on fait subir aux autres connaissez-vous un meilleur moyen que de subir la même chose à notre tour ?
Avec la prise de conscience il y a peu de chance pour nous de refaire ensuite la même chose.

Pour illustrer la loi du karma nous aimons bien l’exemple de la montgolfière :
quand on fait une action contraire à l’Amour, on lui ajoute un sac de sable, elle devient plus lourde et elle a de la difficulté à monter dans le ciel.
Par contre, chaque acte d’acceptation, de pardon, de prise de conscience, d’amélioration, on enlève un sac de sable, et elle devient plus légère pour aller vers le ciel.

Nous vous souhaitons d’alléger votre montgolfière le plus possible dans cette vie actuelle


Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Aujourd’hui, nous allons vous donner quelques éléments de réflexion qui devraient vous permettre d ‘augmenter votre niveau de croyance en l’existence d’une intelligence supérieure à l’homme (Le Divin, Dieu…).

Corps humain

Vous savez que si nous voulons être matérialistes le Corps humain peut et doit être considéré comme un robot.

Pour qu’un robot fonctionne parfaitement, il y a deux parties qui doivent fonctionner parfaitement :
1) La partie mécanique qui comprend le Corps, les membres, les articulations, le cerveau, etc. Tout ce que l’on voit.
2) La partie logicielle, les programmes qui vont permettre à la partie mécanique de fonctionner.

Si vous achetez un ordinateur dans lequel il n’y a aucun programme, vous ne pouvez absolument rien faire avec, aussi puissant que soit le processeur.
Il en est de même avec un robot, s’il n’y a que la partie mécanique, le robot sera absolument incapable de faire quoi que ce soit, … rien du tout !
Il faut des programmes, des logiciels pour animer toute la partie mécanique, ce n’est pas une option, mais une nécessité.

C’est la même chose avec le corps humain. Si malgré toute la complexité que cela représente le corps humain arrivait à se construire par hasard, il ne reste pas moins vrai que pour fonctionner il a besoin de programmes, et des programmes pour faire fonctionner le corps humain, il en faut beaucoup et de très compliqués.

Exemples de programmes

Nous vous en donnons quelques exemples ci-après.
1) Programme pour contrôler les battements du coeur
2) Réguler la température du corps à 37 °C
3) Contrôler le mouvement de toutes les parties du corps
4) Contrôler les mouvements de la bouche et de la langue en particulier pour parler
5) Transformer les sons perçus par les oreilles en sons exploitables par le cerveau
6) Transformer les signaux perçus par les yeux en images exploitables par le cerveau en très haute résolution et en 3 D
7) Assurez en permanence l’équilibre du corps
8) Assurer et contrôler l’agrandissement harmonieux du corps
9) Assurer l’apprentissage du langage, la mémorisation des informations…
10 ) Contrôle de la sexualité, la fécondation, la grossesse et la naissance,
etc., etc.

Complexité

Tous ces programmes sont d’une extrême complexité. Pour preuve, il n’y a qu’à voir le temps que passent les programmeurs pour faire faire des gestes simples aux robots actuels. Nous sommes encore très très loin du robot humain. Pensez que ce robot-là est capable de se former à partir d’élément presque invisible à l’oeil nu (ovule 0,1 à 0,2 mm et spermatozoïde 0,075 mm) et qu’il est capable de se reproduire !

Alors je vous pose une question simple : est-il possible qu’un programme se fasse tout seul ? Que de l’intelligence se crée toute seule ?

Je pense que si on laisse un ordinateur sans programme pendant des années, il n’y a aucun programme qui va se faire tout seul et certainement pas des programmes du niveau de complexité mentionné ci-dessus.

Sur tous les ordinateurs aujourd’hui en fonctionnement il n’y a personne, à notre connaissance, qui a rapporté que son ordinateur se mettait à faire des choses plus intelligentes par lui-même.
Alors pourquoi cela serait-il différent pour l’homme ?

Conclusions

La logique nous indique que ces programmes hyper sophistiqués ne peuvent avoir été créés que par une intelligence d’un niveau équivalent ou supérieur.
Autrement dit pour ceux qui cherchent la preuve de l’existence de Dieu, je leur recommande d’étudier de près leur propre corps physique.

N’hésitez à nous faire part de vos commentaires et si cette lettre vous a plu, pourquoi pas la partager avec vos amis.

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

La peur de la mort

La peur de mourir fait partie d’une des plus grandes peurs, juste après celle de « prendre la parole en public ».

Certains croient qu’après la mort c’est le néant, qu’ils sont seulement leur corps physique et qu’ensuite la vie est finie.

Pourtant regardons la nature, elle nous démontre que sous l’apparence de la mort, il y a la vie: l’arbre en hiver perd ses feuilles, mais au printemps suivant de nouvelles feuilles apparaissent, comme la tulipe avec sa nouvelle fleur….

L’être humain est parfois tellement porté sur le côté matériel des choses qu’il ne croit que ce qui est prouvé, ce qu’il peut voir ou entendre.

N’oublions pas les limitations de nos sens visuels, nous ne voyons pas toutes les couleurs, tels l’infrarouge et l’ultraviolet, et celles de nos sens auditifs, avec nos oreilles nous ne percevons pas tous les sons tels l’ultra ou l’infrason, et pourtant ils existent.

Ce sont des phénomènes vibratoires non perceptibles à nos sens physiques.

Nous avons plusieurs corps

Nous sommes faits d’un corps physique, mais aussi de corps impérissables, invisibles à l’oeil physique pour la majorité d’entre nous, mais parfaitement visible pour certains.

Les corps éthérique, émotionnel, mental et astral sont des corps d’énergie vibratoire, ils vibrent à l’intérieur et autour de notre corps physique.

Quand survient la mort, ces différents corps, qui vibrent à des fréquences différentes, quittent le corps de matière en formant une unité. Ils deviennent le véhicule de l’âme, qui va continuer à vivre dans d’autres dimensions, le monde astral.Cela peut prend quelques heures à environ trois jours.

Pour les personnes qui savent où elles vont, cela peut prendre quelques heures, sinon pour la majorité des personnes cela prendra environ trois jours.

Au moment de la mort et seulement à ce moment-là, l’âme se détache du corps physique auquel elle était reliée par une « corde d’argent » .
Ce que nous appelons une corde d’argent est un véritable cordon ombilical d’une couleur argent lumineuse de nature luminescente, voire fluorescente électrique.

Cette corde relie le corps physique au corps psychique. La corde d’argent est extensible à l’infini, et empêche que nous soyons coupés de notre enveloppe corporelle lorsque nous quittons notre corps en étant vivant, en décorporation par exemple (pour quelques initiés) ou bien la nuit, lorsque nous nous endormons (pour nous tous).

Ce détachement de l’âme lors de la mort a été prouvé par des photos Kirlian, c’est un procédé de caméra qui a la particularité de prendre des photos des corps subtils non visible à l’oeil. Ce procédé a été utilisé lorsque l’âme quitte le corps physique.

Photographie d’une âme quittant le corps

L’instant de la décorporation astrale, durant lequel l’âme quitte le corps, a été photographié par le scientifique russe Konstantin Korotkov à l’aide d’une caméra bioélectrographique.

Le Dr. Konstantin Korotkovet la bioélectrophotographie

Le monde Astral

Ce qui faut savoir aussi, c’est que l’état d’être que nous avons lorsque nous mourons, nous continuons à l’avoir dans le monde de l’âme et nous demeurons la même personne au niveau de l’âme, notre façon de penser ne meurt pas.

Nous pouvons déjà l’observer lorsque nous nous endormons.

L’état émotionnel, les pensées que nous avons, vont fonctionner toute la nuit. D’où l’importance pour passer une bonne nuit de s’endormir sur des pensées positives, et dans un état de calme, de même lorsque nous mourons.

La différence lorsque nous mourons et que nous sommes dans le monde astral, c’est que nos pensées se réalisent aussitôt, alors que sur terre cela prend du temps pour se concrétiser.

D’où l’importance de prendre l’habitude sur notre planète terre d’avoir des pensées positives. C’est nous qui créons notre vie.

Voyons maintenant plus en détail ce qui se passe lorsque nous mourons.

Tout d’abord c’est une lumière blanche qui se présente à la personne sous forme d’un point central dans le champ de vision, s’élargissant rapidement pour devenir un tunnel avec un sentiment de mouvement, ou d’attraction vers lui.

Le passage dans le tunnel peut-être rapide ou relativement long suivant le cheminement de l’âme et son attachement aux biens matériels, aux personnes qu’elle quitte.

Les personnes attachées aux biens matériels et aux personnes ne veulent pas quitter le plan terrestre, n’avancent pas dans le tunnel, voit au bout la lumière, mais sont plus attirées par la lumière faible du plan terrestre etse sentent malheureuses et perdues.

Par contre pour tous ceux qui se sont libérés de tous leurs attachements excessifs et qui ont accepté leur départ, le tunnel n’existe pratiquement pas.

L’âme se présente devant une porte de lumière, et souvent, lorsqu’elle a quitté la densité, et avant qu’elle ne la franchisse, les âmes de ceux qu’elle a aimés et ses guides viennent l’accueillir. L’âme renait au monde astral !

Sur le plan terrestre, nous pouvons aider les personnes qui partent par nos prières, notre amour et la projection de la lumière, afin qu’elles aillent le plus vite possible sur leur nouveau plan d’existence.

Sous l’apparence de la mort au monde terrestre, nous renaissons au monde astral, où notre famille d’âmes nous accueille, ainsi que des guides.

Même procédé dans l’autre sens, lors de notre naissance dans le monde matériel, nous mourons au monde astral, pour naître et être accueillis par notre famille terrestre, et être guidé, enseigné.

En conclusion n’ayons plus peur de la mort de notre corps physique, cela nous permettra de mieux vivre notre vie actuelle !


Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Une fois n’est pas coutume ce mois-ci notre lettre mensuelle vient d’un autre site Internet « Energie Santé ». L’article est écrit par Daniel Meurois avec qui nous étions en voyage en Israël au début du mois et que nous aimons beaucoup.

Face aux événements actuels il répond à une question cruciale; Que faut-il faire ?

Que faut-il faire ?

Il y a quelque temps, j’ai découvert cette question un peu abrupte posée par l’un de vous qui me lisez en cet instant. Celui-ci, comme beaucoup j’imagine, s’interrogeait à juste titre sur l’attitude à tenir face à ces vagues répétées d’événements douloureux, d’informations alarmantes ou révoltantes qui secouent plus que jamais la planète… et chacun de nous par la même occasion.

Oui, que faut-il faire ?
Oui, que faut-il faire ? Continuer à creuser du côté des prophéties comme certains le font inlassablement ? Où cela mène-t-il ? Cette recherche me semble nourrir davantage le jeu de nos méninges et de nos émotions que les vrais battements de notre coeur. Quel mouvement vers le haut inspire-t-elle ? Je réfléchis différemment…

Je préfère observer avec une attention soutenue le quotidien de notre monde car ce qui s’y passe est suffisamment éloquent pour interpeller en profondeur toute personne dotée d’un minimum de bons sens.

Pas besoin d’être bien cultivé pour comprendre clairement que les Institutions financières mondiales s’étouffent d’elles-mêmes et sont sur le bord du gouffre. Tant de choses sont évidemment truquées.

Pas besoin d’être économiste pour s’apercevoir qu’ici et là les populations pauvres et opprimées n’en peuvent plus et se soulèvent, que les nantis que nous sommes encore globalement en Occident voient leur équilibre de plus en plus précaire et commencent à paniquer.

Nul besoin non plus d’être géologue ou climatologue pour constater que notre activité industrielle a dangereusement abîmé la planète, que celle-ci se rebelle et est à la veille de se réorganiser.

Sans aucun doute, tout cela correspond aussi à des rythmes naturels. Les modifications géologiques et climatiques ainsi que l’apogée puis le déclin des civilisations font incontestablement partie de ces épisodes qui ont toujours ponctué l’histoire des sociétés humaines. L’activité solaire est notamment parlante à ce propos. Pas question de le nier.

Éternel Recommencement ou pas ?

 Mais est-ce alors dire qu’il n’y a rien à faire et que nous sommes appelés à toujours revivre le même scénario ainsi que l’affirment nombre d’analystes ? Serions-nous ainsi inéluctablement coincés dans la mécanique de l’Éternel Recommencement ?

Ce n’est pas mon opinion. Le Principe de l’Évolution n’est pas celui qui fait tourner inlassablement l’âne autour de l’axe d’une meule jusqu’à creuser un sillon dans le sol qu’il foule.

Cesser de faire l’autruche
«Que faut-il donc faire ?» continue de me demander le message reçu comme si son auteur attendait de moi une solution toute faite et des directives à suivre.
Bien évidemment, je n’ai pas le mode d’emploi d’une opération de sauvetage de notre monde ! Qui pourrait prétendre l’avoir, d’ailleurs, hormis quelques pseudos-messagers autoproclamés de l’Apocalypse ?
Ce qui me paraît certain, par contre, c’est que tous ceux et toutes celles qui sont un peu intelligents, conséquents, et qui sont dotés d’un minimum de courage doivent cesser de faire l’autruche en maintenant la tête dans les sables de leur tranquillité quotidienne. Ce temps est révolu.

Lorsqu’il est de notoriété publique que les auteurs des escroqueries de grande envergure, des mensonges mondiaux, des injustices, des détournements de fonds colossaux, des gâchis et des massacres sans nom tiennent les rênes d’un grand nombre des postes clés de nos sociétés, comment se taire et ne pas réagir sans se rendre complice de cet état de fait ? Le « Je ne le savais pas » n’est plus de mise ; il est une hypocrisie.

Que faut-il faire alors ? Prier ? Méditer ? Se retirer dans un coin de campagne si les circonstances de notre vie nous le permettent ?
Je serais tenté de vous dire oui, bien sûr, car renforcer notre âme est capital tandis qu’offrir le meilleur à notre corps est légitime… et puis parce que, ultimement, on peut sans peine se répéter que tout ceci fait partie du jeu illusoire de la Maya.
Cependant, je serais encore plus tenté de vous dire que ce n’est pas suffisant, que c’est un détour, une fuite de plus.

Non aux asservissements

Je crois que – même au coeur de la Maya – la situation actuelle est telle qu’elle demande urgemment une implication très concrète de tous ceux qui ont pris conscience que chacun de nous est responsable de l’état de notre monde.
Cette implication doit mener sans tergiverser à un « NON » massif à tous les asservissements qu’a engendrés notre société via notre lâcheté et notre égoïsme.
Comment ? Par ce qu’on appelle la désobéissance civile, c’est-à-dire par le refus de se soumettre à l’absurde, au vol organisé, légalisé, au pillage, au mensonge, à la tricherie et à toutes les sortes d’iniquités doublées de cynisme érigés en systèmes de fonctionnement.

Comprenez-moi bien, je ne prône ni une révolution ni l’anarchie car ceux-ci vont toujours de pair avec la violence. Nous avons assez « donné » – ou plutôt perdu – dans cette direction…
Je plaide seulement pour une véritable et irréversible Évolution – un saut quantique volontaire, dirions-nous – une mutation radicale et rapide de nos mentalités et de nos comportements.
Bernard Benson, l’auteur du « Livre de la Paix », un homme que j’ai assez bien connu il y a une trentaine d’années, attirait déjà notre attention sur le fait qu’il est totalement absurde que quelques tout petits milliers d’individus, voire moins, décident à eux seuls de la vie de quelques milliards de personnes.
Aujourd’hui que nous sommes au nombre de sept milliards, cette vérité devient encore plus éclatante.

Le changement passe par le coeur

Je ne suis pas de ceux qui prétendent, à l’instar de certains « prévisionnistes » mondiaux, que notre espèce trouvera bien le moyen de se débrouiller, de se réorganiser puis de repartir « comme avant », aidée par de nouveaux progrès technologiques. Ce n’est pas la technique qui nous sortira de notre impasse mais l’expression du coeur humain, son « Amour-Intelligence ».

Je suis de ceux qui disent haut et fort qu’il ne faut surtout pas que cela continue « comme avant » car seule une refonte de toutes nos valeurs peut nous faire sortir de notre hypnose et de notre ornière.
Voilà pourquoi désobéir autant qu’on le peut à nos réflexes de consommateurs, de gaspilleurs, à nos habitudes d’assujettissement aveugle aux pouvoirs abusifs politiques et religieux, aux lois perverses et au Principe de la Peur me paraît être aujourd’hui un devoir de conscience impérieux.

Ne pas fuir la matière, mais découvrir l’Esprit

Cela vous étonne de la part de quelqu’un qui se définit comme un mystique ?
Quant à moi, je ne peux concevoir une Voie d’Intériorité ou de recherche du Divin qui ignorerait é la densité enseignante de ce monde, le respect puis l’amour de l’Humain.

Je l’ai souvent écrit : « Tous les mondes ne font qu’Un ». La quête de l’Esprit ne doit jamais signifier la fuite des réalités de la Matière. L’un des aspects majeurs de l’Initiation, autrement dit de la révélation de l’être à lui-même, se situe là…

Avez-vous jamais remarqué à quel point la plupart des grands guides spirituels de notre Humanité ont été parallèlement des hommes de terrain et d’action ? Tous ont été confrontés à des situations sociales et politiques très concrètes. Ils ne sont pas enfuis sur les sommets des montagnes, ni cachés dans des grottes pour se retrouver à l’abri, face au Divin. Ils se sont impliqués, ils ont participé très activement – et de façon parfois musclée – au remodelage de leur société.

Alors finalement, que faire ?

Mon opinion ne sera jamais que mon opinion. C’est assurément à chacun de décider de ce qu’il doit faire, en conscience, avec ses moyens personnels, sa force, son audace… en faisant en sorte que son âme et son corps vivent en cohérence. À ce niveau-là, « faire », signifiera commencer à « être ».

Ce qu’il faut surtout ne pas faire ? C’est nier qu’il se passe quelque chose de majeur aujourd’hui sur Terre et s’en moquer complètement. C’est continuer à courber l’échine face aux iniquités et à la volonté de manipulation croissante des consciences, c’est ne rien oser, c’est la tiédeur.

Que l’on ne se demande pas pourquoi le Christ a affirmé : « Dieu vomira les tièdes… ». En termes actuels cela veut dire que le Mouvement naturel de la Vie n’alimente jamais les timorés et les indécis, que la Vie ne fait pas de surplace ni ne tourne indéfiniment en rond mais que c’est à nous de participer à son invention.

Toute démarche spirituelle qui ne se prolonge pas en sa contrepartie terrestre ne peut être qu’incomplète.

Voilà pourquoi je ne crains pas de vous écrire aujourd’hui :
« N’ayons pas peur de dire Non à la « zombification » planifiée de notre espèce. N’ayons pas peur de désobéir à ce qui n’est visiblement pas de l’ordre du juste. N’ayons pas peur de faire se rencontrer le Vertical et l’Horizontal et de tout faire pour nous tenir en leur point de jonction.
Au-delà de la diversité des fois et des croyances, l’archétype d’une telle Rencontre en dit beaucoup, ne croyez-vous pas ? ».

Daniel Meurois
www.danielmeurois.com

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et que vous citiez la source : www.energie-sante.net


Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Existence de la vie en dehors du corps humain

Il y a une bonne nouvelle qui pour nous est passée beaucoup trop inaperçu.
Il s’agit de la preuve scientifique de l’existence de la vie en dehors du corps humain.

Déjà la plupart des NDE; Near Death Experience (en français, Expériences proches de la mort), ont fortement suggéré l’existence de la vie après la mort, la vie sans le corps humain, mais on pouvait toujours prétendre que c’était le cerveau de la personne qui avait imaginé tout cela.

Jusqu’au jour où il y a eu cette NDE tout à fait particulière.

NDE tout à fait particulière

La personne, Pamela, était opérée avec le cerveau médicalement totalement déconnecté. Ceci est maintenant possible grâce à certaines techniques chirurgicales.

Lors de cette opération Pamela a subi une NDE, son âme est donc sortie du corps et a tout observé de son opération.
A son réveil, elle a décrit avec beaucoup de précision tout le déroulement de son opération, ce qu’elle ne pouvait absolument pas avoir vu lorsqu’elle était consciente.

Cette histoire est relatée en détail dans le livre du docteur Jean-Jacques Charbonnier intitulé «Les preuves scientifiques d’une vie après la vie», page 31 (aux éditions Exergue).

Pourcentage de croyance en la vie après la mort

Évidemment beaucoup d’entre nous n’ont pas besoin de ce genre de preuves pour savoir que la vie existe en dehors du corps, mais je pense que qui que nous soyons, il y a toujours une part de doute en nous, et nous pensons qu’en fait on ne croit à l’existence de la vie après la mort qu’à un certain pourcentage.

C’est pour cela que bien des personnes se disant croyantes ont peur au moment de la mort. Cette peur peut même créer des maladies en fin de vie.

N’oublions pas que sur l’échelle des peurs, la peur de la mort, se situe au premier plan.

Nous espérons donc que l’expérience citée ci-dessus fera augmenter sensiblement votre pourcentage de croyance en la vie après la mort.

Nous vous suggérons de vous poser sincèrement la question à quel pourcentage croyez-vous en l’existence de la vie après la mort; 50 % de chances que cela soit vrai ? 80 % ?

Reposez-vous cette même question régulièrement et voyez si cela évolue.

Nous pensons que ceci est très important car pour nous, pour bien profiter de la vie il ne faut pas avoir peur de la mort.

Nous voyons les effets nocifs de cette peur sur ceux qui ignorent que nous sommes immortels.

Faites passer le message…

Cordialement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

On peut observer ces dernières années que de grands progrès techniques au niveau des moyens de communication (téléphone portable, internet…….) ont été réalisés.

Paradoxalement la communication entre personnes s’est plutôt détériorée.

Rappel sur le masculin et fémininDans une précédente lettre mensuelle, je vous parlais du féminin, masculin qui est en chacun de nous et présent dans tout ce qui nous entoure.

Un rappel sur nos côtés masculin et féminin

* Notre aspect féminin est notre moi intuitif, réceptif,qui permet le passage de l’intelligence supérieure de l’univers, la partie réceptrice du canal.

* Notre aspect masculin est l’action, notre faculté d’agir, c’est le côté émetteur du canal.

Dans notre monde, un changement est entrain de s’opérer.

Le monde ancien fonctionnait avec le principe masculin en dominateur, au détriment du principe féminin.

Nous avons réprimé et bloqué notre féminin, (sentiments, émotions, intuition ), de ce fait nous ne pouvons pas entendre notre voix intuitive et contacter l’univers en nous ( la Source…).

Pourtant quand nous sommes prêt à entrer totalement dans le ressenti d’une émotion négative (qui nous parait négative), à en prendre conscience, l’accepter, l’énergie bloquée est rapidement libérée et l’émotion négative dissoute.

Exemple de communication

Prenons un exemple de communication entre deux personnes Marie et Brigitte.

Marie fait remarquer à Brigitte qu’elle a grossi et Brigitte est blessée.
Brigitte se met sur la défensive (principe masculin), soit en répliquant (attaque) par des paroles soit par des actions, pouvant la blesser à son tour.

Pourtant, Marie ne fait que refléter le ressenti intérieur de Brigitte.

Elle joue le rôle du miroir et peut ainsi permettre à Brigitte de prendre conscience qu’elle n’accepte pas d’avoir grossi et qu’elle le vit mal.

Marie est une messagère de l’inconscient refoulé de Brigitte.

Cela pourrait être une opportunité pour Brigitte, de saisir le message sur l’acceptation de cette situation, car pour avoir la transformation, il faut d’abord avoir l’acceptation.

La situation apparemment négative est une situation positive.

Tout vient que bien souvent nous faisons fonctionner notre intellect, plutôt que notre coeur.

Voici le même exemple de communication avec le principe féminin; c’est-à-dire de voir en soi que l’on se sent blessé (e) par ces propos et l’avouer.

Par exemple Brigitte répond : « Je me sens blessée par ce que tu viens de me dire, car j’ai du mal à accepter ma prise de poids »

et le « top » c’est de dire : « Merci, grâce à toi, je viens de m’apercevoir, que je n’accepte pas cette situation, ainsi je vais pouvoir la transformer pour mon bien-être.»

En cause, la peur

Ce sont nos peurs (d’être pris pour un(e) faible….) qui nous empêchent de fonctionner ainsi.

Au début cela peut être dur, de procéder ainsi, mais bien vite nous en apprécions les bienfaits.
C’est être vrai avec soi.

Les émotions

Au niveau émotionnel, c’est notre résistance à une émotion négative qui nous fait souffrir.
Par peur de cette émotion, nous la réprimons, nous éprouvons une souffrance émotionnelle.

Si nous nous autorisons à la ressentir et à l’accepter pleinement, elle devient une sensation intense, mais cependant pas douloureuse.

La transformation du monde commence au niveau individuel, plus nous changerons notre façon de communiquer, plus cela se répandra autour de nous et puis à un moment donné rapidement à travers le monde.

Changer le monde

Le monde étant vraiment notre miroir, si nous changeons, il changera.

L’histoire du centième singe nous aide à voir combien un seul ou quelques individus peuvent être puissants pour transformer le monde.

La théorie dite « du 100ième singe » – Lespasseurs.com

Faites partie de cette transformation et si cette lettre vous plaît, partagez-la avec vos amis.

Nous vous souhaitons une bonne semaine et à bientôt.

Ecrit par Lyvia

Cordialement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Au début de la création il y avait une immense énergie, immense intelligence, comme un grand Soleil, qui décida de se découvrir, et de s’expérimenter à travers la matière…

Bonjour

L’origine de la création

Aujourd’hui je souhaiterais partager ma vision actuelle sur l’origine de la création, avec l’intention d’avoir votre avis sur ce sujet qui me semble très important, en particulier pour répondre aux questions de base;

Qui suis-je ? Où vais-je ? Dans quel état j’erre ?

Au début de la création il y avait une immense énergie, immense intelligence, comme un grand Soleil, qui décida de se découvrir, et de s’expérimenter à travers la matière.

Pour cela ce Soleil se divisa en esprits (non sexués) et chaque esprit au cours du temps donnera naissance à un grand nombre d’âmes (sexuées) qui prendrons chacune un corps de matière.

Après la mort l’âme retourne à l’esprit qui se nourrit des expériences recueillies par l’âme.

C’est la descente dans la matière.

Le retour à l’unité

Le but du jeu est pour nous de faire le chemin inverse c’est le retour à l’unité.

L’arc en ciel

Pour ce qui concerne le début je voudrais vous raconter une expérience personnelle (Christian). Lors d’un cours de physique le professeur nous montrait qu’en projetant une lumière blanche comme celle du soleil sur un prisme en verre nous obtentions les 7 couleurs de l’arc en ciel, et si sur une disque nous avons les 7 couleurs de l’arc en ciel, en faisant tourner ce disque nous obtenions la couleur blanche.

Cela fut pour moi une découverte extraordinaire, comme une révélation.

La division du soleil en esprits me semble être la même chose. D’ailleurs pour les maîtres ascensionnés il y a aussi une référence à 7 rayons de couleurs.

Nous pouvons imaginer que chaque couleur représente une qualité principale, un domaine de vie à expérimenter. Par exemple le rouge serait le côté physique, le sport, l’action, la guerre, tandis que le violet serait au contraire les facultés supérieures de l’esprit comme la compassion, la spiritualité la méditation.

On ne peut pas expérimenter uniquement des notions aussi pures, aussi nous pensons qu’il y a eu d’autres divisions par exemple dans la couleur rouge on va rajouter 7 couleurs et ainsi de suite pour les autres 6 couleurs du début.

On peut ainsi expérimenter toutes les 7 couleurs mais avec une dominante à chaque fois, et nous pouvons refaire la même chose en divisant à nouveau pour privilégier 2 couleurs puis on re-divise pour avoir toujours 2 couleurs mais d’autres puis 3, puis 4 etc.

Si l’on rajoute des différents pourcentages pour l’influence d’une couleur sur les autres, on peut arriver à une infinité de possibilités, de combinaison de couleurs différentes avec les unes plus fortes que les autres par un certain pourcentage.

Voir le document joint pour visualiser plus facilement (du moins je l’espère) cette division.

Exemple de Division du Soleil en Esprits

Des couleurs aux planètes

Ramené à ce qui nous concerne, la vie sur Terre, l’influence des différentes couleurs se matérialise par l’influence de la position des planètes par rapport à nous. Chaque planète nous influençant à un degré différent suivant leur position en signe, en maison et suivant les aspects, les angles qu’elles forment entre elles.

La planète dite rouge, Mars, représente bien l’action, la guerre, l’action physique.

A noter que chaque aspect du thème donne à la fois un trait de caractère et un aspect de notre destin.

Avec l’influence des planètes nous percevons facilement le nombre infini de combinaisons possibles, chaque naissance a un thème unique et cela sera toujours vrai dans des milliers d’années.

Tout expérimenter

Le Divin a décidé de tout expérimenter et tout signifie tout. Rien n’est trop beau pour lui mais aussi rien n’est trop moche (à nos yeux) pour lui.

Ceux qui disent « Dieu n’existe pas sinon il ne permettrait pas ceci ou cela » n’ont peut-être pas compris que Dieu a choisi detout expérimenter à travers nous et il nous a laissé le libre arbitre (à mon avis au moment symbolique où Adam et Eve ont croqué la pomme de l’arbre de la connaissance du bien et du mal).

D’autre part pour vivre certaines expériences il faut que notre niveau de conscience soit limité, et ceci explique que nous ne pouvons pas toujours comprendre pourquoi ce qui nous paraît injuste est en fait très juste et a son utilité.

On remonte comment ?

Voilà pour la division et la descente dans la matière, mais pour la remontée vers l’unité qu’en est-il ?

Peu de personnes en parlent, je ne connais que Daniel Meurois qui en mentionne le principe dans son livre « Comment dieu devint Dieu ».

Il dit que plusieurs maitres peuvent s’incarner dans une planète (c’est un être vivant comme nous mais à un degré plus élevé sur l’échelle de l’évolution) et à ce moment là leurs esprits fusionnent pour n’en former qu’un.

Chacun restant lui-même mais avec quelque chose en plus…

Le chemin semble long pour arriver à reformer l’unité, le soleil du début, mais le temps n’est probablement qu’une illusion et ce soleil est peut-être déjà là (a toujours été là ?) …

En espérant que cela ne vous a pas donné le vertige, nous attendons vos commentaires.

Ecrit par Christian

Cordialement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

La vie sur terre est comme une grande scène de théâtre.

La plupart du temps, l’être humain est acteur, impliqué dans la scène, sans en être conscient.

Notre pouvoir co-créateur

Souvent à son détriment, car n’étant pas conscient de son pouvoir co-créateur (voir lettre mensuelle n° 1 sur le pouvoir de la pensée), il crée son univers en fonction de ses croyances, ses peurs, ses limites …

L’ idéal c’est de rester acteur tout en étant spectateur de ce qui se joue, vivre le moment présent en conscience, observateur du déroulement de la scène.

Attention au balanciers négatifs

Voir, ressentir si cela nous convient ou non, observer si nous ne sommes pas pris dans un balancier négatif (voir lettre mensuelle n°19 sur le Transurfing).

Si nous sommes pris par un balancier, il est important à ce moment là de prendre conscience que deux choix s’offrent à nous :
1) De le subir
2) De changer la mise en scène, de la transformer.

Je vais vous donner un exemple:

J’arrive parmi un regroupement de collègues, qui sont est entrain de critiquer une personne absente.

Comme nul n’est parfait, je serai tenté de prendre parti et de me mettre moi aussi à la critiquer.
Si c’est le cas, j’entre dans un balancier négatif, qui se nourrira de mon énergie.
De plus la loi de cause à effet (la loi du karma, la loi boumerang…..) s’arrangera pour me faire arriver une situation similaire à celle de la personne critiquée, afin de me rendre compte que moi aussi je ne suis pas parfaite.

Attention parfois les balanciers sont plus rusés en rajoutant par exemple de la culpabilité.

A partir du moment où nous nous sentons mal dans ce que nous vivons, il est temps d’observer le jeu.

C’est notre âme, notre côté féminin, intuitif qui nous parle et nous invite à changer d’attitude.

Nous sommes maître de notre destinée, mais faut-il en être conscient !

Anticiper les changements

La vie se pilote un peu comme une voiture. Il faut être conscient des virages à prendre (changer notre comportement, notre façon d’être) pour éviter des désagréments (sortie de route ou autre).

Nous pouvons anticiper les changements en visualisant notre nouvelle façon d’être et d’agir (voir la visualisation).

Augmenter son niveau de conscience de ce qui nous arrive (voir les virages) et visualiser les changements nécessaires permet ainsi d’évoluer en douceur.

Ce que l’on n’apprend pas par la sagesse nous l’apprenons par la souffrance, alors pourquoi pas choisir la sagesse !

D’autre part, nous constatons qu’actuellement nous passons de plus en plus de temps sur des jeux virtuels, la  » télé réalité « …. , plutôt que de jouer notre propre vie !

N’hésitez-pas à nous faire part de vos réflexions sur ce sujet.

Cordialement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Quel est le nom le plus approprié pour désigner l’intelligence, l’énergie qui nous a créé ?

Bonjour

Nous allons revenir sur la lettre mensuelle précédente pour vous communiquer le retour que nous en avons eu concernant comment appeler l’énergie, l’intelligence qui nous a créé.

Un première constatation, c’est la lettre pour laquelle nous avons eu le plus de retour jusqu’à présent. Un grand MERCI à vous pour cette participation.

Ci-après de manière anonyme les principaux commentaires que vous nous avez fait:

· Bon sujet de réflexion…
Mais moi j’assimile plutôt Dieu au SOI. Pour moi chacun de nous est ce que l’on appelle Dieu. C’est en fait notre être le plus profond qu’il faut arriver à faire manifester. Après, le dessein de la création est un processus naturel formidable, infini et éternel !!!!
· J’ai juste la conviction que nous avons été tous créés par un être suprême, Dieu le seul et l’unique, qui dans sa bonté, a racheté notre monde perdu par le péché grâce au sacrifice de son fils unique le Seigneur Jésus Christ notre sauveur.
· Concernant la réponse à votre question, dans ma religion, le nom qu’on donne à cette intelligence supérieure est Allah, qui a 99 noms (ou attributs) comme par exemple: le juste, le miséricordieux, le puissant, le premier, le dernier, l’apparent, le caché, etc. et je ne vois pas d’autre nom à lui donner.
· Je le nomme le grand créateur, l’intelligence créatrice du subconscient comme dit Joseph Murphy. Merci a vous et pour moi je le nomme aussi le Dieu d’amour créateur et énergie de toute chose.
· Je trouve que le mot…divin…définie toute chose, religion qui se rapporte a l’univers infini
· Je suggère la source, la source divine ou la source universelle.
· Le créateur.
· A propos de votre question, pourquoi devrions-nous chercher un nom pour qualifier Dieu ou l’énergie créatrice, puisque déjà nous ne comprenons pas de quoi il s’agit. Ne croyez vous pas que la religion n’est qu’un guide qui vous fait visiter les monuments mais ce n’est pas elle le constructeur. Ne pensez-vous pas que la foi consiste à accepter les lois qui régissent l’univers, soit celles qui bâtissent, soit celles qui détruisent, tout est utile à quelque chose donc c’est sa raison d’être.

Par rapport à vos réponses nous faisons l’analyse suivante :

· Le Divin, le Créateur, la Source nous paraissent très adaptés. D’autre part, et comme suggéré par une personne, pourquoi pas utiliser plusieurs mots.

· Nous allons donc revoir le site pour changer le nom et utiliser surtout « le Divin » mais aussi d’autres mots qui ont été suggérés.

Nous vous remercions encore très sincèrement pour votre participation et n’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires.

Nous vous souhaitons une excellente rentrée.

Cordialement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Après tous les massacres commis en son nom, peut-on encore utiliser le mot Dieu ?

Bonjour

Quel mot devrait-on utiliser pour désigner l’intelligence, l’énergie qui a créé le monde actuel ?

Nous sommes un peu gênés sur notre site et dans nos lettres mensuelles pour parler de cette énergie, de cette intelligence.

En effet depuis de nombreuses années les religions ont fait tuer de nombreuses personnes au nom de Dieu et cela se produit encore aujourd’hui.

Ceci a conduit de nombreuses personnes à rejeter toute idée d’intelligence supérieure et de revenir complètement matérialiste. On ne croit qu’à ce que l’on voit.

J’ai pu constater aussi que certains se représentaient Dieu sous une forme humaine et uniquement de sexe masculin, ce qui peut gêner les personnes de sexe féminin qui se sentent exclues et rejettent ainsi Dieu.

On a jeté le bébé avec l’eau du bain !

Je ne sais pas si vous connaissez cette expression, mais je trouve que dans ce cas elle représente bien ce qui c’est passé. En rejetant les religions à cause des guerres qu’elles avaient provoquées (on a tué et l’on tue encore au nom de Dieu), nous avons rejeté toutes croyances en une intelligence supérieure, toute spiritualité vraie.

Ceci est arrivé alors que nous avons toujours sous nos yeux la preuve de l’existence de cette énergie supérieure, ne serait-ce que par l’observation de la complexité d’un oeil, du système de reproduction, des neurones, de la complexité et la beauté d’une fleur… Nous voyons aussi tout le travail et l’énergie que mettent les fabricants de robots pour arriver à quelque chose qui est encore extrêmement loin de la complexité d’un être humain.

Cela ne se fait pas tout seul !

Ce rejet de la spiritualité a aussi été permis par « le Divin » de façon à vivre des expériences nouvelles en rapport avec le cycle, l’Ère que nous vivons.

Pour revenir au nom de l’énergie créatrice nous avons une question à vous poser; quel mot faut-il utiliser aujourd’hui pour représenter cette énergie, cette intelligence à l’origine de tout ce qui existe, et de notre création, sachant que le mot Dieu évoque pour beaucoup des choses négatives ou la religion (pas la vraie spiritualité) ?

Dans le passé certains l’appelaient le Sans Nom, ou l’Innommable. Faut-il revenir vers cela ?

Nous attendons avec impatience vos réactions avant de peut-être modifier notre site au sujet du nom pour représenter l’intelligence, l’énergie qui nous a créés ainsi que l’univers.

Cordialement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Il y a aujourd’hui de nombreuses personnes qui deviennent végétariennes.

Végétariens, oui mais pas trop vite

Nous pensons que c’est une évolution normale et souhaitable, néanmoins nous voudrions rappeler qu’il est toujours préférable d’écouter son corps et de ne pas vouloir aller trop vite, surtout dans ce domaine.

Lors de séminaires, conférences ou voyages à caractère spirituel, nous voyons certaines personnes qui a l’heure du repas prennent beaucoup de précautions pour être sûres de ne pas manger de viande et parfois bien montrer qu’elles sont végétariennes . Pour nous dans ces cas cela pourrait bien trahir un contrôle excessif, probablement causé par un excès d’orgueil spirituel.

Ne pas être extrémiste et écouter son corps

En effet il est tout à fait possible d’être végétarien et parfois de manger un peu de viande.
Jésus mangeait de la viande lorsqu’il était invité.

Pour nous on devrait écouter son corps pour savoir qu’elle est la meilleure nourriture pour lui, pas pour notre mental.
Donc au final être végétarien cela devrait se constater et non se décider.

Personnellement (Christian) j’ai été végétarien pendant quelques mois parce qu’une voyante m’avait dit que la viande rouge n’était pas bonne pour moi. J’étais allé au-delà de cette recommandation et avait supprimé toute viande. Mais un jour j’ai fait un rêve qui m’a fait comprendre que c’était mon mental qui me demandait cela et non mon corps, et j’ai arrêté d’être végétarien, … quelle libération !

Manque de reconnaissance et d’amour par rapport aux animaux

Pour l’argument qui dit que ce n’est pas bien de manger de la viande parce que l’on tue des animaux pour cela, il faut bien réaliser que si demain tout le monde était végétarien, il y aurait des millions d’animaux en moins sur la terre. En effet beaucoup ne sont là que pour nous nourrir, et le problème principal c’est notre indifférence, notre manque de reconnaissance, d’amour par rapport au service qu’ils nous rendent.

Ecouter son intuition

Il faut aussi rappeler que ce n’est pas en tirant sur une plante qu’elle va pousser plus vite, cela peut même la tuer.

Il semble qu’il y ait aujourd’hui des personnes qui vivent sans prendre de nourriture solide (uniquement en respirant du Prana), mais pour la grande majorité d’entre nous si nous décidons de faire comme eux, dans 2 mois nous sommes morts !

Cela se prépare et cela doit nous correspondre, correspondre aussi à ce que nous sommes venus faire et apprendre sur Terre.

En conclusion et comme d’habitude nous pensons qu’il faut écouter son intuition et ne pas faire d’excès, ni dans un sens, ni dans l’autre (la voie du juste milieu de Bouddha).

Nota: N’hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez.

Cordialement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

« Mais que suis-je donc venu faire sur Terre ? Pourquoi ai-je ces difficultés ? … »

Voici des questions que vous vous êtes probablement posées.

Avez-vous aujourd’hui des réponses ?

L’astrologie karmique peut donner des réponses à ce genre de questions. Elle est basée sur l’influence des vies passées sur la vie d’aujourd’hui, en fait les conséquences des actes passés sur notre présent; le Karma.

Ceci doit être vu de manière positive. Il ne s’agit pas de punition, mais plutôt de nous rendre conscient du mal que l’on peut faire aux autres.

En effet le meilleur moyen de savoir quel mal on fait aux autres, c’est de le vivre ! Pour cela on peut échanger les rôles. Ceci se fait couramment; par exemple des couples vont changer de sexe d’une vie à l’autre pour mieux comprendre ce que ressent l’autre et la conséquence de nos actes.

Il n’est pas nécessaire de croire aux vies antérieures pour tirer tous les bénéfices d’une étude d’astrologie karmique, mais bien sûr cela aide.

Cette croyance aux multiples vies permet aussi de voir le monde d’une manière beaucoup plus juste. Comment trouver le monde juste si l’on croit que l’on a qu’une vie et que l’on est pauvre, malade et seul toute sa vie ?

L’ étude d’astrologie karmique peut vous permettre d’enfin savoir quels sont les défauts que vous êtes venu corriger et les qualités que vous avez déjà développées. Ceci afin de faciliter votre évolution personnelle et spirituelle, qui est, nous pensons, l’un des principaux buts de notre incarnation (en plus de créer, de jouer…).

Le programme utilisé pour faire l’Etude d’Astrologie Karmique a été créé par Christian basé sur des livres d’Irène Andrieux et Dorothée Koechlin De Bizemont (d’après les consultations du célèbre médium américain Edgard Cayce). Il a été testé avec succès sur de nombreuses personnes. A notre connaissance il est unique.

Les informations qu’il nous donne sont parfois impressionnantes par leur justesse et leur utilité.

Toutes les informations pour faire cette étude, sont dans le lien ci-après:

Etudes d’Astrologie Karmique

Nous espérons que ce service vous intéresse et qu’il permet de répondre à vos questions essentielles.

Cordialement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Aujourd’hui nous allons aborder le thème de la confiance en soi, vu par le Transurfing et d’après nos expériences personnelles.

La confiance en soi

Disons le d’emblée; pour obtenir la confiance en soi, il faut renoncer à elle !
Notre monde fonctionne en nous faisant croire qu’il est important d’avoir confiance en soi.

La confiance tout comme le manque de confiance nécessitent une dépense d’énergie

D’après « transurfing », cette énergie sert à nourrir des balanciers . Voir lettre mensuelle 19 de Juin 2012, Connaissez-vous Transurfing ?

Dans le 1er cas l’énergie est dépensé avec le balancier de l’anxiété et l’inquiétude, dans le second cas celui qui pousse à surmonter les obstacles.

Les forces d’équilibrage ont une telle emprise, qu »elles produisent toujours l’opposé de ce que l’on attend .

La confiance en soi représente le même potentiel que celui du manque de confiance en soi, mais avec un signe opposé.

Ce sont tout deux des potentiels en excès. La confiance n’est qu’un potentiel excessif temporaire.

La confiance n’a plus d’utilité si je ne cherche pas à avoir de l’importance, si je n’ai rien à défendre, à conquérir
Le manque de confiance n’a qu’une origine : la recherche de l’importance, d’être quelqu’un d’important.

Plus la recherche de l’importance est élevée , plus grand est le manque de confiance.

Pour échapper à ce labyrinthe la personne cherche à acquérir de la confiance par tous les moyens possibles.

Le secret de ce labyrinthe, c’est que ses murs s’écroulent lorsque vous cessez la lutte et renoncez à vouloir à tout prix faire reconnaitre votre propre valeur.

Les murs du labyrinthe sont faits d’importance.

Quoi que soit ce qui pousse une personne à agir, il y a toujours un rapport avec le sentiment de valeur personnelle.L’ homme est constitué ainsi.

Dans les relations humaines , l’intention interne est toujours orienté pour défendre et affirmer la valeur personnelle de telle ou telle manière.

En fait nous n’avons pas besoin de prouver quoi que ce soit à qui que ce soit, et de ce fait vient la sérénité.
Vous n’êtes pas obliger de lutter.
L’état de conscience et l’intention vous permettent d’ignorer le jeu des balanciers et d’arriver à vos fins sans vous battre. Et quand il y a liberté sans lutte il n’y a plus besoin de confiance.

La vie harmonieuse, c’est lorsque je m’aime moi-même, je m’accepte comme je suis et qu’aucun remord, ni culpabilité ne me tourmentent, j’agis sans hésitation d’après mon esprit et mon coeur.
Lorsque l’importance est à zéro, vous n’avez rien à défendre, rien à gagner. Vous vivez en accord avec votre ressenti et en toute sérénité, vous écoutez la voix du coeur.

Ainsi, ayant renoncé à la lutte pour votre valeur, ayant cessé de la soumettre au jugement des autres, et ayant rejeté l’importance externe, vous trouverez ce qui est considéré comme une authentique confiance.
L’équilibre est possible avec l’accord de l’âme et l’esprit, lorsque vous ne ressentez pas de culpabilité, de dépendance, de supériorité, de devoir et d’inquiétude.

Vous vivez en harmonie avec le monde et avec vous-même.

Cette attitude est tout à fait en accord avec la recherche du « lâcher prise » qui est aussi très libératoire.

Cordialement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Un jour dans un petit village de France il y avait une grande inondation.

Le maire décida d’évacuer le village tout entier car le niveau des eaux augmentait et augmentait encore.

Les gendarmes allèrent voir le curé de l’église qui elle aussi allez être inondé.

« Monsieur le curé venez avec nous, nous allons amener dans un foyer car l’église va être inondé. »

Monsieur le curé répondit : « Ne vous inquiétez pas Dieu est avec moi et me protégera. »

Les gendarmes sont partis.

Trois heures l’eau était encore montée et le curé s’était réfugié dans le clocher de l’église.

Des Pompiers en bateau vont à nouveau demander au curé d’évacuer l’église.

« Monsieur le curé venez avec nous car le clocher de l’église va être inondé rapidement. »

Monsieur le curé répondit : « Ne vous inquiétez pas Dieu est avec moi et me protégera. »

Trois heures plus tard l’eau était encore montée et le clocher de l’église était à son tour inondé, le curé était sur le toit et s’accrochait désespérément à une croix.

Un hélicoptère de la Sécurité Civile vint à nouveau demander au curé d’évacuer l’église.

« Monsieur le curé venez avec nous car le niveau de l’eau continue de monter et si vous ne venez pas avec nous vous allez mourir. »

Monsieur le curé répondit : « Ne vous inquiétez pas Dieu est avec moi et me protégera. »

Une heure après le curé mourut noyé.

Lorsqu’il arriva auprès de Saint Pierre il demanda furieux à voir Dieu « en personne »

Dieu arriva et le Curé toujours furieux lui dit : « Dis donc j’ai cru en toi jusqu’au bout, jusqu’à la dernière minute et tu n’as rien fait, tu m’as laissé crever comme le dernier des incroyants. »

Dieu lui répondit :

« Comment ça je n’ai rien fait, premièrement je t’ai envoyé les gendarmes, deuxièmement je t’ai envoyé les pompiers et troisièmement je t’ai envoyé la sécurité civile avec un hélicoptère. Et tu m’as toujours renvoyé. »

Nous trouvons cette petite histoire vraiment spirituelle. En effet souvent nous oublions que Dieu ou Le Divin est tout autour de nous, et ce sont aussi les personnes qui nous entourent. Ceci explique notamment le parfait fonctionnement du miroir (Voir lettre mensuelle No.5).

Un exemple qui montre comment agit Le Divin :

Récemment nous cherchions une voiture pour Lyvia et nous avions des critères très précis, en particulier pour une voiture d’occasion il fallait qu’elle ait l’air d’être neuve tout en étant 3 fois moins cher.

Pour nous aider à la trouver Le Divin est passé par les étapes suivantes :

· Une panne de la voiture de notre fille ce qui l’amena à un garage bien précis, loin de l’endroit où nous cherchions notre voiture

· Indisponibilité de ma fille et de son copain pour aller chercher la voiture une fois réparée

· Nous sommes donc allé chercher la voiture ensemble

· Une fois au garage nous avons parlé par hasard de la vente de la nouvelle Clio ce qui a fait dire à la secrétaire du garage qu’elle vendait sa voiture d’occasion mais qui était comme neuve, comme nous le voulions.

Là où la plupart des personnes diront que nous avons eu de la chance, que le hasard fait bien les choses, nous dirons que le hasard est le moyen qu’utilise Le Divin pour agir incognito.

Mais ce n’est pas parce qu’Il agit incognito qu’il faut l’oublier et le remplacer par un nouveau Dieu ; le Hasard.

N’hésitez pas à nous transmettre votre opinion à ce sujet.

Cordialement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Ce mois-ci nous fêtons nos 30 ans de mariage (09 octobre 1982) et nos 33 ans de rencontre (19 mai 1979).

Nous aimerions vous faire partager quelques points importants qui nous ont permis de faire durer notre couple.

Depuis le début jusqu’à aujourd’hui notre amour a changé, il a évolué. Il est passé de l’amour passionnel, limitatif… à un amour plus lumineux, plus vaste.

Le grand changement s’est fait progressivement, environ une dizaine d’années où nous avons commencé à faire du développement personnel, à prendre conscience que tout ce qui nous entoure n’est pas séparé de nous, que nous sommes responsable de ce qui nous arrive et l’existence du miroir.

1) Le miroir (lettre mensuelle No. 5)

La technique du miroir nous dit que l’extérieur, les personnes qui nous entourent, notre conjoint ne sont que le miroir de notre intérieur. Ils ne sont pas là pour combler nos propres manques.

Le changement se fait non pas en essayant de changer le conjoint mais en nous changeant nous-mêmes, notre perception avec une meilleure compréhension, compassion.

L’autre personne a un vécu et une perception différente de la notre (voir cadre de référence, lettre mensuelle No.11).

D’où le respect, le non jugement. On ne décide pas pour l’autre, on lui laisse sa liberté et on n’essaye pas de le changer (dur, dur !), mais on se change soi-même. Et là surprise, l’autre change !

2) La communication

Ce qui est important et primordial c’est la communication, d’être vrai envers l’autre et soi-même. Partager ses ressentis, faire part d’où on en est dans ses émotions, sans accuser l’autre.

Depuis des années la confiance en l’autre a grandi ce qui permet de s’abandonner totalement au niveau sexuel.

3) Sexualité

Même si notre souhait est de nous élever spirituellement, cela ne doit pas empêcher de s’améliorer au niveau de la sexualité.

Ainsi nous ne faisons pas seulement l’amour pour satisfaire nos désirs sexuels mais aussi pour passer de bons moments ensemble, en se reliant le plus possible au Divin.

4) Rester séduisant

Ce n’est pas parce que l’on est marié avec quelqu’un que l’on peut se laisser aller.

Il est important de rester en forme (voir lettre mensuelle No. 3 les 5 Tibétains) et séduisant (e).

Il nous semblerait très intéressant que vous nous fassiez partager votre propre ressenti au sujet de la relation du couple.

Merci d’avance pour ce partage.

Cordialement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Par cette lettre je viens vous faire partager une expérience récente. Je viens de finir le stage « naître à la vie vers un nouveau départ « avec Anne Givaudan et Antoine Achram. Au réveil du lendemain du stage, une culpabilité m’envahit : « c’est de n’avoir pu partager le vécu d’un exercice lors du stage ».

L’exercice en question

Voici l’exercice effectué à deux personnes.

L’une des stagiaires doit se mettre dans le rôle d’une personne paralysée ou sa seule possibilité de communiquer est par le regard.

L’autre stagiaire, avec toutes ses capacités, doit pouvoir communiquer avec elle.

Ensuite nous devons échanger nos impressions et changer les rôles.

Je me suis mis en premier dans le rôle de la personne ne communiquant que par les yeux.

Et là je me suis sentis bien, car je connais la contemplation, ( exercice de regard à regard ) pour l’avoir pratiquée. Je sais que lorsque le mental lâche prise il y a communication d’âme à âme.

L’âme ne sait pas communiquer par des mots, elle ressent.

C’est notre mental, notre esprit limité par notre cadre de référence qui s’exprime.

Élodie, la personne qui pouvait parler, me propose un code « cligner des yeux une fois pour oui et deux fois pour non », ce qui la rassura et elle ressenti ma sérénité .

Lorsque tous les exercices ont été finis, il y a eu un moment de partage.

Je lui ai fait part de mes connaissances sur la contemplation et nous échangeons les rôles ce qui se passa très bien.

Problème de communication

Mais lors de l’échange collectif je ne dis rien, d’où, après le stage, ce grand sentiment de culpabilité.

Mon expérience aurait sûrement pu intéresser le groupe, en particulier, rassurer certaines personnes qui étaient angoissées.

Mais voilà, j’ai un gros problème de communication résultant de mon enfance où la communication n’était pas possible avec mon père.

L’origine du problème et le pourquoi

Mon père m’a fait vivre cette expérience afin de développer la communication à tous les niveaux, me pousser à me dépasser.

Je pense qu’avant de descendre sur terre, avant la conception, un contrat d’âme est établit avec celles de nos parents.

Ce qui nous paraît comme une épreuve vécue pendant votre enfance à travers nos parents, fait partie de l’entente passée lors du contrat d’âme .

Ces épreuves sont voulues pour que nous les dépassions et que nous développions des améliorations, des compétences dans le domaine.

Mon gros handicap du départ peut-être une aubaine pour ma vie à condition que j’en prenne conscience, que je l’accepte et que je le dépasse.

Je pense qu’en fait lorsque avant de s’incarner dans une vie l’on veut développer une qualité, la communication dans ce cas, il va y avoir dans notre enfance un événement qui va nous handicaper dans ce domaine.

C’est pour nous obliger à faire des efforts et ainsi revoir tout ce domaine pour devenir bien meilleur. Ainsi le handicap se transformera en force.

Ces handicaps sont ainsi une indication de ce que l’ont a choisi de développer dans cette vie, nos buts.

Ecrit par Lyvia

Cordialement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Dans cette lettre mensuelle, suite à un stage que j’ai effectué avec Laurence Margarita, j’ai envie de vous parlez des différents comportements que nous adoptons, souvent inconsciemment, d’après l’analyse Transactionnelle.

Analyse Transactionnelle

L’analyse transactionnelle est une technique qui tente d’apporter une explication à la faculté qu’a une personne à réagir en fonction de ce qu’elle a appris, de son système de valeur, des informations dont elle dispose, de ses sentiments et ses envies. Eric Berne a regroupé ces systèmes d’attitudes en 3 parties qu’il a baptisées :

1) Le Parent; P

2) L’Adulte; A

3) L’Enfant; E

Nous nous comportons différemment suivant notre état intérieur. A chaque état cité ci-dessus correspond un domaine particulier :

1) Le Parent; P = Domaine de l’appris

2) L’Adulte; A = Domaine du pensé

3) L’Enfant; E = Domaine du senti

Leurs différents rôles

1) Parent :

– Tirer bénéfice de l’expérience, la sienne et celle des autres, en la mémorisant.

2) Adulte :

– Recevoir, rechercher et intégrer toutes les informations nécessaires, provenant de l’environnement ou de la personne ( Parent ou Enfant ), les analyser, les élucider, les comprendre en vue d’élaborer des stratégies, les plus adéquates pour son développement.

3) Enfant :

– Fournir les informations nécessaires sur les besoins physiques et psychologiques au moment où ils se manifestent.

-Accumuler et transformer l’énergie perçue de l’environnement pour activer et mobiliser l’Adulte et le Parent.

La formation des différents rôles c’est faite à certaines périodes de la vie.

1) Parent : se forme pour l’essentiel entre 5 et 12 ans . Peut se développer et se modifier après .

2) Adulte : se développe principalement entre 3 et 12 ans . Evolue constamment ensuite

3) Enfant : Même avant la naissance et jusqu’à 5 – 6 ans . Evolue peu ensuite.

Caractéristiques des différents rôles :

Enfant : Affectif ; besoins et émotions spontanés ou conditionnées .

Adulte : Objectif ; information en prise avec la réalité .

Parent : Normatif ; valeur , règles , traditions , jugements .

Dans une journée, nous nous comportons différemment suivant les situations.

Exemple

Je ne suis aperçue que lorsque j’étais en contact avec mon responsable supérieur, j’adoptais le comportement Enfant. Je ne comprenais pas pourquoi je restais sur le coin de la porte de son bureau, pourquoi je parlais avec une petite voix…

Lorsque je n’en apercevais cela me m’étais mal à l’aise.

Cela est probablement dû à mon éducation : « Tu dois le respect au supérieur : Parents , Enseignants…. » !

Plusieurs types de fonctionnements

Pendant le stage nous sommes allés plus loin dans cette analyse , il existe plusieurs fonctionnements :

– Parent : Normatif

               : Persécuteur

               : Nourricier

– Enfant : Adapté

               : Soumis

               : Rebelle

               : Libre

               : Sauveur

Ce qu’il faut retenir de tout cela c’est qu’on ne voit les autres qu’à travers notre vision du monde et celle de nos parents.

Ce que je perçois de la situation, l’interprétation ou le sens que je lui donne, ce que je ressens dans mon état intérieur, fera ce que je fais ou ce que je dis.

Je vous invite pendant ces prochains jours à vous observez dans votre comportement avec les autres ou bien les autres avec vous et de voir les différents rôles que nous jouons.

Ecrit par Lyvia

Bonnes observations et nous vous souhaitons de passer d’agréables vacances.

Cordialement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Aujourd’hui nous sommes heureux de vous présenter une nouvelle méthode de développement personnel; Transurfing, dont l’auteur est Vadim Zeland.

Site : http://interobjectif.net/ transurfing-de-vadim-zeland/

Cette méthode nous semble vraiment révolutionnaire et en accord avec ce que nous présentons sur notre site, en particulier avec « les secrets de l’attraction ».

Nous trouvons qu’elle présente un schéma de fonctionnement du monde facile à comprendre et utilisable immédiatement. Nous n’avons pas encore lu les 3 livres principaux qui décrivent la méthode mais nous commençons déjà à appliquer certains principes avec succès et nous préférons vous faire partager ces connaissances le plus rapidement possible.

Voici selon nous les principales idées du Transurfing:

1) L’espace des variantes

Selon leTransurfing, qui est basé sur les connaissances en astrophysique, il existe un espace des variantes qui comprend toutes les possibilités qui peuvent survenir dans notre vie. La réalité est une de ses possibilités que nous avons choisies de matérialiser dans notre vie.

Une des idées principales duTransurfinget donc qu’il s’agit surtout de choisir la vie que l’on veut avoir. La plupart du temps, nous savons ce que nous ne voulons pas et non l’inverse.

Aussi longtemps que vous n’êtes pas conscient de votre réalité, elle n’est sous aucun contrôle, elle ne fait qu’arriver.

D’autres personnes ont aussi évoqués cette idée que « tout est au magasin » et qu’il nous suffit de passer la bonne commande.

Nous pensons que c’est vrai dans la limite où cela n’interfère pas avec notre « programme » de vie, choisie avant de s’incarner dans cette vie (voir ce que dit notre thème d’astrologie karmique).

Si l’on a choisi d’expérimenter la pauvreté on aura beau demander la richesse, cela risque de ne pas fonctionner. En fait dans ce cas là nous pensons que nous n’arriverions pas à faire la demande correctement ou bien nous ne croirions pas à ces principes.

Ceci est aussi en complet accord avec notre vision de la vie comme un super jeu vidéo. Tout est déjà inscrit dans un jeu vidéo, c’est notre façon de jouer qui va dérouler tel ou tel scénario.

2) Les balanciers

Les balanciers sont des énergies qui agissent à travers le monde. Un balancier est créer par l’énergie des individus qui pensent dans la même direction . Les balanciers ont besoin des énergies des adhérents pour qu’ils fonctionnent. Cela peut-être des principes, des façons de pensées, des croyances, ou aussi des entreprises, des parties politiques…

Chaque fois que nos pensées peuvent être reliées à un balancier nous lui donnons de la force et nous tombons sous son contrôle. Plus nous donnons de l’importance à nos pensées , plus nous sommes sous son emprise.

Ce qui est intéressant de noter est que même si nos idées vont contre celles du balancier, et bien nous l’alimentons quand même, et il pourra ainsi nous manipuler.

Cela nous rappelle ce que disait Jésus: « On ne peut pas critiquer la médiocrité sans devenir soi-même médiocre. ».

Un exemple pour mieux situer les choses. On a vu par le passé des personnes organiser des manifestations contre des partis d’extrême droite. Cela n’a jamais fait baisser la puissance de ces partis mais a eu plutôt l’effet contraire.

Le meilleur moyen pour échapper aux balanciers, est d’être conscient, d’être observateur de ce qui se joue. C’est être acteur s’en se prendre au jeu. Il est nécessaire d’être détaché, comme un spectateur actif.

3) Potentiel en excès

Toutes situations qui représentent un risque pour nous (qui nous stresse) crée un potentiel énergétique en excès. La vie s’arrange pour réduire ce potentiel en excès par des forces d’équilibrage, souvent à nos dépends.

Si l’on a un projet très ambitieux par exemple, on aura de la difficulté à le réaliser à cause de ce potentiel en excès.

La solution est d’avoir un plan B, qui va nous enlever le stress causé par le risque de manquer son objectif et ainsi réduire le potentiel en excès.

C’est pour cela que souvent nos objectifs se réalisent lorsque l’on a lâché prise.

Nous envisageons de revenir sur leTransurfing à l’avenir car il y a beaucoup à dire.

Pour en savoir plus nous vous recommandons d’aller sur le site :

http://interobjectif.net/ transurfing -de-vadim-zeland/

et si possible de lire les 3 premiers livres de Vadim Zealand.

N’hésitez pas à nous faire part de votre opinion sur le Transurfing.

Cordialement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Comme nous l’avons déjà dit nous sommes aujourd’hui dans une période très spéciale qui est le passage à l’Ere du Verseau (cela n’arrive qu’environ tous les 26 000 ans).

C’est une période de grands changements et beaucoup parle d’Apocalypse, comme mentionné dans les évangiles.

Signification de « Apocalypse ».

Peu de personnes apparemment connaissent réellement la signification de l’Apocalypse.

Selon Wikipédia : »étymologiquement, le mot « apocalypse » est la transcription d’un terme grec (ἀποκάλυψις / apokálupsis) signifiant « mise à nu », « enlèvement du voile » ou « révélation »

C’est pourquoi nous sommes à une époque où le voile se lève sur beaucoup de mystères. C’est l’heure des révélations.

Ces révélations vont nous rendre plus intelligents. Par exemple on devrait prendre conscience que l’on ne s’est pas créé par hasard, que l’on n’est pas seul dans l’univers, que ce n’est pas parce que l’on ne voit pas quelque chose que cela n’agit pas etc…

Nous allons voir ensemble 3 exemples de révélations (parmi bien d’autres).

1) Un scientifique témoigne de l’existence d’une intelligence dans tout ce qui existe.

Max Planck est un physicien allemand qui est incontestablement considéré comme l’un des plus grands scientifiques de tous les temps. Vu comme étant le pionnier de la mécanique et de la physique quantique, il reçut le prix Nobel de physique de 1918 pour ses travaux sur la théorie des quanta.

Lors d’un discours en 1944 (mis en valeur aujourd’hui) à Florence en Italie, Max Planck déclara:

«En tant qu’homme qui a consacré toute sa vie à la science la plus lucide et à l’étude de la matière, je peux vous dire ceci en conclusion de mes recherches sur les atomes: Il n’y a pas de matière comme telle. Toute la matière est originaire et n’existe que par la vertu d’une force qui cause les particules d’un atome à vibrer et qui soutient tout ce système atomique ensemble. Nous devons supposer derrière cette force l’existence d’un esprit conscient et intelligent. Cet esprit est la matrice de toute matière» (Max plank, »La nature de la matière », discours à Florence, Italie, 1944;tiré des archives de l’histoire de Max Plank, Rep. 11 N°1797)

Plus d’info sur le site :

http://www.wikistrike.com/article-les-aveux-stupefiants-de-max-planck

L’Esprit conscient et intelligent dont parle Planck ne ressemble-t-il pas à Dieu ?

Beaucoup de personnes spirituelles pensent que Dieu est en toute chose ce qui rejoint les découvertes de Planck. Ceci rejoint aussi notre explication de la création (Dieu est en tout) :

http://www.succesetspiritualite.com/dieu-existe-t-il-oui-ou-non.html

Cette reconnaissance de l’existence de Dieu par des scientifiques est pour nous une révélation très importante, pas encore vraiment connue du grand public, mais qui devrait être repris et divulgué plus largement d’ici peu, probablement avec l’astrophysique.

2) Apparition d’Orbes sur les photos numériques

Avez-vous déjà remarqué sur certaines photos numériques prises avec le flash l’apparition de certains points lumineux avec des formes géométriques et même parfois des visages ?

Evidemment les « scientifiques » ont des explications « rationnelles ».

Il s’agirait de poussière juste devant le flash qui créerait ce phénomène.

Vous pourrez remarquer sur la photo jointe que j’ai prise dans la Basilique de la nativité de Bethléem (très chargée magnétiquement et Spirituellement) qu’il y a un orbe situé derrière un luminaire qui est situé à grande distance du flash. L’explication scientifique n’est donc pas valide dans ce cas-là.

Il y a quand même un « vrai scientifique », Mr Heinemann qui a étudié ces phénomènes.

Klaus Heinemann est un physicien qui a travaillé pour le compte de la NASA, qui a été professeur dans des universités américaines reconnues et qui a publié des articles dans des revues scientifiques.

Il en a conclu :

«Eventuellement, Heinemann dut tirer la seule conclusion [possible] : qu’il était le témoin d’une forme d’intelligence paranormale.»

Voir ce site qui bien que refusant de reconnaitre les évidences mentionnent les travaux de Mr Heinemann:

http://www.blogparanormal.com/paranormal/les-orbes

Ces orbes seraient des esprits conscients qui peuvent avoir pour mission de garder, nettoyer et purifier les lieux.

Ils ont la faculté de décider d’apparaître ou non sur les photos ou les films vidéo.

Lors d’une fête entre amis une copine m’a demandé si j’avais essayé de les filmer avec mon Iphone, comme certains l’ont déjà fait. Je lui répondu que non mais que je pouvais essayer, j’avais mon Iphone sur moi.

Sur la vidéo que j’ai faite juste après on peut voir nettement un orbe qui apparaît et se déplace. J’ai fait d’autres vidéos où il n’apparaît plus.

Pour moi ils sont joueurs !

Anne Givaudan a fait un livre à leur sujet et sur les créatures de l’invisible en général que je vous recommande fortement : « Rencontres avec les êtres de la Nature »

Vous pouvez voir une vidéo où Anne présente son livre sur le site ci-après :

Attention : voir la vidéo qui est en Français (« RENCONTRE AVEC LES ÊTRES DE LA NATURE »)

http://multimedia.amrita-edizioni.com/Amrita/Givaudan.html

Ces êtres demandent maintenant à communiquer et à agir avec nous.

Certains ont déjà commencé à coopérer avec eux. Voir les jardins de Findhorn où poussent des légumes de tailles impressionnantes (ce cas est aussi mentionné dans le livre de Anne Givaudan).

http://www.jardins-de-findhorn.fr/

3) Apparition de « Crop Circles » dans les champs

Depuis longtemps mais le phénomène s’est accentué depuis 1990, des dessins magnifiques apparaissent dans les champs de céréales.

Voir le site suivant qui explique comment ces desseins se forment et surtout la différence entre les vrais « Crop Circles » fabriqués par une intelligence supérieure (probablement d’origine extraterrestre) et ceux fabriqués par les hommes.

Il y a sur Internet de nombreuses photos.

Ces dessins semblent être une nouvelle forme de communication entre nous et cette intelligence supérieure à la notre. Pour ma part je pense que le principal message est :

« Regardez, il y a autre chose que votre monde matérialiste. » C’est aussi un début de communication avec les extraterrestres.

Cette communication devient plus précise à travers certaines personnes comme Daniel Meurois. Dans la vidéo suivante il est annoncé que cette communication sera bientôt beaucoup plus ouverte (à la 35ième minute).

http://www.dailymotion.com/video/un-entretien-avec-les-freres-des-etoiles

Comme d’habitude il faut faire preuve de discernement car certaines énergies (alimentées par notre propre résistance aux changements) essayent toujours de freiner notre évolution et de déformer certains vrais messages.

A propos d’extraterrestre il faut aussi noter que certains pays (Angleterre, Brésil) ont récemment décidé de dé-classifier (rendre publics) les documents et témoignages concernant les ovnis et extraterrestres. Là aussi le voile se lève.

http://ovnis-usa.com/declassification-britannique/

Conclusions :

Le moment est venu d’ouvrir son esprit à de nouvelles vérités plus en accord avec l’Ere nouvelle du Verseau.

La vie dans cette période de transition nous présente de multiples problèmes à résoudre mais nous ne sommes pas seuls « aidons nous et le Ciel nous aidera », par de multiples créatures et moyens…

Cordialement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Aujourd’hui nous allons parler de la fusion du masculin avec le féminin et de sa puissance.

Polarités Yin et Yang

Notre univers est fait de deux polarités Yin et Yang, féminin et masculin comme chaque être, chaque chose, chaque aspect de la vie : le ciel et la terre, le soleil et la lune, le jour et la nuit….
Au coeur d’une polarité réside l’autre. Au coeur du Yang réside le yin, au coeur du yin réside le Yang.
La physique quantique y apporte une contribution cruciale en dévoilant au niveau subatomique, la nature double de la matière, onde et particule. Chaque partie du tout contient le tout, y est reliée, en est interdépendante.

L’opposition du masculin / féminin

Notre monde actuel tend à opposer masculin et féminin dans chaque aspect de la vie. Il est le reflet de notre intérieur que nous matérialisons à l’extérieur.
Nous n’avons pas conscience de l’importance et des conséquences de cette opposition.

L’opposition du masculin / féminin filtre et crée notre expérience. Elle crée nos systèmes de croyances sur lesquelles, nous basons nos vies, nous faisons nos choix et donc nous créons notre réalité. L’opposition est notre système de référence, de croyance, d’expérience. Nous ne reconnaissons, ni n’intégrons que chaque être et chose est inter-relié et interconnecté. Il est utopique de trouver des solutions depuis un état de séparation.

C’est aussi cet état de séparation intérieure qui crée les divorces et séparation pour les couples.

Le féminin sacré

Mais aujourd’hui nous nous trouvons devant un grand passage planétaire et individuel qui annonce la fusion du masculin et du féminin.

Pour cela nous devons nous connecter au féminin sacré qui cherche actuellement à s’exprimer à travers nous.

Vous avez peut-être remarqué qu’il y a aujourd’hui beaucoup de séminaires et de stages pour développer ce féminin sacré.

Pour nous cela passe par le développement de l’amour inconditionnel, de la joie, de l’intuition, le développement et l’expression de notre sensibilité, le côté artistique et le recentrage sur notre coeur. Développer « l’être » et pas uniquement « le faire ».

Concept du 100 ième singe

Chaque individu qui arrive à cet équilibre et fusion Féminin/ Masculin élève sa conscience et contribue à l’évolution générale.

En effet grâce au concept du 100 ième singe issue du travail de Ken Keyes (http://www.coachingavenue.com/2/view_news.php?id_news=136), il est admis qu’une nouvelle conscience se communique psychiquement, hors de la conception habituelle des sens et par delà l’espace, à la collectivité dès qu’une masse critique d’individus y adhère. Quand la masse critique approche du point d’intégration la nouvelle réalité va se transmettre à la totalité du groupe, il suffit d’un individu de plus pour faire la différence.

D’après ce concept nous vous invitons à être parmi ces premiers individus qui vont entrainer le changement de monde.

Cordialement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Aujourd’hui nous allons parler du côté masculin et féminin qui existe dans chaque homme ou femme.

Dans chaque être humain, homme ou femme, existent des hormones féminines et des hormones masculines.

Les hormones féminines disposent à la passivité, la stabilité, la réceptivité, la sédentarité, la gestation…

Les hormones masculines prédisposent à l’activité, le raisonnement, la logique, le nomadisme, l’extériorisation, le paraître…

Dans notre société nous avons tendance à considérer les hommes d’un côté et les femmes de l’autre comme si c’était deux êtres totalement différents, alors que chacun des sexes possède les caractéristiques de l’autre.

Les deux pôles féminins et masculins donnent la vie intérieure. La vie intérieure est une énorme puissance une force intérieure extraordinaire.

Pour bien comprendre cette distinction prenons un à un les deux pôles.

Pôle féminin :

Il est caractérisé par la passivité, l’état de repos, d’attente, de tension progressive et d’harmonie où l’on accumule des énergies en vue d’un mouvement, d’une mise en action de cette énergie.

La féminité est une puissance intérieure connectée, branchée sur le réel, à l’écoute des choses et des êtres. Elle est calme.

La féminité c’est la base, le fondement de la masculinité.

Le pôle féminin est puissance, il accumule l’énergie potentielle et prépare à l’action extérieure.

La féminité est intuitive car elle ressent les choses. Elle ressent la vie telle qu’elle est, de façon immédiate, pratique, sans poser de descriptif, ni de mots.

On peut décomposer le comportement féminin en trois temps :

– être en état d’attente, de repos, d’immobilité

– prendre son temps, d’observer, réfléchir, être à l’écoute de ses sensations, de ses sentiments, de ses intuitions

– accumuler ces sensations, sentiments, intuition et informations qui entrent grâce à cette réceptivité

Pôle masculin :

Il est caractérisé par le mouvement, l’action, par la décharge de l’énergie accumulée, par l’extériorisation.

Le comportement masculin consiste à libérer l’énergie accumulée ce qui implique d’être en état de mouvement, d’action. Le pôle masculin prend les décisions, met en place des idées, concrétise ses projets.

La masculinité trie ses sensations et comme elle est logique, elle met en place le raisonnement.

Elle pose des théories, échafaude des plans qui vont la sécuriser et lui éviter de tomber dans le chaos.

Exemples d’utilisation des deux pôles

Un peintre médite sur son oeuvre, il est immobile, il est branché sur son pôle féminin.

Puis il peint, il est branché à ce moment-là sur son pôle masculin.

Une femme dénuée de masculinité est comme un artiste qui passerait son temps à méditer sans aucune réalisation.

L’énergie masculine est une énergie qui agit mais elle ne peut être utilisée que si l’énergie féminine est bien développée.

Avant la naissance l’enfant est bisexué.

De zéro à sept ans, il reçoit de la mère sa féminité.

À partir de sept ans, le père intervient pour développer la masculinité de l’enfant.

En conclusion, l’homme et la femme doivent être perçue en tant qu’émetteur et récepteur de l’énergie.

Aussi bien l’homme que la femme doivent être féminin avant d’être masculin. La féminité est l’énergie qui va faire tourner la turbine.

Beaucoup de couples actuellement se séparent, car l’homme ou la femme demande et recherche chez l’autre ce qui lui manque (masculin ou féminin) dans sa vie intérieure, plutôt que de développer et combler son manque soi-même.

L’extérieur est une réponse de l’intérieur : il y a séparation car à l’intérieur de son être, le féminin est séparé de son masculin.

La prochaine fois je vous parlerai de la fusion du masculin avec le féminin et de sa puissance.

Ecrit par Lyvia Périé

Cordialement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Le cadre de référence

Le mois dernier je vous parlais de l’influence de nos parents dans l’amour de soi, ce mois-ci, je vais vous parler du cadre de référence, car pour moi il est primordial d’en prendre conscience.

Notre cadre de référence est une petite fenêtre ( plus ou moins grande ) de la vision sur le monde que l’on s’est fabriqué soi- même de 0 à 7 ans, en fonction du milieu dans lequel nous avons vécu et des moyens que nous avons mis en oeuvre pour nous défendre ( milieu plus ou moins hostile ) pour assurer notre survie.

DE 0 à 7 ans, NOS PARENTS ( ou ceux qui ont jouaient ce rôle ), NOUS ONT SERVIS DE MODELES, DE REFERENCES POUR NOUS CONSTRUIRE, nous avons créé notre programme, semblable à un programme informatique.
Tout ce que l’on vit de 7 ans jusqu’à ce que l’on meurt, ne sont que des répétitions de cette partie de notre enfance. Nous reconstituons inconsciemment notre milieu familial, par rapport à nos interprétations des évènements de la vie de cette période. Parfois notre perception, vision et interprétation, est déformée ce qui nous empêche de voir la réalité telle quelle est, et de ce fait nous empêche d’ ETRE NOUS MEME, NOTRE ESSENCE DIVINE.

Les situations se répètent jusqu’à notre compréhension

Nous nous projetons sans cesse sur les autres. Tant que nous ne comprenons pas nos refoulés, nos blessures, notre mauvaise interprétation, les situations se répètent ( loi d’attraction; l’extérieur obéi à l’intérieur ).
Nous sommes les seuls responsables de ce que nous vivons et nous sommes les seuls à pouvoir le changer, à changer notre programme faussé.

Ces informations nous parviennent sous différentes manières :

  • personnes nous servant de miroir reflétant notre état intérieur
  • situations, évènements de la vie
  • maladies
  • rêves
  • etc…..

Quelques étapes pour cesser ces répétitions et retrouver son véritable être

  • Prendre conscience à travers l’autre ou les évènements de la vie..que notre blessure nous appartient et qu’elle vient d’être activée
  • Regarder en soi notre mauvaise interprétation
  • L’accepter (cela ne veut pas dire d’être d’accord et demeurer ainsi, mais juste observer )
  • Pardonner à ses parents ( ils ont eux aussi leurs propres vécus et interprétations). C’est rompre un lien de ressentiment. Le pardon se fait avec le coeur non avec le mental, on peut commencer par le mental, mais la guérison se fait avec le coeur.
  • Se pardonner ( d’en avoir voulu à l’autre, et d’avoir fonctionné ainsi )
  • Remercier la personne ou l’énergie cosmique ( Dieu, la divinité ) de cette prise de conscience qui nous permet de grandir
  • Mettre en action une nouvelle façon d’interpréter et de fonctionner

Exemple :

Un homme annonce à sa femme qu’il envisage la séparation. Deux cas se présente à elle:
1) Elle subit la séparation, et devra grandir à travers la séparation

2) Réagit,et prends conscience que cette situation que lui fait vivre son conjoint est là pour la faire grandir.

Dans le deuxième cas :

  1. Regarde en elle et s’aperçoit qu’elle a une image faussée de l’homme ( Son père autoritaire ne lui permettait pas d’échanger et de s’exprimer. Elle fonctionne de même avec son conjoint et compte sur lui pour passer à l’action )
  2. Pardonne à son père , sachant que lui-même fonctionnait ainsi de peur de perdre son pouvoir
  3. Se pardonne d’en avoir voulu à son père et d’avoir fonctionné ainsi
  4. Remercie son conjoint de lui avoir fait prendre conscience de sa mauvaise perception
  5. Change ses actions et ses comportements, afin de s’habiter , plutôt que de compter sur son conjoint pour équilibrer son côté masculin (exemple devient plus autonome, ne compte plus sur son conjoint pour faire certaines actions, exprime ses sentiments et émotions directement et simplement…)

Le problème de cette femme est qu’elle recherchait son côté masculin à travers son conjoint, et n’existait qu’à travers lui.
Nous avons tous en nous, homme ou femme, un côté masculin et féminin qui doivent être équilibré.

Le mois prochain je vous parlerai justement de ces côtés masculins et féminins que nous avons tous en nous.

Ecrit par Lyvia Périé

Cordialement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

 Dans notre précédente lettre mensuelle nous vous parlions de l’Amour de soi, dans celle-ci nous allons vous parler de son origine.

Nous nous aimons ou sentons aimé suivant l’appréciation que nous nous sommes fait des attitudes des parents pendant notre enfance.

Nos parents (ou ceux qui jouaient ce rôle) nous ont servie de modèles, de référence pour nous construire.

L’attitude du parent du même sexe est le modèle pour s’aimer et donner de l’amour.

Exemple : une femme qui n’accepte pas que sa mère soit trop fière, lorsqu’elle agira ainsi elle ne s’aimera pas.

Par contre lorsqu’elle agira dans les attitudes qu’elle admirait chez sa mère, elle se sentira bien et s’aimera.

L’attitude du parent opposé est le modèle pour être aimé, pour recevoir de l’Amour.

Exemple : une femme qui avait son père qui la prenait sur ses genoux, lui donnait beaucoup d’attention. Elle se sentira aimé lorsque son conjoint aura avec elle une attitude similaire.

L’attitude des parents envers leur conjoint influence la relation de couple.

L’attitude des parents envers nous influence notre attitude envers les enfants.

L’attitude des parents envers les autres influence notre attitude envers les autres.

Notre appréciation des autres, de nous mêmes, ou des situations est étroitement lié à notre cadre de référence personnel (notre champ de conscience, notre vision du monde).

Exemple

Vous pouvez si vous voulez aller plus loin marquez sur une feuille de papier les attitudes des parents, d’un côté la mère, de l’autre le père pour divers domaines. Nous vous avons joint un modèle sous Excel: Amour de Soi

Exemple : tempérament général avec moi, avec le conjoint et les autres, attitudes envers l’argent, la religion, la sexualité, la confiance en moi, en le conjoint, en eux, la santé, la punition, l’affection avec moi, le conjoint, les autres…

Servez-vous ensuite de ce tableau pour prendre conscience de comment vos parents ont influencé votre amour de vous.

Cette prise de conscience devrait vous amener à changer les comportements qui ne vous conviennent pas et ainsi avoir plus d’amour pour vous et faire plus attention à vos relations avec les autres (votre conjoint , vos enfants…) pour que eux aussi aient plus d’amour pour eux-mêmes. C’est ce que nous vous souhaitons à tous.

Si vous le voulez bien nous vous parlerons dans notre prochaine lettre mensuelle de notre cadre de référence personnel.

Cordialement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

« La vie est une rose qui s ‘épanouit chaque jour davantage et l’amour est le parfum qui s’en dégage » Lyvia Périé

1) L’amour véritable

L’amour c’est ce qui mène le monde, nous sommes sur terre pour apprendre à s’aimer.

Plus on s’aime d’un amour véritable, plus on peut aimer les autres.

L’amour ouvre l’énergie du coeur, de l’expression de sa propre créativité. Elle ouvre aussi l’énergie de l’abondance dans toutes sortes de domaines, amis, santé… et c’est une abondance stable.

Beaucoup de personnes croient s’aimer, mais ils ont une notion erronée de l’amour.

2) Peur de l’Orgueil et d’être égoïste

S’aimer cache souvent 2 peurs ; celle d’être orgueilleux et celle d’être égoïste.

Etre orgueilleux c’est se croire mieux que l’autre et le rabaisser.

Si tu t’aimes dans ce que tu fais dans ce que tu es, et que tu ne rabaisses pas les autres, il n’y a pas d’orgueil.

Etre égoïste c’est diriger la vie des autres, choisir pour les autres, aux détriments des autres ou exiger quelque chose de l’autre sans le consulter pour vérifier si cela lui convient.

S’aimer, c’est être capable de s’aimer même si on ne fait pas tout à notre goût, de se pardonner, d’accepter nos limites.

3) Accepter

Certains croient que s’ils acceptent un défaut, ils vont demeurer ainsi.

Accepter ne veut pas dire être d’accord sur certains points ou défauts et les garder, c’est juste les observer, ne pas perdre de vue sa préférence et de se donner le temps et le droit d’en être où nous en sommes. Changer prends du temps !

En fait nous ne pouvons pas changer quelque chose en nous tant que nous n’avons pas accepter d’être comme cela pour le moment.

Par exemple nous ne pouvons pas maigrir tant que l’on a pas accepter les kilos que l’on a en trop. Oui c’est dur !!!

4) Augmenter l’amour de soi

Une méthode simple mais très efficace pour augmenter l’amour de soi, est de commencer par faire une liste de ses qualités. La revoir de temps en temps et rajouter les qualités que l’on se découvre.

Une autre technique est de se regarder dans la glace et de se dire « Je t’aime » (pas évident au début).

Nous vous joignons un tableau fait par « Ecoute ton corps » fondé par Lise Bourbeau, qui montre bien la différence entre aimer véritablement et aimer avec peur.

Amour de soi

Nous vous souhaitons beaucoup d’amour pour vous mêmes, ce qui vous aidera fortement à en donner aux autres.

Merci beaucoup à ceux qui nous ont transmis leurs commentaires et encouragements à propos de nos lettres mensuelles précédentes. C’est très apprécié. N’hésitez pas à le faire pour celle-ci.                                                                                                                

Cordialement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Le Mal a dit

Je pense que nous sommes aujourd’hui à l’aube d’un changement important pour ce qui concerne la santé. Nous sommes de plus en plus nombreux à considérer une maladie comme un message et non comme une fatalité.

Il y a déjà eu de gros progrès dans ce sens au niveau du cancer. Il semble qu’il est maintenant admis par les médecins que beaucoup de cancers sont dus à des chocs psychologiques. Ceci n’était pas du tout le cas il y a une vingtaine d’années. Des médecins ont été persécutés pour avoir déclaré cela, par exemple un docteur Allemand

Ce médecin découvre en 1979 que son cancer testiculaire a suivi le choc de l’assassinat inattendu de son fils alors âgé de dix-neuf ans.

J’ai moi-même un collègue de travail qui a vécu une maladie similaire après la mort de son fils.

Pour le Docteur Hamer toute maladie du cancer débute par un choc conflictuel extrêmement brutal, dramatique et vécu dans l’isolement, qui provoque au cerveau un foyer et le démarrage du cancer dans l’organe.

Un exemple de cancer.

Une femme qui, d’une manière imprévue, surprend son époux en flagrant délit d’adultère, ne va pas forcément vivre un choc ayant un impact sur le système de reproduction et développer un cancer du col utérin.

Elle peut vivre ce drame comme un profond sentiment de dévalorisation et développer un cancer des os du bassin, ou vivre cela comme une trahison et développer un cancer du sein droit, une blessure plus profonde, plus intériorisée, se traduira par un cancer de la plèvre droite.

Si elle est ménopausée et qu’elle vit ce drame comme un conflit de territoire, elle pourra développer un cancer du poumon. Mais si elle ressent cela plutôt comme une « cochonnerie » elle développera un cancer de la vessie. Si elle se sent souillée, se sera un cancer de la peau, etc…

Augmenter ses chances de guérir

Pour augmenter les chances de guérir d’un cancer (ou d’une autre maladie) il faut en comprendre l’origine, être conscient du combat intérieur qui nous mine, et la solution passe souvent par :

L’amour de soi et l’amour des autres

Le pardon de soi et le pardon aux autres

La détermination de l’origine d’une maladie s’appelle le décodage des malaises et maladies. nous avons maintenant beaucoup de livres à ce sujet ; Exemples: « Métamédecine – La guérison à votre portée » de Claudia Rainville, « Le grand dictionnaire des malaises et des maladies » Jacques Martel, Ton corps dit « Aime-toi » de Lise Bourbeau

Le stress

Comme vu ci-dessus et dans une lettre mensuelle précédente à l’origine de beaucoup de maladies il y a un point commun ; c’est le stress. En effet le stress réduit de beaucoup nos performances, notre capacité de réaction. Lorsque nous vivions à des époques primitives le stress mettait carrément notre vie en danger, lorsque par exemple on était attaqué par une bête.

Il semble bien que c’est pour cette raison que la maladie physique apparaît pour ramener l’attention sur le corps et en quelque sorte « dégager », libérer notre mental.

Ceci est possible parce que notre cerveau ne peut s’occuper que d’une seule chose à la fois ou notre mental ou notre corps.

Pour réduire votre niveau de stress nous vous proposons gratuitement une relaxation guidée.

Nous avons aussi une méthode payante « Comment se débarasser du stress et de l’anxiété« .

Conclusion

La maladie pourrait donc être un message pour nous aider à guérir et à évoluer.  Donc en cas de problème il faudrait donc toujours commencer à chercher ce que « Le Mal a dit ».

Nous vous recommandons de prendre l’habitude de faire ce décodage des maladies. Vous pouvez utiliser l’ouvrage de référence de votre choix pour chacune de vos maladies même bénignes (en continuant bien sûr de suivre les prescriptions de votre médecin).

Vous verrez par exemple si vous avez un mal de gorge que vous avez peut-être dit des paroles que vous regrettez, ou que vous auriez voulu dire etc…

En utilisant le décodage pour les petites maladies vous pourrez plus facilement éviter les grosses. C’est ce principe qui a été appliqué dans l’aviation pour en faire le moyen de transport le plus sûr (après l’ascenseur).

Une autre approche de la santé sur notre site Internet :

http://www.succesetspiritualite.com/sante,-nourriture.htm

Merci beaucoup à ceux qui nous ont transmis leurs commentaires et encouragements à propos de nos lettres mensuelles précédentes. C’est très apprécié. N’hésitez pas à le faire pour celle-ci.

 Ecrit par Christian

Cordialement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

1) Dieu existe-t-il oui ou non ?

Aujourd’hui nous allons poser la question Dieu, créateur de l’homme, existe-t-il oui ou non.
En effet il me semble que cette question est cruciale et peut influencer nos croyances et la direction que peut prendre notre vie.

2) Explication scientifique

Pour commencer nous allons nous intéresser à l’explication, soit disant, scientifique.
Celle-ci nous dit que nous sommes nés du hasard. Cette hypothèse prend quand même comme hypothèse de départ la cellule.
La cellule c’est déjà la vie à elle-même, mais laissons cela de côté et continuons avec l’analyse scientifique.
Cette analyse dit que cette cellule se serait développée en poisson d’abord et ensuite aurait évolué en animaux mammifères et puis l’homme.
L’homme étant l’étape ultime de l’évolution.

3) Explication scientifique non validée par l’observation

Mais cette hypothèse scientifique n’est pas validée par les observations. En effet si cela était vrai nous devrions retrouver dans la nature des traces des différentes espèces intermédiaires.
Hors jusqu’à présent pas une de ces milliers d’espèces intermédiaires n’ont été retrouvées !
Prenons le cas du Dauphin. Les scientifiques disent qu’il est le résultat de l’évolution de chiens qui aurait mutés progressivement parce que le niveau de l’eau autour d’eux aurait augmenté.
Au premier abord cela parait une hypothèse possible, mais là aussi il n a été retrouvé aucune trace de chien ayant déjà des modifications de Dauphin.
Nous ne retrouvons que la version actuelle du Dauphin.
Le Dauphin a un système d’écholocation (sonar) que n’a pas le chien. Il s’agit là d’un nouveau système qui a été créé complètement. De plus entre le chien et le Dauphin que de différences !
On ne peut donc pas parler d’évolution progressive. Je pense aussi qu’un système aussi complexe que le sonar ne se fait pas tout seul, par hasard.

Idem pour un cerveau ; voir la photo de neurones que je vous ai joint. Comment peut-on penser que cela c’est fait par hasard ?

Si l’on revient sur le fait que l’on ne retrouve aucune étape intermédiaire entre les différentes espèces on peut à mon avis dire qu’il est scientifiquement démontré que l’hypothèse de la création des espèces selon une seule origine ne fonctionne pas du tout.

L’observation de la vie montre qu’il y a une intelligence supérieure, à laquelle on donne le nom que l’on veut, bien que certains préfèrent l’appeler le Sans nom, ou l’Innommable.

Pour moi c’est cette intelligence, que j’appelle Dieu, qui a créé la vie.

4) Alors pourquoi le succès d’une telle croyance (tout c’est fait par hasard) ?

Il faut regarder d’où l’on vient. Il n’y a pas si longtemps que cela que l’on croyait que la terre était plate et était le centre de l’univers.
On ouvre les yeux progressivement.

Certains pourrait expliquer cela par le fait que la connaissance est un pouvoir et donc ceux qui nous dirigent, limitent nos connaissances, mais je pense qu’il y a une autre explication.
Pour moi le créateur de l’homme et de l’Univers a décidé de tout expérimenter à travers nous.
Nous ne pourrions expérimenter la peur de mourir si l’on sait que l’on ne meurt jamais.
Nous ne pourrions expérimenter les guerres de religion si l’on savait que nous sommes tous un et ce que l’on fait aux autres c’est à nous que nous le faisons, etc…
Donc certaines croyances sont nécessaires pour faire les expérimentations correspondants à la période (cycle) vécue.

5) Changement de croyance

Aujourd’hui nous changeons de cycle et passons de l’Ère du Poisson à l’Ère du Verseau.

Il est nécessaire de changer nos croyances pour vivre les expériences correspondants à cette nouvelle Ère.

C’est pour cela que des vérités fondamentales, correspondants à la nouvelle Ère, sont en train d’être révélées.

Celui qui va s’accrocher aux croyances de l’Ère du Poissons va très mal vivre l’Ère du Verseau, le changement de croyance est quasiment impératif.
Pour celui qui change ses croyances une nouvelle vie commence…

Voilà je vous laisse méditer là dessus et comme d’habitude vos commentaires sont les bienvenus.

Vous trouverez une version différente et plus complète (mon opinion sur le « jeu » de la vie) du même sujet sur notre site Internet :

http://www.succesetspiritualite.com/dieu-existe-t-il-oui-ou-non.html

Merci beaucoup à ceux qui nous ont transmis leurs commentaires et encouragements à propos de nos lettres mensuelles précédentes. C’est très apprécié. N’hésitez pas à le faire pour celle-ci.

Ecrit par Christian

Cordialement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

1) Qu’est-ce que le Stress

Le stress est la réaction du corps et de l’esprit à toute pression qui ébranle leur équilibre normal. Il se produit lorsque notre perception des événements ne répond pas à nos attentes et que nous ne gérons pas notre réaction à la déception.

Nous savons aujourd’hui que le stress implique plus de mille quatre cents réactions physiques et chimiques connues et plus de trente hormones et neurotransmetteurs. Lorsque nous éprouvons du stress, notre corps réagit rapidement en libérant dans le système sanguin l’hormone appelée adrénaline et d’autres hormones, dont la noradrénaline et le cortisol.

2) Conséquences du Stress

La sécrétion perpétuelle de noradrénaline et de cortisol. brûle le corps comme de l’acide. C’est l’accumulation quotidienne qui fait le plus de tort; les petits stress sont beaucoup plus nocifs que les fortes secousses.

Lorsque le stress devient chronique, notre corps n’a pas le temps de se rattraper chaque jour. Même si nous faisons une pause de quelques heures pour nous accorder un répit.

Autre point, il est sans importance que votre colère soit justifiée ou non. Quelles que soient les raisons de vos sentiments, les conséquences physiques sont les mêmes. Notre corps ne porte aucun jugement moral sur nos sentiments; il ne fait que réagir en conséquence.

Nos réactions de stress justifiées nous sont si familières que nous les traversons sans avoir conscience de leurs effets nocifs.

Nous nous habituons au stress parce que nous n’avons pas conscience de la gravité de ses conséquences et parce qu’il fait désormais partie de la routine, à tel point qu’il nous semble normal.

Autre information, des expériences ont été faites sur la variation de la fréquence cardiaque, celle-ci jouant sur la régularisation et l’équilibre de notre corps. Elles ont montrés que lorsque la personne nourrit des pensées et des émotions positives, les ondes cérébrales se synchronisent naturellement sur les variations du rythme cardiaque donnant lieu à un état de cohérence, à tout l’équilibre du corps. Lorsque la personne vit des émotions et des pensées séparatrices, les ondes cérébrales n’ont plus aucun rapport avec le rythme cardiaque donnant lieu à un état d’incohérence, au chaos.

3) Quelques solutions :

Il est important de faire ce que l’on aime et d’aimer ce que l’on fait.

Par exemple ne vaut-il pas mieux changer de travail s’il est trop stressant même quitte à avoir de moins bonnes conditions financières ?

a) La relaxation

Pour lutter contre le stress il y a bien sûr les relaxations.

Pour vous relaxer facilement en 10 minutes nous vous offrons une séance de relaxation guidée gratuite.

Veuillez télécharger le fichier mp3 à l’adresse suivante :

http://url-ok.com/a3b772

b) Utilisez la respiration lourde

Vous pouvez détendre votre corps en utilisant la respiration lourde. Inspirez en comptant jusqu’à 7 puis expirez en comptant jusqu’à 11. Répétez cette respiration 7-11 jusqu’à ce que votre rythme cardiaque ralentisse, vos mains moites soient sèches et que les choses commencent à redevenir normales.

c) Mangez, buvez, dormez et soyez joyeux !

d) Sortez pour profiter de Mère Nature

e) Autorisez-vous à redevenir un « enfant »

f) Ne vous fixez pas des objectifs irréalistes

g) Apprenez à dire « non » de temps en temps

h) Consacrez du temps pour vous, soyez votre priorité N° 1

i) Criez ! Chantez !

N’oubliez pas seul dans votre voiture personne ne vous entends alors n’hésitez pas à vous défouler en criant ou en chantant !

Pour aller plus loin nous vous proposons aussi une méthode à 27 €

« Comment vous débarasser du Stress et de l’Anxiété » de Hans Simpson

http://www.succesetspiritualite.com/vaincre-le-stress.htm

Merci beaucoup à ceux qui nous ont transmis leurs commentaires et encouragements à propos de nos lettres mensuelles précédentes. C’est très apprécié. N’hésitez pas à le faire pour celle-ci.

Cordialement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

1) Le miroir

L’approche du miroir est le moyen le plus rapide et le plus extraordinaire que nous ayons découvert avec Lise Bourbeau pour devenir conscient de qui nous sommes et ainsi évoluer, s’améliorer.

Avant de pouvoir transformer quoi que ce soit chez nous, nous devons en devenir conscient et constater que cela nous appartient.
Dès que nous acceptons l’idée que tout ce que nous vivons à l’extérieur de nous est le reflet de ce qui se passe à l’intérieur de nous et que ce que nous voyons chez l’autre est un reflet de nous-même, notre vision de la vie change complètement.
Quand nous nous regardons dans un miroir, celui-ci reflète chacune des parties de notre corps, même celles que nous n’aimons pas voir ou que nous n’acceptons pas.

2) Le miroir et nos parties de nous que nous rejetons

Plus nous rejetons une partie de nous, que ce soit au niveau physique ou au niveau d’une attitude intérieure, plus cette partie exige notre attention en prenant de l’ampleur et de l’importance. Elle cherche a être reconnue, elle veut une place. Lorsqu’elle est acceptée, elle cesse de vouloir prendre toute la place.
Lorsque nous observons quelqu’un d’autre et que son comportement nous dérange, notre réaction confirme que lorsque nous agissons ainsi, notre comportement nous dérange, donc nous ne l’acceptons pas.

3) Exemple

Je parlais avec une amie du principe du miroir. Elle ne supportait pas qu’une certaine personne lui mente et me répondit:
 » ce n’est pas vrai je ne mens pas « . Alors je lui ai demandé : « Est-ce que tu ne te mens pas à toi-même ou dis-tu vraiment toujours ce que tu penses ? As-tu peur d’être impoli ou de blesser quelqu’un en disant la vérité. Elle me répondit: « ce n’est pas pareil « .
Nous trouvons tous mille excuses pour justifier notre comportement pour ne pas reconnaître que nous agissons de façon identique au comportement que nous critiquons chez l’autre.

4) Analyser la motivation

Pour arriver à nous accepter ainsi et nous donner le droit d’avoir certains comportements, nous devons analyser la motivation. Il faut se poser la question « est-ce qu’il serait possible que moi aussi j’adopte parfois ce comportement et quand ?
Revenons à l’exemple du mensonge. Quand la personne ment quand elle déforme ou exagère un peu la vérité, elle le fait généralement dans une bonne intention.
C’est souvent pour ne pas déplaire ou par peur d’être pris en défaut, d’être disputé, etc.
Derrière un mensonge se cache une peur. Aussi il est beaucoup plus facile de reconnaître que lorsque les autres mentent c’est aussi parce qu’ils ont peur, et de voir qu’au fond on n’est pas une mauvaise personne pour autant parce que l’on agit de la sorte. C’est suite à cette acceptation que la transformation peut se faire.

5) Conclusions

L’univers nous aide sans cesse, par toutes sortes de moyens, pour nous amener à vivre l’harmonie, l’abondance, l’amour le bonheur, la paix et la santé.

Le miroir est l’outil idéal pour accélérer notre évolution et nous rendre plus beau à tout point de vue. Utilisez le et utilisez le encore…

Ecrit par Lyvia selon l’enseignement de Lise Bourbeau

Une autre approche du miroir sur notre site :

http://www.succesetspiritualite.com/le-miroir.html

Le mois prochain nous parlerons du Stress.

N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires.
Cordialement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Voulez-vous rester jeune et en bonne santé avec les 5 Tibétains ?

Bonjour

Ce mois ci nous vous proposons des exercices simples mais très efficaces pour être en pleine forme et même rajeunir en y consacrant uniquement 5 minutes par jour. Nous avons testé l’efficacité sur nous.

1) Introduction:

Il est possible de freiner le processus de vieillissement et de commencer à rajeunir.

Le vieillissement n’est pas naturel, avancer en âge mais devenir un être limité dans ses mouvements et souffrant de 1000 maux n’est absolument pas une obligation imposée par la nature.
Il s’agit simplement du résultat de mode de vie artificiel et déséquilibré.
Pour ceux qui désirent se délivrer de la souffrance, de la maladie de la vieillesse est ainsi vivre jeune en bonne santé à tout âge, les 5 exercices tibétains représentent une véritable baguette magique.

Tout nouvel exercice doit être abordé avec prudence. Veuillez consulter un médecin avant d’essayer de pratiquer les exercices présentés. Les précautions sont indiquées pour chaque exercice. La liste de précautions n’est toutefois pas exhaustive et elle ne peut pas remplacer l’avis de votre propre médecin traitant.

2) Comment pratiquer

En plus d’une courte description des exercices nous avons fait une vidéo pour plus de clarté.

Lien sur You tube:

http://www.youtube.com/watch?v=Jf9JBOVuVYA

D’autres vidéos sont disponibles sur Internet avec des personnes plus entrainées, exemple :

http://nataraja.over-blog.com/article-36435630.html

Au début, les deux premières semaines pratiquez chaque exercice seulement trois fois. Cela est important pour vous familiariser avec une nouvelle conscience de votre corps.

Vous pourrez augmenter ensuite progressivement, selon vos possibilités. En cas de grossesse ou de problèmes de dos, soyez très attentif à votre corps et ne forcez jamais.

Avec les exercices tibétains, cinq minutes par jour suffisent donc pour donner, au bout de trois à quatre semaines, des résultats incontestables et cela crée une motivation puissante pour continuer.

Concernant la respiration, plutôt que d’appliquer une technique apprise intellectuellement, nous vous suggérons d’être à l’écoute de votre corps : celui-ci va automatiquement choisir la respiration la plus appropriée à chaque exercice.

3) Bénéfices obtenus et contre indications

Il serait fastidieux d’énumérer tous les résultats positifs obtenus : ils vont de l’amélioration de maladies chroniques dégénératives à la disparition de toutes sortes de symptômes banals comme l’insomnie, l’allergie, la fatigue, les troubles digestifs, les troubles sexuels, le manque de mémoire, la dépression, la frilosité, l’eczéma et les problèmes de peau, etc.

En fait, le plus convaincant n’est pas de lire les extraordinaires aventures d’autres personnes avec ces exercices, mais bien de devenir soi-même cette personne à laquelle il arrive des choses extraordinaires !

4) Exercices

Premier exercice :

Debout, bras écartés, paumes vers le bas, tournez sur vous-même dans le sens des aiguilles d’une montre.

Appelé par beaucoup l’exercice du « derviche tourneur », ce mouvement montre avec précision le niveau d’intoxication : lorsqu’on est très intoxiqué, le vertige survient après quelques tours seulement. Au fur et à mesure de la pratique, on peut tourner davantage. On peut pratiquer cet exercice plusieurs fois dans la journée, dès que l’on sent un peu de fatigue ou une baisse d’énergie. Plusieurs personnes ont obtenus des résultats remarquables dans l’arrêt de toxicomanies diverses (cigarettes, café, médicaments, etc.) en pratiquant cet exercice quand l’envie de la substance qui était devenue une drogue se faisait sentir. En stimulant naturellement la circulation d’énergie dans le corps, il devenait facile de se passer d’une stimulation artificielle. Tous les enfants du monde, dans leurs jeux, pratiquent ce mouvement et stimulent ainsi leur énergie vitale.

Contre indications:

Le fait de tourner peut provoquer des nausées, la migraine et une perte d’équilibre. Au début de votre pratique, tournez lentement. Allez toujours dans le sens des aiguilles d’une montre.

Le fait de tourner peut être un facteur aggravant dans les maladies suivantes. Demandez un avis médical en cas de sclérose en plaques, de maladie de Parkinson ou d’affections apparentées, pour le syndrome de Ménière, le vertige, les attaques, les grossesses accompagnées de nausées ou si vous prenez des médicaments susceptibles de donner des vertiges. En cas d’hypertrophie cardiaque, de problème de valvule ou si vous avez subi une attaque cardiaque dans les trois derniers mois, n’essayez pas cet exercice sans l’autorisation formelle de votre médecin.

Deuxième exercice :

a) Allongez-vous à plat sur le dos, les bras le long du corps.

b) Ramener le menton vers la poitrine.

c) Lever les jambes à la verticale en gardant les genous droits.

Certaines personnes ayant des douleurs dorsales ont de la peine au début à lever les jambes et la tête en même temps. Il s’agit de ne pas forcer, mais de persévérer chaque jour. C’est la régularité qui permet, peu à peu, d’assouplir la colonne vertébrale et de lever les jambes. Cet exercice tonifie la musculature abdominale et facilite la disparition de l’obésité abdominale. Pratiquez sur un tapis moelleux ou une serviette de bain pliée en quatre afin de ne pas souffrir d’un contact trop dur avec le sol.

Contre indications:

Effectuez cet exercice très lentement et augmentez le nombre de répétitions d’une ou deux par semaine si vous avez des ulcères, des douleurs lombaires ou de la nuque, de l’hypertension régulée par des médicaments, une sangle abdominale faible, des tensions ou raideurs excessives des épaules ou des jambes, si vous êtes atteint de sclérose en plaques, de maladie de Parkinson ou d’une affection apparentée, de fibromyosite ou d’un syndrome de fatigue chronique. Les femmes doivent savoir que, pendant leurs règles, l’exercice peut accentuer les douleurs et interrompre ou arrêter de flux menstruel.

En cas de hernie hiatale, hernie, hyperthyroïdie, syndrome de Ménière, vertige, attaque, demandez à votre médecin si cet exercice ne présente aucun risque pour vous. Il peut être contre-indiqué pendant la grossesse, si vous avez subi une opération de l’abdomen dans les six derniers mois ou si vous souffrez d’hypertension ou d’hyperthyroïdie sans surveillance médicale, si vous êtes gravement atteint d’arthrite de la colonne vertébrale ou d’un problème de disques; dans tous ces cas, il vous faut l’autorisation de votre médecin. En cas d’hypertrophie cardiaque, de problème de valvule ou si vous avez subi une attaque cardiaque dans les trois derniers mois, n’essayez pas cet exercice sans l’autorisation formelle de votre médecin.

Troisième exercice :

a) Mettez-vous à genoux sur le sol, le corps droit. Poser les mains sur les cuisses.

b) Amener le menton vers la poitrine.

c) Etirer le dos en arrière en laissant doucement votre tête suivre le mouvement le plus loin possible.

Il est agréable de mettre sous les genoux un tapis ou une serviette pliée en quatre. Attention de ne pas allonger les pieds à plat sur le sol, mais bien de recourber les orteils vers l’avant. L’efficacité de l’exercice dépend en grande partie de cette position qui stimule la circulation d’énergie jusqu’au bout des pieds. En penchant vers l’avant et vers 1’arrière, on veillera à aller le plus loin possible sans douleur, en suivant le mouvement avec les yeux : les yeux regardent vers le bas lors de la flexion avant et regardent vers le haut et en arrière lors de la flexion arrière.
Cet exercice est particulièrement efficace pour stimuler le chakra de la gorge qui commande la glande thyroïde. Dans notre société moderne, de nombreux troubles de santé viennent du fait que la personne n’exprime pas ses besoins profonds. Ce qui n’est pas exprimé par des mots se transforme en maux. Le blocage de ce centre d’énergie entraîne une diminution de la fonction thyroïdienne dont l’effet immédiat est un sentiment de fatigue physique et de dépression psychique. Ce mouvement permet de retrouver à la fois la vitalité physique et la bonne humeur psychique.

Contre indications:

Si vous êtes sous médicaments pour l’hypertension, votre tête ne doit pas se trouver plus bas que votre coeur.

En cas de douleurs lombaires ou de la nuque, de sangle abdominale faible, de migraines à répétition, de sclérose en plaques, de maladie de Parkinson ou d’une affection apparentée, de fibromyosite ou d’un syndrome de fatigue chronique, vous devriez exécuter chaque répétition du mouvement très lentement et n’en ajouter qu’une ou deux par semaine. Si vous souffrez d’une hernie hiatale, d’une hernie, d’hypertension non contrôlée, du syndrome de Ménière, de vertiges, si vous avez eu une attaque, demandez à votre médecin si cet exercice ne comporte pas de risque pour vous. Les femmes enceintes et les personnes opérées de l’abdomen depuis moins de six mois devraient demander l’avis de leur médecin. En cas d’hypertrophie cardiaque, de problème de valvule ou si vous avez subi une attaque cardiaque dans les trois derniers mois, n’essayez pas cet exercice sans l’autorisation formelle de votre médecin.

Quatrième exercice :

a) Asseyez-vous par terre, jambes allongées, pieds écartés, mains sur le sol.

b) Amenez le menton vers la poitrine.

c) Laissez aller la tête en arrière le plus loin possible.

d) En maintenant la position des bras et sans déplacer ni vos mains ni vos pieds, pliez les genoux et monter le corps à l’horizontale. Tendez les muscles, puis relâchez.

En pratiquant cet exercice, il est important de contracter au maximum tous les muscles du corps, y compris ceux du visage et des yeux. Cette contraction isométrique (c’est-à-dire sans changement de la longueur du muscle) donne une stimulation intense à tout l’appareil neuromusculaire. La pratique de cet exercice peut être difficile au début chez des personnes souffrant de rhumatismes. En persévérant, on parvient à gagner du terrain.

Contre indications:

Effectuez cet exercice lentement et n’ajoutez qu’une ou deux répétitions par semaine si vous souffrez d’hypertension traitée par voie médicamenteuse, si vous avez des ulcères, des douleurs lombaires ou de la nuque, une sangle abdominale faible ou une raideur des épaules ou des jambes, si vous êtes atteint de sclérose en plaques, de fibromyosite, si vous ave/ un problème de tunnel carpien ou un syndrome de fatigue chronique. Durant les règles, cet exercice peut aggraver les douleurs ou arrêter le flux menstruel.

Si l’on a diagnostiqué chez vous l’une des affections suivantes, cet exercice doit être effectué avec l’autorisation de votre médecin : hernie, hernie hiatale, hyperthyroïdie, syndrome de Ménière, vertiges et attaques. Il peut être contre-indiqué en cas de grossesse, d’opération de l’abdomen remontant à moins de six mois, de hernies ou hernie hiatale graves, d’hypertension non surveillée, atteinte arthritique grave de la colonne vertébrale, de problèmes de disques. Demandez l’avis de votre médecin
avant d’essayer cet exercice. En cas d’hypertrophie cardiaque, de problème de valvule ou si vous avez subi une attaque cardiaque dans les trois derniers mois, n’essayez pas cet exercice sans l’autorisation formelle de votre médecin.

Cinquième exercice :

a) Prenez une opposition en arc, les bras droits, les mains fermement posées sur le sol et les orteils pliés vers l’intérieur. Lever la tête en arrière le plus loin possible.

b) Sans déplacer ni les mains et les pieds, pliez la taille pour amener votre corps dans la position d’un V à l’envers. Ramenez le menton vers la poitrine.

Ce mouvement, qui a des points communs avec la célèbre salutation au soleil pratiquée par les yogis depuis des millénaires, a un pouvoir de revitalisation exceptionnel.

Contre indications:

Effectuez cet exercice lentement et n’ajoutez qu’une ou deux répétitions par semaine si vous avez des ulcères, des douleurs lombaires ou de la nuque, une sangle abdominale faible ou une raideur ou une faiblesse des épaules ou des jambes, si vous êtes atteint de sclérose en plaques, de fibromyosite, si vous avez un problème de tunnel carpien ou un syndrome de fatigue chronique.

Demandez l’opinion avisée d’un médecin avant d’essayer cet exercice si vous souffrez d’hypertension, hernie hiatale, hernie, atteinte arthritique grave de la colonne vertébrale, problèmes de disques, hyperthyroïdie, syndrome de Ménière, vertiges, si vous avez eu une attaque. Il peut être contre-indiqué pendant la grossesse, après une opération de l’abdomen remontant à moins de six mois, si un traitement médical ne régule pas votre hypertension ou si vous avez une hernie grave. En cas d’hypertrophie cardiaque, de problème de valvule ou si vous avez subi une attaque cardiaque dans les trois derniers mois, n’essayez pas cet exercice sans l’autorisation formelle de votre médecin.

Nota : les indications ci-dessus sont extraites de l’excellent livre Les 5 tibétains, Secrets de jeunesse et de vitalité de Peter Kelder aux Editions Vivez Soleil (tirage épuisé).

Si vous appréciez autant que nous ces exercices, pourquoi pas les faire connaître à vos amis . Vous allez bientôt leur souhaiter une bonne santé, vous pouvez leur offrir un moyen efficace pour y arriver !

Vos commentaires sont toujours les bienvenus.

Le prochain sujet : Le miroir comme formidable outil d’évolution.

Cordialement,

Christian et Lyvia de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

1) La respiration

Aujourd’hui nous allons voir comment utiliser la respiration pour atteindre nos objectifs par des programmations positives.

La respiration peut-être consciente ou inconsciente, elle peut être thoracique ou abdominale.
La respiration inconsciente correspond au « minima vital » qui permet de survivre.
C’est la respiration qui s’effectue sans intervention de notre part. Elle représente 1/10 ème de notre capacité respiratoire.
D’après les spécialistes, il semblerait que 80% des personnes ne savent pas respirer.
Très peu utilisent les muscles abdominaux pour inspirer et expirer. Seule la poitrine opère des mouvements timides.

Le nourrisson respire naturellement par le ventre .
L’adulte, quand à lui respire plus par la cage thoracique Il contrôle toutes les situations
tellement bien, toutes ses émotions qu’il oublie de respirer confortablement par le ventre préférant utiliser la sangle abdominale comme appui pour soulever la poitrine!
Les troubles émotionnels trouvent leur source dans le refus de l’individu à libérer
ses émotions.

2) Comment utiliser la respiration

En inspirant on bloque ses émotions, sa peur et son angoisse, en expirant on libère
le surplus émotionnel source de tensions psychiques et physiques.

L’inspir permet d’augmenter le potentiel énergétique par l’apport d’oxygène et lors
de l’expir nous sommes directement connecté avec l’inconscient.

La respiration maitrisée (consciente) exerce sur nous des modifications du comportement, elle donne à notre subconscient le carburant dont il a besoin pour intégrer les énergies.

Comme lors de l’expir nous sommes en contact avec notre cerveau inconscient,
on va en profiter pour répéter des autosuggestions positives pendant l’expiration.

3) Exemples :

* Plus j’expire, plus je me sens bien
* Tout va de mieux en mieux
* Tout devient de plus en plus facile
* Amour, joie, bonheur, énergie
* Plus j’expire plus je suis fort

Pour maigrir
* Plus j’expire plus je retrouve mon poids idéal de façon harmonieuse

Nota : Le « plus j’expire plus je… » n’est pas obligatoire mais renforce les affirmations.
Il est conseillé de répéter la même phrase 5 à 10 fois.

Rappel : Toujours utiliser des phrases positives. Attention ne pas utiliser « je ne
suis pas malade » mais « je suis guéri. »
Toujours utiliser le présent.

Une autre utilisation de la respiration est pour se détendre.
L’expir doit être plus long que l’inspir et plus il est long, plus vous vous détendez.
Pour vous détendre encore plus profondément, gardez l’air pendant trois secondes avant l’expiration, qui sera la plus lente possible.

Exemple : vous pouvez utiliser cette méthode pour vous détendre lorsque vous êtes
bloqué dans un embouteillage.

Nous vous souhaitons de bonnes programmations positives.

N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires.
Cordialement,

Christian et Lyvia de Succès et Spiritualité

 

 

Bonjour

L’être humain a un grand pouvoir: C’est de créer sa vie à l’aide de son subconscient.

Le Subconscient est semblable à une unité centrale d’ordinateur, du moins pour les
principes de base, mais il est beaucoup plus merveilleux et plus complexe que n’importe
quel cerveau électronique jamais conçu par l’homme.

Comme tout ordinateur, notre mécanisme créatif travaille sur l’information et les données que nous lui fournissons, nos pensées, nos croyances, nos interprétations des faits, nos attitudes…

Le subconscient enregistre tout ce qui lui arrive. Il ne différencie pas ce qui est bénéfique pour nous de ce qui ne l’est pas. Il donne des résultats en fonction de ce qu’il lui a été transmis.
Or, l’être humain est environ 90% inconscient et 10% conscient de ce qu’il fait, dit, pense et ressent.
Le niveau de conscience doit donc être augmenté si l’on veut maitriser sa vie.

Comme souvent nos pensées sont négatives, cela entraîne des évènements désagréables.
En effet, ce que nous vivons au présent, c’est ce que nous avons pensé, programmé dans le passé.
Ce que nous pensons maintenant, programme le futur.

Le présent est le trait d’union entre le passé et le futur. Voilà pourquoi, si nous ne sommes pas satisfaits du moment présent, il est important d’agir dès aujourd’hui et de changer les données fournies à notre subconscient.

Les pensées et les images présentes dans votre esprit durant les quarante cinq dernières
minutes avant de vous endormir rejoueront continuellement dans votre subconscient
pendant la nuit. Donc endormez-vous sur des moments agréables de votre vécue.

Aussi les images avec lesquelles vous commencerez votre journée vous aideront à créer
une correspondance vibratoire pour l’avenir que vous désirez.

Dès que vous vous réveillez, alors que vous êtes entre le sommeil et l’éveil,
profitez en pour programmer votre journée avec quelques pensées en utilisant le présent, et des formules positives.

Exemples:

Ex : * Aujourd’hui est une journée remplie de bonheur, d’amour.
* Aujourd’hui est une journée remplie d’action bienfaisantes.

Exemples à éviter : « + Je ne suis pas malade » dites plutôt « je suis guéri(e) »
sinon le subconscient entend « malade ».
* « Je serai heureux (se) » dites plutôt « je suis heureux (se) » sinon le futur restera le futur.

Vous pouvez aussi visualiser les actions que vous souhaitez réaliser.
Exemples:
* Vous voir et vous sentir satisfait (e) après une réunion réussie ou n’importe
quel événement prévu pour cette journée.

Bonne programmation positive à tous !
Lettre de Lyvia (Sophrologue)

Succès et Spiritualité projette de faire un article de ce genre environ tous les mois.
Le prochain sujet : la respiration, un autre outil pour la programmation positive.

N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires.
Cordialement,

Christian et Lyvia de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

« Vous tous, hommes et femmes de la Terre, êtes un seul être. Ceci n’est pas une image, mais une réalité. Vous êtes un seul être dont chaque cellule s’est mise à penser, à marcher séparément des autres au point de faire de la Dissociation un véritable phare, une sorte de loi incontournable. » Extrait du livre  » Par l’Esprit du Soleil  » Texte de l’âme de Yeshua (Jésus) transmis par Anne Givaudan et Daniel Meurois.

D’après cet extrait de livre, nous ne faisons qu’un.

Comment expliquer cela et quels sont les indices dans la vie qui vont dans ce sens. Nous allons voir cela dans cette lettre.

1) L’unité dans l’astrologie

Eh bien comme indice nous avons tout d’abord l’astrologie.

Je me suis intéressé à l’astrologie, car un jour un ami astrologue, qui avait fait le thème de mon épouse discutait avec elle du caractère du frère de ma femme.

J’ai vu qu’avec seulement le thème de mon épouse il était capable de connaitre aussi bien, si ce n’est mieux, le caractère du frère de mon épouse.

Impressionnant n’est-ce pas ?

En fait dans notre thème astrologique on retrouve non seulement nos frères et sœurs, mais aussi nos parents, notre conjoint, nos enfants, nos amis …

2) Le miroir

C’est probablement grâce au fait que nous sommes tous liés, et ne faisons qu’un, que le miroir fonctionne si bien. Voir lettre sur le miroir.

Et cela explique aussi que si nous changeons notre comportement, les autres personnes vont changer envers nous.

J’ai fait beaucoup de voyages en groupe. Dans ces voyages dû au nombre parfois important de participants, on ne dit pas bonjour tous les jours aux animateurs.

J’ai remarqué que les jours où j’avais décidé d’embrasser l’animateur j’avais l’impression que cette personne avait pris la même décision, car cela se faisait naturellement. Cela m’a permis de toucher du doigt cette connexion entre personne.

3) La méthode Ho’oponopono

Le fonctionnement de la méthode Ho’oponopono a tendance à montrer aussi que nous sommes tous unis. Grâce au pardon et aux formules Ho’oponopono Joe Vitale (livre « Zéro Limite ») a réussi à guérir des personnes sans même les rencontrer. En agissant sur lui, il guéri d’autres personnes.

4) Ce que l’on fait aux autres c’est à soi qu’on le fait 

Si l’on est tous un, cela explique aussi le fonctionnement d’une règle de base (pour moi); « ce que l’on fait aux autres c’est à soi qu’on le fait ».

Si nous sommes un seul être et si je fais du bien à quelqu’un d’autre, une partie de moi (représenté par cette autre personne) sera mieux, car elle ressentira ce bienfait.

 

Voilà quelques indices qui vont dans le sens d’une unité au-delà de l’illusion de la séparation.

Il y en a d’autres bien sûr par exemple les synchronicités. Vous pensez à quelqu’un et juste à ce moment-là le téléphone sonne et c’est précisément cette personne qui appelle.

J’aimerai connaitre vos propres expériences à ce sujet. Quand est-ce que vous avez perçu cette unité ?

Je profite de ce message pour vous recommander la lecture du livre;  » Par l’Esprit du Soleil  » Texte de l’âme de Yeshua (Jésus) transmis par Anne Givaudan et Daniel Meurois. Si vous intéressez à la spiritualité, c’est un livre à lire.

Je l’ai lu et relu plusieurs fois et il m’a beaucoup apporté.

Écrit par Christian

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Je voudrais vous parler aujourd’hui d’un outil très efficace pour vous aider dans la vie pour réussir un examen, apprendre de nouvelles choses, franchir avec succès une épreuve, quelle qu’elle soit, etc.  Il s’agit de la visualisation créatrice.

A) La Visualisation créatrice

Il s’agit avec cette méthode d’utiliser les pleines capacités du cerveau (hémisphère gauche et surtout hémisphère droit) pour aller dans une direction positive que l’on choisit.

En fait la plupart du temps on utilise bien les facultés de notre cerveau, mais c’est souvent pour aller dans la direction de nos pensées et croyances pas positives, de nos peurs, nos habitudes, vers ce que l’on ne veut pas plutôt que d’aller vers ce que l’on veut.

J’ai appris la visualisation avec une méthode de Christian Godefroy, « La dynamique mentale ». Après avoir suivi cette formation sur la visualisation, j’ai compris à quel point nous pouvions influencer notre vie et je me suis dit que je ne pourrais pratiquement plus jamais me plaindre de ma vie puisque maintenant j’avais les moyens de la changer.

C’est quand même important.

C’est comme si j’avais toujours eu une voiture et qu’avec la visualisation j’avais appris à m’en servir pour aller où je veux et pas n’importe où.

B) Un exemple marquant

Je me rappelle un cours au travail où l’on apprenait à faire des présentations en public de type professionnel. J’avais fait une présentation justement sur la visualisation créatrice et à ce moment-là (année 1991) j’étais très timide j’avais beaucoup de mal à présenter en public. J’avais utilisé la visualisation pour me voir en train de présenter en étant à l’aise, confiant. Lorsque j’ai fait ma présentation sur un sujet qui était plutôt avant-gardiste à l’époque, je l’ai fait très à l’aise, il ne me tardait pas du tout que la présentation s’arrête.

J’avais remarqué que la visualisation avait créé un schéma de fonctionnement positif qui était comme un sillon dans lequel il était plus facile de rester plutôt que de revenir à mes habitudes passées.

Cela a été très marquant pour moi.

J’ai ensuite utilisé la visualisation dans des domaines différents, pour apprendre à skier très rapidement, pour le bricolage et même pour magnétiser à distance.

Nota: j’ai retrouvé cette présentation de l’époque (en anglais) et je vous l’ai jointe. Visualization

C) Comment pratiquer

Je vous donne ici une méthode simple:

1) Bien se décontracter, dans un endroit calme où on est sûr de ne pas être dérangé.

Pour bien décontracter le corps, on peut se concentrer pendant quelques instants sur la respiration, se voir dans un lieu que l’on connait bien et où nous sommes bien.

2) Visualiser l’objectif à atteindre. Attention l’objectif peut être ambitieux, voire très ambitieux, mais il doit nous paraître possible à atteindre. Sinon le subconscient peut faire obstruction et il ne sera probablement pas possible de le visualiser. Le tout doit être très positif, pour nous et pour les autres.

L’objectif peut se présenter sous la forme d’un petit film. Il faut voir le résultat final et ajouter les sensations/émotions positives que l’on veut avoir à ce moment-là, sans trop entrer dans les détails. Il faut surtout visualiser un résultat.

Par exemple pour trouver une maison il ne s’agit pas de visualiser d’avoir une maison avec 3 chambres, dont une est bleue l’autre verte… Ce n’est pas seulement parce que c’est plus difficile à trouver, mais surtout nous ne savons pas exactement ce qui est mieux pour nous.

Il vaut mieux donc visualiser que 3 ou 6 mois après avoir acheté la maison, nous nous disons « notre maison est superbe, elle nous convient parfaitement… »

D) Conclusions

Voilà comme moi vous savez et vous n’avez donc plus d’excuses si vous n’avez pas une belle vie .

Je vous recommande d’essayer la visualisation pour de petites choses de la vie comme pour de grandes choses.

N’hésitez pas à nous communiquer vos expériences à ce sujet.

Écrit par Christian

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Aujourd’hui j’aimerai vous faire part des réponses données à deux questions qu’une personne nous a posées.

A) La première question: Comment vaincre la calomnie?

Voici comment je vois les choses.

1) Ne pas vouloir vaincre la calomnie, mais considérer que cela peut-être un moyen d’élévation.

N’oublions pas que le but de notre incarnation sur terre est d’évoluer (du moins c’est notre croyance).

Il faut dans un premier temps accepter la situation, même si ce n’est pas notre préférence.

Ensuite, prendre conscience que se battre contre quelque chose ne fait que la renforcer.

2) Voir quels sont les messages qui nous sont envoyés à travers la calomnie.

Ces messages sont une invitation au changement de notre comportement qui va à l’encontre de notre élévation spirituelle.

3) Se poser la question:  Est-ce qu’il serait possible que ce que l’on dit à propos de moi je le pense inconsciemment au fond de moi ?

C’est le principe du miroir.

Voir http://succesetspiritualite.com/spiritualite/le-miroir/

4) Vérifier si moi aussi je calomnie.

C’est la loi du Karma qui peut s’appliquer ici:  » Ce que je fais aux autres c’est à moi que je le fais. »

Qu’est-ce que je dis des autres ? Est-ce que c’est toujours du bien ?

Cela peut-être aussi, envers moi-même: Est-ce que je ne me maltraite pas, par certaines petites phrases par exemple « Quel(le) idiot(e) pourquoi j’ai fait cette erreur »…?

B) Deuxième question, un peu liée à la première : « Que pensez-vous de l’usage des pentacles ou autres articles du même genre pour dissiper les ondes négatives et attirer la chance » ?

Je pense que ces objets peuvent influencer les choses jusqu’à un certain point.

J’ai à un moment de ma vie porté une bague Atlante, cela correspond à une des rares fois où j’ai gagné à un jeu. Mais ensuite plus rien d’extraordinaire.

Maintenant, je la porte uniquement quand je veux « booster » un peu les choses, avoir un surplus d’ondes positives pour un moment seulement.

Mais l’effet est limité et dépend surtout de notre foi en l’objet.

Quand j’ai gagné au jeu, je pense que j’avais une certaine foi en elle.

N’oublions pas aussi, la puissance de notre pensée créatrice.

Concernant la dissipation des ondes négatives, comme celles dues à la sorcellerie par exemple, il faut bien savoir qu’elles ne tiennent leur pouvoir que par les failles que nous lui présentons.

Un être lumineux qui n’a rien à se reprocher ne sera pas atteint par elles, mais il y a des chances qu’elles retournent à son expéditeur.

Nous arrivons en période de vacances, nous  vous souhaitons de merveilleuses vacances à tous ceux qui peuvent en prendre, sinon nous vous souhaitons un superbe été.

Écrit par Christian

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Nous effectuons actuellement toutes les démarches pour nous conformer au RGDP (Règlement Général de Protection des Données) qui sera applicable dès le 25 mai 2018.

Nous détenons des informations personnelles vous concernant (nom, prénom, adresse, mail, etc.) dans le cadre de notre relation client.

Sachez que toutes nos données sont traitées selon notre politique de confidentialité que vous pouvez consulter sur http://succesetspiritualite.com/accueil-2/cookies/

Si vous ne souhaitez plus que nous communiquions avec vous pour vous offrir nos lettres mensuelles ou proposer des produits et services, veuillez cliquez sur « Se désabonner » ci-dessous. Ce sera avec regret que nous devrons vous dire « Au revoir ».

Nous espérons cependant que vous appréciez nos lettres mensuelles, dont le but est de favoriser votre bien être et élévation spirituelle, et que nous allons garder le contact

Merci d’avance de votre compréhension.

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Je voudrais aujourd’hui vous parler d’une loi fondamentale de la vie, il s’agit du respect.

1) Définition du respect

La définition du Larousse est la suivante:

  • Sentiment de considération envers quelqu’un, et qui porte à le traiter avec des égards particuliers ; manifestations de ces égards : Manquer de respect à quelqu’un.
  • Sentiment de vénération envers ce qui est considéré comme sacré : Le respect des morts.
  • Considération que l’on a pour certaines choses : Le respect de la parole donnée.

2) Respect des autres

Ce respect des autres devrait être appliqué dans la vie de tous les jours, lors des discussions au travail ou entre amis.

Il y a toujours quelqu’un qui a une opinion différente de la nôtre et il est important de respecter ces différences d’opinion, déjà pour éviter que cela dégénère en conflit, mais aussi pour nous permettre d’enrichir notre personnalité en nous ouvrant à des choses nouvelles pour nous.

Le piège dans une discussion c’est de donner trop de pouvoir à notre mental et à notre cerveau reptilien. En effet, avoir tort pour le mental c’est un peu la mort pour lui.

Pour le cerveau reptilien, quelqu’un qui dit quelque chose de différent devient un ennemi. C’est ce cerveau reptilien qui assure notre survie et donc il ne fait qu’appliquer une règle qui nous a probablement permis de survivre, mais dans le cas des discussions, ce fonctionnement est très gênant.

Si vous y prêtez attention, vous pouvez sentir ce réflexe du cerveau reptilien lors des conversations où une personne n’est pas d’accord avec vous. En sentant ce réflexe, vous pourrez mieux le dépasser et arriver à quitter une conversation sans être affecté par une opinion différente, voire très différente de la vôtre.

Je me rappelle le premier voyage spirituel avec Oasis Voyages en Inde. Nous avions un groupe d’une quinzaine de personnes, toutes avec une personnalité marquée et différente des autres. Cela a été un cauchemar pour les animateurs au début du voyage puis progressivement tout le groupe a évolué et chacun a de plus en plus respecté les autres, ce qui a permis de bien terminer le voyage.

Un respect particulier devrait être accordé aux aînés, parents, et toutes personnes handicapés de quelque manières que ce soit. Je pense que le non-respect de ces personnes entraine un karma important et justifié.

3) Sentiment de vénération envers ce qui est considéré comme sacré

Je pense important ici de respecter les religions et les croyances en général des autres.

Le manque de respect vis-à-vis des autres religions peut aller jusqu’à la guerre, ce que nous voyons régulièrement.

Ce manque de respect dans ce domaine pourrait s’expliquer par les efforts que demandent certaines religions. Les pratiquants ayant fait beaucoup d’efforts sont incités à penser qu’ils ne font pas ces efforts pour rien, qu’ils sont forcément mieux que ceux qui ne les font pas. C’est pour moi un peu le piège des religions. Elles poussent au marchandage avec Dieu. Je fais toutes ces prières, je suis allé tant de fois au lieu de culte Dieu me doit donc quelque chose et je suis forcément quelqu’un de bien.

En fait, il ne faut pas oublier les indications de bases de, je pense à toutes les religions, « aimes ton prochain comme toi-même » et « fais aux autres ce que tu aimerais que l’on te fasse ». Voilà 2 « règles » qui poussent vraiment au respect.

4) Considération que l’on a pour certaines choses : Le respect de la parole donnée.

Chaque fois que l’on donne sa parole que l’on s’engage à faire quelque chose qui concerne d’autres personnes, on doit s’y tenir sous peine de mettre dans la gêne les autres, et se créer un karma négatif.

Par contre si exceptionnellement un changement est vraiment souhaitable pour nous, rien n’empêche de revoir notre engagement avec les autres et de « renégocier » autre chose.

Nous espérons que vous avez eu le temps de visiter notre nouveau site. N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques ou proposition d’amélioration à ce sujet.

Merci d’avance.

Écrit par Christian

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité

 

Bonjour

Nous avons le plaisir de vous souhaitez une excellente année 2018.
Vous trouverez ci-après notre carte de vœux.
Nous vous informons aussi que notre site Internet Succès et Spiritualité est en cours de reconstruction complète.
Nous vous informerons dès qu’il sera disponible (probablement pas avant mi-février).
Si entre-temps vous souhaitez avoir un article ou une lettre mensuelle; faites-le nous savoir et nous vous l’enverrons.
Merci pour votre fidélité à nos lettres mensuelles, nous en sommes très heureux.

Chaleureusement,

Lyvia et Christian de Succès et Spiritualité